Se connecter
Le psychologue en auto-entreprise

Le psychologue en auto-entreprise


Pouvant être exercé sous le régime de l’auto-entreprise, le métier de psychologue consiste à écouter et aider les patients à surmonter leurs troubles, notamment psychiques et moraux. La profession étant réglementée, vous devez respecter un certain nombre de règles pour exercer, notamment en ce qui concerne vos qualifications et vos assurances. Suivez notre mode d’emploi pour devenir psychologue auto-entrepreneur.

 

Le métier de psychologue libéral

Le rôle du psychologue

En tant que spécialiste de la compréhension du comportement humain, le psychologue a pour mission d'écouter, d'accompagner et d'aider les patients présentant des difficultés, que celles-ci soient morales ou psychiques. Pouvant travailler auprès d'adultes comme d'enfants, en entretien individuel ou collectif, son activité peut avoir différents visages au quotidien :

  • il écoute ses patients afin d'évaluer leur fonctionnement psychique et de déterminer leur éventuel trouble (dépression, névrose, pulsions suicidaires, addictions, etc.) ;
  • il réalise des tests afin de déterminer la personnalité, les capacités cognitives ou encore les problèmes d'un patient ;
  • il élabore des interventions psychologiques et thérapeutiques afin de prévenir ou soigner les troubles en présence ;
  • il met en place des thérapies afin de suivre le patient dans la durée.

 

Psy, psychiatre et psychothérapeute : quelles différences ?

De nombreux métiers sont regroupés sous l’appellation « psy », et ce, bien qu’ils présentent de nombreuses différences.

  • Le psychiatre : contrairement au psychologue, le psychiatre est un médecin. Spécialiste du traitement des troubles mentaux graves, il est en mesure de prescrire des médicaments à ses patients.
  • Le psychothérapeute : la psychothérapie consiste à traiter des personnes souffrant de troubles divers (sociaux, psychologiques, etc.) via des techniques de psychologie.
  • Le psychanalyste : en réalité, il s'agit d'un professionnel de santé ayant suivi une formation complémentaire en psychanalyse. Il peut donc aussi bien être psychologue, psychothérapeute que psychiatre.

 

Les activités d’un psychologue en auto-entreprise

Le psychologue auto-entrepreneur est susceptible d’intervenir auprès d’un large public et dans des cadres relativement variés.

  • En psychothérapie : l'activité principal d'un psychologue libéral consiste à réaliser des interventions psychothérapeutiques auprès de personnes présentant des troubles psychiques (trouble du comportement, schizophrénie, dépression, etc.), des retards ou troubles mentaux ou encore des difficultés personnelles et professionnelles (perte d’emploi, divorce, etc.).
  • En animation : le psychologue libéral peut également prodiguer des conseils variés, notamment dans le choix d'une formation professionnelle, dans l'aide au recrutement, dans l'organisation du travail ou encore dans le soutien aux parents.
  • En recherche : au sein d'une université, d'une entreprise ou d'un centre de recherche, il peut également réaliser des travaux de recherche et d'expérimentation, notamment pour élaborer de nouvelles théories ou réaliser des enquêtes.
  • En formation : le psychologue indépendant peut également intervenir auprès du personnel médical, éducatif ou social afin de les sensibiliser au domaine de la psychologie.

 

Le profil du psychologue auto-entrepreneur

Les qualités d’un psychologue libéral

Au-delà de la maîtrise de la psychologie, ce professionnel de la santé doit présenter certaines qualités humaines pour exercer.

  • L’empathie: le psychologue libéral doit nouer une relation de confiance avec ses patients afin que ces derniers se confient à lui. À l'écoute des autres et empathique, il doit être en mesure de se mettre à la place de ses patients afin de comprendre leur trouble et de leur apporter une réponse adaptée.
  • Le sens de l'observation : les patients n’abordent pas forcément toutes les afflictions dont ils sont l’objet, notamment car ils peuvent en avoir honte ou ne pas en avoir conscience. La capacité d’analyse du psychologue doit donc lui permettre de détecter les non-dits afin de traiter le problème dans son ensemble.
  • La neutralité : il est indispensable d'être soi-même équilibré pour exercer la psychologie, notamment pour garder son calme, ne pas apporter de jugements de valeur et rester impartial en toute circonstance. Il faut donc savoir se mettre à la place du patient, tout en gardant une vue d'ensemble et une véritable objectivité.

 

La formation pour devenir psychologue

La profession étant réglementée, il est obligatoire de disposer de qualifications professionnelles pour devenir psychologue libéral. Pour exercer la psychologie, vous avez ainsi le choix entre plusieurs formations d’un niveau bac +5. Le diplôme obtenu pourra d’ailleurs déterminer votre secteur d’activité (clinicien, psychologie du travail, psychologie scolaire, etc.) :

  • une maîtrise en psychologie, associée à une formation complémentaire (un DESS en psychologie ou un DEA en psychologie complété d'un stage professionnel d'au moins 500 heures par exemple) ;
  • un master en psychologie, associé à un stage professionnel de 500 heures au minimum ;
  • un diplôme d'État de psychologie scolaire ;
  • un diplôme de psychologie du travail du CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) ;
  • un diplôme de psychologue de l'EPP (Ecole de psychologues praticiens) ;
  • un diplôme d'État de conseiller d'orientation-psychologue ;
  • ou un diplôme étranger reconnu comme étant équivalent par le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

 

Les démarches pour être psychologue en auto-entreprise

L’enregistrement du diplôme de psychologie

Avant de créer son auto-entreprise, le psychologue doit enregistrer son diplôme auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) de son département. Sa demande doit comprendre l'original de son diplôme, un justificatif d'identité et le Cerfa 12269 complété (Enregistrement des psychologues au répertoire Adeli).

À l'issue de cette démarche, le psychologue libéral reçoit un numéro Adeli lui permettant d'exercer. À cette occasion, il est également inscrit sur la liste départementale des praticiens réglementés.

 

Le respect du code déontologique des psychologues

Bien qu'il n'ait pas véritablement de valeur juridique contraignante, le code déontologique des psychologues propose un cadre pour l'exercice de cette activité, notamment en libéral. Celui-ci s'articule autour de 6 grands principes.

  • Le respect des droits de la personne : le psychologue auto-entrepreneur doit notamment s'attacher à préserver la vie privée de son patient, mais également à respecter son autonomie et à n'intervenir qu'avec le consentement éclairé des personnes qui le consultent.
  • Les compétences : au-delà des compétences indispensables, il doit réactualiser ses connaissances régulièrement et continuer à se former.
  • La responsabilité et l'autonomie : dans le cadre de sa responsabilité professionnelle, le psychologue en auto-entreprise répond du choix et de l'application des traitements qu'il met en œuvre auprès de ses patients.
  • La rigueur : les méthodes qu'il choisit de mettre en place doivent pouvoir être justifiées et argumentées.
  • L'intégrité et la probité : les relations professionnelles qu'il entretient avec ses patients ne doivent pas être utilisées à des fins personnelles, religieuses ou encore idéologiques.
  • Le respect du but assigné : les traitements mis en place doivent avoir pour objectif d'atteindre le but fixé. Le psychologue doit également prendre garde des éventuels détournements par des tiers de son travail.

 

Les assurances du psychologue en auto-entreprise

Comme tout professionnel intervenant dans le domaine de la santé, le psychologue auto-entrepreneur doit a minima couvrir sa responsabilité civile professionnelle. Pour cela, il doit souscrire une assurance RC Pro qui le couvre en cas de dommages matériels ou physiques causés à des tiers, tout particulièrement en cas d’erreur ou de faute professionnelle.

S’il exerce au sein de son propre local, le psychologue libéral doit également disposer d’une assurance multirisque professionnel afin de couvrir son cabinet contre différents sinistres, dont l'incendie et le dégât des eaux.

Bien qu'elle soit facultative, l'assurance de protection juridique s'avère bien souvent indispensable. En plus de proposer une assistance juridique, elle peut prendre en charge les frais de justice engagés en cas de litige avec un patient ou sa famille.

 

Les règles de l’auto-entreprise pour le psychologue

En plus des règles relatives à l’exercice de la psychologie, le psychologue doit respecter la réglementation qui encadre le statut d’auto-entrepreneur.

  • L’inscription en ligne : avant le début de son activité, le psychologue doit créer son auto-entreprise en ligne. Pour cela, il peut notamment passer par le service Auto-Entrepreneur de l’URSSAF. À cette occasion, il devra d’ailleurs choisir la périodicité de ses déclarations de chiffre d’affaires (mensuellement ou trimestriellement).
  • La déclaration de chiffre d’affaires : le psychologue auto-entrepreneur doit déclarer son chiffre d’affaires selon la périodicité choisie, et ce, même s’il n’a aucun revenu sur la période. À l’année, son plafond de chiffre d’affaires est de 72 500 €. Notez également que vous êtes automatiquement dispensé de la TVA, et ce, même si vous dépassez les plafonds applicables à l'auto-entreprise.
  • Le paiement des cotisations : dans la mesure où il exerce une activité libérale, le psychologue indépendant doit s’acquitter de charges sociales, dont le montant correspond à 22 % de son chiffre d’affaires. Ce taux est de 11 % si vous bénéficiez de l’ACCRE lors de votre première année d’activité.
  • Le suivi comptable : en plus de tenir à jour un livre de ses encaissements, il doit ouvrir un compte bancaire pour son auto-entreprise si son chiffre d’affaires est supérieur à 10 000 € pendant 2 années consécutives.

 

Nos conseils pour devenir psychologue auto-entrepreneur

L’exercice du métier de psychologue en auto-entreprise n’est pas toujours aisée, notamment en raison d’une forte concurrence et de l’absence de remboursement des consultations par l’Assurance maladie (sauf exceptions). Raison pour laquelle il est primordial d’adopter certaines bonnes pratiques pour réussir :

  • réaliser une étude de marché afin de déterminer le nombre de psychologues déjà installés, les tarifs en vigueur et les besoins de la population ;
  • choisir votre lieu d’exercice (local partagé avec d'autres professionnels médicaux, cabinet privé, reprise du local d'un psychologue partant à la retraite, aménagement d'une pièce au sein du domicile, etc.) afin d'adapter les moyens nécessaires à votre installation ;
  • budgétiser le coût de votre installation, notamment pour l’achat de matériel (fauteuils, bureau, plaque professionnelle, décoration, ordinateur, livres, tests, etc.), le loyer, l’éventuel secrétariat ou encore la communication ;
  • adhérer à un syndicat professionnel (SNP, FFPP, SPEL, etc.) pour recevoir des conseils, suivre l'actualité de la profession et bénéficier d'un accès privilégié à la formation ;
  • participer à des événements professionnels (salons, séminaires, colloques, etc.) afin de tisser de nouvelles relations et de trouver de nouveaux débouchés à votre activité ;
  • développer des compétences spécifiques (hypnose, magnétisme, sophrologie, etc.) ou vous spécialiser (gérontologie, criminologie, addictions, etc.) pour vous démarquer des autres psychologues ;
  • de soigner votre e-réputation, notamment en créant un site Internet, en ouvrant une page Google My Business et en demandant à vos patients de donner leur avis sur vos prestations.

 

Le psychologue auto-entrepreneur en bref

Envie de devenir psychologue auto-entrepreneur ? Retrouvez toutes les informations à retenir :

  • la profession étant réglementée, vous devez disposer d’un bac +5 en psychologie pour exercer ;
  • vous avez l’obligation de disposer d’une assurance RC Pro ;
  • vous devez obtenir un numéro Adeli ;
  • votre CFE (Centre de formalités des entreprises) est l’URSSAF ;
  • votre code APE est 90F - Activités de santé humaine n.c.a. (si votre activité est à vocation thérapeutique) ;
  • votre plafond de chiffre d’affaires annuel est de 72 500 € ;
  • votre taux de cotisations sociales est de 22 % (11 % avec l’ACCRE) ;
  • vos revenus entrent dans la catégorie des BNC (Bénéfices non commerciaux) ;
  • le tarif d'une séance chez le psychologue est compris en moyenne entre 40 et 70 €.

 

Besoin d’aide pour devenir psychologue auto-entrepreneur ? Espace Auto-Entrepreneur est à vos côtés pour simplifier la création et la gestion de votre activité. Depuis la plateforme, vous profitez en effet de nombreux services et outils utiles au quotidien :

  • une inscription rapide et facile ;
  • la gestion des devis, factures et déclarations en ligne ;
  • le suivi de votre activité via un tableau de bord et des statistiques actualisées ;
  • un support 7j/7 pour vous accompagner dans vos démarches et répondre à vos questions.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h