PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE ET MICRO ENTREPRISE

11/09/2018   Les plus consultés  

           

 

L’actualité économique de la rentrée concerne le prélèvement à la source. Le gouvernement a tranché : au 1er janvier 2019, l’impôt sera prélevé à la source. Concrètement, qu’est-ce que cela signifie et quels changements cela induira-t-il pour les micro entrepreneurs ?

1.      Qu’est-ce que le prélèvement à la source ?

Le but du prélèvement à la source est d’adapter le paiement de l’impôt à la situation réelle d’une personne et non plus de le baser sur les revenus de l’année précédente. Le mode de calcul ne change pas. Il s’agit simplement d’actualiser la situation fiscale du contribuable. Cette mesure concerne aussi bien les revenus professionnels que les revenus fonciers. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le site du gouvernement.

2.     Quels changements pour les micro entrepreneurs ?

Pour un micro entrepreneur, il s’agira d’acomptes calculés par les impôts et payés mensuellement ou trimestriellement selon la formule adoptée par le micro entrepreneur. L’actualisation se fera en septembre au vu de la déclaration  de revenus effectuée en début d’année. Concrètement, il n’y aura pas de double prélèvement en 2019 ! Seuls seront pris en compte les revenus de l’année en cours, non pas ceux de 2018 en plus. Il est clair qu’une déclaration de revenus restera nécessaire chaque année. Pour les acomptes payés mensuellement, l’étalement se fera sur douze mois et non plus dix. De même, les réductions et crédits d’impôt au titre de 2018 resteront valables et seront restitués en 2019.

Une autre possibilité de paiement de l’impôt est le versement libératoire. C’est-à-dire que le micro entrepreneur accepte qu’un pourcentage (de 1 à 2,2% suivant l’activité) soit appliqué sur son chiffre d’affaires déclaré. Pour ce, un plafond de revenus annuels a été fixé. Pour une personne seule, il est de 26 818€.                 

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes