Se connecter
Le coiffeur à domicile auto-entrepreneur

Le coiffeur à domicile auto-entrepreneur


Consistant à couper et coiffer les cheveux des clients directement chez eux, le métier de coiffeur à domicile auto-entrepreneur est réglementé. Formation nécessaire, règles de facturation, réglementation en vigueur ou encore plafond de chiffre d’affaires : découvrez tout ce qu’il faut savoir pour créer une auto-entreprise de coiffure à domicile.

 

Le métier de coiffeur à domicile indépendant

Les activités du coiffeur à domicile

Au quotidien, le coiffeur à domicile se déplace chez ses clients afin de leur couper et coiffer les cheveux, voire même la barbe. Au-delà de cette mission principale, il peut avoir de nombreuses autres tâches pour répondre aux attentes de sa clientèle :

  • écouter les envies des clients et les conseiller au mieux, notamment en fonction de leur implantation capillaire, de la texture du cheveu et de la forme de leur visage ;
  • réaliser le lavage des cheveux et, éventuellement, appliquer un soin capillaire ;
  • couper les cheveux au ciseau, à la tondeuse ou au rasoir ;
  • proposer des soins capillaires complémentaires (coloration, brushing, permanente, etc.) ;
  • sécher les cheveux, avant de les coiffer, éventuellement avec un produit fixant (gel, laque, etc.) ;
  • nettoyer son environnement de travail après chaque prestation ;
  • vendre des produits capillaires aux clients (shampoing, après-shampoing, soin, etc.).

 

Les lieux d’activité du coiffeur auto-entrepreneur

Contrairement à ce que l’appellation pourrait laisser croire, le coiffeur à domicile ne travaille pas uniquement au domicile de ses clients. Son statut l’autorise en effet à intervenir à divers endroits.

  • Chez les particuliers : la plupart du temps, le coiffeur auto-entrepreneur se déplace directement au domicile de ses clients afin de proposer ses services. Il peut notamment réaliser sa prestation auprès d’une personne éprouvant des difficultés à se déplacer (personne handicapée, âgée, etc.) ou d’un client n’ayant pas le temps de se rendre en salon de coiffure.
  • Dans des « tiers-lieux » : le coiffeur à domicile peut également intervenir sur le lieu de travail de son client, notamment lors de la pause déjeuner afin de lui faire gagner du temps. Rien ne l’empêche non plus de se déplacer jusqu’au lieu où le particulier passe ses vacances.
  • En établissements collectifs : l'activité de coiffure à domicile peut également être réalisée au sein de certains établissements spécifiques, à l'image des maisons de cure ou des centres de thalassothérapie.

Bon à savoir : l'activité de l'auto-entrepreneur sera assimilée à de la coiffure en salon - l'obligeant à respecter une réglementation spécifique - s'il propose ses prestations :

  • à son propre domicile ;
  • de façon itinérante, notamment au sein d'un camion aménagé ;
  • au sein d'une maison de retraite ou d'un hôpital.

 

Le profil du coiffeur en auto-entreprise

Les qualités d’un coiffeur à domicile

Le coiffeur à domicile en auto-entreprise doit avant tout avoir de vraies compétences et connaissances professionnelles, notamment en ce qui concerne les méthodes de coupe et les soins annexes (coloration, pose d’extension, etc.). Mais au-delà de ce bagage « technique », il doit également présenter plusieurs qualités humaines.

  • Un excellent relationnel : avoir une bonne qualité d'écoute est indispensable pour comprendre les attentes des clients et les conseiller en conséquences. Mais se faire coiffer les cheveux, c'est aussi l'occasion de discuter et de se confier, principalement pour les personnes limitées dans leur déplacement. Le coiffeur à domicile doit donc être à l'aise avec les gens, apprécier échanger et avoir de la conversation. Une qualité bien souvent indispensable pour fidéliser sa clientèle et nouer une relation de confiance.
  • Le sens de l’esthétique : le coiffeur auto-entrepreneur doit se baser sur la forme du visage, la nature des cheveux (fin, épais, gras, sec, etc.) et leur implantation afin de réaliser une coupe adaptée aux spécificités de chacun. Cela demande donc une dose de créativité et une vraie qualité d’observation pour parvenir à mettre le client en valeur.
  • La disponibilité : en plus de devoir se déplacer d’un domicile à l’autre, le coiffeur en auto-entreprise doit se plier aux horaires de ses clients et, parfois, même intervenir en urgence. Il doit donc se monter disponible et être prêt à se déplacer le soir et les week-ends. Enfin, n’oublions pas que le métier exige une certaine condition physique, dans la mesure où il s’exerce debout en permanence.

 

Les formations pour devenir coiffeur indépendant

Le secteur de la coiffure est réglementé en France. Conséquences ? Vous devez justifier de qualifications professionnelles pour devenir coiffeur à domicile auto-entrepreneur. Pour cela, vous avez deux possibilités :

  • disposer du CAP coiffure ou d'un diplôme au moins équivalent, comme un Brevet Professionnel, un Bac Pro ou encore un Brevet de Maîtrise ;
  • ou avoir au moins 3 années d'expérience professionnelle en tant que coiffeur dirigeant, salarié ou indépendant.

Bon à savoir : certains produits utilisés pour différents soins (ondulation, frisage, etc.) contiennent une substance chimique appelée acide thioglycolique. Pour pouvoir les utiliser, le coiffeur à domicile auto-entrepreneur doit obligatoirement disposer au moins du Brevet Professionnel ou du Brevet de Maîtrise.

 

Les formalités pour devenir coiffeur en auto-entreprise

Les règles de facturation du coiffeur à domicile

Avant chaque prestation, le coiffeur à domicile auto-entrepreneur doit fournir au client la carte complète de ses prix, affichés à la fois hors taxes et toutes taxes comprises. À partir du moment où le montant de sa prestation est supérieur à 25 € TTC, il doit également éditer une note en deux exemplaires - l'original étant remis au client - indiquant notamment :

  • la date et le lieu de la prestation ;
  • le nom et l'adresse de l'auto-entreprise ;
  • le nom du client (sauf s'il s'y oppose) ;
  • le décompte des prestations fournies et des éventuels produits vendus ;
  • le total TTC.

Bon à savoir : la copie de la facture doit être conservée par le coiffeur auto-entrepreneur pendant au moins 2 ans.

 

Les assurances d’un coiffeur auto-entrepreneur

D’un point de vue légal, le coiffeur à domicile n’a aucune obligation d’assurance pour pouvoir exercer son activité. Malgré tout, certaines garanties peuvent présenter un réel intérêt pour bénéficier d’une meilleure protection.

  • La RC Pro : l’assurance de responsabilité civile professionnelle de l’auto-entrepreneur le couvre pour les dommages qu’il pourrait causer à un tiers, notamment s’il blesse son client ou endommage un meuble durant sa prestation par exemple.
  • L’assurance auto pro : le coiffeur à domicile doit obligatoirement déclarer un usage professionnel de son véhicule à son assureur. Pour bénéficier d’une meilleure couverture, il est généralement nécessaire de souscrire une assurance auto professionnelle.
  • La protection juridique : bien que cela soit rare, l’exercice de la coiffure à domicile peut être source de conflits avec un client. Si cela se produit, l’assurance de protection juridique peut vous conseiller pour résoudre le problème ou prendre en charge les frais en cas de procédure judiciaire.

 

La double immatriculation du coiffeur à domicile

Son activité étant de nature artisanale, le coiffeur à domicile auto-entrepreneur dépend automatiquement de la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA). À ce titre, il doit obligatoirement s’immatriculer au Répertoire des métiers (RM) dans le mois qui suit la création de la son auto-entreprise de coiffure.

Son activité dépendra également de la Chambre de commerce et d’industries (CCI) s’il achète et revend des produits. Dans ce cas, il devra également s’enregistrer auprès du Registre du commerce et des sociétés (RCS).

 

L’obtention de la carte de commerçant ambulant

À partir du moment où le coiffeur à domicile ne travaille pas uniquement dans la commune où est domiciliée son auto-entreprise, il est considéré comme un auto-entrepreneur ambulant. Conséquences ? Il doit obligatoirement demander une carte d'artisan ambulant auprès de la CMA ou de la CCI pour pouvoir exercer son activité.

 

Les règles de l’auto-entreprise pour le coiffeur

Comme n’importe quel autre auto-entrepreneur, le coiffeur à domicile doit également respecter les règles qui entourent le régime de l’auto-entreprise.

  • La déclaration d’activité : avant de débuter votre activité, vous devez obligatoirement créer votre auto-entreprise sur Internet. Cette démarche peut notamment être effectuée sur Guichet Entreprises. À cette occasion, vous choisirez si vous souhaitez déclarer vos revenus tous les mois ou tous les 3 mois.
  • La déclaration de revenus : le coiffeur auto-entrepreneur doit déclarer son chiffre d’affaires, y compris s’il n’a aucun revenu sur la période concernée. La somme à déclarer correspond au chiffre d’affaires total et non au seul bénéfice.
  • Le respect des plafonds : si le coiffeur a uniquement une activité artisanale, son plafond de chiffre d’affaires à l’année est de 72 500 €. S’il a une activité mixte (coiffure et vente de produits), son plafond total est de 176 200 €, au sein duquel l’activité artisanale ne doit pas dépasser 72 500 €.
  • Le paiement des charges : en tant que coiffeur indépendant, vous devez vous acquitter de 22 % de cotisations sociales pour votre activité artisanale et de 12,8 % pour votre activité commerciale. Si vous êtes bénéficiaire de l’ACRE, ces taux sont respectivement réduits à 11 % et 6,4 %.

 

Nos conseils pour devenir coiffeur auto-entrepreneur

La coiffure – que ce soit en indépendant ou en salon – est une activité particulièrement concurrentielle. Raison pour laquelle plusieurs bonnes pratiques sont à respecter pour bien démarrer l’aventure :

  • suivez le Stage de préparation à l’installation (SPI) qui, bien que facultatif, permet de découvrir les bases de la gestion d’entreprise ;
  • déterminez votre zone de chalandise et mettez en place un barème kilométrique en conséquences ;
  • proposez des prestations annexes (soin de la barbe, coiffeur-visagiste, etc.) ou des services spécifiques (extensions capillaires, soins aux personnes malades, perruques, etc.) afin de vous démarquer ;
  • sélectionnez des produits de qualité pour apporter une valeur ajoutée ;
  • inscrivez-vous sur une plateforme spécialisée – comme Service Beauté ou Wecasa – pour améliorer votre notoriété ;
  • créez-vous une page Google My Business, voire même un site Internet, pour améliorer votre référencement ;
  • demandez à vos clients de vous laisser des commentaires – sur Google notamment – afin d’améliorer votre réputation.

 

Le coiffeur à domicile auto-entrepreneur en résumé

Vous désirez devenir coiffeur à domicile en auto-entreprise ? Avant de vous lancer, retrouvez toutes les informations essentielles à connaître :

  • la profession étant réglementée, vous devez au minimum être titulaire d’un CAP coiffure ;
  • le niveau de formation va du CAP au bac +2 ;
  • vous devez vous immatriculer au RM et éventuellement au RCS si vous vendez des produits ;
  • vous dépendez de la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) ;
  • votre code APE est 96.02A – Coiffure ;
  • votre plafond de chiffre d’affaires annuel est de 72 500 € (176 200 € si vous vendez également des produits) ;
  • votre taux de cotisations est de 22 % pour la prestation de services et de 12,8 % pour la vente de produits ;
  • vos revenus sont imposés au titre des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) ;
  • le prix d'une coupe est compris entre 20 et 40 € en moyenne, mais sera plus important en cas de soins complémentaires (coloration, mèches, permanente, etc.).

 

Besoin d’aide pour devenir coiffeur à domicile auto-entrepreneur ? Avec Espace Auto-Entrepreneur, vous profitez de nombreux services pour vous simplifier la vie :

  • une adhésion sur Internet rapide ;
  • une comptabilité gérée en ligne ;
  • un outil de facturation et d’édition de devis ;
  • un accompagnement par des experts.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel