Se connecter
Le consultant logistique auto-entrepreneur

Le consultant logistique auto-entrepreneur


La logistique permet d’articuler l’offre et la demande de marchandises ou de services. La France détient la place de second marché logistique en Europe, et permet à 1,9 million de personnes d’avoir un poste dans ce secteur. Le besoin en main-d’œuvre estimé sur les quatre années à venir s’élève à 500 000 emplois. Le secteur est donc très dynamique et en constante évolution. De plus, les flux de marchandises s’orientant vers des délais de plus en plus réduits, le sujet de la gestion logistique devient un enjeu incontournable pour les entreprises concernées. Si vous vous destinez à faire carrière dans cette filière, ou avez déjà de l’expérience dans le domaine, vous pouvez opter pour le métier de consultant logistique. Focus sur les points à connaître pour réussir.

Le métier de consultant logistique en indépendant

Le rôle du consultant logistique

La logistique constitue un des éléments clés de la rentabilité d’une entreprise. Le management de ces processus intégré dans la chaîne d’approvisionnement permet de délivrer un produit ou service dans les meilleures conditions et avec des coûts optimisés. Plus il est performant, plus la satisfaction client est élevée. L’expertise du consultant logistique va se déployer dans l’optimisation des coûts et des délais logistiques.

Il a pour rôle de chercher des solutions pour le compte de clients qui rencontrent des problématiques dans leur processus de réception de commande et de livraison : surcoûts, retards, difficultés de stockage ou de conditionnement, mauvaise gestion des fournisseurs ou partenaires. Il va donc effectuer des diagnostics, conduire le changement, participer à des appels d’offres, œuvrer pour la transformation de réseaux.

Plus précisément, le consultant va réaliser un audit d’une situation donnée pour y apporter des améliorations :

  • il procède à une analyse détaillée (objectifs, intervenants, chaîne d’envoi de commandes, prestataires, fournisseurs, transporteurs, délais, budgets, normes de sécurité) ;
  • il synthétise et propose un compte-rendu ;
  • il élaboration des plans d’action à court à et long terme ;
  • il contrôle la mise en œuvre ;
  • il teste, affine, mesure et ajuste ;
  • il forme les équipes ;
  • il propose des procédures, des outils de suivi, des indicateurs de performance…

Dans le cadre de ses missions, il est amené à utiliser des systèmes d’information pour gérer la planification, le stockage ou le pilotage. Il connaît les réglementations et problématiques du transport interne et international.

Il est appelé à effectuer de fréquents déplacements sur le site de ses clients et de leurs fournisseurs et prestataires.

Les clients du consultant logistique peuvent être :

  • les grandes entreprises ;
  • les PME ;
  • les prestataires logistiques ;
  • les cabinets de conseil spécialisés ;
  • le secteur public.

Et ce dans toutes les industries (alimentaire, mobilier, cosmétique…)

Des organismes comme l’Association française de la Supply Chain et de la logistique, l’Union des entreprises de transport et de logistique de France (TLF) ou France Logistique, regroupent les acteurs et entreprises du secteur pour rendre la filière plus attractive et compétitive. Ils contribuent également à informer les professionnels sur les aspects sociaux, réglementaires, législatifs, sur les actualités, la formation.

Le domaine est très large, et un consultant aura intérêt à se spécialiser dans une problématique spécifique de la logistique. Il bénéficiera par la suite et s’il le souhaite, de nombreuses opportunités d’évolution vers d’autres métiers de la logistique.

La formation pour devenir consultant logistique

En tant que consultant, un niveau d’études de niveau 6 ou 7 est requis. Il est possible d’emprunter des chemins différents, mais un troisième cycle spécialisé sera indispensable pour exercer auprès des entreprises, ainsi que quelques années d’expérience.

Le parcours pour y parvenir peut s’articuler entre les écoles de commerce ou d’ingénieur, les BTS (Transport et prestations logistiques par exemple) ou DUT dans la logistique. Ce parcours doit idéalement être complété par un MBA Supply chain, ou un MSc Logistique, achats et échanges internationaux.

Les qualités du consultant logistique

Cette fonction requiert des savoir-être en lien avec la démarche de conseil, et ce pour tous les consultants, quelle que soit leur spécialité :

  • de la rigueur dans les analyses et la gestion de projet ;
  • de l’organisation ;
  • savoir travailler dans l’urgence ;
  • pouvoir analyser une situation dans sa globalité ;
  • agir de manière autonome et proactive ;
  • avoir l’esprit de synthèse ;
  • être capable de créer des relations avec des interlocuteurs de haut niveau (directeur général, clients, fournisseurs, responsables…).

Les démarches pour exercer en tant que consultant logistique en indépendant

Les assurances pour le consultant logistique

La profession de consultant implique des responsabilités dans l’étude, la faisabilité et la mise en place d’un projet. Pour se prémunir contre les dommages qui peuvent être causés aux clients, il est recommandé de souscrire :

  • une assurance dite RC pro (responsabilité civile professionnelle), pour les cas d’erreurs générés par les prestations du consultant ;
  • une garantie de protection juridique, pour couvrir les éventuelles actions en justice.

De plus, ces assurances constituent un gage de sérieux pour vos prospects.

Les règles pour la micro-entreprise du consultant logistique

Le statut de micro-entrepreneur permet de créer facilement un support légal pour facturer ses honoraires, et valider la viabilité de son idée. Quelques règles devront cependant s’appliquer :

  • création du statut via la déclaration en ligne et obtention du numéro SIRET ;
  • transmission du chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trimestres à l’URSSAF ;
  • paiement des charges sociales à hauteur de 22 % ;
  • imposition soit avec le versement libératoire, soit à l’impôt sur le revenu dans la catégorie BNC (bénéfices non commerciaux) ;
  • il n’est pas nécessaire de mandater un expert-comptable, mais les comptes devront être tenus de manière rigoureuse.

Nos conseils pour devenir consultant logistique auto-entrepreneur

Le consultant logistique possède une expertise recherchée par les entreprises qui ont un fort enjeu d’optimisation dans ce domaine. Il lui faut cependant informer son marché qu’il a les compétences pour résoudre leurs problématiques. Pour cela, différentes solutions s’offrent à lui :

  • se faire recommander par ses premiers clients auprès de nouveaux prospects ;
  • s’inscrire sur un réseau professionnel ;
  • prospecter directement les entreprises et cabinets de consultants ;
  • faire un site Internet qui présente ses services et tarifs ;
  • créer un profil sur une plateforme de freelances type Malt, Upwork ou Fiverr.

Le consultant logistique en bref

Le statut d’auto-entrepreneur constitue la meilleure option pour débuter. Voici les éléments de base pour réussir votre inscription :

  • vous devez être titulaire d’un diplôme de niveau bac+4 et 5, ou d’une école d’ingénieur dans votre spécialité ;
  • le code APE qui pourra vous être attribué : le 7022 Z Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion ;
  • les cotisations sociales relatives à votre chiffre d’affaires auront un taux de 22 % ;
  • le chiffre d’affaires sera déclaré mensuellement ou trimestriellement ;
  • le plafond de chiffre d’affaires qui vous concerne est fixé à 72 600 euros ;
  • les revenus de l’activité de conseil sont imposés dans la catégorie des bénéfices non commerciaux ;
  • le centre de formalités des entreprises compétent est l’URSSAF.

Prêt à chercher vos premiers clients ? Inscrivez-vous dès à présent sur Espace auto-entrepreneur et recevez votre numéro SIRET dans les meilleurs délais. Si vous avez des interrogations sur les aspects fiscaux, comptables, ou même sur la facturation, nos experts sont à votre disposition pour vous répondre.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel