Se connecter
Le professeur de musique auto-entrepreneur

Le professeur de musique auto-entrepreneur


Exerçant le plus souvent en complément d’une autre activité (enseignement salarié, artiste, etc.), le professeur de musique auto-entrepreneur apprend à ses élèves à jouer d’un ou plusieurs instruments. Bien que la profession ne soit pas réglementée, elle impose de respecter certains principes. Découvrez notre mode d’emploi pour devenir professeur de musique en auto-entreprise.

 

Le métier de professeur de musique indépendant

Le rôle du professeur de musique

À la fois passionné et pédagogue, le professeur de musique a pour mission d'apprendre à ses élèves à jouer d'un ou plusieurs instruments. Mais au quotidien, son activité peut être très variée :

  • il enseigne le solfège à ses étudiants ;
  • il évalue le niveau de ses élèves pour adapter son programme ;
  • il dispense des cours pour un seul instrument en règle générale (piano, violoncelle, guitare, etc.) ;
  • il initie ses élèves aux différents courants musicaux ;
  • il peut organiser des représentations (spectacle, gala, etc.).

 

Les activités du professeur auto-entrepreneur

Le plus souvent, le professeur de musique indépendant exerce en complément d'une autre activité : il peut être enseignant dans un établissement scolaire ou en conservatoire, voire même être artiste professionnel. Seuls les professeurs de piano pourront, pour certains, exercer cette activité à plein temps en règle générale. Quoi qu’il en soit, il pourra dispenser ses cours de musique par divers moyens.

  • À domicile : l’indépendant est bien souvent professeur de musique particulier. Dans ce cas, il intervient directement chez ses clients et propose des cours individuels de perfectionnement.
  • En groupe : s’il dispose de son propre local, il peut être amené à proposer des cours collectifs. Dans cette situation, il s’agira davantage d’initier les élèves à un instrument et de faire grandir leur fibre musicale.
  • À distance : bien que cela soit plus rare, il est tout à fait possible de dispenser des cours de musique par webcam. Toutefois, cela sera mieux adapté à la guitare ou au violon, plutôt qu’au piano par exemple.

 

Les clients du professeur de musique

Le professeur de musique en auto-entreprise peut aussi bien enseigner la pratique d’un instrument à des enfants qu’à des adultes. D’ailleurs, ses clients pourront avoir différentes motivations pour suivre ses cours.

  • La découverte : la musique étant considérée comme une façon d’éveiller les plus jeunes, le professeur pourra tout d’abord dispenser ses cours à des enfants. Il s’agira alors le plus souvent d’une pratique amusante, sous forme de jeux et de chansons, pour initier les élèves à la discipline.
  • Le loisirs : les clients du professeur de musique peuvent également pratiquer à titre de loisirs. L’enjeu sera alors de les faire progresser, sans pour autant rendre la pratique trop intensive. Des adultes peuvent également chercher à apprendre à jouer d’un instrument (ou même juste une chanson) pour une occasion bien particulière, comme un mariage ou un anniversaire.
  • Le perfectionnement : des personnes préparant des concours – notamment pour entrer au conservatoire - sont également susceptibles de faire appel à un professeur de musique auto-entrepreneur. Dans ce cas, il impératif de justifier d’un excellent niveau.

 

Le profil du professeur de musique auto-entrepreneur

Les qualités d’un professeur de musique particulier

S’il doit avant tout maîtriser un ou plusieurs instruments à la perfection, le professeur de musique indépendant doit également présenter différentes qualités humaines s’il veut pouvoir transmettre son savoir.

  • La pédagogie : patient et à l'écoute de ses élèves, le professeur de musique auto-entrepreneur doit adapter son programme au niveau de chacun. Mais il doit également faire preuve de passion et d'imagination pour faire aimer la musique à ses élèves et leur donner envie de progresser.
  • La curiosité : l’enseignant de musique indépendant doit également savoir se réinventer pour suivre les évolutions et tendances musicales. Non seulement ouvert aux différents genres musicaux (classique, rock, variété, etc.), il faut s’intéresser au monde de la musique afin de pouvoir instiller de la créativité dans ses cours.
  • La disponibilité : le professeur indépendant doit généralement adapter son planning aux disponibilités de ses élèves. Il doit donc être prêt à se déplacer – principalement s’il propose des cours particuliers – et à travailler le soir et le week-end.

 

La formation pour devenir professeur de musique

La profession n’étant pas réglementée, il est possible de devenir professeur de musique auto-entrepreneur sans diplôme spécifique. En pratique, il s’avère toutefois indispensable de suivre une ou plusieurs formations pour apprendre les fondamentaux de la musique et être crédible aux yeux de ses clients. Pour cela, plusieurs diplômes sont envisageables, dont :

  • le Diplôme universitaire de musicien intervenant (DUMI) ;
  • le CAPES d'éducation musicale et de chant choral ;
  • le Diplôme d'État (DE) de professeur de musique ;
  • le Diplôme d'études musicales (DEM) ;
  • le Diplôme national d'orientation professionnelle de musique (DNOP).

 

Vos démarches pour être professeur de musique en auto-entreprise

Le cumul d’activités pour le professeur de musique

Le statut d’auto-entrepreneur permet de cumuler différentes activités. Les professeurs de musique ayant souvent une activité complémentaire, c’est un avantage indéniable. Toutefois, plusieurs règles sont à suivre pour cumuler son auto-entreprise avec un contrat de salarié ou de fonctionnaire :

  • vous ne devez pas concurrencer votre employeur ;
  • votre contrat ne doit pas vous interdire une activité indépendante ;
  • vous devez respecter les règles de loyauté ;
  • si vous êtes fonctionnaire, vous devez être à temps partiel et demander l'autorisation de votre hiérarchie.

 

La déclaration de services à la personne

Si vous ne proposez que des cours particuliers, il peut être intéressant de réaliser une déclaration de services à la personne (SAP). Bien que facultatif, ce choix vous permet d’offrir deux avantages à vos clients :

  • ils pourront vous payer par CESU préfinancés (Chèque emploi service universel) ;
  • ils bénéficieront de 50 % de crédit d’impôt sur le montant de vos prestations.

En optant pour la déclaration SAP, vous avez toutefois deux obligations principales :

  • intervenir uniquement au domicile de vos clients ;
  • ne pas avoir une activité en parallèle ne relevant pas du service à la personne.

 

Les assurances du professeur de musique indépendant

Le professeur de musique disposant de son propre local a l’obligation de souscrire une assurance multirisque. Celle-ci permet notamment d’être protégé en cas d’incendie ou de dégât des eaux.

Dans toutes les autres situations, aucune assurance n’est obligatoire pour pouvoir enseigner. Malgré tout, il est souvent recommandé de souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle, tout particulièrement si vous intervenez au domicile de vos clients. Aussi appelée RC Pro, cette assurance couvre les dommages que vous pourriez causer à vos élèves ou à des tiers.

 

Le régime de l’auto-entreprise pour le professeur de musique

Pour créer et gérer son auto-entreprise, le professeur de musique doit également suivre certaines règles bien spécifiques.

  • Déclarer son début d’activité : vous devez obligatoirement créer votre auto-entreprise en ligne. Pour cela, vous pouvez notamment passer par le site Auto-Entrepreneur de l’URSSAF ou par Espace Auto-Entrepreneur, une plateforme simplifiant vos différentes procédures.
  • Déclarer son chiffre d’affaires : vous devez déclarer votre chiffre d’affaires à l’URSSAF tous les mois ou tous les 3 trois (selon votre choix déclaratif), y compris si vous n’avez pas de revenu sur la période. Le professeur de musique étant considéré comme un professionnel libéral, son plafond annuel de chiffre d’affaires est de 72 500 €.
  • Payer ses cotisations : les charges sociales d’un professeur de musique auto-entrepreneur représentent 22 % de son chiffre d’affaires. Si vous bénéficiez de l’ACRE, ce taux est ramené à 11 % durant la première année d’activité.
  • Suivre sa comptabilité : en plus de noter vos encaissements au sein d’un livre des recettes, vous avez l’obligation d’ouvrir un compte bancaire pour votre auto-entreprise si votre chiffre d’affaires est supérieur à 10 000 € pendant 2 années de suite.

 

Nos conseils pour le professeur de musique indépendant

La demande de cours de musique étant relativement limitée, le professeur indépendant doit suivre plusieurs bonnes pratiques s’il espère développer son auto-entreprise :

  • réaliser une étude de marché pour évaluer le potentiel d’activité, notamment en fonction des besoins de la population locale et de la concurrence (indépendants, écoles, conservatoire, etc.) ;
  • proposer différents formats de cours pour répondre à toutes les envies : cours individuel ou collectif, cours en salle ou à domicile, stage, cours multidisciplinaires (musique et chant par exemple), représentations, etc. ;
  • enseigner pour tous les niveaux, de l'éveil à la préparation d'un concours, en passant par la pratique loisirs ;
  • trouver un local pour proposer des cours collectifs, notamment au sein d’une salle louée à la commune ;
  • proposer un cours d'essai gratuit pour donner envie aux élèves de découvrir vos services ;
  • démarcher des établissements pour faire connaître vos services et éventuellement assurer des remplacements (conservatoire, école de musique, établissement scolaire, etc.) ;
  • miser sur la communication web en vous créant un site Internet, une page Google My Business et/ou une page Facebook ;
  • vous inscrire sur des plateformes de mise en relation pour développer votre clientèle, comme Super Prof ou Kelprof ;
  • postez des annonces Internet, notamment sur Cité de la Musique ou Prof Musique.

 

Le professeur de musique auto-entrepreneur en bref

Vous souhaitez exercer le métier de professeur de musique en auto-entreprise ? Découvrez toutes les informations à connaître avant de vous lancer :

  • bien que conseillé, aucun diplôme n’est obligatoire pour exercer ;
  • le Diplôme d’État de professeur de musique est généralement le niveau minimum recommandé ;
  • vous pouvez réaliser une déclaration SAP si vous réalisez uniquement des cours particuliers ;
  • vous pouvez cumuler les activités, à condition de respecter certaines règles ;
  • votre activité dépend de l’URSSAF ;
  • votre code APE est 85.52Z - Enseignement culturel ;
  • votre chiffre d’affaires annuel est limité à 72 500 € ;
  • votre taux de charges sociales est de 22 % (11 % si vous bénéficiez de l’ACRE) ;
  • vos revenus intègrent la catégorie des BNC (Bénéfices non commerciaux) ;
  • votre tarif moyen est compris entre 30 et 50 € de l’heure.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel