mécanicien

04/04/2018   Fiches métiers  

Peut-on être mécanicien en tant que micro-entrepreneur ? C’est tout à fait possible dès lors que vous intervenez chez le client. Cela vous évite des frais de garage et permet une plus grande souplesse. Mais, bien entendu,  certaines règles sont à prendre en compte avant de mettre le turbo.

Comme il s’agit d’une activité artisanale, il est nécessaire que vous possédiez un diplôme qui reconnaît votre aptitude professionnelle. Ce peut être un CAP ou BEP de mécanicien ou tout autre diplôme qui justifie vos compétences. À défaut, il vous faudra une expérience professionnelle d’au moins trois ans qui soit validée, pour que vous puissiez exercer.

De même, vous devrez effectuer un SPI (Stage Préparatoire à l’Installation) préalablement à toute activité.

Autre précaution avant de commencer, savoir ce que vous voulez faire : s’il s’agit uniquement de la réparation de véhicules, sachez que le plafond annuel de votre chiffre d’affaires est de 70 000 € car c’est une activité de service. En revanche, si vous vendez des véhicules ou toute pièce automobile, le plafond est de 170 000 €/an.

Vous avez des obligations inhérentes à votre profession : outre le fait d’afficher les tarifs (ce qui est le lot de tout micro-entrepreneur), vous devez gérer correctement vos déchets, notamment récupérer l’huile de vidange ou tout autre liquide (comme le liquide de refroidissement par exemple) pour les recycler. Enfin, vous êtes tenu de proposer à votre client, des pièces d’occasion pour la réparation, dans un souci du respect de l’environnement.

Dernier point : n’oubliez pas de souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle ainsi qu’une assurance multirisque professionnelle pour protéger votre matériel.

Ceci fait, votre déclaration se fera auprès du CFE (Centre de Formalité des Entreprises) de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat la plus proche de votre domicile.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes