Se connecter
Devenir influenceur auto-entrepreneur

Devenir influenceur auto-entrepreneur


Ces dernières années, les réseaux sociaux ont fait apparaître de nombreux influenceurs, avec des communautés différentes et comptant plusieurs milliers de followers. Ce nouveau métier est ouvert et accessible à tous grâce au statut d’auto-entrepreneur. 

De nos jours, toute personne peut espérer accéder au métier d’influenceur et d’en tirer un revenu. Découvrez tout ce qu'il faut savoir pour devenir influenceur auto-entrepreneur.

L’influenceur auto-entrepreneur en bref

Si vous souhaitez devenir influenceur auto-entrepreneur, retrouvez ci-dessous toutes les informations essentielles :

  • Votre Centre de formalités des entreprises (CFE) : l'URSSAF.
  • Votre plafond de chiffre d'affaires : 72 600€
  • Le taux de cotisations sociales à payer est de : 22% du CA
  • Votre rémunération mensuelle est variable selon la taille de votre audience
  • Concernant le code APE : étant un métier récent, l’influenceur n’a pas vraiment de statut défini par la loi. Ainsi, votre code APE n’est pas précisément défini. Vous pouvez choisir “Production de films institutionnels et publicitaires” code 5911B“ ou Autres services personnels "9609Z"

Le métier d’influenceur auto-entrepreneur

Le rôle de l’influenceur

Un influenceur est défini comme étant une personnalité publique. Populaire sur les réseaux sociaux, les influenceurs interviennent principalement sur Instagram, YouTube et TikTok. Leur but étant de collecter les likes et toucher un maximum de monde. Cette exposition peut servir à faire la promotion de produits et services, par exemple.

Les missions de l’influenceur

Ses missions consistent principalement à interagir et communiquer avec une communauté qu’il fédère. Il est généralement spécialisé dans un thème particulier et partage ses expériences sur des produits ou services qui concernent son domaine d’expertise.

Le principal revenu de l'influenceur se trouve dans sa collaboration avec des entreprises souhaitant bénéficier de son influence et de son audience.

Pour parvenir à collaborer avec des entreprises, l’influenceur aura plusieurs tâches à réaliser :

  • Faire la promotion d’un produit ou d’un service, 
  • Mettre en avant ses connaissances et son expertise dans son domaine de prédilection, 
  • Fédérer une communauté autour de valeurs ou d’intérêts communs,
  • Soigner son identité et son image sur les réseaux sociaux, 
  • Produire du contenu de qualité (photo, vidéos, illustrations),
  • Tester différents produits ou services  et avoir la capacité de partager son expérience sur les réseaux sociaux,
  • Participer à des événements et partager son expérience avec sa communauté via un VLOG, par exemple.

La finalité de l’influenceur est d’orienter la décision d’achat de son audience pour la convertir en clients pour les entreprises avec qui il collabore. Il peut se spécialiser dans une thématique en particulier (beauté, animaux, voyage, tech..) ou partager son quotidien (lifestyle). 

Quelles formations pour devenir influenceur ?

Le métier d’influenceur fait partie des nouveaux métiers du digital. Il n’existe donc aucune formation officielle reconnue par l’État pour devenir influenceur professionnel. 
La plupart des influenceurs sont autodidactes et ont appris au fil de leurs collaborations avec les marques et de l’agrandissement de leurs communautés.

Néanmoins, si vous souhaitez vous former au métier d’influenceur, il existe des formations pouvant vous octroyer les compétences nécessaires à l’exercice de cette activité.
Les formations en communication et marketing vous permettront de maîtriser tous les outils du digital pour promouvoir et animer une communauté sur les réseaux sociaux. Le métier d’influenceur étant très lié au Marketing, cette formation vous offrira également une vision globale sur les concepts et fonctionnements des marchés et de la communication. 

Il existe des formations en ligne spécialisées en marketing d’influence pouvant durer 3 à 4 jours ou plusieurs mois. Les prix sont variables mais restent assez accessibles, allant de 500 à 2.000€. Ces formations servent à vous initier au métier d’influenceur et vous conférer une bonne base pour débuter, il est toujours utile de les suivre, toutefois, elles ne sont pas reconnues par l’État.

Si vous souhaitez vous former en ligne, nous vous invitons à consulter notre sélection de 10 outils de formation en ligne pour les auto-entrepreneurs.

Les qualités d’un influenceur indépendant

L’activité d’influenceur est accessible à tous. Néanmoins, il faut avoir l’envie de partager son mode de vie sur les réseaux sociaux et avoir certains atouts. En voici quelques exemples : 

  • La créativité : l’activité s’étant grandement développée ces dernières années, il existe des dizaines de milliers d’influenceurs en France. Il faut donc être innovant pour se différencier et proposer du contenu qui sort du lot. 
  • La résistance aux critiques : l’influenceur étant fortement exposé, il est appelé à subir de nombreuses critiques et recevoir des commentaires négatifs. Il doit donc avoir la capacité de séparer sa vie personnelle de sa vie professionnelle pour ne pas subir de charge émotionnelle. 
  • La maîtrise des outils de veille : Il faut effectuer une veille concurrentielle pour se tenir à jour des bonnes pratiques, repérer les nouvelles tendances et les exploiter rapidement pour profiter des effets de buzz. 
  • La maîtrise des réseaux sociaux : Il est important de connaître les algorithmes et les codes et tendances de chacun des réseaux dans lequel l’influenceur active pour pouvoir adapter ses contenus aux spécificités de chaque plateforme.
  • L’expertise : l’influenceur est considéré comme un expert dans son domaine d’activité (mode, beauté, fitness, gaming …), il doit donc témoigner d’une parfaite connaissance et se tenir régulièrement à jour sur les nouveautés et tendances du secteur dans lequel il exerce. 
  • L’éloquence : l'influenceur communique en permanence avec son audience, notamment à travers des vidéos. De ce fait, un grand sens de la communication, du charisme et une forte personnalité sont des qualités nécessaires pour captiver les utilisateurs. 

Les obligations pour exercer le métier d’influenceur

Déclaration des partenariats

Le métier d’influenceur n’est pas réglementé. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de diplôme ou d’une certification pour exercer cette activité. 

Toutefois, vous avez l’obligation de déclarer votre activité dès la première collaboration rémunérée avec une entreprise ou une marque. 

L’article L 121-3 du code de la consommation précise qu’une pratique commerciale est trompeuse si « elle omet, dissimule ou fournit de façon inintelligible, ambiguë ou à contretemps une information substantielle ou lorsqu’elle n’indique pas sa véritable intention commerciale dès lors que celle-ci ne ressort pas déjà du contexte ». 

L'article 20 de la loi pour la confiance en l’économie numérique précise également que « toute publicité, sous quelque forme que ce soit […] en ligne, doit pouvoir être clairement identifiée comme telle. Elle doit rendre clairement identifiable la personne physique ou morale pour le compte de laquelle est réalisée ».

Face à l’explosion du nombre de partenariats rémunérés non transparents, l'Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) a souhaité instaurer un cadre pour mettre fin à ce flou juridique. 

En 2019, l’ARPP a publié un guide des bonnes pratiques relatives au marketing d’influence. Voici les principales informations à retenir :

  • Tout contenu ayant été rémunéré par la marque doit être indiqué de manière explicite et instantanée. La manière la plus simple serait d’indiquer, dans votre post ou en dessous, que le contenu est sponsorisé. 
  • Il faut respecter la réglementation européenne pouvant s’appliquer dans les secteurs de la cosmétique, de la santé et des boissons alcoolisées

L’influenceur doit communiquer de manière responsable. Véracité des propos, transparence et loyauté sont des valeurs indispensables pour bâtir de la confiance. 

Assurance professionnelle 

L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP) n’est pas obligatoire pour toutes les professions. Elle ne l’est que pour les professionnels de la santé, du droit, du bâtiment, de la sécurité ...etc.

Concernant l’activité d’influenceur, elle n’est pas obligatoire mais reste fortement recommandée. Dans le cadre de votre activité, votre responsabilité pourrait être engagée, il peut donc arriver que celle-ci soit mise en cause. Souscrire à une assurance RCP est le meilleur moyen de la protéger. 

Le prix moyen d’une assurance responsabilité civile professionnelle est de 100€ par an. 

TVA et statut d’auto-entreprise

En tant qu’auto-entrepreneur, vous ne facturez pas de TVA puisque vous bénéficiez du dispositif de franchise en base de TVA. Ce qui signifie que vous ne déduisez pas de TVA.

Attention néanmoins à insérer la mention "TVA non applicable, art. 293 B du CGI" sur vos factures.

En tant qu’influenceur, vous pouvez devenir redevable de la TVA en optant pour un régime réel d'imposition à la TVA (ce qui vous permet de déduire la TVA sur vos achats) ou en dépassant les seuils de la franchise en base de TVA. Ces seuils sont définis comme suit : 

  • Au 1er janvier N si vos chiffres d'affaires des années N-1 et N-2 ont excédé la limite de 34 400€ (sans dépasser 36 500€) 
  • Dès le 1er jour du mois de dépassement si au cours de l'année civile, votre chiffre d'affaires excède le seuil de 36 500€.

Nos conseils pour bien débuter

Ce secteur d’activité est très concurrentiel. Pour vous démarquer des milliers d’influenceurs qui existent sur le marché, voici quelques bonnes pratiques à adopter : 

Être authentique et passionné : à travers vos contenus, vous devez parvenir à communiquer votre personnalité, vos opinions et vos valeurs à votre communauté. Vous devez insérer votre “touche personnelle“. Les utilisateurs sont en recherche d’authenticité, donc soyez vous-même. 
Restez fidèle à vos valeurs tout au long de votre ascension sur les réseaux sociaux pour créer de la cohérence. Cela vous conférera de la crédibilité auprès de votre audience. De plus, en connaissant votre sujet sur le bout des doigts, vous serez en mesure d’apporter une réelle valeur ajoutée à vos followers grâce à votre point de vue et vos conseils. 

Définissez votre positionnement : une bonne segmentation de votre public est importante. Il s’agit d’identifier les intérêts de votre audience. Procéder à ce ciblage vous permettra ensuite de spécialiser votre contenu. Cette étape vous offre l’opportunité de constituer une communauté ciblée (niche).

Soyez régulier : pour créer une communauté fidèle et engagée, interagissez avec elle et publiez quotidiennement. Testez différents formats et heures de publication pour comprendre ce qui fonctionne auprès de vos abonnés. Une inactivité de quelques jours seulement pourrait vous être fatale. 

Publier du contenu innovant : tâchez de partager du contenu qui soit à la fois original et qui respecte les codes des réseaux sociaux. Observez ce qui a déjà été fait vous permettra d'avoir de nouvelles idées pour vos contenus. S’inspirer n’est pas plagier. 

Échangez avec votre communauté : créez le maximum d’interactions avec votre audience et, si possible, allez à sa rencontre à l’occasion d’événements. 
Posez des questions à votre communauté, essayez d'en apprendre plus sur elle. Cela vous permettra de vous en rapprocher et éventuellement d’ajuster votre communication ou vos contenus. Interagissez également avec les autres influenceurs : commentez, partagez, likez ou envoyez un message privé : en somme, créez du lien. 
L’un des secrets de l’influenceur réside en sa capacité à amener la dimension humaine au premier plan. En allant dans une démarche bienveillante de partage et de conseil, vous contribuerez à fédérer votre communauté autour d’un seul et même noyau : votre contenu.

Attacher de l’importance aux détails : Selon les chiffres publiés par Hootsuite, 60 % des marques les plus actives sur Instagram utilisent le même filtre pour chaque publication. Ce qui pourrait à première vue n’être qu’un détail s’avère finalement être un frein à votre croissance si vous n’y prêtez pas attention. 

Soignez vos contenus : l'esthétique compte. Prenez le temps de faire de belles photos et relisez-vous pour traquer les fautes d’orthographe. 



La reconnaissance du statut d’influenceur prend du temps et repose sur une légitimité durement acquise. C’est avant tout la qualité et la pertinence de votre contenu qui feront de vous quelqu’un d’influent. Ce statut repose donc sur la relation de confiance que vous entretenez avec votre audience. Il est également important de bien choisir votre positionnement afin de pouvoir constituer une niche. C’est un objectif qui demande de la planification, de l’analyse et de l’adaptation. Étant un métier du digital, c’est un secteur aux tendances changeantes qui nécessite une veille permanente. Lorsque vous constituerez votre communauté, votre statut sera reconnu et vous pourrez vous faire approcher par des marques ou aller les démarcher. Devenir ambassadeur d’une marque vous permettra de générer des revenus et de vivre de votre profession d’influenceur.

Le statut d’auto-entrepreneur est le statut le plus intéressant pour devenir influenceur. C’est un régime simplifié pour les entrepreneurs qui ne souhaitent pas s’encombrer d’une lourde administration en ouvrant une EURL ou une SASU. Les charges sont plus légères et les formalités administratives moindres. Avec Espace Auto-entrepreneur, la création de votre statut se fait en ligne et votre dossier est traité en moins de 24h. Profitez de notre accompagnement pour démarrer votre auto-entreprise en ligne et lancer officiellement votre activité d’influenceur.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel