Se connecter
Le déménageur auto-entrepreneur

Le déménageur auto-entrepreneur


Trois millions de Français font leurs cartons chaque année pour déménager, et un sur trois fait appel à un professionnel pour le transport de ses biens. Côté entreprises, elles représentent plus de 70 % du chiffre d’affaires global du marché du déménagement. Vous aimeriez créer votre activité de déménageur en micro-entreprise ? Vous devrez remplir des conditions réglementaires particulières. Nous vous livrons ici les points principaux qui vous permettront de démarrer sereinement.

Le métier de déménageur en indépendant

Les activités du déménageur

Le déménageur a pour mission d’effectuer le transport de mobilier d’un lieu à un autre. Il assure pendant cette étape la sécurité des biens. Il travaille pour des particuliers, mais a aussi la possibilité d’intervenir pour des entreprises.

Il met son véhicule de transport au service de la mobilité de ses clients. Il veille au bon déroulement du chargement et du déchargement au point d’arrivée (possibilité de stationner le véhicule, accès aux étages, présence d’escalier ou ascenseur…).

Il peut proposer des services complémentaires comme l’aide au démontage et remontage de meubles et l’installation dans les lieux. Ou encore, se spécialiser dans le transport d’objets de valeur par exemple.

Les obligations du déménageur

Comme l’antiquaire-brocanteur, le déménageur doit respecter certaines règles spécifiques :

  • sa capacité professionnelle en transport routier (en dessous ou au-dessus de 3,5 tonnes) ;
  • son absence de condamnation pour des infractions dans le domaine du transport, de la sécurité routière ou du travail ;
  • la possession de capitaux propres liés à la capacité de transport des véhicules (1800 euros pour le premier, puis 900 euros pour les suivants) ;
  • une autorisation validée par la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) ; 
  • l’inscription au registre des transporteurs avec une licence de transport intérieur.

Il a également comme obligation de fournir systématiquement un devis à ses clients, et de les informer sur le volume d’émission de gaz à effet de serre de leur déplacement.

Les qualités pour être déménageur

Le déménageur prend en charge l’ensemble du contenu d’un foyer. Pour parvenir à destination en toute sécurité, il est préférable de posséder les qualités suivantes :

  • être en bonne forme physique pour la manipulation des objets lourds et encombrants dans des contextes plus ou moins favorables (raideur des escaliers, largeur des fenêtres et des couloirs…) ;
  • avoir de l’organisation pour planifier les déménagements, gérer le temps du déchargement, valider les emplacements de stationnement, les feuilles de transport, la sécurité, le nombre de cartons au départ et à l’arrivée ;
  • savoir gérer son développement : la communication, la recherche de partenaires, la prospection.

La formation pour devenir déménageur

Le déménageur a une obligation de formation dans le cadre de l’obtention de son attestation de capacité professionnelle. Il doit en effet soit avoir suivi une formation pour le transport moins de 3,5 tonnes, soit avoir passé un baccalauréat mention « transport » ou « exploitation des transports ». Cette formation pour la capacité peut être réalisée en quatre semaines.

La profession est accessible sans autre apprentissage, mais il est nécessaire d’avoir passé un permis B, CE, BE ou C pour la conduite d’un véhicule poids lourd ou à remorque. Certains CAP par exemple forment à ces permis, ainsi qu’au maniement d’un monte-charge.

Les démarches pour exercer en tant que déménageur en micro-entreprise

Les assurances pour être déménageur auto-entrepreneur

Le déménageur est garant de la sécurité des biens transportés. Il doit donc souscrire :

  • une assurance pour couvrir les biens de ses clients : il s’agit de la responsabilité civile professionnelle ;
  • une assurance pour le véhicule de transport : il achemine le mobilier et objets qui doivent arriver à bon port ;
  • une mutuelle santé : le métier étant très physique, il est recommandé de se prémunir pour tous les éventuels problèmes liés à la manutention d’objets lourds.

Et si du matériel est stocké dans un local, ce dernier devra également être assuré contre le vol, la perte, les dégradations ou incendie.

Les règles pour la micro-entreprise du déménageur

Lancer sa micro-entreprise de déménageur est une démarche simple. Il vous faudra cependant respecter certains points pour conserver le statut simplifié :

  • l’activité se déclare directement en ligne : par exemple, en vous connectant sur notre site Espace auto-entrepreneur ;
  • le paiement des charges sociales : il intervient après la déclaration mensuelle ou trimestrielle de votre chiffre d’affaires. Le taux applicable est de 22 % ;
  • les revenus générés de vos prestations seront imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux ;
  • vous pourrez opter pour le versement libératoire, ou être imposable à l’impôt sur le revenu ;
  • vous bénéficierez d’un système allégé, un comptable n’est donc pas obligatoire pour la tenue de vos comptes. Attention cependant à tenir à jour vos livres de recettes.

Nos conseils pour devenir déménageur à son compte

Comme pour toutes les entreprises, la définition en amont de votre cible vous aidera à trouver vos clients. Car cibler les moins de 30 ans qui s’installent dans la région IDF ou les plus de 30 ans qui préfèrent la province va déterminer la communication à adopter. Pour vous faire ensuite connaître, vous pourrez exploiter :

  • les réseaux sociaux, comme Facebook, Instagram ou éventuellement Twitter ;
  • les plateformes de mise en relation entre particuliers ;
  • une inscription détaillée sur Google Business Profile ;
  • des flyers et publicités papier ;
  • un site Internet…

Pour vous démarquer, la mise en avant de services à valeur ajoutée peut faire la différence avec des concurrents (déballage, emballage, prise en charge des démarches administratives…)

Le déménageur en bref

Cette synthèse des informations vous aidera dans votre nouvelle vie :

  • une formation peut être nécessaire pour l’obtention de votre certificat de capacité professionnelle ;
  • le code APE pour votre structure juridique est le 4942 Z Services de déménagement ;
  • le montant de vos cotisations sociales sera de 22 %, à régler tous les mois ou trimestriellement ;
  • le montant limite de chiffre d’affaires pour conserver le statut de la micro-entreprise s’élève à 72 600 euros par an ;
  • votre imposition relèvera de la catégorie des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) ;
  • votre Centre de formalités des entreprises est la Chambre des Métiers et de l’artisanat (moins de 10 salariés).

Votre projet est validé ? Faites-vous accompagner dans la création de votre entreprise. Vous aurez toutes les informations de la facturation aux changements de situation, et des spécialistes sont à votre écoute en cas de questions.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel