Se connecter
Développer la visibilité de votre micro-entreprise dans les moteurs de recherches

Développer la visibilité de votre micro-entreprise dans les moteurs de recherches


Pour les micro-entreprises qui viennent de lancer leurs sites internet, savoir optimiser sa visibilité dans les résultats des moteurs de recherches est primordial. Avoir une bonne visibilité sur le web est désormais considéré comme un véritable avantage concurrentiel et c’est dans le but d’optimiser cette visibilité que les entrepreneurs ont recours aux outils du SEM (Search Engine Marketing).

Référencement naturel : tout savoir sur le SEO 

Définition 

SEO est un sigle qui représente le terme « Search Engine Optimization » en anglais ou « Optimisation pour les moteurs de recherche » en Français. C’est un ensemble de techniques visant à améliorer le classement d’un site dans les résultats des moteurs de recherche, augmentant sa visibilité et lui permettant donc de générer plus de trafic. Ces techniques, souvent appelées « techniques de référencement naturel » sont indispensables pour hisser un site dans les premiers résultats de recherche. Le SEO prend en compte un grand nombre d'éléments tels que l’utilisation des mots clés, l’optimisation du contenu média, et l’architecture du site. Le but étant de séduire l’algorithme des moteurs de recherche en optimisant son site internet. 

Pourquoi est-il important d’investir dans le SEO ? 

Le trafic sur les sites internet se fait principalement à partir des moteurs de recherches. Les plus utilisés aujourd’hui sont Bing (2,27%) mais surtout Google (92,2%) selon Statcounter. À l’ère où le e-commerce est au centre des tendances de consommation et particulièrement depuis la crise sanitaire, générer plus de trafic sur un site marchand équivaut systématiquement à générer plus de ventes. C’est aussi le meilleur moyen de gagner de la visibilité pour votre auto-entreprise car même si les réseaux sociaux arrivent à atteindre un large public, ils excluent un nombre important d’individus. Bien que Google ne partage pas les chiffres exacts, SEO Tribunal estime en 2018 le nombre de recherches sur Google à 3,8 millions par minute à travers le monde.

Enfin, figurer sur la première page des résultats de recherche est un objectif stratégique pour la majorité des entreprises, sites marchands et commerces. Ne pas y faire figurer votre auto-entreprise implique de donner l’opportunité à vos concurrents de le faire, alors mieux vaut investir dans une stratégie de référencement naturel et la mettre au cœur de votre stratégie de marketing digital. Selon un article de Zero Limit Web de 2021, les cinq premiers résultats organiques représentent 67,60 % de tous les clics. 

Comprendre le fonctionnement des moteurs de recherche 

Avant de pouvoir maîtriser les techniques de référencement naturel, il faut comprendre le fonctionnement des moteurs de recherche, ces derniers ont deux fonctions :

  • L’Indexation des sites web : c’est l’action par laquelle les robots du moteur de recherche, appelés « crawlers » ou « spiders » vont parcourir le site ou la page web, analyser son code et son contenu puis le répertorier dans une base de données appartenant au moteur de recherche. Afin qu’un site web puisse être affiché sur une page de résultats de recherche, il doit obligatoirement se faire analyser par ces robots. 
  • Classer les résultats de recherche : lorsqu’un utilisateur fait une recherche, les moteurs de recherche vont établir un ordre d’affichage des résultats de recherche particuliers selon un certain nombre de critères. Le nombre et la nature exacte de ces critères restent un mystère, toutefois, plusieurs d’entre eux ont été identifiés par les professionnels et on ne manquera pas de les partager avec vous pour vous permettre de développer la visibilité de votre micro-entreprise dans les moteurs de recherches

Comprendre les deux fonctions principales des moteurs de recherches est essentiel pour adapter votre stratégie SEO et prendre connaissance de ses principaux facteurs clés de succès. 

Les bases du SEO en 4 étapes 

1 - Choisir les bons mots clés : 

Il est essentiel de déterminer les mots clés qui permettront aux potentiels clients de vous retrouver à partir des moteurs de recherche. Les mots clés doivent être choisis avec précision. Ils doivent également être inclus dans les contenus texte de votre site. Plus les mots clés que vous utilisez sont généralistes, plus la compétition pour avoir les premières places des résultats de recherche est forte, donc privilégiez l’utilisation de mots clés spécifiques à votre domaine d’activité et votre offre.

Choisir les bons termes associés à votre activité est primordial car tous les efforts de votre campagne seront basés sur ce choix. Nous recommandons de diversifier vos mots-clés, avec des expressions généralistes et des mots-clés précis car ils sont moins concurrentiels. 

Exemple : vous êtes un nouveau kinésithérapeute en auto-entrepreneur à Marseille et vous souhaitez avoir plus de trafic. 

Si vous choisissez uniquement le mot-clé “kinésithérapeute Marseille” il sera difficile d’atteindre vos objectifs car vous serez en concurrence avec les autres kinésithérapeutes de Marseille et beaucoup de sites feront références aux mêmes mots-clés. Diversifiez votre approche et privilégiez également des expressions moins concurrentielles comme : “soulager ses problèmes de dos à Marseille” ou encore “se remettre efficacement d’une blessure au foot”. 

Afin de mieux choisir vos mots clés, voici deux exemples d’outils qui sont mis à votre disposition gratuitement :

  • Google Ads : C’est le programme lancé par Google dédié à la publicité, il permet de diffuser des annonces sponsorisées (payantes) relatives aux requêtes des internautes pour augmenter la visibilité de votre site. L’une des fonctionnalités du programme est de vous donner, en moyenne et selon les périodes, le nombre de fois exactes où un mot clé a été recherché dans Google. 
  • Ubersuggest : c’est un outil de référencement qui met en avant des données relatives à un mot clé telles que le volume de recherche mensuel, les principaux mots clés sur lesquels un site se positionne ou encore la difficulté de se placer sur un mot-clé par rapport à la concurrence. Cet outil permet notamment de trouver facilement des suggestions de mots clés moins concurrentiels sur lesquels il sera plus aisé de se positionner. 

2 - Optimisez le contenu de vos pages 

Maintenant que vous avez les mots-clés correspondant à votre auto-entreprise, il vous faut optimiser chacune des pages de votre site afin d’atteindre la position de résultat de recherche souhaitée

Employez un mot-clé principal par page : chacune de vos pages doit contenir un seul mot-clé principal. Il est souhaitable de rajouter 2 à 3 mots-clés secondaires en lien avec votre mot clé principal puis d’enrichir le contenu en fonction du champ sémantique associé à votre auto-entreprise.

Le même mot clé est attribué à plusieurs de vos pages, celles-ci risqueraient d’entrer en concurrence pour se référencer sur ce mot clé. 

Rédigez des textes suffisamment longs (au moins 500 mots) et employez votre mot-clé principal tous les 100 à 200 mots, pour atteindre une densité avoisinant les 1% de votre texte.

Il est important de préciser qu’au vu des dernières mises à jour de Google, le moteur de recherche déclare prioriser la qualité, la pertinence du contenu et l’expérience utilisateur. Il est donc primordial d’adopter un ton naturel et de ne pas alourdir votre contenu par une trop grande occurrence du mot clé.

Vous devez inclure votre mot clé principal dans l’ensemble des éléments des pages de votre site internet : 

  • Vos balises title : le nom de la page web tel qu’il apparaît dans les résultats des moteurs de recherche.
  • Vos balises meta description : le résume le contenu de votre page. Elle s’affiche sous votre méta-titre dans les résultats de recherches.
  • Les URLs de vos pages
  • Vos titres (H1) et sous-titres (H2, H3... etc.)
  • Vos images via les attributs alt : le texte alternatif des images et des visuels de vos pages.

3 - Optimisez l’aspect technique de votre site

L’indexation est la première condition de Google pour faire apparaître votre site dans ses résultats de recherche. Avant toute chose, vérifiez que vos pages web sont bien indexées. Pour ce faire, tapez tout simplement « site:votreURL » sur Google. Si le moteur de recherche l’affiche, ça signifie qu’elle est bien indexée. 

Exemple : pour notre site, ça donnerait « site:espace-autoentrepreneur.com »

Selon une étude de Hitwise datant de 2020, environ 60% de toutes les requêtes de recherche proviendraient du support mobile (avec certains secteurs, comme le fast-food, allant jusqu’à 72%). Assurez-vous que votre site s'affiche correctement sur tous les supports : ordinateurs, mobiles et tablettes.

Il est primordial pour votre site internet d’être performant. Il se doit d’être fluide, intuitif et visuellement attractif dans le but d’offrir une agréable expérience à vos utilisateurs mais aussi pour faciliter la lecture aux crawlers de Google. Assurez-vous également que votre site soit sécurisé et rapide au risque de faire fuir vos utilisateurs et de vous faire bouder par les crawlers de Google.

4 - Boostez votre réputation et votre référencement local

La réputation, ou ce qu’on appelle aussi l’autorité d’un site, sont les facteurs que les crawlers de Google considèrent le plus. Il s'agit de démontrer à Google que votre site est fiable et digne de confiance. 

  • Mettez en place une stratégie de backlinks : un backlink désigne un lien hypertexte à l’intérieur d’un contenu pointant vers le site de votre auto-entreprise. Il est préférable que l’autorité des domaines pointant vers votre site soit supérieure à la vôtre, de façon à bénéficier de l’autorité de ce domaine et augmenter votre crédibilité aux yeux de Google. Visez par exemple les sites institutionnels ou nouez des partenariats avec d’autres sites ou auto-entrepreneurs qui partagent les mêmes thématiques que vous.
  • Créez des liens internes et externes : reliez les différentes pages de votre site web en tissant des liens (maillage interne) et ajoutez des liens pointant vers des domaines ayant une forte crédibilité. (maillage externe).
  • Créez une fiche Google My Business pour votre auto-entreprise : il est indispensable de créer un profil sur Google My Business pour optimiser votre référencement naturel local. Apprenez-en plus sur notre article dédié.

Si votre activité nécessite d’être visible dans une zone géographique précise, le référencement local est la solution sur laquelle vous devez concentrer vos efforts. Par exemple, pour les peintres en auto-entreprise, il serait intéressant d’ajouter les villes dans lesquelles vous intervenez dans vos expressions et mots-clés. Exemple : “Peinture façade Toulouse” 

  • Inscrivez votre site aux annuaires et utilisez les outils locaux : inscrivez-vous sur des annuaires locaux comme Yelp et Pages Jaunes et invitez vos clients à s’exprimer sur votre auto-entreprise via les avis Google par exemple.

3 idées reçues sur le référencement naturel 

Avant de conclure sur le référencement naturel, nous tenions à apporter des clarifications sur certaines idées reçues concernant le référencement naturel : 

  • Surcharger votre contenu de mots clés n’aidera pas à avoir un meilleur référencement, c’est même pénalisé par les moteurs de recherche. Même si l’utilisation des mots-clés est ce qu’il y a de plus utile pour le référencement de votre site, veillez à avoir du contenu naturel et de qualité.
  • Dupliquer le contenu d’un autre site internet est également pénalisé par les moteurs de recherches : si le moteur de recherche identifie un contenu dupliqué, il offrira une meilleure visibilité au site qui a produit le contenu original. Dans le meilleur des cas, votre site sera moins bien référencé, dans le pire, votre site ne sera carrément pas indexé et vous serez poursuivi pour atteinte au droit d’auteur.
  • Le taux de rebond ne fait pas partie des critères qui déterminent votre classement : le taux de rebond est un terme qui décrit l’action de cliquer sur un site et de le quitter peu de temps après. Cet indicateur n’est en rien significatif de la qualité d’un site pour les moteurs de recherche, il n’influence donc pas le classement de votre site sur les résultats de recherche. 

Le référencement payant : tout savoir sur le SEA

Le référencement payant ou plus communément appelé SEA « Search Engine Advertising » est le terme utilisé pour désigner la publicité payante sur les moteurs de recherche. Il permet de se positionner rapidement sur des mots-clés visés en plaçant des annonces publicitaires au sommet de la page des résultats de recherche, ces annonces vont ensuite rediriger l’internaute vers la page de votre site internet préalablement choisi.

La diffusion d’annonces sponsorisées sur les moteurs de recherche est gratuite tant que personne n’a cliqué dessus, en effet, vous ne payez votre publicité que quand un utilisateur a cliqué sur une de vos annonces, ce qui implique que la visibilité offerte par le SEA ne vous coûtera rien tant qu’aucun internaute n’a cliqué sur votre annonce. Pour déterminer le prix du clic, un système d’enchères sur les mots clés est mis en place par les moteurs de recherches. Les annonceurs fixent un prix maximum par clic et celui qui est à l’origine de la plus grosse enchère verra son annonce diffusée au sommet de la page des résultats de recherche. 

Quels sont les types d’enchères de Google Ads ?

Google Ads (anciennement appelé Google Adwords) propose différents types d’enchères pour diffuser vos publicités. Le clic étant un bon indicateur d’engagement, le Coût par Clic (CPC) permet d’analyser facilement la performance de vos annonces. Il existe également l’enchère au Coût par Mille (CPM) et l'enchère au Coût par Action (CPA), plus axées sur la visibilité et la conversion. Selon l’objectif de votre campagne Google Ads, ces enchères offriront des possibilités intéressantes pour votre micro-entreprise.

  • Enchères aux CPC : Le CPC (coût par clic) est une enchère facturée au nombre de clics sur votre annonce. Il est pertinent de choisir ce mode d’enchère si vous souhaitez obtenir du trafic vers votre site web ou une de ses pages. Exemple : mettre en place une campagne Google Ads sur la page de prise de rendez-vous pour son activité de coiffeur en auto-entreprise. 

Le CPC est une stratégie orientée trafic et performance. En plus de vous rapporter du trafic, le taux de clic vous permettra d’analyser la pertinence et l’impact de votre annonce. 

  • Enchères aux CPM : Le CPM (coût par mille) est une enchère facturée au nombre de vues sur vos annonces. (à chaque 1000 impressions, d’où le nom ‘coût par mille’). L’objectif de cette enchère est de gagner un maximum de visibilité pour votre auto-entreprise.

Si votre objectif n’est pas le trafic mais la notoriété, l’enchère au CPM est le choix le plus adapté. Pour rester sur l’exemple du coiffeur, vous pourriez mettre en place une campagne ayant pour titre : ” Le coiffeur le moins cher de Paris ! “ si vous vous positionnez sur des tarifications basses ou encore “ Le coiffeur le plus chic de Paris “ si vous adoptez la stratégie inverse.

  • Enchères aux CPA : Le CPA (coût par acquisition ou coût par conversion) est une enchère facturée sur chaque action prédéfinie qui sera effectuée par un utilisateur. (vente, prise de rendez-vous, abonnement à la newsletter…) <= (maillage interne : article La création de newsletters pour développer votre auto-entreprise)

Si vous choisissez l’enchère au CPA, Google Ads diffusera vos annonces là où vous avez le plus de chances de générer des conversions. C’est une excellente stratégie qui peut répondre à un large éventail d’objectifs. Pour rester sur l’exemple du coiffeur, il est par exemple possible de paramétrer l’enchère au CPA pour chaque prise de rendez-vous.

Pourquoi opter pour une stratégie SEA ? 

La rapidité 

Contrairement au référencement naturel qui demande la maîtrise d’un certain nombre de techniques et de la patience, le SEA permet de se hisser tout en haut des résultats de recherche en 48h à peine.

La précision 

Les utilisateurs qui visitent votre site internet via une annonce sponsorisée sont plus susceptibles d’être convertis, étant donné qu’ils ont recherché des mots-clés ultra-spécifiques et pour lesquels vous aurez payé une enchère pour figurer en haut de la page. 

L'efficacité 

Les outils de référencement offrent la possibilité de contrôler l’efficacité de vos campagnes publicitaires, des statistiques vous offrent un aperçu clair de la performance de votre campagne, vous permettant de la réadapter en temps réel, selon vos résultats. 

 

Les outils SEM (Search engine marketing) ont pour but d’améliorer le positionnement d’un site dans les résultats de recherche, c’est une démarche indispensable qui requiert de la persévérance, de la maîtrise et de la patience (surtout concernant le référencement naturel). La stratégie de référencement que vous choisirez dépend de vos objectifs et de vos contraintes mais l’idéal serait de pouvoir combiner les deux pour bénéficier d’une optimisation de référencement optimale.

Bien que ces deux méthodes aient la même finalité, elles diffèrent fondamentalement : alors que le SEA est de nature très rapide et directe, le SEO s’installe plus dans une vision de long terme. Vous remarquerez rapidement les gains de trafic générés par le SEA alors que ceux générés par le SEO mettront plusieurs mois à apparaître. Soyez patients et trouvez le bon équilibre entre ces deux pratiques selon votre activité. 

Bien souvent, les auto-entrepreneurs doivent s’occuper de tous les aspects de leur entreprise et privilégier les investissements à moindre coût, vous seriez donc tentés de mettre en place la stratégie SEM de votre auto-entreprise par vous-même : ce n’est pas impossible. Néanmoins, nous recommandons de faire appel à un spécialiste pour vous assister dans cette tâche, à la fois pour le contenu mais aussi pour l’architecture et l’optimisation technique de votre site web (concepteur-rédacteur, consultant SEO, développeur web…). C’est un investissement à long terme qui est nécessaire car il vous permettra de booster votre visibilité et votre positionnement sur la durée. 

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel