Se connecter

Auto-entrepreneur : le guide de la déclaration d’impôt 2021

30/04/2021   Informations utiles   

Depuis maintenant plusieurs jours, les auto-entrepreneurs peuvent réaliser leur déclaration d'impôt 2021 au titre des revenus de 2020. Obligatoire, y compris si votre chiffre d’affaires de 2020 est nul ou si vous avez opté pour le versement libératoire, cette déclaration doit être effectuée avant une certaine date butoir. Calendrier, formulaires et revenus à déclarer : suivez notre guide pour faire votre déclaration d’impôt 2021 en tant que micro-entrepreneur.

 

Auto-entrepreneur : quelle date limite pour la déclaration d’impôt 2021 ?

Ouvert depuis avril, le service de déclaration des revenus 2021 permet aux auto-entrepreneurs de déclarer leur chiffre d'affaires de l'année 2020. Quel que soit votre statut (indépendant, salarié, demandeur d'emploi, etc.), vous devez faire votre déclaration d'impôt avant une certaine date limite, dépendant de votre lieu de résidence. En 2021, les micro-entrepreneurs doivent réaliser leur déclaration d'impôt avant :

  • le mercredi 26 mai 2021 pour les départements 01 à 19 ;
  • le mardi 1er juin 2021 pour les départements 20 à 54, incluant la Corse-du-Sud (2A) et la Corse-du-Nord (2B) ;
  • le mardi 8 juin 2021 pour les départements 55 à 974/976 ;
  • le mercredi 26 mai 2021 pour les non résidents sur le territoire français.

À noter : votre déclaration d'impôt doit être déposée avant 23h59, le jour de la date limite applicable dans votre département.

 

Comment faire sa déclaration d’impôt d’auto-entrepreneur ?

À la différence aux autres contribuables, notamment ceux étant salariés, la déclaration d’impôt des dirigeants d’auto-entreprise répond à certaines spécificités. À ce titre, plusieurs règles sont importantes à connaître avant de déclarer vos impôts à l’administration fiscale.

  • Une déclaration obligatoirement en ligne : comme tous les contribuables, les auto-entrepreneurs ont l’obligation de remplir leur déclaration d’impôt en ligne, et ce, sur le site Impots.gouv.fr. En effet, il est uniquement possible d'opter pour une déclaration d'impôt au format papier si votre résidence principale ne dispose pas d'Internet ou si vous n'êtes pas en mesure d'effectuer votre déclaration en ligne.
  • Une déclaration au titre de particulier : depuis le site des Impôts, vous devez vous connecter à votre Espace particulier. L’espace professionnel est dédié à d’autres formalités, dont vos éventuelles déclarations de TVA d’auto-entrepreneur. De plus, le montant de l’impôt sera prélevé sur votre compte bancaire personnel et non sur le compte en banque de votre auto-entreprise.
  • Une imposition sur les revenus de 2020 : bien que vous réalisiez votre déclaration d’impôt en 2021, vous devez déclarer le chiffre d’affaires annuel réalisé par votre auto-entreprise en 2020. C’est bien sur celui-ci que vous serez en effet imposé.
  • Un chiffre d’affaires brut : en tant qu’auto-entrepreneur, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires brut, sans tenir compte de vos charges, de vos cotisations, ni même de la TVA que vous avez éventuellement facturée. Vous ne devez pas non plus appliquer l’abattement forfaitaire dont les auto-entreprises bénéficient car celui-ci est calculé automatiquement par l’administration fiscale.
  • Un formulaire spécifique : vous devez utiliser un ou plusieurs formulaires spécifiques selon la nature du ou des revenus que vous avez eus en 2021. Retrouvez dans le paragraphe suivant les principaux documents à utiliser pour faire votre déclaration d’impôt en tant que micro-entrepreneur.

À noter : comme nous l’évoquions précédemment, l’administration fiscale applique automatiquement un abattement forfaitaire sur le chiffre d’affaires que vous avez déclaré, dont le montant est au minimum de 305 €. Une fois cet abattement appliqué, la somme obtenue correspondra à votre revenu imposable d'auto-entrepreneur, auquel seront ajoutés les éventuels autres revenus de votre foyer fiscal afin de calculer le montant de votre impôt. Notez d’ailleurs que le taux d’abattement dépend de la nature de l’activité de votre micro-entreprise :

  • 34 % pour les professions libérales ;
  • 50 % pour les prestations de services artisanales et commerciales ;
  • 71 % pour la vente de marchandises et la fourniture de logement.

 

Quel formulaire pour déclarer ses revenus d’auto-entrepreneur aux impôts ?

Selon votre situation, vous aurez besoin d’un ou plusieurs formulaires pour déclarer votre chiffre d’affaires d’auto-entrepreneur et vos éventuelles autres sources de revenus. Disponibles depuis le service de déclaration en ligne, ces documents sont :

  • le formulaire 2042 pour déclarer vos éventuels salaires, pensions, revenus de capitaux fonciers, revenus fonciers, charges déductibles, réductions et crédits d'impôts ;
  • le formulaire 2042C PRO pour déclarer votre chiffre d’affaires d’auto-entrepreneur, destiné à la déclaration de revenus complémentaire des professions non salariées ;
  • le formulaire 2042C pour déclarer les éventuelles plus-values de vos investissements et certaines réductions d'impôt spécifiques (Pinel, Duflot, etc.) ;
  • le formulaire 2042-RICI pour déclarer certains droits à crédit d'impôt (don à une œuvre, frais de garde, emploi d'un salarié à domicile, crédit d'impôt pour la transition énergétique, etc.).

À noter : vous devez uniquement remplir le formulaire 2042C PRO si vos seuls revenus proviennent de votre activité d’auto-entrepreneur. En revanche, il faudra également remplir le formulaire 2042 si vous cumulez plusieurs statuts : micro-entrepreneur et salarié par exemple.

 

Le guide pour déclarer vos impôts en auto-entreprise

Comme nous l'avons vu, vous devez déclarer aux impôts le chiffre d'affaires de votre auto-entreprise au moyen du formulaire 2042C PRO. Toutefois, les démarches ne seront pas les mêmes si vous avez opté pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu ou non.

 

Comment savoir si vous avez opté pour le versement libératoire ?

Le versement de l'impôt libératoire sur le revenu est une option fiscale vous permettant de payer votre impôt en même temps que vos cotisations sociales, tous les mois ou tous les trois mois selon votre option déclarative. Si vous avez choisi d'être soumis au versement libératoire, un pourcentage additionnel est prélevé au titre de l'impôt sur le revenu lors de la déclaration mensuelle ou trimestrielle de votre chiffre d'affaires. Une nouvelle fois, le taux applicable dépend de la nature de votre activité :

  • 1 % pour la vente de marchandises et la fourniture de logement, soit 13,8 % de cotisations au total (1 % + 12,8 % au titre des cotisations sociales) ;
  • 1,7 % pour les prestations de services artisanales et commerciales, soit 23,7 % au total ;
  • 2,2 % pour les professions libérales, soit 24,2 % au total.

Vous pouvez consulter vos déclarations de chiffre d’affaires à l’URSSAF pour savoir si vous avez opté pour le versement libératoire. Si tel est le cas, votre taux de cotisations inclura cette option. Pour un commerçant auto-entrepreneur par exemple, son taux est de 13,8 % avec le versement libératoire et de 12,8 % sans le versement libératoire. En revanche, vous perdrez le bénéfice de cette option si le revenu fiscal de référence de votre foyer fiscal de l'année N-2 est supérieur à un certain seuil (27 794 € pour une personne seule en 2019 pour une application en 2021 par exemple).

À noter : si vous bénéficiez du versement libératoire, vous ne serez pas à nouveau imposé car vous vous êtes acquitté de votre impôt tout au long de l'année. Par conséquent, vous ne profiterez pas de l'abattement forfaitaire évoqué précédemment.

 

Comment accéder à votre déclaration d’impôt en auto-entreprise ?

Que vous ayez ou non opté pour le versement libératoire, plusieurs étapes communes sont à suivre pour faire votre déclaration d'impôt 2021. Vous devez en effet :

  • vous rendre sur le site Impots.gouv.fr ;
  • vous connecter à votre Espace personnel, via FranceConnect ou votre numéro fiscal (consultable sur votre précédent avis d'imposition) ;
  • cliquer sur « Accéder à la déclaration en ligne », en haut à droite de l'écran ;
  • vérifier vos renseignements personnels et les modifier si nécessaire, notamment si vous avez déménagé en 2020 ou 2021 ;
  • indiquer si vous disposez ou non d'une télévision au sein de votre résidence principale ou secondaire ;
  • préciser si la déclaration est réalisée par un tiers ;
  • déclarer votre situation familiale, notamment si vous vous êtes marié ou avez eu un enfant par exemple ;
  • sélectionner le ou les formulaires correspondant à votre situation.

 

Comment déclarer vos impôts avec le versement libératoire ?

Même si vous avez opté pour le versement libératoire, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires, et ce, bien que vous ayez déjà payé votre impôt en même temps que vos cotisations sociales. Pourquoi ? Tout simplement car vous aurez peut-être à payer un impôt sur d’autres revenus, notamment ceux provenant d’une activité salariée par exemple.

À partir de l'étape 3, correspondant à la déclaration de vos revenus et charges, vous devez cocher la case « Micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) ayant opté pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu », puis sur « Suivant » en bas de page. Sur le formulaire apparaissant à l'écran, vous devez remplir une ou plusieurs cases selon la nature de votre chiffre d'affaires (déclaration du montant annuel brut de 2020) :

  • la case 5TA pour vos revenus issus de la vente de marchandises et de la fourniture de logement ;
  • la case 5TB pour vos revenus issus de prestations de services artisanales et de locations meublées ;
  • la case 5TE pour vos revenus issus d'une profession libérale.

À noter : en 2020, le gouvernement a mis en place de nombreuses aides financières pour les auto-entrepreneurs en raison de l’épidémie de Covid-19, dont une exonération de charges sociales de mai à juin. Si vous avez profité de cette exonération, vous devez déclarer le montant de chiffre d'affaires déduit à ce titre dans une nouvelle case spécifique : 5TJ, 5TK ou 5TL selon la nature de votre activité.

 

Comment faire votre déclaration d’impôt sans le versement libératoire ?

Si vous n'avez pas opté pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu en revanche, vous ne devez pas sélectionner la même déclaration à l'étape 3. En effet, il vous faut cocher la case relative à la nature de votre activité d'auto-entrepreneur. Trois possibilités s’offrent à vous :

  • la case « Revenus industriels et commerciaux professionnels » pour une activité de vente de marchandises, de fourniture de logement ou de prestations de services artisanales et commerciales ;
  • la case « Revenus non commerciaux professionnels » pour les professions libérales ;
  • les deux cases si vous avez une activité mixte (artisan ou commerçant et libéral).

Une fois sur la page suivante, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires de 2020 dans la ou les cases correspondantes, sans déduction, ni abattement :

  • la case 5KO pour les revenus tirés de la vente de marchandises ;
  • la case 5KP pour les revenus tirés d'une location meublée ou d'une prestation de services commerciale ou artisanale ;
  • la case 5HQ pour les revenus tirés d'une activité libérale.

 

Comment valider votre déclaration d’impôt d’auto-entrepreneur ?

Une fois votre chiffre d’affaires de 20200 déclaré, que vous ayez ou non opté pour le versement libératoire, vous devez suivre plusieurs étapes pour finaliser votre déclaration d’impôt d’auto-entrepreneur :

  • à la rubrique « Informations », cochez la case si vous n'êtes pas sûr de votre déclaration, notamment pour que l'administration vérifie les renseignements que vous avez fournis ;
  • renseigner les informations relatives à votre auto-entreprise (numéro SIRET, adresse, etc.) ;
  • à la rubrique « Vos revenus », ne rien remplir dans les cases 5HY et 5HG car elles ne concernent pas les auto-entrepreneurs ;
  • vérifier votre déclaration, ainsi que vos coordonnées bancaires (pour rappel, il s’agit de votre compte bancaire personnel) ;
  • signer votre déclaration d’impôt d’auto-entrepreneur afin de la valider.

Bon à savoir : si vous constatez une erreur sur votre déclaration d'impôt après avoir reçu votre avis d'imposition, vous avez entre la mi-août et la mi-décembre 2021 pour modifier votre déclaration.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel