PORTAGE SALARIAL OU MICRO ENTREPRISE?

08/10/2018   Les plus consultés  

La question revient fréquemment. Vaut-il mieux démarrer son activité en portage salarial ou en micro entreprise ? Pour y répondre, il convient d’étudier chaque statut afin de voir les avantages et inconvénients qu’il possède par rapport à l’autre.

1.      Le portage salarial

Dans le cadre d’un contrat de portage salarial, la personne est salariée d’une entreprise pour le compte de laquelle elle réalise des missions de service de manière autonome pour une clientèle qu’elle se constitue. L’entreprise sert d’intermédiaire entre le "porté" et ses clients. La facturation se fait sous forme d’honoraires.

Le "porté" a l’avantage de rester salarié tout en étant autonome. Salarié signifie qu’il bénéficie d’une protection sociale. Il n’a pas besoin de prendre des risques en créant sa propre entreprise. De même il n’a pas de contrainte de plafond de chiffre d’affaires et peut récupérer la TVA. Par contre, c’est lui gère les frais de gestion.

2.     La micro entreprise

Le micro entrepreneur est totalement indépendant ce qui permet une grande marge de manœuvre. Il dépend de la CCI ou de la CMA selon son activité. Les formalités d’inscription sont très simples. Donc les démarches administratives n’impactent pas sur le démarrage. De même, il n’y a pas de frais de gestion ce qui permet une meilleure rémunération. Même s’il est soumis à un certain plafond pour son chiffre d’affaires, il pourra facilement basculer vers un autre statut si nécessaire. Il n’y a pas de contrainte de TVA à facturer, ce qui peut être un avantage.

En revanche, il ne bénéficie pas de protection chômage, ce qui signifie que c’est lui qui assume tous les risques. De même il doit assumer sa protection sociale.

En résumé, chaque statut présente ses avantages et inconvénients. Tout est fonction de la prise de risque souhaitée. Plus de risques peut signifier plus de gains. Mais jusqu’où risquer ?

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes