Le choix d’un compte bancaire pour l’auto-entrepreneur

Le choix d’un compte bancaire pour l’auto-entrepreneur

Si l'auto-entrepreneur a l'obligation de disposer d'un compte bancaire dédié à son auto-entreprise, il est n'est pas toujours évident de choisir la solution adaptée à ses besoins. Compte courant ou professionnel, banque physique ou en ligne : découvrez tout ce qu'il faut savoir pour bien choisir le compte bancaire de votre auto-entreprise.

La réglementation sur le compte bancaire de l’auto-entrepreneur

Le statut d'auto-entrepreneur impose différentes obligations comptables, parmi lesquelles celle d'avoir un compte bancaire dédié à son auto-entreprise. Avant d’ouvrir un nouveau compte, certains éléments sont néanmoins importants à connaître :

  • keyboard_double_arrow_right
    vous devez disposer d’un compte bancaire dédié à votre auto-entreprise uniquement si votre chiffre d’affaires annuel est supérieur à 10 000 € pendant deux années consécutives ;
  • keyboard_double_arrow_right
    à partir du moment où vous franchissez le plafond de chiffre d’affaires, vous disposez d’un délai de 12 mois pour ouvrir votre compte bancaire d’auto-entreprise ;
  • keyboard_double_arrow_right
    vous n’avez pas l’obligation d’avoir un compte bancaire dit « professionnel » ;
  • keyboard_double_arrow_right
    l'intitulé du compte doit présenter la mention « Entrepreneur Individuel » ou « EI ».

La réglementation sur le compte bancaire de l'auto-entrepreneur permet, en cas de contrôle, de plus facilement faire la distinction entre les revenus issus de l'auto-entreprise et les autres ressources. C'est pour cette raison que le compte bancaire de l'auto-entreprise doit uniquement servir pour les différentes transactions liées à l'activité :

  • keyboard_double_arrow_right
    l'encaissement de vos clients ;
  • keyboard_double_arrow_right
    le paiement de vos cotisations sociales et fiscales (charges, CFE, etc.) ;
  • keyboard_double_arrow_right
    les dépenses liées à l'auto-entreprise (achat de matériel, de matière première, etc.) ;
  • keyboard_double_arrow_right
    le versement d’une rémunération vers le compte courant de l’auto-entrepreneur.

Les différentes solutions bancaires pour l’auto-entreprise

keyboard_arrow_rightLe second compte courant pour l’auto-entrepreneur

Bien que l’auto-entrepreneur ait l’obligation d’avoir un compte bancaire servant uniquement pour son auto-entreprise, il n’est pas forcé d’ouvrir un compte dit « professionnel ». En effet, il peut faire le choix d’ouvrir un second compte courant au sein de la banque où il dispose déjà d’autres comptes ou au sein d’un autre établissement. Cette solution offre d’ailleurs plusieurs avantages :

  • keyboard_double_arrow_right
    les virements vers le compte courant sont simplifiés puisque les deux comptes sont dans la même banque ;
  • keyboard_double_arrow_right
    la gestion de compte est facilitée car tout se fait via la même interface ;
  • keyboard_double_arrow_right
    l’auto-entrepreneur est déjà familiarisé avec l’interface et les services proposés par la banque ;
  • keyboard_double_arrow_right
    les frais sont généralement réduits, tout particulièrement en comparaison d’un compte bancaire professionnel.

L’inconvénient, c’est que les banques « traditionnelles » émettent parfois des réserves quant à l’ouverture d’un second compte courant pour l’auto-entreprise, arguant qu’une activité professionnelle nécessite un compte professionnel. Il faut donc savoir se montrer pédagogue et expliquer que l’obligation de compte professionnel ne concerne pas les auto-entreprises.

keyboard_arrow_rightLe compte bancaire professionnel pour l’auto-entreprise

Même si les auto-entrepreneurs ont le droit d'ouvrir un compte courant, ils ont également la possibilité d'opter pour un compte professionnel. Cette solution a un inconvénient majeur : des frais bancaires relativement élevés, bien souvent supérieurs à 20 €/mois. Mais le compte bancaire professionnel offre également des avantages aux auto-entrepreneurs :

  • keyboard_double_arrow_right
    la souscription de produits spécifiques aux professionnels (l’assurance de responsabilité civile professionnelle, l’assurance professionnelle multirisque, relevé de compte tous les 10 jours, etc.) ;
  • keyboard_double_arrow_right
    l’accès à des services dédiés (mise à disposition d’un terminal de paiement, etc.) ;
  • keyboard_double_arrow_right
    la possibilité de souscrire un crédit professionnel pour sa micro-entreprise ;
  • keyboard_double_arrow_right
    une autorisation de découvert potentiellement plus importante ;
  • keyboard_double_arrow_right
    l’accompagnement par un conseiller bancaire spécialiste des besoins et des obligations des professionnels.

keyboard_arrow_rightLe compte bancaire spécifique aux auto-entrepreneurs

On dénombre désormais plus de 2,2 millions d’auto-entrepreneurs en France. Pour répondre à leurs besoins, certains acteurs proposent des comptes bancaires spécifiquement pensés pour les auto-entreprises. Pour ouvrir un tel compte, vous devrez généralement fournir des documents spécifiques : un justificatif d'identité, un justificatif de domiciliation de l'activité et le formulaire de déclaration d'activité.

En comparaison des comptes bancaires « classiques », les comptes bancaires dédiés aux auto-entrepreneurs présentent certains avantages indéniables :

  • keyboard_double_arrow_right
    aucune obligation de revenus fixes ;
  • keyboard_double_arrow_right
    des frais bancaires réduits ;
  • keyboard_double_arrow_right
    une gestion adaptée à l’auto-entreprise ;
  • keyboard_double_arrow_right
    des conseillers spécialisés dans les problématiques des auto-entrepreneurs.

Compte bancaire d’un auto-entrepreneur : banque physique ou en ligne ?

Quelle que soit la nature du compte bancaire que vous privilégiez (courant, professionnel ou spécifique), vous pouvez l’ouvrir auprès de deux établissements différents : une banque dite « physique » ou une banque en ligne. Pour faire le bon choix entre ces deux solutions, il faut vous intéresser à différents éléments.

  • keyboard_double_arrow_right
    Le coût du compte bancaire : en règle générale, les frais pour un compte bancaire au sein d’une banque en ligne sont inférieurs à ceux facturés par une banque physique. Néanmoins, il faut être vigilant sur les coûts des opérations (virement, remise de chèque, utilisation de la carte bancaire, etc.) car celles-ci ne sont pas toujours gratuites et peuvent faire grimper la note.
  • keyboard_double_arrow_right
    Les services dont vous avez besoin : si les banques en ligne proposent la plupart des services courants, elles ne sont pas toutes idéales pour bénéficier de crédits professionnels, pour profiter de produits d'épargne ou pour avoir à disposition des équipements spécifiques (terminal de paiement, etc.).
  • keyboard_double_arrow_right
    L’accompagnement : bien que les banques en ligne puissent mettre à disposition des conseillers téléphoniques, il est généralement impossible d’avoir un conseiller « physique ». Si vous avez besoin d’un référent que vous pouvez rencontrer en personne, la banque physique s’avère incontournable.

Vous l’aurez compris, il est important de définir vos besoins avant de faire votre choix entre une banque en ligne et une banque physique pour votre activité d’auto-entrepreneur. C’est à cette condition que vous pourrez trouver la solution la plus adaptée à votre projet.

star star star star star
Le site est déjà mieux connu, merci !

le 10/05/2023

star star star star star
Rassurant car à l écoute vraiment très bien

le 25/10/2023

star star star star star
Démarches très simples Réactivité et efficacité Des interlocuteurs à l’écoute Prestation de qualité Merci beaucoup Très satisfaite Continuez ainsi Christelle

le 03/05/2023

star star star star star
Conseils et aide très appréciables !

le 08/11/2023

star star star star star
service, merci à toute l'équipe

le 08/11/2023