Se connecter
Le voyant auto-entrepreneur

Le voyant auto-entrepreneur


Autrefois considérée comme diabolique, la voyance constitue aujourd’hui une pratique acceptée et même utilisée par une partie de la population. Considérée comme une pseudoscience, la voyance revêt un caractère d’écoute et d’introspection, la rendant accessible auprès de ceux qui cherchent des réponses à leurs attentes de vie. Vous avez peut-être une sensibilité qui se prête à cette profession ? Ou bien vous souhaitez développer cette pratique et en faire votre métier ? Comment se lancer en tant qu’auto-entrepreneur ? Quelles sont les clés pour bien démarrer ? Focus sur cette profession.

Le métier de voyant freelance

Point sur la voyance

La voyance n’est pas une activité réglementée. Elle fait partie du domaine paranormal. Si elle était interdite avant 1994, elle est de nos jours autorisée et ne nécessite pas d’autorisation spécifique pour l’exercer.

Il existe plusieurs façons de pratiquer la voyance. Tout d’abord celle qui est exercée via un support tel que :

  • la cartomancie, avec notamment le tarot ;
  • l’astrologie, qui consiste à interpréter l’influence des planètes sur les personnes ;
  • la cristallomancie, qui se fait au moyen d’une boule de cristal ;
  • la chiromancie, qui interprète les lignes de la main.

Et la voyance sans support, qui s’appuie plutôt sur des flashs, des intuitions.

Vous pouvez rencontrer d’autres termes désignant l’art divinatoire ou occulte, comme :

  • le médium, qui est un lien entre les personnes vivantes et les morts ;
  • le chaman, qui relève davantage du domaine holistique et qui se fait le porte-parole des esprits auprès d’un groupe.

Le rôle du voyant

Le voyant est une personne qui réalise des prédictions sur l’avenir, et est capable de parler du présent de son client. Il capte des sensations ou des informations qui ne sont pas recueillies par les cinq sens que nous connaissons.

Il répond aux questions de ses clients et leur donne des axes d’amélioration, des pistes à suivre, de nouvelles façons de voir les situations. Il n’impose pas une direction à prendre.

Les clients du voyant

L’institut National des Arts Divinatoires a été créé pour encadrer la profession et donner confiance au public. Vous pouvez faire partie de l’annuaire des professionnels pour afficher votre sérieux auprès des personnes qui souhaitent vous consulter.

Vos clients seront des particuliers qui souhaitent avoir des réponses sur le domaine personnel ou professionnel.

Le voyant a plusieurs possibilités pour réaliser ses séances :

  • à son domicile, dans une pièce dédiée ;
  • dans un cabinet, seul ou en location avec d’autres professionnels ;
  • par téléphone ;
  • en ligne.

À vous d’opter pour le format qui conviendra le mieux à votre clientèle cible.

Le profil du voyant

Les qualités pour être voyant

Le voyant reçoit des particuliers qui ont des interrogations sur leur situation présente, ou des décisions à prendre sur leur avenir. Pour les accueillir au mieux, voici les qualités qui permettent d’instaurer un climat de confiance :

  • la pédagogie : il se peut que vous receviez des personnes en situation de fragilité, ils ont besoin d’avoir une écoute attentive ;
  • être observateur : grâce à l’attention que vous pourrez porter à vos clients, il vous sera possible d’adapter votre séance en fonction du ressenti de votre client. Et ce pour mieux répondre à ses attentes ;
  • ne pas faire de jugement : le professionnalisme implique de rester neutre face à la personne qui vous consulte ;
  • aide à la prise de décision : au-delà des éventuelles prédictions, la personne qui vous consulte peut avoir besoin d’être aidée pour prendre des décisions plus ou moins compliquées.

La formation pour être voyant

Aucune formation ne permet de devenir voyant. Il s’agit soit d’un don qui serait hérité de ses parents. Ou bien le fruit d’une longue pratique.

Des formations en ligne non diplômantes peuvent vous apprendre les bases. Cette option est valable à condition de faire un choix judicieux. Prenez en compte uniquement les formations vendues par quelqu’un de connu et reconnu pour la qualité de son apprentissage. Les forums, les avis sur Internet, ou les groupes de voyant débutant peuvent vous guider dans votre choix.

Les démarches pour se mettre à son compte en tant que voyant

L’assurance pour le voyant auto-entrepreneur

Le voyant en auto-entreprise n’a pas d’obligation d’assurance particulière. Cependant, le fait de travailler pour des particuliers implique de se prémunir d’éventuels litiges.

Pour cela, il existe des assurances adaptées à la micro-entreprise, à la fois pour la responsabilité civile professionnelle, mais aussi pour la protection juridique. Ainsi, les dommages créés dans le cadre de votre activité bénéficieront d’une couverture en fonction des garanties souscrites. De même, la protection juridique vous sera utile en cas de conflit avec un tiers ou si vous devez vous défendre en justice.

Chacune de ces assurances est accessible à partir de 100 euros par an.

Le régime de la micro-entreprise pour le voyant

Avec le statut de la micro-entreprise, vous aurez un statut fiable et facile à gérer pour démarrer en tant que voyant professionnel. Voici les principaux éléments à connaître :

  • création de votre micro-entreprise : cette étape peut être facilement et rapidement réalisée sur Espace autoentrepreneur ;
  • la déclaration de votre chiffre d’affaires : lors de la déclaration d’activité, vous choisissez entre une déclaration mensuelle ou trimestrielle. L’URSSAF recueillera ces informations pour le calcul de vos cotisations ;
  • le respect des plafonds légaux : certains seuils devront être respectés comme le montant de votre chiffre d’affaires à 72 600 euros, et celui de la franchise de TVA, qui est de 36 500 euros ;
  • la tenue des comptes : vous pouvez tenir votre registre des achats dépenses vous-même sans l’aide d’un comptable, grâce au statut de la micro-entreprise.

La prospection pour le voyant professionnel

Le professionnel va toucher une clientèle de particuliers, souvent des habitués. Selon que vous consultez à votre domicile, chez la personne ou à distance, il existe de nombreux moyens de vous faire connaître.

  • Google My Business : créez et remplissez soigneusement une fiche GMB, qui est très utile pour le référencement local. Demandez à tous vos clients de laisser un avis (si possible positif) sur votre fiche Google pour améliorer votre visibilité ;
  • Plateformes : inscrivez-vous sur des plateformes sérieuses de mise en relation comme Wengo par exemple ;
  • Site Internet : créez un site vitrine bien référencé pour recevoir des visiteurs qualifiés ;
  • Inbound marketing : participez à des blogs reconnus, postez sur les réseaux sociaux, animez régulièrement votre site ;
  • Bouche-à-oreille : si vous donnez satisfaction à vos clients, ils peuvent en parler autour d’eux. C’est un moyen très efficace en général pour obtenir une nouvelle clientèle ;
  • Flyers : la méthode de la distribution de flyers dans les boîtes aux lettres ou les commerces de proximité fonctionne aussi, mais avec un faible taux de retour ;
  • Événements : participez à des salons ou des forums pour présenter vos services ;
  • Groupes spécialisés : sur les réseaux, type Facebook, il existe des groupes sur le thème de la voyance. N’hésitez pas à vous y inscrire pour vous montrer et donner des conseils avisés aux membres.

N’hésitez pas à consulter l’ensemble des informations pour développer votre auto-entreprise.

Devenir voyant en auto-entreprise : la synthèse

Vous souhaitez devenir voyant en auto-entreprise ? Voici la synthèse des éléments à prendre en compte :

  • profession libérale ;
  • il n’existe pas de formation officielle de voyance ;
  • votre code APE : 9609 Z Autres services personnels ;
  • vous êtes imposable dans la catégorie des BNC ;
  • votre plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser est de 72 600 euros ;
  • le montant des cotisations sociales à payer : 22 %.

Ne restez pas seul pour démarrer votre micro-entreprise en tant que voyant professionnel. Espace auto-entrepreneur vous aide sur la création, mais aussi les modifications ultérieures de votre statut. Nos spécialistes vous proposent aussi de vous simplifier la facturation. Il ne vous reste donc plus qu’à commencer votre prospection !

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel