...

Les obligations de l’auto-entrepreneur du transport


Un auto-entrepreneur réalisant du transport de marchandises ou de personnes est soumis à de nombreuses obligations. Que vous livriez des produits ou que vous soyez chauffeur VTC, vous devrez notamment prouver de vos compétences professionnelles et vous inscrire à un registre spécifique. Découvrez toutes les démarches à accomplir par les auto-entrepreneurs du transport.

 

Les auto-entrepreneurs du transport routier de marchandises

Les auto-entrepreneurs concernés par l’inscription au registre des transports

Les auto-entrepreneurs exerçant une activité de transport routier de marchandises (TRM) doivent obligatoirement avoir une autorisation d'exercice et être inscrits sur le registre des transports routiers. Cela concerne toutes les entreprises réalisant du transport routier pour compte d'autrui et s’applique, plus particulièrement, aux activités suivantes :

  • le transport routier de marchandises ;
  • les entreprises de messagerie, de course et de transport de petits colis ;
  • les professionnels du déménagement utilisant des camionnettes.

 

Les conditions à remplir par les auto-entreprises du transport

Tout comme les auto-entrepreneurs ambulants doivent se plier à certaines obligations, les auto-entrepreneurs du transport sont soumis à un certain nombre de règles. Pour exercer la profession de transporteur routier de marchandises, il est nécessaire :

  • d'être immatriculé au Registre du commerce et des sociétés (RCS) ;
  • que la domiciliation de l'auto-entreprise soit en France ;
  • de ne pas avoir d'interdiction d'exercer cette profession ;
  • de justifier de sa capacité professionnelle (diplôme, examen, etc.) ;
  • de disposer des capacités financières suffisantes.

 

La demande d’autorisation d’exercice de la profession par l’auto-entrepreneur

En tant qu'auto-entrepreneur du transport de marchandises, vous devez remplir le Cerfa n° 14557 de demande d'autorisation d'exercer la profession de transport public de marchandises de personnes et de commissionnaires. Ce formulaire doit être adressé :

  • à la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) si vous habitez en métropole (hors Île-de-France) ;
  • à la Direction régionale et interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement (DRIEA) si vous habitez en Île-de-France ;
  • à la Direction de l'environnement de l'aménagement et du logement (DEAL) si vous habitez en outre-mer.

 

Les auto-entrepreneurs exerçant une activité VTC

Auto-entrepreneur et VTC : les obligations liées à la nature de l'activité

Si vous exercez une activité de voiture de transport avec chauffeur (VTC) sous le statut d’auto-entrepreneur, vous devez respecter un certain nombre d'obligations propres au secteur.

  • Les caractéristiques du véhicule : le VTC doit obligatoirement avoir entre 4 et 9 places, daté de moins de 6 ans et avoir une puissance minimale de 84 kW. Vous devez également souscrire une assurance pour auto-entrepreneur spécifique au transport de personnes à titre onéreux.
  • Le fonctionnement de l’activité : l'auto-entrepreneur VTC ne peut prendre en charge que les clients qui disposent d'une réservation préalable. Pour le justifier, il doit pouvoir prouver l'existence d'un ticket de réservation. Il n'est pas possible de rechercher des clients sur la voie publique ou de stationner en attentant un nouveau client. Exception faite du stationnement aux abords d'un aéroport ou d'une gare, dans l'attente d'un client ayant déjà réservé.
  • Le prix de la course : l'auto-entrepreneur VTC est obligatoirement payé à la course, et non à la place. Les tarifs sont cependant libres, contrairement aux taxis, et peuvent être forfaitaires ou réels (en fonction du temps de trajet et de la distance parcourue).
  • La vignette : le véhicule d'un auto-entrepreneur exerçant l'activité de VTC doit obligatoirement afficher une vignette « Voiture de transport avec chauffeur », indiquant le numéro d'inscription au registre des VTC et le numéro d'immatriculation du véhicule. Elle doit être placée à l'avant et à l'arrière de la voiture.

 

Les aptitudes d’un auto-entrepreneur du transport de personnes

Pour pouvoir exercer une activité de VTC, l'auto-entrepreneur doit pouvoir justifier de compétences professionnelles. Pour cela, il est notamment obligatoire :

  • d'avoir le permis de conduire depuis au moins 3 ans ;
  • d'avoir obtenu une attestation d'aptitude physique délivrée par le préfet ;
  • de réussir un examen spécifique (ou d'avoir une expérience de transport de personnes d'au moins un an au cours des 10 dernières années) ;
  • d’être à jour du stage de formation continue, d'une durée de 14 heures, et qui doit être réalisé tous les 5 ans.

Il faut également savoir que l'auto-entrepreneur réalisant du transport de personnes ne peut pas exercer son activité s'il a été condamné pour certains délits (6 mois de prison pour délit du code de la route par exemple). Il est aussi nécessaire de disposer d'une carte professionnelle qui doit être apposée sur le pare-brise de la voiture. D'une durée de validité de 5 ans et coûtant 48 € HT (hors TVA et frais d'acheminement), cette carte est délivrée par la préfecture.

 

L'inscription au registre REVTC pour les auto-entrepreneurs VTC

Lors de la création de son auto-entreprise, le chauffeur VTC a l'obligation de s’inscrire au registre des VTC. Pour cela, il est nécessaire de remplir une demande d'inscription au registre des exploitants de voitures de transport avec chauffeur (REVTC) et de s'acquitter d'un montant de 170 €. Valable pendant 5 ans et renouvelable indéfiniment, l'immatriculation de l'auto-entrepreneur nécessite plusieurs justificatifs lors de la première inscription :

  • une attestation d'assurance de responsabilité civile professionnelle de l'auto-entrepreneur ;
  • un justificatif d'immatriculation de l'auto-entreprise (RCS) ;
  • la photocopie de la carte grise de la voiture ;
  • un justificatif de garantie financière, dont le montant est de 1 500 € pour chaque véhicule (sauf si le véhicule est la propriété du chauffeur VTC ou qu'il est loué en LLD).

 

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h
Un jeu d'enfant

Satisfaite, se mettre à son compte devient un jeu d'enfant

Jeanne Giron
* * * * *
Écoute du client

Prise en charge rapide et toujours à l'écoute du client ! Je recommande a tous jeunes entrepreneurs !

Nicolas Balland
* * * * *
Réactif et attentif

Réactif et attentif... Ce qui permets d'avancer très vite.. Je recommande sans aucune hésitation !!!

Michel Guerra
* * * * *
Équipe réactive

L'equipe fut compétente et TRÈS réactive (réponse toujours dans la journée aucun questions posées)

Lorraine Jaspart
* * * * *