Se connecter
Devenir chauffeur Uber

Devenir chauffeur Uber


Créé en 2009 en Californie par Garett Camp, Idir Hedjem et Travis Kalanick, Uber est aujourd’hui le leader mondial de la mise en relation entre chauffeurs VTC et particuliers. Dès son lancement, l’entreprise connaît un vif succès qui lui a permis de s’étendre à l’international et de développer ses services en un temps record. Désormais, elle propose aussi un service de livraison de repas à domicile via Uber Eats.

Chaque année, la plateforme leader attire de nombreux chauffeurs et il faut parfois être patient pour rejoindre leur réseau. Voici un tour d’horizon des informations à savoir avant de devenir chauffeur Uber.

Présentation et avantages de la plateforme Uber

Uber en France et à l’étranger

Uber est désormais implanté dans 51 pays dont la France. Apparu d’abord à Paris en décembre 2011, Uber s’est largement développé dans l’hexagone et dessert aujourd’hui 24 villes : Avignon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Orléans, Paris, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulon, Toulouse et Tours.

Les avantages d’Uber

Uber a choisi de mettre l’accent sur la relation avec ses prestataires de service, les chauffeurs VTC. Pour cela, l’entreprise leur propose de nombreux avantages :

  • la mise en place, pour ceux qui le souhaitent, d’un accompagnement dans un des espaces partenaires Uber, au passage de l’examen de chauffeur VTC,
  • un rendez-vous gratuit avec un expert pour aider les indépendants dans leurs démarches pour devenir chauffeur VTC Uber,
  • un système de parrainage, UberHero, qui permet d’augmenter son chiffre d’affaires en invitant de nouveaux chauffeurs à entrer dans le réseau Uber,
  • de nombreuses offres partenaires afin de réduire les frais d’entretien des véhicules et de faciliter l’acquisition d’une voiture au démarrage de son activité.

Être chauffeur VTC avec Uber

Les conditions pour travailler avec Uber

Uber accepte de travailler avec les indépendants et avec les gestionnaires de flotte.

 Bon à savoir : Il est également possible de devenir VMDTR ou chauffeur de Véhicule Motorisés à Deux ou Trois Roues avec Uber même si nous nous concentrons plus particulièrement sur les chauffeurs de véhicule de tourisme dans cet article.

Pour travailler avec Uber, vous devez être en possession :

  • d’une carte professionnelle VTC qui s’obtient grâce à un examen dispensé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Pour être éligible à cet examen il vous faut :
    • un permis B depuis au moins 3 ans,
    • le PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1) depuis moins de 2 ans,
    • un certificat d’aptitude physique délivré par un médecin agréé,
    • un casier judiciaire vierge.
 A noter : L’examen comporte deux phases (pratique et théorique) et coûte environ 206€. Uber vous rembourse le coût de l’examen si vous n’avez pas financé votre inscription via Pôle Emploi ou si vous passez votre examen dans un centre partenaire.
  • de votre propre entreprise,
  • d’un numéro d’immatriculation TVA. En effet, comme Uber est établi aux Pays-Bas, vous devrez déclarer la TVA intracommunautaire,
  • d’un véhicule adapté aux normes VTC.

Le statut d’auto-entrepreneur en tant que chauffeur VTC

L’auto-entreprise est un statut juridique souple et simple à créer qui permet à tout particulier de créer son entreprise en quelques jours. Elle offre de nombreux avantages notamment celui :

  • d’une comptabilité allégée,
  • de bénéficier d’une aide à la création d’entreprise, notamment pour les demandeurs d’emploi.

C’est pourquoi de nombreux chauffeurs VTC se tournent vers le régime de l’auto-entreprise.

En vous inscrivant sur Espace Auto-Entrepreneur vous pouvez bénéficier des conseils avisés de nos experts pour monter votre auto-entreprise et la gérer efficacement au quotidien. Notre plateforme vous permet de créer votre société en quelques minutes. N’hésitez pas à nous consulter si vous avez besoin d’aide dans vos démarches ou si vous recherchez des outils de gestion adaptés aux besoins des auto-entrepreneurs.

D’autres statuts sont également compatibles avec la profession de VTC et pourront être plus adaptés si, par exemple, vous dépassez le plafond de chiffre d’affaires de 72 600 €.

S’inscrire sur Uber

Pour s’inscrire sur Uber en tant que conducteur, rien de plus simple. Rendez-vous sur le site d’Uber pour remplir le formulaire d’inscription avec vos prénom, nom, numéro de téléphone, email et ville d’exercice.

Prenez rendez-vous dans l’un des espaces d’accueil partenaires d’Uber. Un conseiller vous recevra pour vous guider dans vos démarches et vous aider à évaluer vos revenus potentiels.

Une fois votre profil validé, téléchargez l’application Uber Driver et connectez-vous pour votre première course en tant que chauffeur Uber.

Les documents obligatoires chez Uber

Au moment de votre inscription, Uber vous demande de fournir les documents suivants :

  • une pièce d’identité,
  • un permis de conduire,
  • une carte professionnelle VTC,
  • une attestation d’assurance pour votre activité et pour votre véhicule,
  • un justificatif permettant de prouver que vous êtes inscrits au registre des VTC. La démarche permet d’obtenir sa licence VTC et doit être renouvelée tous les 5 ans,
  • un macaron VTC,
  • un numéro d’immatriculation TVA,
  • un extrait KBIS ou un numéro de SIREN.

Comment fonctionne la plateforme Uber ?

Lorsqu’un client se connecte sur l’application Uber, il peut commander une course, soit immédiate, soit future, en indiquant sa position et son adresse de destination. L’application lui propose alors différents tarifs en fonction de la catégorie de véhicule souhaitée. Une fois la course payée et validée, l’application va proposer la course à un chauffeur à proximité. Si celui-ci l’accepte, il devra se rendre à l’adresse de rendez-vous et conduire le passager à sa destination en respectant scrupuleusement le code de la route.

Quelle voiture conduire chez Uber ?

En tant que chauffeur VTC Uber, vous devez avoir un véhicule datant de moins de 6 ans ou de moins de 10 ans pour les véhicules électriques ou hybrides. Votre voiture doit également respecter les normes imposées par la loi Grandguillaume aux véhicules de tourisme avec chauffeur :

  • une puissance supérieure à 84 kW,
  • une capacité comprise entre 4 et 9 places,
  • une longueur supérieure à 4,5 mètres et une largeur supérieure à 1,7 mètres,
  • quatre portes au minimum,
  • passer un contrôle technique tous les ans.

Les modèles acceptés par Uber dépendent de la catégorie que vous choisissez : UberX, Uber Pool, Uber Green, Uber Berline, Uber Van ou Uber Access. La liste des véhicules acceptés par Uber France est consultable sur ce lien : https://www.uber.com/fr/fr/drive/requirements/vehicle-requirements/#vehiclesaccepted

Enfin, vous pouvez louer ou acheter votre véhicule. Uber propose, à travers des partenariats, des aides à l’achat intéressantes. Renseignez-vous directement auprès de votre conseiller lors de votre premier rendez-vous.

Les horaires de travail sur Uber

La plateforme Uber est accessible 24h/24 et 7 jours/7. Les chauffeurs sont libres de se connecter quand ils le souhaitent et ne doivent pas communiquer leurs horaires à l’avance contrairement à certaines plateformes comme Allocab. Uber limite néanmoins les horaires de travail afin d’assurer la sécurité de ses chauffeurs et de ses clients. Ainsi, un chauffeur peut conduire maximum 10 heures d’affilées avant d’être déconnecté. Un repos obligatoire de 6h consécutives lui sera ensuite imposé.

La rémunération avec Uber

Uber prélève une commission de 25% TTC sur toutes les courses effectuées sur sa plateforme. Le tarif de chaque course est connu à l’avance par le chauffeur et celui-ci est libre de l’accepter ou de la refuser. Les prix varient selon :

  • le nombre de kilomètres effectués,
  • les majorations qui fluctuent en fonction de l’offre et de la demande,
  • les horaires,
  • la ville.

Un système de gratification est accordé aux chauffeurs qui font le plus de courses et dont la satisfaction client est la plus élevée. Ainsi, au fur et à mesure de vos courses, vous pouvez passer Uber Business (500 courses et note de 4,75) puis Uber Van (2000 courses et 4,75) et enfin Expert (2500 trajets et 4,85). Plus la catégorie de véhicule est prestigieuse, mieux les courses sont rémunérées.

Il est difficile d’estimer le salaire moyen d’un chauffeur Uber. Néanmoins, on peut évaluer qu’un chauffeur à son compte gagne jusqu’à 3000€ bruts par mois, avec un taux horaire après charges d’environ 9€.

La plateforme effectue un virement hebdomadaire (le mardi). La somme est généralement disponible en 24h sur votre compte. Il est également possible de déclencher manuellement un paiement à tout moment grâce au système Flex Pay.

Pour maximiser votre chiffre d’affaires, n’oubliez pas qu’en tant qu’auto-entrepreneur qu’il est tout à fait possible de vous inscrire sur plusieurs plateformes VTC en parallèle. Ainsi, de nombreux chauffeurs travaillent à la fois pour Uber, LeCab et Bolt.

Les assurances obligatoires

Tous les chauffeurs VTC doivent obligatoirement souscrire à une assurance pour le transport de personnes à titre onéreux. Deux assurances sont donc obligatoires :

  • la responsabilité civile professionnelle,
  • la RC Circulation.

Des partenariats ont été créés entre Uber et certains assureurs pour proposer aux chauffeurs Uber des tarifs préférentiels.

Le chauffeur VTC auto-entrepreneur chez Uber

Vous avez décidé d’exercer le métier de chauffeur VTC chez Uber en tant qu’auto-entrepreneur ? Voici la liste des informations à retenir :

  • vous devez avoir votre permis B depuis au moins 3 ans,
  • vous avez un casier judiciaire vierge,
  • vous avez obtenu un certificat d’aptitude physique à la conduite VTC auprès d’un médecin agréé,
  • vous détenez une carte VTC,
  • vous possédez un véhicule qui répond aux normes VTC prévues par la loi et aux exigences Uber,
  • votre code APE est le 4932Z - Transports de voyageurs par taxis,
  • votre chiffre d’affaires est plafonné à 72 500 annuel,
  • votre taux d’imposition est fixé à 22 % de votre chiffre d’affaires,
  • vos revenus sont des Bénéfices Non Commerciaux,
  • vous dépendez de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

N’hésitez pas à vous inscrire sur Espace Autoentrepreneur pour afin d’obtenir l’aide de nos experts pour la création de votre micro-entreprise. Nous mettons également à votre disposition des outils qui simplifieront grandement la gestion quotidienne de votre entreprise.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel