...

Le Stage de préparation à l’installation pour les auto-entrepreneurs


Autrefois obligatoire, le Stage de préparation à l’installation (SPI) est facultatif depuis le 24 mai 2019. Destinée aux futurs auto-entrepreneurs ayant une activité artisanale, cette formation vise à acquérir les connaissances basiques de l’entrepreneuriat : les règles comptables, les obligations fiscales, la couverture sociale ou encore la communication. Géré par les Chambres de métiers et de l’artisanat, le SPI est vivement conseillé à tout futur entrepreneur artisan afin de débuter son activité sur des bases solides.

 

Le Stage de préparation à l’installation pour les auto-entrepreneurs

Le SPI, une démarche facultative pour les auto-entrepreneurs

À l'exception de rares situations (raison de force majeure, accompagnement à la création d'entreprise, etc.), tous les futurs entrepreneurs artisanaux devaient auparavant suivre un Stage de préparation à l'installation (SPI) avant leur immatriculation au Répertoire des métiers (RM). Depuis l'entrée en vigueur de la loi PACTE (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises), le Stage de préparation à l'installation est devenu facultatif, y compris pour les auto-entrepreneurs artisans.

 

Les auto-entreprises concernées par le Stage de préparation à l’installation

Le Stage de préparation à l'installation n'est cependant pas supprimé. Suite à la création de son activité, l'auto-entrepreneur peut, sur la base du volontariat, suivre le SPI. Cette formation concerne avant tout les auto-entreprises qui dépendent de la Chambre de métiers et de l'artisanat (CMA) et, plus précisément, les auto-entrepreneurs ayant une activité artisanale. Toutefois, d'autres personnes peuvent bénéficier de ce stage, à l'image de l'époux collaborateur ou du conjoint salarié par exemple.

 

Le contenu du SPI pour les auto-entrepreneurs

Bien qu'il soit facultatif, le Stage de préparation à l'installation est vivement recommandé pour les auto-entrepreneurs artisanaux. La création d'une auto-entreprise pouvant se révéler complexe, cette formation permet d'appréhender les enjeux et les formalités du régime. C'est notamment l'occasion d'en apprendre davantage sur l'immatriculation au RM, sur la couverture sociale des auto-entrepreneurs, sur l'imposition ou encore sur les obligations comptables de l'auto-entreprise.

D'une durée minimale de 30 heures, le Stage de préparation à l'installation est généralement réalisé sur une période de 4 à 5 jours. Il s'articule autour de plusieurs thématiques centrales :

  • les généralités sur l'entreprise artisanale : pour l'auto-entrepreneur, c'est l'occasion d'en savoir davantage sur la qualité d'artisan, sur le rôle de la CMA ou encore sur les facettes du métier de chef d'entreprise ;
  • la stratégie de création : sont notamment abordés les tendances générales du marché, les études de marché local ainsi que le positionnement de l'auto-entreprise ;
  • la gestion commerciale : le SPI s'intéresse aussi à l'argumentaire commercial, aux outils de communication et à la réglementation commerciale ;
  • la gestion financière : l'auto-entrepreneur peut en apprendre davantage sur l'estimation du chiffre d'affaires, sur le plan de trésorerie ou encore sur la définition du seuil de rentabilité ;
  • les assurances : le stage aborde les assurances obligatoires, à l'image de la garantie décennale pour les auto-entreprises et la responsabilité civile professionnelle ;
  • la protection sociale : fonctionnement du système, cotisations, remboursement des dépenses de santé, régime de protection sociale... autant de thèmes généralement abordés ;
  • les particularités du régime : le stage explique les grandes règles qui entourent le régime de la micro-entreprise, comme les obligations comptables de l'auto-entrepreneur, le régime fiscal ou encore le statut du micro-entrepreneur.

 

La réalisation du Stage de préparation à l’installation par l’auto-entrepreneur

L’inscription au Stage de préparation à l’installation par l’auto-entrepreneur

Vous souhaitez réaliser le Stage de préparation à l'installation ? Sachez qu'une fois votre demande de participation réalisée, le stage débutera dans les 30 jours. Pour vous inscrire, il est nécessaire de vous rapprocher de la Chambre de métiers et de l'artisanat dont votre auto-entreprise dépend. Celle-ci pourra vous fournir une liste des organismes habilités à organiser le SPI. Selon les CMA, vous pourrez vous inscrire par téléphone, en ligne ou directement dans les locaux de votre CFE (Centre de formalités des entreprises).

 

Le suivi du SPI en ligne par le micro-entrepreneur

Comme tout autre chef d'entreprise, l'auto-entrepreneur peut également réaliser le Stage de préparation à l'installation en ligne. Cette formation à distance est née d'une collaboration entre la CMA et Omendo, une entreprise de conseil et de formation. Avant de vous inscrire, il est néanmoins important de contacter votre Chambre de métiers et de l’artisanat car seulement 65 d’entre elles permettent de suivre ce stage à distance pour le moment (sur un total de 107).

Le Stage de préparation à l’installation organisé par Omendo s’articule autour de 7 thématiques :

  • la culture entrepreneuriale ;
  • l'étude de marche, la stratégie et l'action commerciale ;
  • la gestion prévisionnelle et financière, ainsi que la protection sociale et les assurances ;
  • les formes juridiques et les différents régimes de l'entreprise artisanale ;
  • la gestion de l'entreprise artisanale ;
  • les ressources humaines ;
  • un quiz global.

 

Le prix du Stage de préparation à l’installation pour l’auto-entrepreneur

Coûtant auparavant entre 220 et 300 €, le Stage de préparation à l'installation est plus abordable depuis la promulgation de la loi PACTE : comptez environ 200 € pour une formation de 30 heures sur 4 à 5 jours. Néanmoins, ce tarif moyen est amené à évoluer, tout particulièrement car chaque Chambre de métiers et de l'artisanat est autorisée à fixer librement les prix du SPI.

Pour réduire le coût du Stage de préparation à l'installation, l'auto-entrepreneur artisanal peut également s'adresser à différents organismes qui sont susceptibles de financer partiellement ou totalement la formation. C'est notamment le cas :

  • de Pôle Emploi dans le cadre de l'Aide individuelle à la formation (AIF) ;
  • des Fonds d'assurance formation des chefs d'entreprise artisanale (FAFCEA) ;
  • du Compte personnel de formation (CPF) ;
  • ou de votre employeur si vous êtes également salarié.

 

Bon à savoir : en vous inscrivant sur Espace Auto-Entrepreneur, vous bénéficiez d'un accompagnement complet pour mieux réaliser vos différentes formalités obligatoires et facultatives.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h
Un jeu d'enfant

Satisfaite, se mettre à son compte devient un jeu d'enfant

Jeanne Giron
* * * * *
Écoute du client

Prise en charge rapide et toujours à l'écoute du client ! Je recommande a tous jeunes entrepreneurs !

Nicolas Balland
* * * * *
Réactif et attentif

Réactif et attentif... Ce qui permets d'avancer très vite.. Je recommande sans aucune hésitation !!!

Michel Guerra
* * * * *
Équipe réactive

L'equipe fut compétente et TRÈS réactive (réponse toujours dans la journée aucun questions posées)

Lorraine Jaspart
* * * * *