Se connecter
Le tatoueur en auto-entreprise

Le tatoueur en auto-entreprise


Demandant à la fois créativité et rigueur, le métier de tatoueur peut s’exercer sous le régime de l’auto-entreprise. Cette profession étant réglementée, notamment pour préserver la santé des clients, l’exercice du tatouage doit se plier à de nombreuses règles. Suivre notre guide pour devenir tatoueur auto-entrepreneur.

 

Le métier de tatoueur indépendant

Les activités du tatoueur en auto-entreprise

Véritable artiste, le tatoueur réalise des œuvres et autres dessins sur l'épiderme de ses clients. Pour cela, il injecte de l'encre sous la peau à l'aide d'aiguilles, une pratique nommée « effraction cutanée ». Mais au-delà de la réalisation du tatouage en lui-même, son travail passe par différentes tâches au quotidien :

  • il écoute ses clients afin de comprendre leurs envies et les conseille sur la faisabilité technique de leurs demandes ;
  • il peut leur proposer des tatouages de son catalogue ou réaliser un dessin personnalisé pour répondre à leurs attentes spécifiques ;
  • il informe ses clients sur les conséquences d'un tatouage (caractère définitif, risque d'infection, etc.) et sur les précautions à prendre par la suite (cicatrisation, non exposition au soleil, etc.) ;
  • il prépare le matériel et les pigments nécessaires à la réalisation du tatouage ;
  • il tatoue son client en une ou plusieurs fois selon la complexité et l'importance du dessin, mais aussi en fonction de la résistance du client ;
  • en parallèle, il peut aussi réaliser du perçage, notamment de l'oreille ou du nez.

 

Les lieux d‘exercice du tatoueur auto-entrepreneur

S'il travaille principalement auprès de particuliers, le tatoueur auto-entrepreneur peut exercer son activité dans divers lieux. Le plus souvent, il va proposer ses services :

  • au sein d'un atelier de tatouage l'accueillant de façon occasionnelle ou régulière ;
  • sur les conventions et salons consacrés à l'univers du tatouage ;
  • ou au sein de son propre studio de tatouage.

 

Le profil du tatoueur auto-entrepreneur

Les qualités d’un tatoueur indépendant

Si le tatouage est avant tout une question de passion, ce métier nécessite également de réelles compétences pour satisfaire aux envies de ses clients et aux règles d'hygiène. À ce titre, plusieurs qualités sont bien souvent indispensables.

  • Des compétences de dessinateur : une grande dextérité est indispensable pour réaliser le tatouage avec précision. Mais au-delà de cette technicité, le tatoueur auto-entrepreneur doit avoir de vraies qualités artistiques et créatives, tout particulièrement s'il réalise des dessins sur commande. Il faut cependant avoir conscience que l’art du tatouage se veut bien plus complexe que la simple réalisation d’un dessin sur papier.
  • Une grande rigueur : le tatouage étant bien souvent irréversible, il est nécessaire de travailler avec une très grande précision. Cette rigueur est d'autant plus indispensable que le tatoueur indépendant doit respecter de nombreuses consignes sanitaires afin de limiter le risque d’infection et d’être en accord avec la réglementation. Cela demande aussi de l’organisation et de la minutie, notamment pour se plier aux normes d’hygiène.
  • Un bon relationnel : pour un client, se faire tatouer n’est pas un acte anodin car le dessin est définitif. Le professionnel doit donc être à l’écoute de sa clientèle. Cela lui permettra de la conseiller, de la rassurer, voire même de dissuader ceux qui semblent encore indécis. Le relationnel s’avère également indispensable, dans la mesure où la satisfaction des clients joue pour beaucoup sur la notoriété du tatoueur ou du salon.

 

La formation du tatoueur en auto-entreprise

Bien que le métier de tatoueur indépendant soit réglementé, il n'y a pas besoin de suivre une formation - au sens scolaire du terme - pour créer son auto-entreprise. Encore aujourd'hui, la plupart des tatoueurs se forment par eux-mêmes, notamment en étant parrainé par un professionnel expérimenté et en réalisant un apprentissage dans un salon de tatouage. Depuis 2009, il est cependant possible de suivre une formation reconnue, dispensée par l'École Française de Tatouage.

En revanche, la réglementation impose de suivre une formation relative aux conditions d'hygiène et de salubrité pour devenir tatoueur. D'une durée minimale de 21 heures, réparties sur 3 jours de suite, elle se compose d'une formation théorique et pratique et elle permet d'obtenir une attestation de formation.

Bon à savoir : si vous réalisez du perçage corporel ou du maquillage permanent ou semi-permanent, vous avez également l'obligation de suivre cette formation.

 

Les démarches pour devenir tatoueur indépendant

Les conditions d’exercice du tatoueur auto-entrepreneur

L’exercice du tatouage n’est pas sans risque pour les clients. Raison pour laquelle le tatoueur en auto-entreprise doit suivre une réglementation spécifique.

  • La déclaration à l’ARS : vous devez obligatoirement vous déclarer auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) avant de débuter votre activité. Votre déclaration doit notamment indiquer votre identité, la nature de votre activité (tatouage, perçage, etc.) et l'adresse du lieu où vous exercez. Pensez également à joindre votre attestation de formation aux conditions d'hygiène et de salubrité.
  • Le respect de l'hygiène : votre activité ne peut être exercée que dans une salle exclusivement réservée à l'exercice du tatouage. Par conséquent, vous ne pouvez pas tatouer un particulier à son domicile par exemple. De plus, le matériel utilisé doit obligatoirement être à usage unique et être stérile (ou être stérilisé avant chaque utilisation).
  • Le devoir d'information : avant de tatouer un client, vous devez obligatoirement lui délivrer certaines informations à l'oral (caractère définitif du tatouage, douleur éventuelle, risque d'infection, risque d'allergie, etc.). De plus, vous devez expliquer les précautions à prendre afin de favoriser la cicatrisation et de limiter le risque de complications. Enfin, les risques du tatouage et les précautions à respecter par la suite doivent être affichés dans vos locaux.
  • Le choix du matériel : tous les équipements (tiges, etc.) et produits (pigments, cosmétiques, etc.) que vous utilisez doivent respecter une réglementation spécifique. De plus, certains pigments sont interdits depuis 2014.
  • L'élimination des déchets : des règles particulières s'appliquent également en ce qui concerne vos déchets, au même titre que ceux provenant de soins présentant un risque infectieux. Il vous faudra notamment les séparer des autres déchets et les collecter dans des emballages à utilisation unique.

Bon à savoir : vous ne pouvez tatouer un mineur qui si la personne titulaire de l'autorité parentale (ses parents le plus souvent) vous ont fourni leur consentement écrit. <Cette preuve doit d’ailleurs être conservée pendant au moins 3 ans.

 

Les règles de l’auto-entreprise pour le tatoueur

Le tatoueur indépendant doit également se plier au cadre qui entoure le régime de l’auto-entreprise.

  • La déclaration de début d’activité : le statut d’auto-entrepreneur exige que vous procédiez à la création de votre activité en ligne. Votre déclaration peut notamment être réalisée sur Guichet Entreprises ou sur le site Auto-Entrepreneur de l’URSSAF.
  • La déclaration du chiffre d’affaires : votre chiffre d’affaires est plafonné à 72 500 € par an. Selon votre choix déclaratif, vous devez réaliser votre déclaration tous les mois ou tous les 3 mois, y compris si votre chiffre d’affaires est nul sur la période. La somme à déclarer correspond aux montants effectivement encaissés et non à vos bénéfices.
  • Le paiement des charges : le tatoueur en auto-entreprise doit s’acquitter de 22 % de cotisations sociales sur son chiffre d’affaires. Le paiement s’effectue dans le mois qui suit la déclaration.
  • Les autres obligations : en tant qu’auto-entrepreneur, le tatoueur doit tenir à jour un livre des recettes. Si son chiffre d’affaires dépasse 10 000 € pendant 2 années de suite, il doit aussi ouvrir un compte bancaire dédié à son activité.

 

Les clés pour réussir en tant que tatoueur indépendant

Pour percer dans l’univers du tatouage, l’auto-entrepreneur peut également suivre certaines bonnes pratiques. À ce titre, il est généralement recommandé :

  • d’adhérer au Syndicat national des artistes tatoueurs (SNAT) qui est généralement un gage de professionnalisme aux yeux des clients ;
  • de valoriser votre travail, notamment en tenant un site Internet, un blog, un portfolio ou même une page Instagram et Facebook ;
  • de développer votre réseau et votre notoriété, notamment en participant à des conventions et en proposant vos services dans divers salons de tatouage ;
  • de suivre les tendances afin d’apprendre de nouvelles techniques et de mieux comprendre les attentes des clients.

 

Le tatoueur auto-entrepreneur en résumé

Vous souhaitez devenir tatoueur en auto-entreprise ? Découvrez toutes les informations essentielles à retenir :

  • le métier de tatoueur étant réglementé, vous devez notamment suivre une formation d’hygiène et de salubrité ;
  • la formation s’effectue généralement directement dans les salons en apprentissage, et ce, bien qu'une formation d’un niveau équivalent au BTS dispensée par l'École Française de Tatouage soit reconnue ;
  • vous dépendez de l’URSSAF ;
  • votre code APE est 09Z - Autres services personnels n.c.a. ;
  • votre chiffre d’affaires ne doit pas dépasser 72 500 € à l’année ;
  • vous êtes taxé à hauteur de 22 % de votre chiffre d’affaires ;
  • vos revenus entrent dans la catégorie des Bénéfices non commerciaux (BNC) ;
  • votre tarif moyen est compris entre 70 et 150 €/heure.

 

Besoin d’aide pour devenir tatoueur en auto-entreprise ? Pour simplifier vos démarches, Espace Auto-Entrepreneur vous propose de nombreux services sur mesure :

  • une déclaration de début d’activité simplifiée ;
  • un logiciel de comptabilité en ligne ;
  • un suivi de vos factures et un outil de relance des impayés ;
  • un accompagnement par des experts de l’entrepreneuriat.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h