Je lance mon auto-entreprise

Grâce à notre guide, découvrez tout ce qu'il faut savoir pour créer votre auto-entreprise et débuter sereinement votre activité. Fonctionnement du statut, inscription au régime, identification de votre CFE, aides au lancement et démarches à réaliser : Espace Auto-Entrepreneur vous apporte ses conseils pour devenir auto-entrepreneur en toute simplicité.

Tout savoir sur le CFE pour mon auto-entreprise

Tous les auto-entrepreneurs sont rattachés à un CFE (Centre de formalités des entreprises), dont l’identité dépend de la nature de leur activité. Découvrez son rôle et ses missions.

Les démarches à ne pas oublier pour démarrer

Lors de la création de votre auto-entreprise, plusieurs démarches peuvent être nécessaires pour bien débuter votre activité : réaliser le SPI, obtenir une carte de commerçant ambulant ou encore demander un extrait K.

L'auto-entreprise face à d'autres formes juridiques

Le régime de l'auto-entreprise n'est pas forcément adapté à tous les projets. Heureusement, d'autres solutions existent, comme l'EURL, l'entreprise individuelle classique ou même le portage salarial. Découvrez nos comparatifs !

Auto-entreprise ou portage salarial : le comparatif
Auto-entreprise ou portage salarial : le comparatif

Portage salarial ou auto-entrepreneur : quel statut est le plus adapté à votre projet ? Découvrez notre comparatif pour le découvrir.

Auto-entreprise ou entreprise individuelle : notre comparatif
Auto-entreprise ou entreprise individuelle : notre comparatif

Auto-entreprise ou entreprise individuelle : trancher entre ces deux régimes n’est pas toujours facile. Découvrez notre comparatif pour faire le bon choix !

Auto-entreprise ou EURL : quelle forme juridique choisir pour votre activité ?
Auto-entreprise ou EURL : quelle forme juridique choisir pour votre activité ?

Le choix entre l'EURL et l'auto-entreprise est une décision stratégique cruciale pour les entrepreneurs en quête de la structure juridique la plus adaptée à leurs besoins. Chacune de ces formes juridiques présente des avantages distincts, et il est essentiel de bien comprendre les différences pour prendre une décision éclairée. Consultez cet article pour connaître les avantages et inconvénients de chaque fois et prendre la décision qui convient le mieux à votre situation !

Freelance et auto-entrepreneur : quelle différence ?
Freelance et auto-entrepreneur : quelle différence ?

Auto-entrepreneur, freelance… ces deux termes sont souvent utilisé pour qualifier les personnes qui travaillent à leur compte, mais quelle est concrètement la différence ?

Micro-entreprise ou SASU : les informations pour s’orienter vers le meilleur choix
Micro-entreprise ou SASU : les informations pour s’orienter vers le meilleur choix

Vous voulez vous lancer en tant qu'indépendant mais vous hésitez encore sur le statut juridique ? Espace Autoentrepreneur fait le point sur la micro-entreprise et la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU).

Déclarer la création de votre micro-entreprise 

Pour devenir auto-entrepreneur, vous devez simplement déclarer la création de votre micro-entreprise en ligne. Dès lors, vous serez soumis à certaines obligations spécifiques dans le cadre de votre activité. 

keyboard_arrow_rightUne déclaration de début d’activité en ligne 

La création de votre micro-entreprise est une démarche relativement simple : vous n'avez pas de capital social à constituer, ni de statuts à rédiger pour votre entreprise par exemple. Votre principal impératif est de déclarer le début de votre activité en ligne sur le portail e-Procédures.  

Gérée par l’INPI (Institut national de la propriété industrielle), cette plateforme vous permet de créer votre micro-entreprise pas à pas. Pour cela, vous devrez fournir plusieurs informations et documents, dont : 

  • keyboard_double_arrow_right

    une copie de votre pièce d'identité ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    un justificatif de domicile ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    votre identité (nom, prénom, date de naissance, etc.) ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    la domiciliation de votre auto-entreprise ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    la nature de votre activité ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    vos informations sociales (numéro de Sécurité sociale, etc.) ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    un justificatif de vos compétences si vous exercez une activité réglementée. 

keyboard_arrow_rightDes aides à la création de votre auto-entreprise 

Selon votre situation, vous pouvez bénéficier de plusieurs dispositifs d'aide à la création de votre micro-entreprise, accordés notamment sous conditions de revenus. 

  • keyboard_double_arrow_right

    L'Acre : l'Aide à la création ou à la reprise d'une entreprise est une exonération partielle de cotisations sociales accordée durant votre première année d'activité. Elle est attribuée en fonction du montant de vos revenus et de votre situation à la création de votre micro-entreprise. 

  • keyboard_double_arrow_right

    Les allocations sociales : malgré la création de votre auto-entreprise, vous pouvez continuer à percevoir certaines allocations si vous en êtes bénéficiaire et sous conditions. C'est le cas pour l'Allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE), le Revenu de solidarité active (RSA), l'Allocation de solidarité spécifique (ASS) et la prime d'activité. 

  • keyboard_double_arrow_right

    Les accompagnements : sous certaines conditions, les nouveaux auto-entrepreneurs peuvent aussi avoir accès à des dispositifs d'accompagnement pour favoriser la création de leur activité. On distingue notamment l'Aide à la reprise ou à la création d'entreprise (ARCE), le Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d'entreprise (NACRE) et le Contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE).  

L'auto-entreprise : un choix évident pour débuter votre activité 

Le régime de l’auto-entreprise permet de débuter une activité professionnelle non salariée de manière rapide et simplifiée. Vous êtes soumis à des obligations allégées et pouvez exercer de nombreuses professions. De plus, vous avez accès à différentes aides pour favoriser le lancement de votre activité. 

keyboard_arrow_rightUn régime pour devenir travailleur indépendant 

  • keyboard_double_arrow_right

    Le régime de la micro-entreprise permet de bénéficier du statut de micro-entrepreneur, anciennement appelé auto-entrepreneur, et ainsi d’être reconnu en tant que travailleur indépendant non salarié. Ce statut est ouvert à tous  : les demandeurs d'emploi, les salariés, les retraités ou encore les fonctionnaires (sous conditions). Il permet d'ailleurs d'exercer une activité régulière ou ponctuelle, à titre principal ou en complément d'une autre activité. 

Avant de faire ce choix, il peut toutefois être intéressant de comparer le régime de la micro-entreprise avec d’autres formes juridiques. 

  • keyboard_double_arrow_right

    Auto-entreprise ou entreprise individuelle : l'entreprise individuelle (EI) offre des plafonds de chiffre d'affaires supérieurs, permet de déduire ses charges et d'être imposé sur le bénéfice. Toutefois, ses obligations comptables et son régime fiscal sont plus complexes qu'en micro-entreprise. 

  • keyboard_double_arrow_right

    Auto-entreprise ou EURL : bien qu'elle soit soumise à des contraintes comptables, fiscales et déclaratives plus nombreuses (déclaration du résultat, bilan, etc.), l'EURL est idéale pour développer plus rapidement son activité, notamment en la transformant en SARL par exemple. 

  • keyboard_double_arrow_right

    Auto-Entreprise ou SASU : la SASU est une SAS avec un seul associé. Interdite à certaines activités (juridiques, judiciaires et santé), cette forme d'entreprise est plus adaptée aux projets d'envergure, notamment grâce à sa souplesse pour la transmission des actions et la constitution du capital. 

  • keyboard_double_arrow_right

    Auto-entreprise ou portage salarial : dans le cadre du portage salarial, vous êtes salarié par une entreprise qui se charge de toute votre gestion administrative et qui facture vos clients. En contrepartie, une part de vos revenus est reversée à l'entreprise vous portant. De quoi profiter des avantages du salariat, malgré une rémunération moindre. 

keyboard_arrow_rightUn statut adapté à (presque) toutes les activités 

Le régime de l’auto-entreprise permet d’exercer de très nombreuses activités, généralement regroupées en trois grandes catégories. 

  • keyboard_double_arrow_right

    Les activités commerciales : il s'agit de toutes les activités relevant de la vente de marchandises et de la fourniture de logements. Elles dépendent de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI). 

  • keyboard_double_arrow_right

    Les activités artisanales : il s'agit des activités impliquant la réparation, la production ou la transformation d'objets demandant une intervention manuelle et une compétence professionnelle spécifique. Elles sont rattachées à la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA). 

  • keyboard_double_arrow_right

    Les activités libérales : le régime de l'auto-entreprise est ouvert aux activités de prestations de services libérales qui dépendent de la Cipav (Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse) ou de la SSI (Sécurité sociale des indépendants). 

Malgré tout, le régime de l'auto-entreprise n'est pas ouvert à certaines activités, dont : 

  • keyboard_double_arrow_right

    les activités agricoles rattachées à la Mutualité sociale agricole (MSA) ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    les activités libérales ne relevant pas de la Cipav ou de la SSI ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    les activités relevant de la TVA immobilière ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    les activités rattachées à la Sécurité sociale des artistes auteurs. 

keyboard_arrow_rightÀ chaque activité son Centre de formalités des entreprises 

Une fois votre auto-entreprise créée, vous êtes rattaché à un Centre de formalités des entreprises (CFE), dont l’identité dépend de la nature de votre activité. On distingue : 

  • keyboard_double_arrow_right

    la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) pour les activités commerciales ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) pour les activités artisanales ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    l’URSSAF (Union de recouvrement des cotisations de Sécurité sociale et d'allocations familiales) pour les activités libérales ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    le greffe du Tribunal de commerce pour les agents commerciaux.  

Votre Centre de formalités des entreprises est votre principal interlocuteur dans le cadre de votre activité de micro-entrepreneur. Son rôle est principalement de vérifier vos déclarations, de transmettre vos demandes aux organismes compétents, de vous accompagner et de vous conseiller. D’où l’importance de bien identifier votre CFE.  

Devenir micro-entrepreneur avec Espace Auto-Entrepreneur 

Espace Auto–Entrepreneur est le partenaire indispensable au lancement de votre micro-entreprise. Depuis notre plateforme, vous pouvez devenir auto-entrepreneur très facilement et être accompagné dans la gestion de votre activité. 

keyboard_arrow_rightUne inscription simplifiée et rapide 

Pour simplifier vos démarches, vous pouvez créer votre auto-entreprise sur Espace Auto-Entrepreneur en seulement quelques minutes. Grâce à notre formulaire allégé, devenez auto-entrepreneur en seulement 4 étapes. 

  1. keyboard_double_arrow_right

    Remplissez vos informations personnelles. 

  1. keyboard_double_arrow_right

    Sélectionnez la nature de votre activité. 

  1. keyboard_double_arrow_right

    Renseignez les coordonnées de votre auto-entreprise. 

  1. keyboard_double_arrow_right

    Validez la création de votre activité  

Simple et rapide, la création de votre micro-entreprise en ligne vous fait profiter de nombreux avantages. Sur Espace Auto-Entrepreneur, nous vous garantissons : 

  • keyboard_double_arrow_right

    un traitement de votre demande en seulement 24 heures ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    la vérification complète de votre dossier afin de corriger les erreurs ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    une inscription au régime de l'auto-entreprise en seulement 15 minutes. 

keyboard_arrow_rightDes experts vous accompagnent 

En vous inscrivant sur Espace Auto-Entrepreneur, des experts de l'auto-entreprise vous accompagnent dans la création de votre activité et vous conseillent pour mieux gérer votre micro-entreprise, notamment en ce qui concerne : 

  • keyboard_double_arrow_right

    le fonctionnement du statut de micro-entrepreneur ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    les activités interdites en auto-entreprise ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    l'identification de votre Centre de formalités des entreprises (CFE) ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    la déclaration de votre chiffre d'affaires ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    le paiement de vos charges fiscales et sociales ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    vos obligations déclaratives et comptables. 

Sur Espace Auto-Entrepreneur, vous avez également accès à des outils essentiels pour gérer plus facilement votre auto-entreprise. Édition de vos factures et de vos devis, suivi de votre activité, aide à la déclaration ou encore stockage de vos documents : tout est réuni pour garantir la réussite de votre projet. 

star star star star star
Rapid, available and welcoming

le 25/10/2023

star star star star star
L'équipe est à l'écoute et répond bien aux questions.

le 28/06/2023

star star star star star
Une question posée le samedi, une réponse le dimanche ! Super !

le 11/10/2023

star star star star star
Très bon site, réponse très claire et rapide. Mais excellents conseils aussi. Merci.

le 30/08/2023

star star star star star
très bon service ,Félicitations est excellent travail

le 07/02/2024

chevron_right La ruche

/

Je lance mon auto-entreprise