Se connecter
Le consultant en ingénierie auto-entrepreneur

Le consultant en ingénierie auto-entrepreneur


Dans notre économie, nombreux sont les ouvrages dans les domaines du transport, de la construction, de la mécanique ou des hôpitaux qui nécessitent un conseil extérieur pour leur réalisation, que ce soit par manque de temps ou de qualifications internes. Profil très sollicité, le consultant en ingénierie accompagne les entreprises grâce à son expertise technique. Vous avez un diplôme d’ingénieur en poche et bénéficiez d’un peu d’expérience ? Si devenir votre propre patron et prendre en charge des défis techniques et humains vous tente, la micro-entreprise est le statut qu’il vous faut. Gagnez du temps avec l’ensemble des informations essentielles à votre immatriculation avant de vous lancer.

Le métier de consultant en ingénierie en indépendant

Le rôle du consultant en ingénierie

Le consultant en ingénierie joue un rôle de conseil auprès des entreprises. Il est un expert dans son domaine. Il intervient soit sur la totalité d’un projet, soit sur des points particuliers. Qu’il s’agisse de la conception d’un système, de la gestion des ressources humaines, ou de la tenue des budgets, le consultant est capable de se positionner sur l’ensemble de la chaîne de décision.  

Les secteurs sur lesquels il peut apporter son expertise incluent la finance, la formation, la mécanique, la construction, l’énergie, l’environnement, la culture, etc.

Lors de ses missions, il est appelé à :

  • récolter les informations, les besoins, définir les objectifs et résultats attendus ;
  • analyser la situation, la faisabilité et questionner les intervenants sur le projet ;
  • établir un diagnostic ;
  • rédiger une synthèse et des recommandations ;
  • proposer des actions et les mettre en œuvre ;
  • suivre, contrôler, ajuster ;
  • former les équipes, assurer les points de maintenance.

Avec ses préconisations, il optimise la gestion des hommes, du financement et du matériel.

Contrairement à celui qui travaille en tant que salarié, le consultant indépendant peut choisir ses missions.

Sachez que certaines régions comme l’Île-de-France, l’Occitanie ou l’Auvergne Rhône Alpes sont réputées pour être les plus consommatrices de consultants en ingénierie.

La formation pour devenir consultant en ingénierie

Si vous voulez pouvoir facturer votre journée de travail à un tarif qui est valable pour votre plan de carrière, vous devez montrer des garanties à vos futurs clients. Pour cela, quelques expériences peuvent vous servir, mais il vous faudra aussi être titulaire d’un diplôme de niveau 7, ou d’une école d’ingénieur. L’établissement que vous choisirez dépendra du domaine d’expertise que vous souhaitez développer. Voici quelques exemples pour faciliter votre choix :

  • en ingénierie financière : un master à l’IAE Gustave Eiffel ou à la Sorbonne ;
  • en ingénierie de formation : l’université Paris-Saclay ou celle de Lille ;
  • en ingénierie patrimoniale : à l’école supérieure d’assurances ;
  • en ingénierie des systèmes : le master ingénierie des systèmes complexes à la faculté des sciences et technologies de Nancy ;
  • en ingénierie sociale : avec l’IEP de Bordeaux.

Toutes ces formations nécessitent des centaines d’heures, et sont complétées par des stages pratiques.

Les qualités du consultant en ingénierie

Le consultant freelance tient un rôle prépondérant dans la conception d’une réalisation. En ce sens, il doit faire preuve de qualités telles que :

  • savoir poser les questions qui permettent d’obtenir une vision globale et détaillée du projet ;
  • avoir un esprit d’analyse pour évaluer correctement les actions à mettre en place ;
  • avoir développé des capacités relationnelles qui facilitent à la fois le contact avec des fonctions de direction, mais aussi avec chaque personne d’une équipe ;
  • savoir écouter pour identifier les points importants ou qui nécessitent une étude approfondie ;
  • s’adapter en permanence en fonction des événements.

Les démarches pour exercer en tant que consultant en ingénierie en indépendant

Les assurances pour le consultant en ingénierie

Avec l’exercice d’une profession en libéral, le consultant auto-entrepreneur doit souscrire au minimum à deux types d’assurances, car il prend des responsabilités dans les conduites des projets de ses clients :

  • une responsabilité civile professionnelle, pour assurer les risques générés par ses prestations de conseil ;
  • une protection juridique, qui va le couvrir dans le cadre d’une action en justice ou d’un litige.

De plus, ces assurances constituent un gage de sérieux pour vos prospects.

Les règles pour la micro-entreprise du consultant en ingénierie

Pour facturer vos premiers honoraires, la micro-entreprise est la plus adaptée pour vous permettre de commencer rapidement. Il vous faudra simplement respecter quelques règles :

  • créer votre statut et obtenir votre numéro SIRET : utiliser la déclaration en ligne ;
  • vous devrez déclarer votre chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trimestres, suivant ce que vous préférez ;
  • ensuite, vous serez redevable de charges sociales à hauteur de 22 % ;
  • pour votre imposition : optez pour le versement libératoire ou l’impôt sur le revenu dans la catégorie BNC (bénéfices non commerciaux) ;
  • vous n’aurez pas à chercher un expert-comptable, mais vous devez tenir vos comptes de manière rigoureuse.

Nos conseils pour devenir consultant en ingénierie à son compte

En tant que conseil en ingénierie, vous avez quatre pistes à travailler pour constituer votre réseau de clientèle. Elles vont augmenter votre crédibilité et faire croître votre visibilité auprès de vos futurs clients :

  • fidéliser vos premiers clients pour enclencher un bouche-à-oreille ;
  • entrer dans un système de networking, pour tisser des liens avec des prospects de votre secteur ;
  • être actif sur les réseaux sociaux professionnels, tels que Linkedin ;
  • mettre en ligne un site Internet pour présenter vos services et vos réalisations ;
  • faire de la prospection directe.

Le consultant en ingénierie en bref

Vous allez opter pour l’auto-entreprise pour travailler en tant que consultant en ingénierie, voici les principaux éléments que vous avez à prendre en compte :

  • vous devez être titulaire d’un diplôme de niveau bac+4 et 5, ou d’une école d’ingénieur dans votre spécialité ;
  • le code APE qui est délivré pour votre profession de conseil est le 7112 B Ingénierie, études techniques ;
  • vos cotisations sociales s’élèveront à 22 % du chiffre d’affaires que vous déclarez mensuellement ou trimestriellement ;
  • le plafond de chiffre d’affaires qui vous concerne est fixé à 72 600 euros ;
  • votre imposition se fait dans la catégorie des bénéfices non commerciaux ;
  • l’URSSAF est votre Centre de formalités des entreprises.

Vous avez des projets qui ne demandent qu’à commencer ? Lancez rapidement vos prestations de conseil en ingénierie en vous inscrivant directement sur Espace auto-entrepreneur. De nombreuses informations sur votre statut, la fiscalité, la gestion, les aides financières ou la facturation sont à votre disposition. Sachez que nos experts peuvent aussi vous répondre pour toute autre question.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel