Se connecter
Le professeur de danse auto-entrepreneur

Le professeur de danse auto-entrepreneur


Le professeur de danse en auto-entreprise doit respecter une réglementation qui est propre à la discipline enseignée. En effet, il ne devra pas suivre les mêmes règles s’il propose des cours de danse classique ou de salsa par exemple. Pour y voir plus clair, retrouvez notre guide consacré au professeur de danse auto-entrepreneur.

 

Le métier de professeur de danse indépendant

Le rôle d’un professeur de danse

Intervenant auprès d'enfants ou d'adultes, le professeur de danse a pour mission d'enseigner un ou plusieurs styles de danse à ses élèves. Les disciplines sont d’ailleurs généralement regroupées en trois catégories distinctes :

  • les danses de spectacle que sont le jazz, la danse classique et la danse contemporaine, dont la réglementation est spécifique ;
  • les danses de société, à l’image du twist, du madison, de la country ou encore de la salsa ;
  • les danses de compétition, incluant notamment la valse, le tango, le hip-hop et la samba.

Quel que soit le type de danse qu'il enseigne, l’enseignant peut avoir plusieurs tâches principales au quotidien :

  • évaluer le niveau de ses élèves afin de leur proposer un programme adapté ;
  • enseigner la danse et ses prérequis (échauffement, mouvements, figures, étirement, etc.) ;
  • corriger les postures et les mouvements de ses élèves, notamment en vue de préserver leur sécurité ;
  • organiser des représentations, comme des galas par exemple.

 

Les clients d’un professeur de danse indépendant

Le professeur de danse auto-entrepreneur peut dispenser son savoir aussi bien à des adultes qu’à des enfants, qu’ils soient débutants ou confirmés. Son intervention pourra d’ailleurs répondre à divers objectifs.

  • L’éveil : le plus souvent, cet enseignant fait découvrir la danse à des élèves afin de les éveiller à la discipline et de développer leur sensibilité artistique. Cela peut notamment être réalisé au sein d'un établissement scolaire faisant appel à ses services ou d'un centre de loisirs par exemple.
  • Le loisirs : l’enseignement de la danse peut aussi se faire à destination d’élèves qui souhaitent pratiquer à titre de loisirs. Les cours seront alors généralement donnés de façon hebdomadaire, aussi bien auprès de danseurs amateurs que confirmés.
  • Le perfectionnement : le professeur de danse indépendant peut également enseigner à des danseurs confirmés, souhaitant se perfectionner ou pratiquer en compétition. À ce titre, il pourra notamment proposer ses services à des écoles de danse.
  • L’apprentissage ponctuel : de plus en plus souvent, des particuliers souhaitent apprendre à danser pour une occasion bien particulière (un mariage, un anniversaire, etc.). L’intervention du professeur de danse sera alors limitée dans le temps et en vue d’atteindre un objectif clairement établi.

 

Le profil du professeur de danse auto-entrepreneur

Les qualités d’un professeur de danse indépendant

Le professeur de danse est avant tout un artiste qui excelle dans son art. Toutefois, d'autres qualités sont nécessaires pour être en mesure de transmettre son savoir.

  • La pédagogie : le professeur de danse en auto-entreprise doit donner envie à ses élèves d'apprendre et de se perfectionner. Pour cela, il doit savoir motiver les participants, les encourager, les intéresser et être patient. Autant de qualités indispensables pour que les apprentis danseurs apprennent à aimer la danse.
  • La passion : c’est sa passion pour la discipline qui lui permet d’intéresser ses élèves. Elle se traduit par une vraie culture musicale et chorégraphique, lui permettant de se réinventer et de continuer à motiver ses étudiants, séance après séance.
  • La polyvalence : au-delà des différents styles de danse qu’il est susceptible d’enseigner, il doit bien souvent faire face à des élèves au niveau inégal. Il est donc indispensable qu'il sache s'adapter afin de proposer un programme à la hauteur de chacun.
  • La disponibilité : les horaires d’un professeur de danse auto-entrepreneur sont rarement fixes. Devant se plier au planning de ses élèves, principalement s’il donne des cours individuels, il est amené à travailler en soirée et le week-end.

 

La formation d’un professeur de danse

Comme nous l’évoquions plus haut, la réglementation n’est pas la même selon le type de danse enseigné.

 

Classique, moderne et jazz : une formation obligatoire

S'il enseigne la danse classique, jazz ou contemporaine, le professeur de danse indépendant doit obligatoirement détenir :

  • le diplôme d’État (DE) de professeur de danse ;
  • ou le certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse, dont le niveau est supérieur au DE.

C’est donc le DE de professeur de danse qui doit être obtenu en premier lieu, avant d’éventuellement passer le certificat d’aptitude une fois votre expérience confirmée. Pour s'inscrire à la formation, il faut obligatoirement obtenir au préalable l'Examen d'aptitude technique (EAT), permettant de vérifier que le candidat dispose des compétences artistiques et techniques nécessaires à la formation. Ce concours se compose :

  • d'une variation imposée ;
  • d'une composition personnelle ;
  • d'une improvisation ;
  • et d'un entretien avec le jury.

À condition d'obtenir l'EAT (ou d'en être dispensé dans certains cas), le candidat peut débuter la formation sanctionnée du diplôme d'État de professeur de danse. D'une durée de 600 heures au minimum, soit l’équivalent d’un bac +2, elle se compose de 4 UE (Unités d'enseignement) :

  • la formation musicale ;
  • l'histoire de la danse ;
  • l'anatomie et physiologie ;
  • la pédagogie théorique et pratique.

 

Classique, moderne et jazz : les exceptions à la règle

Dans certaines situations spécifiques, il est possible de devenir professeur de danse jazz, contemporaine ou classique sans être titulaire du diplôme d’État ou du certificat d’aptitude. C’est notamment le cas si :

  • vous avez obtenu un diplôme reconnu équivalent au diplôme d'État (notamment étranger) ;
  • vous avez été artiste chorégraphique pendant au moins 3 ans au sein d'un établissement de renom (ballet de l'Opéra national de Paris, centre chorégraphique national, etc.) ;
  • votre renommée ou votre expérience confirmée en matière d'enseignement de la danse vous vaut le droit d'être dispensé.

 

Hip-hop, salsa, country… : une formation conseillée

Pour toutes les danses autres que la danse contemporaine, classique ou jazz, vous pouvez devenir professeur de danse sans diplôme particulier. En effet, la réglementation n’exige pas de qualifications professionnelles spécifiques.

Malgré tout, il est généralement conseillé de suivre une formation afin de parfaire vos compétences et de rassurer vos clients quant à votre niveau. Pour cela, vous avez plusieurs possibilités, dont le CFID (Certificat fédéral d'initiateur en danse) ou les cursus spécifiques à chaque discipline (samba, hip-hop, madison, etc.).

 

Les étapes pour devenir professeur de danse en auto-entreprise

La condition d’honorabilité

Comme le rappelle le Code de l'éducation, il est impossible de devenir professeur de danse si vous avez fait l'objet d'une condamnation sans sursis supérieure à 4 mois pour l'un des motifs suivants :

  • les infractions de viol ;
  • une agression sexuelle ;
  • une atteinte sexuelle sur mineur ;
  • ou du proxénétisme.

 

La vérification des aptitudes physiques

Avant de proposer ses cours à des élèves, quel que soit leur niveau, le professeur de danse auto-entrepreneur doit s'assurer que les étudiants disposent bien d'un certificat médical. Ne devant pas présenter de contre-indication à la pratique de la discipline enseignée, ce document doit être renouvelé chaque année.

 

L'adaptation du programme aux enfants

Le programme dispensé à des enfants dépend de l'âge des élèves, tout particulièrement en ce qui concerne l’enseignement de la danse classique, jazz et contemporaine.

  • Pour les enfants de 4 à 5 ans : quelle que soit la nature de la danse, seule une activité d'éveil corporel peut être proposée.
  • Pour les enfants de 6 et 7 ans : pour la danse jazz, classique et contemporaine, le programme ne peut comprendre qu'une activité d'initiation et, par conséquent, ne doit pas inclure des techniques propres à la discipline enseignée (figures, mouvements, etc.).
  • Pour les enfants de 4 à 7 ans : pour toutes les danses, les activités proposées ne doivent pas inclure un travail contraignant pour le corps, un forcement des articulations, ni des extensions excessives.

 

Les assurances du professeur de danse

Si le professeur de danse en auto-entreprise dispose d’un local, il doit obligatoirement souscrire une assurance multirisque, le couvrant notamment contre le risque d’incendie et de dégât des eaux.

Dans les autres cas, aucune assurance n’est obligatoire pour enseigner la danse, y compris s’il donne des cours dans un local mis à sa disposition (location d’une salle, etc.). Toutefois, deux contrats peuvent présenter un intérêt.

 

Les règles de l’auto-entreprise pour le professeur de danse

Pour le professeur de danse indépendant, le statut d’auto-entrepreneur impose également de suivre certaines règles spécifiques.

  • La création en ligne : votre auto-entreprise d’enseignement de la danse doit obligatoirement être créée sur Internet. Vous pouvez notamment utiliser le site Auto-Entrepreneur de l’URSSAF pour cela. À cette occasion, vous devrez également choisir votre périodicité de déclaration de chiffre d’affaires et de paiement de vos cotisations, à savoir tous les mois ou tous les 3 mois.
  • La déclaration du chiffre d’affaires : même si vous n’avez pas de revenu sur la période de déclaration, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires sur le site de l’URSSAF (inscrire 0 € en l’absence de revenus). Notez d’ailleurs que votre chiffre d’affaires est limité à 72 500 € à l’année.
  • Le paiement de vos charges : son activité étant de nature libérale, le professeur de danse doit s’acquitter de 22 % de cotisations sociales (calculées à partir du montant de chiffre d’affaires déclaré). Si l’auto-entrepreneur bénéficie de l’ACRE, ce taux est ramené à 11 % durant la première année d’exercice.
  • La gestion comptable : vous devez noter vos encaissements au sein d’un livre des recettes, au format papier ou numérique. Si votre chiffre d’affaires dépasse 10 000 € pendant 2 années de suite, vous devez également créer un compte bancaire dédié à votre activité.

 

Nos conseils pour être professeur de danse indépendant

La passion n’est pas toujours suffisante pour développer son activité de professeur de danse en auto-entreprise. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez notamment :

  • vous former à de nouvelles danses – en suivant une formation dans l’idéal – afin d’élargir votre clientèle potentielle ;
  • multiplier les formats de cours pour répondre aux différentes envies : cours individuel, cours collectif, cours à domicile, cours en ligne, stage sur une journée, cours en extérieur, journée « crossover » (danse et yoga par exemple), représentation (gala, etc.), etc. ;
  • proposer différentes approches de la discipline : éveil, initiation, compétition, chorégraphie, etc. ;
  • trouver un local à louer pour vos cours collectifs, tel qu’un gymnase, une salle communale ou une salle d’un club de sport ;
  • démarcher les établissements locaux pour leur proposer vos services, tels que les écoles de danse, les écoles d’art, les établissements scolaires, les mairies ou les centres aérés ;
  • proposer un cours d’essai gratuit pour donner envie aux particuliers de tester la discipline avant de s’engager ;
  • mettre en place un système de parrainage, visant à réduire la cotisation des élèves qui en parrainent d’autres ;
  • soigner votre e-réputation, en vous créant un profil en ligne (site Internet, page Instagram, page Google My Business, etc.) et en invitant vos étudiants à vous laisser des commentaires ;
  • vous inscrire sur un site de mise en relation pour trouver de nouveaux élèves, comme Vos Cours, Superprof ou encore Kelprof.

 

Le professeur de danse auto-entrepreneur en résumé

Avant de devenir professeur de danse en auto-entreprise, retrouvez toutes les informations que vous devez absolument connaître sur cette activité :

  • vous devez être titulaire du DE de professeur de danse si vous enseignez la danse classique, jazz ou contemporaine ;
  • les autres disciplines n’exigent pas de diplôme ;
  • vous devez respecter la réglementation relative à l’enseignement à des enfants ;
  • en l’absence d’un local, aucune assurance n’est obligatoire ;
  • votre activité dépend de l’URSSAF ;
  • votre code APE est 85.52Z - Enseignement culturel ;
  • votre plafond de chiffre d’affaires est de 72 500 € ;
  • votre taux de cotisations sociales est de 22 % (11 % si vous bénéficiez de l’ACRE) ;
  • vos revenus sont imposés au titre des BNC (Bénéfices non commerciaux) ;
  • votre rémunération est comprise en moyenne entre 20 et 40 € de l’heure selon la discipline, votre expérience et la nature du cours (collectif ou individuel).

 

Le saviez-vous ? En vous inscrivant sur Espace Auto-Entrepreneur, vous profitez de nombreux outils pour optimiser la gestion de votre auto-entreprise d’enseignement de la danse. Formulaire d’adhésion simplifié, logiciel de comptabilité en ligne, éditeur de factures, suivi des encaissements… tout est réuni pour vous permettre de vous concentrer sur le cœur de votre activité : la danse.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel