chauffeur VTC

29/03/2018   Fiches métiers  

Comment exercer la profession de  chauffeur VTC (Véhicule de Transport avec Chauffeur) en tant que micro-entrepreneur ? Laissez-vous conduire, je vais tout vous expliquer…

Tout d’abord, il y a un certain nombre de prérequis.

1.     Obligations légales

Aucun diplôme n’est obligatoire pour exercer cette profession. Néanmoins, certaines conditions sont nécessaires :

·       Posséder un permis B en cours de validité depuis plus de 3 ans,

·       Avoir une attestation d’aptitude physique délivrée par la préfecture.

·       Passer un examen. Il est réalisé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. En sont dispensés ceux qui peuvent justifier d’une expérience professionnelle de transport de personnes d’au moins un an au cours des dix dernières années.

·       N’avoir fait l’objet d’aucune condamnation judiciaire.

·       Effectuer un Stage Préparatoire à l’Installation.

Une fois toutes ces conditions remplies, la préfecture délivre une carte professionnelle qui devra être appliquée sur le pare-brise du véhicule utilisé.

2.     Conditions d’exercice

Outre ces obligations contractuelles, il y a aussi des conditions incontournables. Les clients pris en charge, doivent avoir réservé auparavant. Pour ce, un ticket de réservation est nécessaire. Il n’est pas possible de  chercher le client sur le pavé sous risque de concurrence illicite avec les taxis. De même, impossible de stationner sur la voie publique, sauf pour attendre un client qui a réservé. Le délai peut aller jusqu’à une heure si c’est devant une gare ou un aéroport.

Le véhicule utilisé doit avoir des caractéristiques bien précises (ex : 4 à 9 places, au moins 4 portes, moins de 6 ans…). Deux vignettes rondes apposées sur le pare-brise sont, également obligatoires. Elles servent à distinguer les VTC des taxis.

Enfin, comme tout micro-entrepreneur, le chauffeur VTC est tenu de souscrire une assurance Responsabilité Civile, de même qu’une assurance spécifique au transport de personnes.

Pour le reste, les modalités d’inscription sont les mêmes que pour tout micro-entrepreneur. Elles s’effectuent auprès de la Chambre des Métiers.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes