Devenir journaliste auto-entrepreneur : les spécificités du métier

Devenir journaliste auto-entrepreneur : les spécificités du métier

Le métier de journaliste est une profession fondamentale dans notre société, jouant un rôle crucial dans la collecte, la vérification et la diffusion de l'information.

En effet, les journalistes sont les gardiens de la liberté de la presse et s'efforcent de rapporter l’information de la manière la plus objective et pertinente possible sur les événements qui façonnent notre quotidien.

Ils sont guidés par des principes éthiques tels que l'exactitude, l'intégrité et l'impartialité afin de fournir aux citoyens une information fiable sur laquelle ils peuvent s'appuyer.

Dans cet article, nous explorerons les différentes dimensions de la profession de journaliste, en mettant l'accent sur les compétences requises, les défis auxquels sont confrontés les journalistes aujourd'hui et notamment la possibilité d’exercer ce métier sous le statut d'auto-entrepreneur.

Le métier de journaliste

keyboard_arrow_rightLe rôle du journaliste indépendant

Une des principales tâches du journaliste est la recherche et l'investigation d'informations. Son quotidien consiste souvent à réaliser des enquêtes approfondies et collecter des données pertinentes, telles que des témoignages ou des faits précis.

Les journalistes doivent également maîtriser l'art de l'écriture et de la rédaction. Grâce à leurs compétences, ils transforment les informations brutes en articles bien structurés, employant un langage clair et accessible. Ils présentent l'information de manière concise, tout en conservant son intégrité et en captivant l'attention des lecteurs.

Une autre mission essentielle du journaliste est l’organisation et l’animation d’interviews et la réalisation de reportages sur le terrain. Pour ce faire, ils interrogent des sources clés, des experts et des témoins, par exemple, afin d'obtenir des informations approfondies et justes.

Les reportages sur le terrain permettent aux journalistes d'observer et de témoigner de première main des événements et des situations, ajoutant ainsi une dimension humaine à leurs reportages.

En plus de présenter les faits, les journalistes sont également chargés de fournir une analyse et un commentaire éclairés sur les événements rapportés. Ils utilisent leur expertise pour décortiquer des enjeux complexes, expliquer leurs implications et offrir des perspectives variées. Cette fonction permet au public de mieux comprendre les sujets abordés et de se forger une opinion éclairée.

Dans un contexte de diffusion rapide de l'information, les journalistes ont également pour mission de vérifier les faits et de lutter contre la propagation de la désinformation. Ils utilisent des méthodes de vérification rigoureuses pour s'assurer de la fiabilité des informations avant de les diffuser. La vérification des faits est cruciale pour préserver l'intégrité de la profession journalistique et pour garantir la crédibilité des médias.

keyboard_arrow_rightLes qualités pour devenir journaliste

Un journaliste doit être animé par une curiosité insatiable et un véritable appétit pour l'information. Il doit constamment chercher à comprendre le monde qui l'entoure, poser des questions pertinentes et creuser au-delà des apparences pour dévoiler la vérité.

En outre, un bon journaliste doit être capable d'analyser des situations complexes, de trier les informations pertinentes et de les synthétiser de manière claire et concise pour les rendre accessibles au grand public.

De plus, l'intégrité et l'éthique sont des qualités essentielles pour un journaliste. Il doit être honnête, impartial et respecter les principes déontologiques de sa profession. Un bon journaliste doit faire preuve de transparence, de rigueur et de fiabilité dans son travail.

Au vu des avancées actuelles en termes de média d’information, les journalistes doivent maîtriser les outils technologiques pour mener à bien leur travail. Ils doivent savoir utiliser les logiciels de traitement de texte et de recherche en ligne, les réseaux sociaux et les plateformes de publication telles que Twitter ou Threads pour interagir avec leur public.

Enfin, un journaliste doit s'efforcer d'être objectif et neutre dans sa couverture des événements. Il doit faire abstraction de ses opinions personnelles et présenter les différentes perspectives de manière équilibrée et impartiale. L'objectivité et la neutralité sont essentielles pour préserver l'intégrité du journalisme.

La réglementation autour du métier de journaliste

keyboard_arrow_rightQualifications professionnelles

L'accès au métier de journaliste ne nécessite aucune formation obligatoire. Il est toutefois fortement recommandé de suivre une formation de journalisme pour faciliter l'intégration professionnelle.

Il existe plusieurs écoles de journalisme qui offrent aux étudiants l'opportunité de développer leurs compétences, d'apprendre auprès de professionnels confirmés et d'occuper divers postes au sein d'une rédaction. Ces expériences offrent la possibilité aux futurs journalistes de se faire remarquer et d’élargir leurs perspectives de carrière.

Il existe deux types d'écoles de journalisme, les écoles privées et publiques. Parmi les écoles les plus reconnues nous pouvons citer : 

  • keyboard_double_arrow_right

    Écoles privées :

  • keyboard_double_arrow_right

Ces écoles sont généralement accessibles sur concours, après l'obtention d'un diplôme de niveau Bac+3. Aucune licence spécifique n'est privilégiée, les candidats peuvent provenir de diverses filières, telles que des études littéraires, économiques, scientifiques, d'histoire, de sciences politiques ou encore d'économie. 

Il est également possible de se préparer aux concours grâce à des formations spécialisées. L'ESJ Lille, par exemple, propose la formation “ égalité des chances ", une préparation ouverte aux jeunes boursiers pour les concours des écoles de journalisme.

keyboard_arrow_rightLa carte de presse 

La carte d'identité de journaliste professionnel, généralement appelée “ Carte de presse “ est un outil essentiel pour le journaliste professionnel. Elle est une preuve de légitimité dans le métier et une garantie de certains droits spécifiques à la profession. 

Les textes du Code du travail qui définissent la qualité de journaliste ne précisent pas s’il est nécessaire d'être titulaire d’une carte d'identité de journaliste professionnel pour exercer ce métier. Dès lors, un journaliste peut exercer sa profession sans détenir cette carte

Cependant, la carte de presse est souvent requise par des autorités administratives, telles que la police ou l'autorité judiciaire, pour reconnaître le statut du journaliste puisqu’elle sert aussi d'outil de travail quotidien pour accéder à des lieux d'information tels que les préfectures, les stades, voire même des zones de conflits armés à l'étranger, par exemple. Sans elle, un journaliste peut alors se voir refuser l'accès à certains lieux ou ne pas pouvoir obtenir une accréditation nécessaire à son travail car il sera considéré comme étant un civil.

keyboard_arrow_rightObtenir la carte de presse

Pour obtenir la carte de presse, le journaliste doit remplir certaines conditions et suivre une procédure spécifique. Voici un aperçu détaillé des étapes à suivre :

Conditions d'obtention

Pour prétendre à l'obtention de la carte de presse, le journaliste doit :

  • keyboard_double_arrow_right

    Exercer le journalisme comme activité principale et régulière depuis au moins 3 mois au moment de la première demande. Cela peut être à temps plein ou à temps partiel ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Percevoir plus de la moitié de ses revenus de son travail journalistique, en tant que pigiste ou salarié ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Travailler pour le compte d'un média électronique, de presse écrite, de radio ou de télévision, ou encore d'une agence de presse agréée.

A noter :  ces conditions s'appliquent également aux ressortissants étrangers résidant en France qui détiennent une carte de résident en cours de validité et qui collaborent avec un organe de presse français.

Les démarches pour une première demande

Pour une première demande de carte de presse, le journaliste doit constituer un dossier comprenant les pièces justificatives suivantes :

  • keyboard_double_arrow_right

    Un certificat d'employeur ou une copie du contrat ou de la lettre d'engagement, à délivrer une semaine avant l'écoulement de la période d'essai ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Une preuve d'identité et de nationalité (un titre de séjour valide pour les journalistes étrangers) ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Un curriculum vitæ complet, mentionnant notamment la formation journalistique suivie, et la photocopie du diplôme obtenu ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Deux photographies récentes d'identité ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Une copie des trois derniers bulletins de salaire ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Un extrait de casier judiciaire daté de moins de 3 mois ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Des exemplaires de publications auxquelles le postulant a collaboré.

Les démarches pour un renouvellement 

Le renouvellement de la carte de presse est basé sur les 12 mois d'activité précédant la date de dépôt du dossier

En octobre de chaque année, les demandes de renouvellement collectives pour l'année suivante sont adressées directement aux publications et agences de presse. Elles doivent être retournées groupées à la Commission de la Carte d'Identité des Journalistes Professionnels (CCIJP), accompagnées d'un bordereau récapitulatif faisant office d'attestation de l'employeur.

Quant aux journalistes pigistes, ils reçoivent directement à leur adresse personnelle les documents nécessaires à la demande individuelle de renouvellement de la carte de presse.

La compatibilité du métier de journaliste avec le statut d’auto-entrepreneur

La profession de journaliste se trouve au cœur de débats juridiques, notamment en ce qui concerne le statut et les droits associés. L'un des points cruciaux de ces discussions concerne la possibilité d'exercer le métier de journaliste sous le statut d'auto-entrepreneur

Selon les textes légaux, le statut d'auto-entrepreneur et celui de journaliste ne sont pas compatibles. 

En effet, selon l'article L. 7111-3 du Code du travail, le régime de l'auto-entrepreneur est strictement inéligible à l’activité de journaliste. Les auto-entrepreneurs exercent leurs activités de manière indépendante, sans recevoir ni exécuter d'ordres. Or, le métier de journaliste, en vertu de la loi, est considéré comme un salarié. 

Il est, de fait, soumis à un lien de subordination avec l'entreprise de presse pour laquelle il travaille.

Cependant, en dépit de cette apparente incompatibilité légale, il existe une tendance de journalistes qui travaillent sous le statut de micro-entrepreneur avec une ou plusieurs publications. Il est important de noter que cette pratique pourrait être perçue comme un contournement des lois actuelles.

En effet, si le journaliste choisit de créer un statut d’auto-entrepreneur pour continuer de collaborer avec son employeur, il risque d’être suspecté de salariat déguisé, encourant des peines pour son client et une requalification de sa mission en contrat de travail.

lightbulb Bon à savoir

Si le journaliste souhaite exercer une activité accessoire à caractère journalistique, le régime auto-entrepreneur est autorisé, à condition que l'activité journalistique ne soit pas prépondérante. Il peut s’agir d’activités telles que la rédaction, la relecture ou encore le coaching.
star star star star star
J'ai été bien conseillé. Merci !

le 29/11/2023

star star star star star
Très bon accompagnement A l'écoute Réactif et précis sur les informations Très bon travail ! Je recommande

le 13/09/2023

star star star star star
C'est parfait, rapidité d'execution, résolution des problèmes... C'est très bien

le 24/01/2024

star star star star star
Très bon site, réponse très claire et rapide. Mais excellents conseils aussi. Merci.

le 30/08/2023

star star star star star
Très bien. Aucun soucis.

le 01/11/2023

chevron_right Les métiers de la micro-entreprise

/

Les métiers des médias et de la communication

/

Devenir journaliste auto-entrepreneur : les spécificités du métier