Categories
Gérer mon business au quotidien

Auto-entrepreneur : 10 conseils pour gérer les fluctuations de revenus

Publié le 30/06/2023
Auto-entrepreneur : 10 conseils pour gérer les fluctuations de revenus

Si être indépendant offre une multitude d'avantages, il apporte aussi son lot de défis, et parmi ceux-ci figure l'instabilité financière. Contrairement à un employé qui a un salaire fixe, vos revenus peuvent considérablement varier, causant stress et incertitude. Être son propre patron, c’est aussi anticiper ses charges, congés payés, et prendre soin de sa trésorerie. Découvrez nos 10 conseils pour gérer les fluctuations de revenus en tant qu’auto-entrepreneur, à mettre en place pour développer votre activité sereinement. 

1. Définissez un budget prévisionnel

Afin de gérer au mieux votre activité, il est important de réaliser un budget prévisionnel. Pour dresser un budget, faites une liste des flux entrants et sortants sur une période donnée (généralement à un an), tels que votre chiffre d’affaires, vos charges, votre rémunération, vos investissements... En établissant un budget prévisionnel réaliste, vous serez capable d’anticiper vos besoins futurs en vous offrant une vision à moyen terme. Exemple : Vous souhaitez prendre trois semaines de vacances en juillet. Grâce au budget, vous saurez quelle sera votre disponibilité financière et si cela sera réalisable selon vos estimations. Par ailleurs, établir un budget vous permettra également de prendre plus facilement des décisions correctives dans votre activité. Notamment si vous vous apercevez en cours de route que certaines prédictions s’écartent de la réalité. Vous pouvez par exemple baisser votre rémunération pendant quelque temps pour vous rapprocher de votre épargne souhaitée.

2. Créez un compte pour votre micro-entreprise

En tant que micro-entrepreneur, vous n’êtes pas obligés de créer un compte bancaire professionnel si vos revenus annuels ne dépassent pas 10 000 € pendant deux années consécutives. Et pourtant, séparer votre compte personnel de votre compte professionnel, est indispensable en matière de gestion financière. L'ouverture d'un compte dédié à votre activité professionnelle permet de séparer vos transactions personnelles de celles liées à votre activité. Le compte professionnel permet d’avoir une meilleure visibilité sur vos revenus et de maintenir une gestion claire et organisée de vos finances.

Lire aussi : Auto-entrepreneur, comment choisir sa banque en ligne ?

3. Versez vous une rémunération fixe  

Une autre recommandation pour gérer les fluctuations de revenus liées à votre activité est de vous verser une rémunération fixe, indépendamment du CA que vous réalisez. Bien sûr, les débuts d’activité sont difficiles, donc ce point concerne principalement les auto-entrepreneurs qui ont une activité déjà bien établie. Déterminez la somme dont vous avez besoin pour vivre (loyer, abonnements, courses, loisirs et sorties) et assurez-vous de vous verser la même somme mensuellement sur votre compte personnel. 

Exemple : si vous avez besoin de 2 000€ pour vivre confortablement, et que vous avez encaissé 4 000€ durant le mois, vous vous verserez 2 000€ et garderez les 2 000€ restants pour le paiement de vos charges sociales, impôts et pour alimenter votre trésorerie d’entreprise. 

4. Prévoyez vos charges sociales et impôts

À chaque encaissement, il est essentiel de prévoir vos charges sociales et impôts pour ne pas être pris au dépourvu au moment de faire vos déclarations. Par ailleurs, bien connaître leur montant est important pour fixer des tarifs adéquats. En effet, le montant de vos services doit couvrir vos charges pour assurer votre rentabilité. 

Concernant vos charges sociales, celles-ci diffèrent en fonction du type d'activité exercée en tant qu’auto-entrepreneur :

  • keyboard_double_arrow_right
    Pour les activités d’achat et de revente de marchandises, le taux est de 12,3 % du chiffre d'affaires.
  • keyboard_double_arrow_right
    Pour les activités de prestations de services commerciales ou artisanales (BIC), le taux est de 21,2 %.
  • keyboard_double_arrow_right
    Pour les prestations de services et professions libérales relevant des bénéfices non commerciaux (BNC) le taux est de 21,1 %.
  • keyboard_double_arrow_right
    Pour les activités libérales affiliées à la Cipav, le taux est de 21,2 %.

Si vous bénéficiez de l’ACRE le montant de vos charges sociales est divisé par deux lors de votre première année d’activité. 

Peu importe si vous avez choisi de déclarer vos revenus mensuellement ou trimestriellement, pensez à mettre de côté chaque mois le pourcentage de CA qui correspond au versement de vos charges sociales. 

Concernant l’impôt sur le revenu, le calcul est différent en fonction de votre situation : 

  • keyboard_double_arrow_right
    Vous avez opté pour le versement libératoire qui consiste à payer ses impôts en même temps que vos charges sociales. Dans ce cas-là, vous devez mettre de côté chaque mois un montant compris entre 1 % et 2,2 % de votre CA (en fonction de votre catégorie d’activité).
  • keyboard_double_arrow_right
    Vous n’avez pas opté pour le versement libératoire. Dans cette situation, vous serez imposé selon le barème standard de l'impôt sur le revenu. Un abattement forfaitaire (qui dépend de votre catégorie d’activité) sera alors appliqué pour déterminer votre revenu imposable. Vous pouvez faire une simulation pour déterminer le montant annuel de votre impôt. 

Si vous prévoyez de réaliser moins de 10 777 € de CA (net après abattement), vous n’êtes pas imposable. Nous vous conseillons alors de ne pas opter pour le versement libératoire. Si vous prévoyez des revenus plus conséquents, le versement libératoire est une bonne option pour anticiper et étaler le paiement de votre impôt sur l’année.

Lire aussi : La déclaration du chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur 

5. Essayez d’avoir des revenus réguliers

Les revenus de l’auto-entrepreneur sont par essence irréguliers. Toutefois, il est possible de mettre en place certaines choses pour bénéficier de rentrées d’argent régulières : 

  • keyboard_double_arrow_right
    Proposer des abonnements ou forfaits mensuels : Par exemple, si vous êtes rédacteur web, vous pouvez très bien proposer un forfait mensuel à vos clients avec 10 articles de blog à livrer chaque mois. Autre exemple, si vous êtes coach sportif, vous pouvez proposer un abonnement mensuel permettant à vos coachés de bénéficier d’un suivi régulier.  
  • keyboard_double_arrow_right
    Échelonner vos factures mensuellement : Dans le cas d’une prestation longue durée, vous pouvez proposer un paiement mensuel à date fixe. Par exemple, si vous avez signé un contrat de 8 000€ avec un client et que la mission s’étale sur 4 mois, vous pouvez lui proposer qu’il vous verse 2 000€ chaque 5 du mois, jusqu’à la date de livraison finale. 

En général, ce type de fonctionnement est bénéfique pour les deux parties. Il permet de fidéliser le client, de garantir la disponibilité du prestataire et également de mieux prévoir vos finances.  

6. Constituez une épargne de précaution 

Pour anticiper d’éventuelles difficultés liées à des baisses de revenus, il est important de vous constituer une épargne de précaution. Ce matelas de sécurité correspond en général à 3 à 6 mois de vos revenus d’auto-entrepreneur et doit être gardé sur un compte séparé (un livret A, par exemple). L’épargne de précaution permet d’anticiper plus sereinement les coups durs : une situation inattendue, la perte ou le vol de votre matériel de travail, un problème de santé…

Même si ce n’est pas évident de constituer une épargne lors des débuts de l’activité, nous vous conseillons de commencer à la créer dès que votre situation le permettra. 

7. Alimentez votre trésorerie d’entreprise

Alimenter votre trésorerie d’entreprise lorsque vous êtes micro-entrepreneur est important pour deux raisons principales : 

  1. keyboard_double_arrow_right
    Anticiper les baisses de CA : Cela peut inclure des dépenses inattendues, des vacances, une baisse de revenus, des retards de paiement de clients, etc.
  2. keyboard_double_arrow_right
    Investir dans la croissance de votre entreprise : Si votre entreprise génère suffisamment de trésorerie, vous pourrez l’utiliser pour financer des formations, investir dans du matériel, financer des opérations marketing, etc… 

C’est pourquoi il est important d’alimenter votre trésorerie de manière continue. Nous vous conseillons d'épargner au minimum 10 % de votre chiffre d'affaires chaque mois. Bien évidemment, si vous débutez votre aventure auto-entrepreneuriale, il ne vous sera pas possible d’épargner une telle somme. En revanche, nous vous recommandons de mettre ce réflexe en place, dès que votre chiffre d’affaires augmente. 

Si vous avez des périodes de revenus élevés, pensez à investir une partie de ces revenus dans la croissance de votre entreprise. 

8. Créez un système d’acquisition de clients

Afin d’anticiper d’éventuelles baisses de l’activité, il est important d’être constamment à la recherche de nouveaux clients. Et ce même si votre micro-entreprise semble bien se porter. En effet, il est difficile de prévoir des baisses de chiffres d’affaires causées par des situations indépendantes de votre volonté. Par exemple, votre client principal pourrait, du jour au lendemain, mettre fin à votre collaboration sans que vous ne l’ayez vu venir. C’est pourquoi, chaque auto-entrepreneur doit continuer à chercher de nouveaux clients.

Un système d’acquisition de clients peut prendre différentes formes : 

  • keyboard_double_arrow_right
    La prospection commerciale, 
  • keyboard_double_arrow_right
    Une présence régulière sur les réseaux sociaux, 
  • keyboard_double_arrow_right
    Une stratégie de référencement naturel (SEO), 
  • keyboard_double_arrow_right
    Les publicités en ligne,
  • keyboard_double_arrow_right
    Etc.

À vous de choisir la méthode qui vous convient le mieux et qui vous garantit un flux continu de clients.

Lire aussi : Auto-entrepreneur, comment trouver des clients ?

9. Gérer une baisse de revenus 

Si votre activité est de nature saisonnière (si vous êtes photographe de mariage, par exemple) planifiez en conséquence. Cela peut impliquer d’augmenter vos tarifs ou d'économiser de l'argent pendant les périodes de revenus élevés pour couvrir les périodes de revenus plus faibles. Si malgré toutes vos précautions, vous rencontrez des problèmes financiers, il est alors judicieux de réduire vos dépenses pendant un certain temps. Si vous avez des difficultés pour régler vos cotisations sociales ou impôts, il est également possible de demander un échéancier aux services compétents pour échelonner vos versements.

10. Utilisez des outils/logiciels de facturation

Pour avoir un meilleur suivi de vos finances, il existe des outils de facturation qui vous permettent de calculer le montant de vos charges, gérer vos devis et factures, suivre votre comptabilité (dépenses et recettes)... Certaines banques en ligne comme Shine ou Qonto intègrent ce service à leur plateforme. Il existe également des logiciels de facturation spécialement destinés aux auto-entrepreneurs (toutes catégories confondues) tels que Freebe ou Espace Auto-Entrepreneur. Ces outils permettent de piloter votre activité d’indépendant de A à Z en mettant à votre disposition diverses fonctionnalités d’analyse de l’évolution de votre chiffre d’affaires.

Vous l’avez compris, la clé pour mieux gérer les fluctuations de revenus de votre activité est l’anticipation. En mettant en place quelques bons réflexes au sein de votre micro-entreprise, vous pourrez plus facilement gérer les hauts et bas financiers. Nous espérons que ces 10 conseils vous aideront à développer et à pérenniser votre activité.

star star star star star
Très bon service pour faire une micro entreprise

le 24/05/2023

star star star star star
Très bon site, réponse très claire et rapide. Mais excellents conseils aussi. Merci.

le 30/08/2023

star star star star star
Bonjour, Ce qui m'a le plus convaincu c'est la qualité et l'efficacité du service client qui est au rendez-vous. Cordialement

le 27/12/2023

star star star star star
Très à l'écoute, très réactif, bon conseils

le 26/04/2023

star star star star star
Très réactifs, toujours disponibles

le 04/10/2023

chevron_right Espace Auto-Entrepreneur

/

Blog

/

Auto-entrepreneur : 10 conseils pour gérer les fluctuations de revenus