Categories
Mon équilibre et bien-être au travail

Savoir dire non à ses clients : une qualité essentielle

Publié le 02/06/2023
Savoir dire non à ses clients : une qualité essentielle

Combien de fois vous êtes-vous retrouvé à dire “oui” à un client, alors que tous les indicateurs étaient au rouge et que votre instinct vous hurlait de dire “non” ? Rassurez-vous, c’est un comportement tout à fait humain ! De nombreux auto-entrepreneurs n’osent pas exprimer leur refus face à des clients, que ce soit par peur de laisser passer une opportunité, par crainte du conflit ou par volonté de renvoyer une image professionnelle… Et pourtant, savoir dire non est une qualité essentielle pour développer votre activité et vous épanouir professionnellement. Voici quelques conseils pour vous aider à communiquer votre refus de manière efficace, sans compromettre vos relations professionnelles. 


Pourquoi est-il important de dire non à ses clients ? 

En tant qu’indépendant, votre temps et vos ressources sont limités. Dire oui à toutes les demandes entrantes peut non seulement compromettre votre équilibre personnel, mais également nuire au développement de votre entreprise. C’est pourquoi il est essentiel d’identifier les situations où le refus est la meilleure solution. 

keyboard_arrow_rightÉviter une charge de travail excessive 

La vie d’indépendant est faite de hauts et de bas. Si les débuts d’activité sont parfois difficiles, un freelance plus expérimenté peut parfois se retrouver submergé par des projets en cours. Paradoxalement, c’est souvent dans ces périodes de pic d’activité que vous avez le plus de sollicitations professionnelles. Dans cette situation, il peut être difficile de dire non à un nouveau projet rémunérateur ou à un client qui vous contacte avec une demande urgente. Mais il est important de respecter vos limites et de savoir dire non pour éviter une charge de travail excessive. En effet, accepter un projet supplémentaire dans une période charnière, peut entraîner une baisse de la qualité de votre travail, des retards dans les délais et même vous conduire jusqu’au burn-out. Dire non lorsque votre emploi du temps est chargé est une manière de préserver la qualité de votre travail ainsi que votre équilibre et bien-être personnel. 

keyboard_arrow_rightRefuser les projets en dehors de votre domaine d'expertise

En tant que freelance, il est important de vous concentrer sur votre domaine d'expertise et de travailler sur des projets qui vous permettent de mettre en valeur vos compétences spécifiques. Dire non à des projets qui ne correspondent pas à votre domaine d'expertise vous permet de maintenir votre réputation en tant qu'expert dans votre domaine, d’éviter de vous disperser et de fournir de meilleurs résultats. 

keyboard_arrow_rightRefuser des tarifs trop bas 

Si un client sollicite vos services à un tarif inférieur à votre valeur réelle, il est essentiel de savoir dire non. Car accepter un projet sous-facturé pourrait nuire à votre rentabilité et dévaloriser votre travail. En disant non à des projets mal rémunérés, vous vous assurez de préserver la valeur de votre expertise et conservez votre temps et votre énergie pour de meilleures opportunités. 

keyboard_arrow_rightDire non à des missions qui ne correspondent pas à vos valeurs ou à votre éthique

En tant que freelance, vous avez la liberté de choisir les projets sur lesquels vous souhaitez vous engager. Si un projet ne correspond pas à vos valeurs personnelles ou votre éthique de travail, il est important de savoir dire non pour préserver votre intégrité. Travailler sur des projets qui sont en harmonie avec vos convictions vous permet de fournir un travail authentique et de maintenir une cohérence entre vos actions professionnelles et vos valeurs personnelles. Rappelez-vous que chaque "oui" donné à quelque chose qui ne vous correspond pas est en réalité un "non" que vous adressez à vous-même.


Apprendre à identifier les
« red flags »

Tout au long de votre carrière, vous allez devoir faire face à des clients avec lesquels la relation est difficile, voire toxique. Dans de tels cas, il est préférable de dire non à de futurs projets avec ces clients. En effet, maintenir une relation de travail saine et équilibrée est essentielle, que ce soit pour votre bien-être professionnel ou pour fournir des résultats optimaux. C’est pourquoi, vous devez apprendre à identifier certains signaux d’alarme, avant d’entamer ou de poursuivre une collaboration peu satisfaisante. 

Voici quelques exemples de “red flags” qui peuvent justifier un refus de votre part : 

      • keyboard_double_arrow_right
        Votre client ne respecte pas votre temps : Il vous appelle à l’improviste durant le week-end ou le soir, sollicite des réunions sans cesse pour “faire le point” sur le projet et s’attend à ce que vous soyez à sa disposition 24/24h.   
      • keyboard_double_arrow_right
        Votre client veut sans cesse négocier vos tarifs : Il négocie la moindre ligne de votre devis, vous demande sans cesse des réductions ou encore pire : de faire des ajouts gratuitement. 
      • keyboard_double_arrow_right
        Le client vous impose des délais serrés, voir impossible à tenir,
      • keyboard_double_arrow_right
        Le client vous traite comme un employé : Il vous considère comme un sous-traitant et non un collaborateur à part entière. Il vous impose ses propres méthodes et conditions de travail. 
      • keyboard_double_arrow_right
        La communication n’est pas claire : le client est peu disponible, il ne répond pas à vos mails. Vous avez du mal à garder un suivi ou à obtenir des informations ou des éléments nécessaires à la réussite du projet. 
      • keyboard_double_arrow_right
        Le client ne sait pas ce qu’il veut : Si un client a du mal à définir ses besoins, ses attentes ou ses délais, cela peut être un signe de problèmes potentiels à venir. 
      • keyboard_double_arrow_right
        Votre client ne respecte pas votre expertise : Il modifie votre travail et demande des révisions constamment. Il refuse d’écouter vos conseils et recommandations. N’oubliez pas que l’expert, c’est vous. 

Il existe bien d’autres signaux d’alarme, que vous apprendrez à repérer avec le temps. Faites confiance à votre intuition et n’hésitez pas à faire part de vos doutes à d’autres entrepreneurs plus expérimentés pour obtenir leurs conseils et avis. 

En disant non quand la situation le justifie, vous posez des limites claires, maintenez la qualité de votre travail, préservez votre bien-être et renforcez votre réputation en tant qu'auto-entrepreneur. Cela vous permet également de vous concentrer sur les projets qui correspondent mieux à vos aspirations et objectifs professionnels.


Comment dire non de manière professionnelle : 5 conseils 

Dire non à ses clients n'est pas seulement une question de refus ou de rejet. C'est un art qui requiert des compétences comme l’écoute active, une compréhension des besoins de l’autre et la conscience de ses propres limites. Lorsqu’il est exprimé de la bonne manière, le non peut être bénéfique pour les deux parties. Voici 5 conseils pour dire non de manière professionnelle. 

keyboard_arrow_rightFaites preuve d’empathie

Si vous devez refuser un projet, la première chose à faire est de montrer à votre client que vous faites preuve d’empathie à son égard. Faites-lui comprendre que vous avez bien compris sa demande et que vous prenez son besoin au sérieux. Remerciez toujours vos clients de vous avoir contacté et d’avoir sollicité votre aide, même si vous devez refuser de travailler avec eux.

keyboard_arrow_rightSoyez ferme et confiant

Assurez-vous d’exprimer votre refus de manière transparente, sans laisser de place à l’interprétation. Pour cela, communiquez de manière claire et évitez les excuses floues et les justifications excessives. Tout au long de votre échange, affirmez votre posture de professionnel en montrant que vous êtes ferme et confiant dans votre décision.

keyboard_arrow_rightExpliquez les raisons de votre refus

Il est important de donner des explications claires et légitimes pour accompagner votre refus. Expliquez en détail les raisons qui rendent la demande impossible à satisfaire ou inappropriée, sans pour autant tomber dans la justification. Mettez l'accent sur vos limites en tant qu’auto-entrepreneur, les contraintes de temps ou encore le caractère inapproprié de la demande.

Si votre client vous demande des tarifs trop bas, il n’a peut-être pas conscience de la quantité de travail à fournir. Il faudra alors faire un travail d’éducation, de sorte à ce qu’il comprenne la valeur ajoutée de vos services. 

keyboard_arrow_rightProposez d’autres solutions 

Si vous êtes confrontés à une demande que vous n’êtes pas dans la capacité d’honorer, proposez des solutions alternatives qui pourraient répondre aux besoins du client. 

Par exemple, si votre planning ne vous permet pas de commencer un nouveau projet, vous pouvez orienter votre prospect vers un autre freelance de votre réseau ou lui proposer de rejoindre une liste d’attente. 

Prenons un autre exemple : il arrive parfois qu'un client soit intéressé par un produit ou un service, mais que son budget ne lui permette pas de couvrir les frais indiqués sur le devis. Face à une telle situation, plutôt que de refuser directement la collaboration, une autre approche serait de lui proposer une offre réduite. Cela ne signifie pas que vous devez réduire la qualité de votre service, mais proposer une version simplifiée ou des fonctionnalités réduites qui peuvent correspondre aux contraintes budgétaires du client.

Orienter votre client vers des solutions alternatives montre votre volonté de les satisfaire et de les fidéliser malgré votre refus initial. Par ailleurs, en refusant un projet que vous n’êtes pas disposé à mener à bien, vous faites preuve d’honnêteté et renforcez votre réputation professionnelle.

keyboard_arrow_rightOffrez une valeur ajoutée  

Même si vous dites non à une demande spécifique, recherchez des moyens de fournir une valeur ajoutée à votre client. Vous pouvez par exemple lui offrir des conseils, des suggestions ou lui proposer des ressources (un article de blog, une formation, un guide, etc) qui pourraient l'aider dans son projet ou ses objectifs. Montrez votre volonté de soutenir le projet de votre client malgré le refus.

En somme, savoir dire non est un art qui demande une combinaison d'intelligence émotionnelle, de clarté de communication et d'habileté relationnelle. Comme tout art, cela demande de la pratique et de l’expérience. En développant cette compétence, vous pourrez établir des limites saines et construire des relations durables et mutuellement bénéfiques avec vos clients. Rappelez-vous, chaque "non" prononcé ouvre la voie à un grand "oui" pour des opportunités plus enrichissantes à venir.

 

star star star star star
Service parfait , délais respecté , conseils judicieux , aux petits soins avec nous , il n'y a que du plus ! Merci pour votre aide et votre professionnalisme

le 03/01/2024

star star star star star
Bien informé, à l'écoute, réactif. Je recommande.

le 22/11/2023

star star star star star
C'est simple. Des gens à l'écoute Des conseils très pertinents Sérieux, à écouter vraiment Au top Merci EspaceautoEntrepreneur

le 04/10/2023

star star star star star
Bonjour, Merci pour l'aide que vous m'apportez dans la création de mon entreprise. C'est agréable de pouvoir compter sur vous. Cordialement,***

le 31/05/2023

star star star star star
très simple, très rapide, très bien

le 06/09/2023

chevron_right Espace Auto-Entrepreneur

/

Blog

/

Savoir dire non à ses clients : une qualité essentielle