Se connecter
Devenir expert comptable

Devenir expert comptable


Vous envisagez de devenir expert-comptable indépendant ? Cette profession se prête particulièrement au statut d’indépendant. Endossant de lourdes responsabilités, le métier est donc encadré de manière très stricte par le Code du Travail. Etudes, obligations, possibilités d’exercice, statuts juridiques possibles et rémunération. Espace Auto Entrepreneur vous propose un guide pratique pour vous donner toutes les clefs pour réussir en tant qu’expert comptable indépendant.

Le métier d’expert-comptable

Le rôle de l’expert comptable

L’expert comptable est chargé de vérifier la régularité des comptes des entreprises pour lesquelles il travaille et d’arrêter les bilans financiers à la fin de chaque exercice comptable. En plus de sa mission comptable, il peut répondre à deux types de missions différentes :

  • une mission d’opinion : il valide la régularité et la sincérité des comptes de l’entreprise pour laquelle il travaille et veille à leur consolidation conformément aux recommandations du conseil de l’ordre ;
  • une mission de conseil : il donne son avis et guide les chefs d’entreprise dans leurs décisions financières. Cela peut-être dans le cadre d’acquisition de nouvelles sociétés ou de cession d’activités, pour optimiser la fiscalité de l’entreprise ou trouver des aménagements pour augmenter la trésorerie.

Le profil

Devenir expert comptable ne s’improvise pas. Il vous faudra a minima obtenir un bac+8 et valider un diplôme exigeant pour obtenir le titre d’expert comptable. Aimer les chiffres, avoir une grande capacité de travail et être méthodique sont donc les conditions sine qua none pour réussir dans cette profession. Par sa position de conseil, l’expert-comptable se doit également d’être un excellent communiquant et d’être particulièrement à l’écoute. C’est le cas quand il exerce en entreprise mais encore plus quand il exerce en tant qu’indépendant car la survie de son étude dépendra de sa capacité à fidéliser ses clients sur le long terme. Enfin, il devra être particulièrement organisé et rigoureux pour faire face aux nombreuses exigences administratives qui régissent la comptabilité.

Les possibilités d’exercice

En France, 90% des experts comptables exercent en libéral. C’est souvent le cas des experts comptables expérimentés. Les jeunes diplômés, quant à eux, font souvent leurs armes dans les services financiers de grandes entreprises ou en cabinet d’expertise comptable en tant que salariés avant de se mettre à leur compte. La loi PACTE, votée le 22 mai 2019, permet justement d’encadrer ce nouveau statut d’expert comptable en entreprise.

Pour créer son propre cabinet d’expertise comptable, deux possibilités s’offrent à vous :

  • soit créer un cabinet ex nihilo. A vous de trouver un local adapté à vos besoins, de signer vos premiers clients et de les fidéliser, d’acheter votre matériel, de créer votre site internet, etc.
  • soit d’acheter une base client à un cabinet existant moyennant finance. Vous gagnerez beaucoup de temps et dégagerez plus rapidement un chiffre d’affaires satisfaisant mais il vous faudra des fonds car cet achat peut s’avérer coûteux.

La formation : comment devenir expert-comptable ?

Pour devenir expert comptable, il vous faudra suivre une longue formation en comptabilité et gestion au sein d’une école ou d’une université. Après l’obtention d’un bac professionnel ou général, le cursus classique se déroule comme suit :

  • Licence de comptabilité et gestion (bac+3) avec validation du DCG, diplôme de comptabilité et gestion ;
  • Master CCA, Comptabilité, contrôle et audit (bac+5) avec validation d’au moins 4 épreuves du DSCG, diplôme supérieur de comptabilité et gestion ;
  • Un stage professionnel rémunéré de 3 ans en cabinet d’expertise comptable ouvre le droit de s’inscrire au DEC, le diplôme d’expert comptable. La plupart des candidats préparent leur examen en suivant quelques modules de formation dans un institut privé et rédige leur mémoire obligatoire en parallèle. Une fois le stage validé, le candidat passe sa soutenance de mémoire et deux épreuves écrites : un cas pratique sur la révision contractuelle et légale des comptes et un questionnaire à choix multiples sur la réglementation professionnelle et la déontologie.

Il existe deux sessions d’examen par an, une en mai et une en novembre.

A noter : Le DEC est obligatoire pour pouvoir s’inscrire à l’Ordre des experts comptables et exercer la profession d’expert comptable. Ce diplôme permet également de devenir commissaire aux comptes.

Les obligations pour devenir expert comptable indépendant

Une profession encadrée

La profession d’expert comptable est réglementée par l’ordonnance du 19 septembre 1945. Elle crée l’institution de l’Ordre des experts comptables et oblige tout expert comptable à s’y inscrire pour pouvoir exercer en tant qu’indépendant. Toute personne non inscrite à l’OEC et qui effectue des travaux comptables de manière habituelle, en son nom propre et sous sa responsabilité se rend coupable de pratique illégale de la comptabilité comme prévu par l’article 433-17 du Code Pénal et s’expose à une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende.

Les obligations

Pour être expert comptable en France, il vous faut :

  • Obtenir le DEC, diplôme d’expertise comptable ;
  • Être de nationalité française ou être ressortissant d’un pays de l’Union Européenne ;
  • Avoir un casier judiciaire vierge ;
  • Avoir souscrit à une Responsabilité Civile professionnelle. A noter qu’une assurance multirisque professionnelle n’est pas obligatoire mais reste malgré tout vivement conseillée pour protéger vos locaux et votre matériel professionnel en cas de sinistre ;
  • Respecter le secret professionnel ;
  • Être inscrit à l’ordre des experts comptables.

Les statuts possibles pour l’expert comptable indépendant

Il s'agit d'une profession réglementée. Lors de l’établissement de son cabinet, l’expert comptable a le choix entre plusieurs statuts juridiques :

  • l’EIRL, entreprise individuelle à responsabilité limitée. Dans ce cas, le dirigeant est uniquement responsable à la hauteur de ses apports en capital au sein de l’entreprise. Son patrimoine personnel est protégé, un gage de sécurité important. Il est salarié de sa structure ;
  • l’EURL, entreprise universelle à responsabilité limitée. Ce statut apporte les mêmes avantages de préservation du patrimoine personnel que l’EIRL mais le dirigeant n’est pas salarié : il est considéré comme indépendant ;
  • la SASU, société par actions simplifiée unipersonnelle. Ce statut est particulièrement avantageux si vous vous lancez seul tout en imaginant que des associés puissent rejoindre l’entreprise un peu plus tard. Il est en revanche assez complexe de créer une SASU. Le président est affilié au régime général de la sécurité sociale et bénéficie de la même protection sociale que les salariés.
  • la micro entreprise. Si vous vous lancez en tant qu’expert comptable indépendant, l’auto-entreprise correspond au statut le plus simple à créer et le plus souple au niveau de la gestion.

A noter : Si vous envisagez de créer un cabinet d’expertise comptables avec plusieurs associés, optez davantage pour un statut juridique de type SARL, société à responsabilité limitée, ou SAS, société par actions simplifiée.

Le régime fiscal et le régime social de l'expert comptable dépendra majoritairement du statut juridique choisi.

Focus sur le régime de la micro entreprise pour l’expert comptable

Le régime de l’auto entreprise est compatible avec le métier d’expert comptable. Outre la création facile des statuts, il bénéficie de facilités particulières : un taux d’imposition allégé lors de la première année d’exercice, une exonération de TVA, une tenue de comptes simplifiée, etc. Retrouvez ici l'essentiel du statut d'auto-entrepreneur.

Si vous optez pour la création d’une auto entreprise, sachez qu’il vous suffit de remplir les conditions suivantes :

  • Être majeur ;
  • Avoir une adresse postale en France ;
  • Être de nationalité française ou être ressortissant d’un pays membre de l’Union Européenne sous certaines conditions ;
  • Ne pas être sous tutelle ou sous curatelle ;
  • Ne pas avoir été condamné à une interdiction de gérer ou d’exercer.

Espace Auto Entrepreneur peut vous aider à entreprendre les démarches de création et vous propose des outils adaptés à la gestion de votre micro entreprise.

L’expert comptable auto-entrepreneur en bref

Vous souhaitez devenir expert comptable en auto-entreprise ? Avant de vous lancer, retrouvez toutes les informations que vous devez absolument connaître :

  • Vous devez impérativement avoir le statut d’expert comptable pour pouvoir être comptable indépendant et vendre vos services à des entreprises. Pour rappel, pour être expert comptable, vous devez obtenir votre DEC, diplôme d’expertise comptable, et être inscrit à l’Ordre des experts comptables.  ;
  • Votre casier judiciaire doit être vierge ;
  • Pour exercer en tant que comptable en France, vous devez avoir la nationalité française ou être ressortissant d’un pays de l’UE ;
  • Vous devez obligatoirement souscrire à une Responsabilité Civile Professionnelle ;
  • Veillez à respecter le secret professionnel ;
  • En tant qu'auto entrepreneur libéral vous dépendez directement de l’URSSAF ;
  • Votre code APE est 6920Z - Activités comptables ;
  • Votre chiffre d’affaires est plafonné à 72 500 par an ;
  • Vous êtes imposé à hauteur de 22 % de votre chiffre d’affaires (11 % si vous avez l’ACRE);
  • Vos revenus entrent dans la catégorie des BNC (Bénéfices non commerciaux) ;
  • Votre rémunération moyenne est comprise entre 2500 euros par mois pour un débutant salarié à 9000 euros par mois pour un confirmé à son compte.

Inscrivez-vous sur Espace Auto-entrepreneur pour monter votre business. Grâce à notre outil de gestion intégré, vous pourrez gérer votre micro entreprise en quelques clics et vous faciliter la vie pour vous focaliser sur l’essentiel.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel