...

Les habitudes à adopter pour mieux gérer son auto-entreprise


Bien gérer son auto-entreprise, c’est se contraindre à adopter certaines habitudes indispensables : choisir ses missions, fixer un prix juste, se constituer un réseau ou encore consacrer du temps à la prospection. Autant de règles à suivre pour que votre activité se développe naturellement et, plus important encore, en accord avec vos envies. Pour y parvenir, découvrez tous nos conseils pour une bonne gestion de votre auto-entreprise.

 

Apprenez à sélectionner vos missions

Par peur de perdre une opportunité ou de ne pas avoir assez de clients, de nombreux auto-entrepreneurs vont avoir tendance à accepter tous les contrats qui leur sont proposés. C'est une pratique à éviter. Au contraire, vous devez même apprendre à refuser des missions. Dans le cas contraire, vous vous exposez à plusieurs risques qui peuvent freiner le développement de votre activité.

  • Des délais non honorés : si vous ne sélectionnez pas vos missions, il y a de fortes chances que vous ne soyez pas en mesure de respecter les délais fixés. Une situation qui peut impacter vos relations professionnelles et vous faire perdre des clients.
  • Un travail moins qualitatif : pour honorer tous vos contrats, il est probable que vous soyez contraint de bâcler votre travail. Une situation qui, une fois encore, peut être dommageable. Gardez d'ailleurs à l'esprit qu'il faut toujours privilégier la qualité des missions à la quantité.
  • Un plaisir impacté : en acceptant toutes les missions, vous prenez le risque de réaliser des projets qui ne vous correspondent pas. Progressivement, vous allez ainsi perdre le plaisir de travailler, voire même la passion qui vous anime pour votre métier.
  • Une marge diminuée : il peut aussi arriver d'accepter des projets sous-payés, parfois dans l'espoir d'une meilleure rémunération par la suite. C'est souvent un piège. En bradant vos compétences dès le début d'une relation, il sera difficile de changer les choses par la suite.

 

Pensez à investir dans votre auto-entreprise

Il est parfois difficile de réaliser des dépenses pour son activité. Achat de matériel, création du site web de votre auto-entreprise, location d'un espace de travail, création d'un logo par un prestataire... autant de coûts qui peuvent sembler secondaires et inutiles. Pourtant, il est primordial d'investir dans votre auto-entreprise afin d'assurer sa pérennité. Vous devez prévoir un budget au lancement de votre activité, mais également après afin de favoriser le développement de votre auto-entreprise. Dans le cas contraire, votre activité peut rapidement péricliter au moindre petit soucis (perte d’un client, image altérée, etc.). À ce titre, plusieurs investissements sont généralement indispensables :

  • la réalisation de votre identité visuelle (logo, charte graphique, etc.) ;
  • la création des outils de communication de votre auto-entreprise (carte de visite, documents commerciaux, etc.) ;
  • la création de votre site vitrine ou e-commerce ;
  • l’achat de matériel et de logiciels plus performants ;
  • l’achat de publicités, notamment sur les réseaux sociaux ;
  • la création de vos supports de communication (newsletter, flyer, etc.).

 

Méfiez-vous de l'isolement

Pour ceux qui travaillent depuis leur domicile, il est facile de se retrouver rapidement seul. En plus de pouvoir impacter votre quotidien et votre plaisir de travailler, cette situation d'isolement peut être un frein au développement de votre activité. Pour éviter d’en arriver là, plusieurs conseils sont à suivre :

  • rejoignez des associations dédiées à votre activité ;
  • faites-vous accompagner par la CMA (Chambre de métiers et de l'artisanat) ou la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) dont vous dépendez ;
  • participez à des événements professionnels ;
  • travaillez au sein de bureaux partagés ou d’un espace de co-working pour faire de nouvelles rencontres professionnelles et personnelles ;
  • n’hésitez pas à rencontrer vos relations « virtuelles ».

 

N’arrêtez jamais d’apprendre

Une fois leur activité débutée, de nombreux professionnels font l'erreur d'arrêter tout apprentissage. Que ce soit par manque de temps, de financement ou d'intérêt, cette pratique est à bannir. Dans le cas contraire, vos compétences risquent de ne plus être à jour. Grâce au droit à la formation des auto-entrepreneurs, vous disposez d’ailleurs de solutions pour financer votre formation continue. Vous auriez tort de vous en priver. Plusieurs raisons peuvent vous pousser à toujours continuer à apprendre de nouvelles choses :

  • mettre à jour vos compétences techniques ;
  • connaître les nouvelles réglementations de votre secteur d'activité ;
  • développer de nouvelles compétences pour rendre votre offre plus attractive ;
  • décrypter les dernières tendances afin d'adapter votre activité ;
  • découvrir un nouveau métier.

Quel que soit le motif qui vous pousse à vous former, sachez que vous disposez de plusieurs solutions pour y parvenir. Vous pouvez opter pour les formations financées par votre CFE (Centre de formalités des entreprises), les formations en ligne, les séminaires organisés par une association professionnelle ou même les ateliers organisés par votre département.

 

Apprenez à fixer vos prix

L’erreur classique lorsqu’on débute, c’est également de brader ses prix. Cela peut arriver car il est difficile d’estimer la valeur de sa prestation ou par peur de perdre un client. Il est pourtant primordial de bien définir ses tarifs, et ce, dès le lancement de son activité. Dans le cas contraire, vous aurez des difficultés à modifier votre politique tarifaire par la suite et vos clients pourront associer un petit prix avec une prestation de mauvaise qualité. Pour fixer vos tarifs à leur juste valeur, il est donc important de tenir compte de différents critères :

  • le positionnement que vous souhaitez avoir sur le marché (haut de gamme, entrée de gamme, expert, débutant, etc.) ;
  • les tarifs pratiqués par vos concurrents ;
  • les coûts liés à votre activité (loyer, taxes, cotisations, etc.) ;
  • la rémunération que vous envisagez ;
  • la durée de vos périodes « creuses » durant l'année (vacances, périodes d'inactivité, etc.).

 

Continuez à rechercher de nouveaux clients

Que votre activité fonctionne à plein régime ou non, il est important de continuer à prospecter. À défaut, votre chiffre d'affaires pourrait s'écrouler si vous veniez à perdre un ou deux clients majeurs. Au quotidien, vous devez donc consacrer du temps à la prospection. L'objectif n'est pas forcément de vendre vos services à tout prix, mais bien de faire connaître votre activité à des clients potentiels. Vous profiterez ainsi de davantage d’opportunités, vous permettant de sélectionner les projets qui vous intéressent et d’assurer un meilleur roulement entre vos différentes missions. À ce titre, les réseaux sociaux de votre auto-entreprise sont votre meilleur allié. Ils vous permettent de rester à l’esprit de vos prospects et de plus facilement recevoir des propositions en accord avec vos envies.

 

Connaissez-vous les outils proposés par Espace Auto-Entrepreneur ? Aide à la création, logiciel de comptabilité, suivi des relances... autant de services qui vous permettent de mieux gérer votre auto-entreprise.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h
Un jeu d'enfant

Satisfaite, se mettre à son compte devient un jeu d'enfant

Jeanne Giron
* * * * *
Écoute du client

Prise en charge rapide et toujours à l'écoute du client ! Je recommande a tous jeunes entrepreneurs !

Nicolas Balland
* * * * *
Réactif et attentif

Réactif et attentif... Ce qui permets d'avancer très vite.. Je recommande sans aucune hésitation !!!

Michel Guerra
* * * * *
Équipe réactive

L'equipe fut compétente et TRÈS réactive (réponse toujours dans la journée aucun questions posées)

Lorraine Jaspart
* * * * *