Se connecter

Micro-entreprise mode d'emploi

20/09/2019   Informations utiles   

Beaucoup ont le désir de se mettre en micro-entreprise, mais, avant de lancer, ils voudraient, tout naturellement savoir où ils mettent les pieds. Cet article va vous aider à y voir plus clair.

D’abord, pour mémoire, rappelons que la micro-entreprise a été lancée en 2009 (elle s’appelait alors l’auto-entreprise) par M. Hervé Novelli qui, à l’époque, était secrétaire d’état aux entreprises et au commerce extérieur. Le but était et reste de faciliter les démarches pour tous ceux qui à titre individuel, veulent monter leur entreprise sans dépenser trop d’argent ni être soumis à des formalités trop contraignantes.

Maintenant, un certain nombre d’avantages sont liés à la micro-entreprise. Pour prendre un exemple simple, au niveau des cotisations sociales, saviez-vous qu’en tant que micro-entrepreneur, vous n’en payez que  si vous réalisez un chiffre d’affaires ? Autrement dit, pas de ventes, pas de cotisations… Parce qu’il ne faut pas oublier également qu’un micro-entrepreneur est imposé sur son chiffre d’affaires et non sur les revenus générés par son activité…

Second avantage et non des moindres, la tenue de vos comptes est simplifiée parce que vous n’avez pas besoin de recourir aux services d’un expert-comptable : vous pouvez vous-même tenir votre comptabilité, soit à l’aide d’un simple cahier mentionnant dépenses et recettes, soit en utilisant un des nombreux modèles que vous trouverez par internet à des prix très raisonnables.

Pour en revenir aux cotisations sociales, elles seront en fonction du type d’activité que vous exercez : pour les prestations de services et les activités manuelles, elles sont de 22% et de 12,5% pour tout ce qui concerne la vente de marchandises et denrées alimentaires, ou l’hébergement en courte durée.

Troisième avantage : lors de la création de votre micro-entreprise, vous bénéficiez de taux réduit de cotisations, et ce pendant un an : 5,5% pour les prestations de service et activités manuelles, et 3,2% pour les ventes de marchandise et activités d’hébergement. Il s'agit de l'ACCRE.

Notons enfin le plafonnement du chiffre d’affaires annuel sans TVA : 33 200€ pour les prestations de service et activités manuelles, 82 000€ pour la vente de marchandises et activités d’hébergement.

Voilà pour l’essentiel. Maintenant la balle est dans votre camp…

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel