...

Auto-entrepreneur : les 8 règles pour utiliser les réseaux sociaux


Utiliser les réseaux sociaux pour son auto-entreprise ne s'improvise pas. Pour exploiter tout le potentiel de ces plateformes, ils convient de respecter certaines bonnes pratiques. C'est la clé pour que les réseaux sociaux de l'auto-entrepreneur soient un vecteur d'image et d'activité.

 

1. L’auto-entrepreneur doit bien choisir ses réseaux sociaux

Facebook, Twitter, LinkedIn ou encore Instagram : de nombreux réseaux sociaux peuvent être utilisés par l’auto-entrepreneur. Pourtant, il est inutile de s’inscrire sur tous ces supports, au risque de diluer vos efforts. Pour choisir les plateformes digitales pertinentes, il faudra tenir compte des objectifs à atteindre. C’est la clé d’une présence sociale performante.

  • Le but visé : tous les réseaux sociaux utilisables par l’auto-entrepreneur n’ont pas la même finalité. Tandis que Facebook permettra de se créer une communauté, Instagram servira à améliorer l’image de marque et Twitter à suivre l’actualité de l’auto-entreprise. D’où l’importance de déterminer les raisons pour lesquelles l’auto-entrepreneur veut être présent sur les réseaux sociaux.
  • Le temps à y consacrer : la gestion d’un réseau social pour son auto-entreprise est relativement chronophage. Création de contenu, réponse aux internautes, suivi des résultats… autant d’actions indispensables et qui demandent du temps. Il sera d’ailleurs préférable d’être très actif sur un support, plutôt que d’avoir une présence limitée sur plusieurs plateformes.
  • Le public ciblé : tous les réseaux sociaux ne s’adressent pas à la même audience. Si Facebook est relativement généraliste, LinkedIn est à destination des professionnels et Pinterest pour les amateurs de « do it yourself » par exemple. L’auto-entrepreneur doit donc connaître sa cible avant de se lancer.
  • Le budget envisagé : certaines plateformes peuvent également demander des dépenses importantes pour que le résultat soit intéressant. C’est notamment le cas de Facebook pour faire de la publicité ou d’Instagram pour être promu par des influenceurs.
  • La nature de l’activité : les activités « visuelles » auront leur place sur Instagram ou Pinterest (tatouage, décoration, création de bijoux, coach sportif, etc.). En revanche, il y aura moins d’intérêt à être sur LinkedIn ou sur Twitter car ces plateformes se prêtent moins à la promotion de ce type d’activité. Un autre élément dont il faut avoir conscience pour faire les bons choix.

 

2. L’auto-entrepreneur doit être réactif sur les réseaux sociaux

Avoir une page sur Facebook que vous n'actualisez pas n'a aucun intérêt. En effet, c'est la régularité de vos publications qui permet de créer de l'intérêt et de faire adhérer une communauté à votre activité. Bien que les réseaux sociaux puissent être une alternative idéale au site Internet de l'auto-entreprise, ils ne répondent pas aux mêmes règles. Vous devez donc vous assurer que vous avez suffisamment de contenus à partager pour que votre compte présente une réelle utilité.

De même, l'auto-entrepreneur doit pouvoir répondre rapidement aux internautes. Pourquoi ? Tout simplement car l'échange est au centre de tous les réseaux sociaux. Prenez donc le temps de répondre aux commentaires, aux avis et aux messages privés que vous sont adressés. Une règle à adopter y compris pour les commentaires négatifs. C'est indispensable pour que les internautes aient une meilleure image de votre auto-entreprise.

 

3. L’auto-entrepreneur doit soigner sa présentation

Sur les réseaux sociaux, il est primordial de disposer d’un profil esthétique. Logo, photos, images... toute votre identité visuelle doit être soignée afin de donner envie aux internautes de vous suivre. Pensez également à respecter les critères techniques de la plateforme (résolution d'image, dimensions, etc.) et à mettre régulièrement à jour votre photo de profil.

L'auto-entrepreneur doit également renseigner les informations relatives à son activité. N’oubliez pas non plus d’indiquer la nature de votre activité, votre domiciliation, vos coordonnées (téléphone, email, etc.) et le lien vers le site vitrine ou le site e-commerce de votre auto-entreprise.

 

4. L’auto-entrepreneur doit proposer du contenu de qualité

La présence sur les réseaux sociaux n'a pas seulement un objectif commercial. L'auto-entrepreneur ne doit donc pas uniquement faire la promotion de son activité ou de ses produits. Pour se différencier et fidéliser sa communauté, il doit au contraire proposer du contenu à forte valeur ajoutée. Comment ? En publiant de l'information qui intéresse les internautes, les fasse réagir ou les divertisse.

Il est également important de respecter les règles propres de chaque réseau social. Un internaute sur Twitter et un autre sur LinkedIn ne recherchent pas la même information. Rappelez-vous d’ailleurs que tous les contenus que vous postez doivent être uniques. Il est inutile, voire même pénalisant, de recopier vos messages sur l'ensemble des plateformes utilisées.

 

5. L’auto-entrepreneur doit suivre les tendances

Pour l’auto-entrepreneur, les réseaux sociaux sont un formidable outil de veille. Pour en exploiter pleinement le potentiel, plusieurs comportements sont à suivre.

  • Surveillez vos concurrents : il est important de regarder ce que font vos concurrents sur les réseaux sociaux. L'objectif n'est pas de les copier, mais de reprendre les bonnes recettes (thématiques qui intéressent, plateformes privilégiées, etc.) et d'y apporter de nouvelles idées.
  • Suivez vos prospects : n'hésitez pas à engager le dialogue avec vos cibles potentielles afin d'évaluer leurs attentes et les sujets auxquels ils sont réceptifs. Cela vous permettra d'adapter votre communication par la suite.
  • Regardez les tendances : grâce aux réseaux sociaux, l’auto-entrepreneur peut également suivre l’actualité de son domaine d’activité. Il peut ainsi plus facilement repérer les tendances et s’en inspirer pour se démarquer.

 

6. L’auto-entrepreneur doit penser à ses produits

Bien que l’objectif principal des réseaux sociaux ne soit pas la vente, il ne faut pas oublier le but visé par l'auto-entrepreneur : vendre ses produits ou ses services. Pour cela, il faut mettre indirectement en avant l'activité. Cela peut s'opérer de différentes façons :

  • utilisez les outils commerciaux mis à votre disposition, à l'image de la Marketplace Facebook ;
  • réalisez des liens vers vos produits, notamment sur Pinterest ;
  • organisez des jeux concours en lien avec votre activité, tout particulièrement sur Instagram.

 

7. L’auto-entrepreneur ne doit pas négliger la publicité

Que ce soit sur Facebook, Instagram ou même Twitter, il est difficile d'être placé naturellement au sein du fil d'actualité des internautes. Même si vous produisez du contenu de qualité, il est généralement indispensable d'utiliser des publications sponsorisées pour faire ressortir son auto-entreprise. Pour optimiser votre publicité, sans forcément avoir un budget mirobolant, plusieurs conseils sont à suivre :

  • travaillez votre ciblage afin de ne toucher que des internautes potentiellement intéressés (géolocalisation, âge, centres d'intérêt, etc.) ;
  • utilisez un visuel percutant afin de retenir l'attention ;
  • créez un message original afin de donner envie aux internautes d'en savoir davantage ou de partager votre contenu.

 

8. L'auto-entrepreneur doit analyser ses résultats

Les réseaux sociaux offrent désormais de nombreux outils permettant d'analyser les résultats d'une page ou d'une publication et, ainsi, d’ajuster sa stratégie. Il est d’ailleurs important de les utiliser afin d'avoir des éléments concrets concernant :

  • les caractéristiques de votre audience (géolocalisation, sexe, âge, etc.) ;
  • les interactions de votre audience (nombre de partages, de « likes », d'utilisation de votre site, etc.) ;
  • l'efficacité de vos publications (taux de clic, taux de transformation, etc.).

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h
Un jeu d'enfant

Satisfaite, se mettre à son compte devient un jeu d'enfant

Jeanne Giron
* * * * *
Écoute du client

Prise en charge rapide et toujours à l'écoute du client ! Je recommande a tous jeunes entrepreneurs !

Nicolas Balland
* * * * *
Réactif et attentif

Réactif et attentif... Ce qui permets d'avancer très vite.. Je recommande sans aucune hésitation !!!

Michel Guerra
* * * * *
Équipe réactive

L'equipe fut compétente et TRÈS réactive (réponse toujours dans la journée aucun questions posées)

Lorraine Jaspart
* * * * *