Se connecter
Le vendeur d’animaux en auto-entreprise

Le vendeur d’animaux en auto-entreprise


L’activité d’achat et de vente d’animaux peut être exercée sous le statut d’auto-entrepreneur. Elle est cependant réglementée et vous oblige à respecter de nombreuses règles, notamment pour garantir le bien-être animal. Suivez notre guide pour devenir vendeur d’animaux auto-entrepreneur.

 

L’activité de vente d’animaux en auto-entreprise

Les missions du vendeur d’animaux indépendant

Le métier de vendeur d'animaux indépendant consiste principalement à acheter et à revendre des animaux. Ces derniers peuvent d’ailleurs être des animaux de compagnie (chats, chiens, etc.) ou non domestiques. Dans le cadre de son activité, il aura plusieurs missions au quotidien :

  • il se constitue un réseau d'approvisionnement pour répondre aux besoins de sa clientèle, notamment auprès d'éleveurs ;
  • il s'occupe de la gestion des inventaires, tout particulièrement s'il vend également des produits d'animalerie (croquettes, jouets, etc.) ;
  • il nourrit les animaux et veillent à leur santé et à leur confort ;
  • il assure le merchandising et l'entretien de sa boutique s'il possède un point de vente physique ;
  • il écoute et conseille les clients afin de les orienter vers les animaux répondant à leurs besoins et adaptés à leur vie (terrain disponible, temps à consacrer aux animaux, etc.).

 

Les qualités d’un vendeur d’animaux auto-entrepreneur

Pour devenir vendeur d'animaux sous le régime de l'auto-entreprise, il est primordial de posséder certaines qualités.

  • Une passion pour les animaux : cela parait évident, pourtant il est toujours bon de le rappeler. En contact permanent avec les animaux et devant veiller à leur confort, le vendeur doit entretenir une relation étroite avec ces derniers. Il devra également connaître parfaitement les particularités des différentes races qu’il commercialise afin de pouvoir aiguiller les clients dans leurs choix.
  • Le sens du conseil : sa connaissance des animaux doit lui permettre d’orienter les clients vers l’animal qui fera leur bonheur. Pour cela, il doit savoir être à l’écoute pour bien comprendre les besoins et les possibilités d’accueil de sa clientèle. C’est une qualité indispensable pour que le client comme l’animal soient heureux.
  • Une grande disponibilité : le vendeur d’animaux indépendant doit être présent constamment afin de nourrir et de veiller aux besoins des animaux dont il dispose. Cela demande donc énormément de temps, tout particulièrement s’il dispose d’un « stock » important.

 

Les formalités pour devenir vendeur d’animaux indépendant

Les qualifications d'un vendeur d'animaux

Le métier d'acheteur-revendeur d'animaux de compagnie est réglementé. Cela signifie que vous devez pouvoir justifier de qualifications professionnelles spécifiques avant de débuter votre activité. Pour ouvrir votre auto-entreprise, vous devez être au moins dans l'un des cas suivants :

  • vous avez reçu une attestation de connaissance à l'issue d'une formation dispensée par un organisme habilité, d'une durée minimale comprise entre 14 et 22 heures (selon la catégorie de l'animal) ;
  • vous possédez une certification professionnelle qui est listée dans l'annexe II de l'Arrêté du 4 février 2016, relatif aux connaissances nécessaires pour avoir une activité liée aux animaux de compagnie ;
  • ou vous disposez d'un CCAD (certificat de capacité des animaux de compagnie domestiques) délivré avant le 1er janvier 2016.

Bon à savoir : si vous vendez des animaux non domestiques, vous devez disposer d'un certificat de capacité spécifique, obtenu notamment sous condition d'expérience.

 

La réglementation entourant la vente animale

De par la nature même de son activité, le vendeur d'animaux en auto-entreprise doit respecter différentes règlementations, notamment dans l'optique d'assurer la sécurité et la santé des animaux.

  • L'utilisation de locaux dédiés : vous devez disposer de locaux et d'équipements adaptés aux besoins spécifiques des animaux et qui peuvent varier selon l'animal (chien, chat, lapin, etc.).
  • Le choix d'un vétérinaire : avant de créer votre auto-entreprise de vente animale, vous devez obtenir le consentement d'un vétérinaire sanitaire. Ce dernier sera chargé de s’assurer de la santé et du bien-être des animaux.
  • La gestion des registres : l'activité d'achat et de vente d'animaux vous impose de tenir des registres spécifiques et de les conserver pendant au moins 3 ans. Vous devrez notamment détenir un registre des entrées et des sorties afin de pouvoir suivre les mouvements des animaux (identification de l'animal, provenance, acheteur, etc.). Vous devez également conserver un registre de suivi sanitaire rempli par le vétérinaire.
  • Le respect des règles commerciales : non seulement la vente en libre-service est interdite (pour les animaux invertébrés), mais chaque vente doit être accompagnée de plusieurs documents (attestation de cession, carte d'identification de l'animal, document d'information sur les besoins de l'animal, etc.). Notez également que la vente d'animaux de compagnie de façon non sédentaire est interdite, notamment dans les foires ou marchés.

 

Les démarches pour vendre des animaux en auto-entrepreneur

Pour débuter votre activité de vente d'animaux, que vous soyez auto-entrepreneur ou non, vous devez également réaliser un certain nombre de démarches obligatoires.

  • La déclaration d'ouverture : si vous comptez vendre des animaux de compagnie, vous devez déclarer votre activité au moyen du Cerfa 15045, et ce, au moins 1 mois avant la date de début d'activité.
  • La demande d'autorisation : si vous souhaitez ouvrir des locaux pour y vendre des animaux non domestiques, il est nécessaire d'obtenir au préalable une autorisation de la préfecture.
  • La demande de certificat de capacité : si votre activité prévoit la vente d'animaux non domestiques, vous devez obtenir un certificat de capacité auprès de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP). Pour cela, vous devrez fournir certains documents prouvant vos qualifications professionnelles (diplôme, justificatif d'expérience, etc.).

 

Les obligations de l’auto-entreprise de vente animale

Pour devenir acheteur et vendeur d’animaux indépendant, vous devez aussi vous plier aux règles qui entourent le statut d’auto-entrepreneur.

  • La création d’entreprise : vous devez déclarer le début de votre activité en ligne. Pour cela, vous pouvez notamment passer par Guichet Entreprises ou confier votre création à Espace Auto-Entrepreneur.
  • L'immatriculation : suite à la création de votre auto-entreprise de vente animale, vous devez vous immatriculer au Répertoire du commerce et des sociétés (RCS).
  • La déclaration de chiffre d'affaires : vous devez déclarer votre chiffre d'affaires chaque mois ou chaque trimestre (selon votre option déclarative) et vous acquitter de 12,8 % de cotisations. Le montant déclaré correspond aux sommes encaissées et non à vos bénéfices. Vous devez aussi veiller à respecter le plafond annuel de 176 200 €.
  • Les autres obligations : si votre chiffre d’affaires est supérieur à 10 000 € pendant deux années de suite, vous devez ouvrir un compte bancaire dédié à votre auto-entreprise. Vous devez enfin tenir un registre des achats et un livre des recettes.

 

Le vendeur d’animaux auto-entrepreneur en bref

Retrouvez toutes les informations à retenir sur le métier de vendeur d’animaux en auto-entreprise.

  • Votre Centre de formalités des entreprises (CFE) : la CCI (Chambre de commerce et d’industrie).
  • Votre plafond de chiffre d'affaires : 176 200 €.
  • Votre taux de cotisations sociales : 12,8 %.
  • Votre catégorie d'imposition : BIC (bénéfices industriels et commerciaux).
  • Votre code APE : 76Z - Commerce de détail de fleurs, plantes, graines, engrais, animaux de compagnie et aliments pour ces animaux en magasin spécialisé.
  • Votre rémunération : variable selon l’activité.

 

Avec Espace Auto-Entrepreneur, vous pouvez simplifier la création de votre auto-entreprise de vente animale. Pour cela, vous disposez notamment :

  • d’un formulaire simplifié de déclaration de début d’activité ;
  • d’un logiciel de comptabilité en ligne ;
  • d’un outil de relance des impayés ;
  • des conseils de nos experts.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h