Se connecter
Auto-entrepreneur : nos conseils pour rédiger votre business plan

Auto-entrepreneur : nos conseils pour rédiger votre business plan


Tout porteur de projet a un certain moment de son parcours atteint une étape cruciale qu’il ne doit absolument pas négliger bien qu’elle puisse paraître redondante. Il s’agit de la rédaction du business plan, C’est un document inéluctable qui retrace tous les aspects du parcours de création, de lancement et de développement d’un projet. Il peut néanmoins être mise en place à n’importe quelle étape de son processus. 

En effet, que votre projet soit au stade de l’idée, en cours de création ou que l’entreprise soit déjà créée, le business plan trouvera toujours sa pertinence dans le cadre d’une présentation devant des investisseurs, une banque, de potentiels partenaires ou encore des collectivités locales.

Pour vous aider à réussir la rédaction du business plan de votre auto-entreprise, nous vous avons préparé une série de conseils utiles à mettre en place, mais avant ça, définition. 

Qu’est-ce qu’un business plan ? >

Un business plan ou un « plan d’affaire » en Français, est un document de présentation qui détaille et regroupe toutes les informations essentielles à la concrétisation d’un projet, que ce soit la création d’une structure ou le lancement d’une activité d’auto-entreprise. Le business plan concerne tous les types de projets, qu’importe le secteur d’activité. 

Le business plan doit être concis et regrouper l’ensemble des axes phares et pertinents du projet, comme les actions déjà entreprises ainsi que celles à entreprendre, les étapes de concrétisation et de réalisation du projet, ses objectifs ainsi que tous les moyens mis à disposition pour les atteindre. Chaque étape doit être détaillée et clairement définie au préalable, de façon à construire un plan d’affaire infaillible.

Pourquoi rédiger un business plan ? 

L’objectif d’un business plan est avant tout d’être lu pour être par la suite défendu par son auteur, à savoir vous-même. Votre business plan doit être le reflet de ce que vous souhaitez que le lecteur retienne de votre projet. 

Il représente le support papier du discours à présenter à vos interlocuteurs, cela pourrait être un organisme d’accompagnement (tels que les incubateurs ou les accélérateurs d’entreprises), des partenaires stratégiques potentiels, des organismes financiers (banques) ou encore des investisseurs et des business angels. 

À quelle étape du projet faut-il rédiger un business plan ? 

Le business plan doit être rédigé au tout début du processus, alors que votre projet n’en est encore qu’à son stade d’idée. Un business plan reprend ensuite tout le parcours de lancement, de croissance et de développement de votre micro-entreprise. 

Il sera ensuite mis à jour en fonction de l’avancement du projet et des évènements que vous rencontrerez dans sa concrétisation. Par exemple, si vous décidez de changer d’audience-cible en cours de route, vous avez tout intérêt à intégrer vos nouvelles stratégies en mettant à jour votre business plan. Renseigner chaque étape avec précision est primordial puisque cela ajoutera de la crédibilité et de la consistance à votre plan d’affaire et de la solvabilité à votre projet.

Dans une certaine mesure, il est possible de comparer le business plan à un journal intime : page par page, chaque chapitre renseigne avec précision sur les événements cruciaux de votre vie.

Existe-t-il des outils pour créer un business plan ?

En fonction de votre budget et de vos besoins, il existe de nombreux outils gratuits ou payants pouvant vous aider à réaliser votre business plan. Il est d’ailleurs préférable de s’appuyer sur des modèles structurés à compléter et à adapter selon votre projet. Cela vous permettra de repérer des aspects auxquels vous n’aurez peut-être pas pensé et de bénéficier d’un gain de temps et d’énergie.

Vous pouvez créer un business plan gratuitement sur le site de Bpifrance et utiliser des modèles de prévision financières comme Fisy, qui est par ailleurs très complet et totalement gratuit. 

De quoi est constitué un business plan ? 

Le business plan est un document de 15 à 20 pages maximum. Il est généralement rédigé au format A4 ou en présentation au format paysage, qu’il vous est possible de réaliser avec Microsoft Powerpoint, Canva ou encore Adobe InDesign. Ce document comporte du texte, des graphiques, des tableaux et toute autre annexe pouvant être utile aux lecteurs. (résultats d'études, statistiques, photos...etc).

Toutes les informations renseignées dans votre business plan doivent être pertinentes, il n’est pas question d’insérer du texte dans l’unique but de faire du remplissage. Dans le meilleur des cas, vous risquez de perdre votre lecteur, dans le pire, vous pourriez perdre toute crédibilité, surtout si vous êtes face à un investisseur.

De façon générale, un business plan comprend trois parties principales retraçant à elles seules tous les aspects de votre projet : 

  1. La première partie regroupe la présentation du projet, du marché dans lequel vous souhaitez qu’il évolue et de la stratégie employée pour son développement, 
  2. La seconde partie parle de vous, de votre équipe et partenaires (si vous en avez) ainsi que de de la structure qui portera le projet à sa concrétisation,
  3. La dernière étape concerne les prévisions financières et vise à assurer la rentabilité de votre projet. 

 

1. Présentation du projet, du marché et de la stratégie de développement 

Le projet 

Dans un premier temps, vous allez devoir présenter votre activité de micro-entrepreneur. Sortez votre plus belle plume, il s’agit là de raconter une belle histoire pour poser le décor. N'hésitez pas à utiliser des techniques de storytelling pour appuyer votre présentation, tout en restant clair et professionnel.

Vous devez également présenter les solutions qu’apporte votre projet ainsi que les problèmes qu’il résout. Il est important de détailler votre offre en mettant en avant la valeur ajoutée qui lui est associée ainsi que ce qui la différencie des autres offres présentes sur le marché.

L’offre et la demande (ou le marché)

Simplement présenter votre projet ne suffira pas à démontrer sa rentabilité, il faut également énoncer les raisons qui vous poussent à croire qu’il le sera. 

Dans cette partie, vous devez mettre en avant toutes les données qui appuieront votre argumentaire quant au succès de votre projet : études, analyses, comparatifs, chiffres clés, étude de cas... Tous les moyens sont bons pour appuyer vos propos. 

N'hésitez pas à inclure tout élément pouvant préciser votre offre ainsi que sa potentielle demande. Basez vous sur des données chiffrées pour faire des estimations, avec plusieurs scénarios. Cela témoignera de votre clairvoyance et donnera plus de crédibilité à votre projet. 

Une analyse concurrentielle est également un élément pertinent à intégrer à cette étape, elle vous permettra notamment d’argumenter sur vos éléments de différenciation ainsi que votre avantage concurrentiel.

La stratégie de développement 

Pour clôturer cette première partie, énoncez les différentes stratégies que vous allez mettre en œuvre pour réaliser vos objectifs de rentabilité. Ces stratégies doivent être quantifiables et réalistes. Il ne s’agit pas de proposer des stratégies extravagantes mais de donner un aperçu de toutes les actions futures que vous entreprendrez pour servir votre activité. 

Intégrez l’ensemble de vos objectifs qu’ils soient commerciaux, financiers ou marketing. Aucun détail ne doit être laissé au hasard ou à la chance. 

Cette première partie doit donner une idée claire à votre lecteur quant à votre activité d’auto-entrepreneur, votre environnement micro et macro économique (c’est-à-dire le marché et la zone géographique dans laquelle vous allez intervenir) ainsi que les chemins que vous allez emprunter pour concrétiser vos objectifs stratégiques. 

Par exemple, si vous êtes auto-entrepreneur artisan, vous présenterez dans cette section vos produits, votre processus de fabrication, les matières utilisées ainsi que votre liste de fournisseurs. 

Vous détaillerez également votre stratégie de développement en présentant votre audience cible (les adeptes de décoration), vos concurrents (les autres artisans) ainsi que les moyens que vous comptez vous donner pour rentabiliser votre projet. (site web, réseaux sociaux, outils de prospection...etc). 

2. Présentation du porteur de projet, des partenaires et de la structure

Le porteur de projet 

Il est temps de parler de vous. Dans cette partie, il s’agit de mettre en lumière l’auto-entrepreneur qui pilote ce projet. L’objectif de cette section est de démontrer que vous disposez des capacités nécessaires à piloter le projet. Présentez vos certificats, diplômes, expériences, passions ou tout autre élément pouvant permettre de juger de votre aptitude à mener à bien votre affaire. 

Expliquez les raisons qui vous ont motivé à vous investir dans ce projet. Qu’il s’agisse d’une observation des besoins du marché, d’une envie personnelle ou encore d’une anecdote, montrez à vos interlocuteurs que ce projet vous tient à cœur. 

Partenaires 

Dans cette section, il s’agit de présenter tous les acteurs majeurs qui participeront au projet, comme vos fournisseurs ou vos futurs clients (si vous en avez). Il serait également pertinent de citer les incubateurs, espaces de co-working ou collectivités locales qui vous hébergent ou chez qui vous choisissez de souscrire. Ce sont des institutions qui vous apporteront un grand réseau de contact en plus de votre dose de motivation quotidienne. Être auto-entrepreneur implique de travailler seul dans la plupart des situations, mais n’hésitez pas à côtoyer d’autres professionnels pour vous enrichir personnellement et professionnellement. 

La structure 

Cette partie concerne la forme juridique de l’entreprise et de la composition de son capital, éventuellement. Dans votre cas, il s’agit du statut d’auto-entrepreneur. N’hésitez pas à expliquer à votre audience les spécificités de votre statut ainsi que les raisons qui vous ont poussé à le choisir. Cela leur montrera que vous maîtrisez les questions administratives liées à votre activité. 

A l’issue de cette seconde partie, vous devriez avoir pu démontrer votre capacité à gérer votre projet, notamment du fait que vous ayez les compétences, le savoir et l'expérience nécessaire, mais surtout que vous avez des raisons concrètes qui vous motivent à le faire.

3. Les prévisions financières

Cette partie doit contenir un ensemble de tableaux détaillant la gestion financière de votre projet. Ce sont des outils qui prouveront sa viabilité, sa faisabilité ainsi que sa rentabilité. La partie destinée aux prévisions financières doit contenir un certain nombre d’états financiers, à savoir : 

  • un compte de résultat prévisionnel,
  • un bilan prévisionnel,
  • un budget prévisionnel de trésorerie,
  • un tableau de financement,
  • un tableau des investissements,
  • le calcul du besoin en fonds de roulement,
  • le calcul du seuil de rentabilité.

Ces tableaux doivent résulter des stratégies que vous aurez défini dans la deuxième partie de votre business plan. N’hésitez pas à faire des renvois aux différentes sections de votre business plan pour justifier le choix des chiffres utilisés. 

N’hésitez pas à faire valider vos prévisions financières par un professionnel pour vous assurer de la cohérence de votre démarche. Vous pouvez également prévoir plusieurs scénarios financiers afin d’augmenter la crédibilité de votre projet. 

Vous l’aurez compris, l’intérêt de cette dernière étape est de tout simplement prouver que votre projet est rentable. Si vous présentez votre business plan à un investisseur ou à un banquier, par exemple, ils devraient être convaincus et être en mesure de savoir si votre projet sera rentable ou pas.

 

Il existe plusieurs cas de figure qui pourraient amener un auto-entrepreneur à faire un business plan. Pour n’en citer que quelques-uns ; la demande d’un prêt à la banque, une levée de fonds ou encore une réponse à un appel à projet. De manière globale, il est toujours pertinent de faire un business plan et de le mettre régulièrement à jour. Cela vous permettra d’avoir une vision globale de votre activité et ainsi lui permettre d’être en constante évolution. 

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel