L’embauche de personnel par l’autoentrepreneur

Bien que cela soit autorisé par la réglementation, l'embauche de personnel pour son auto-entreprise n'est pas toujours une solution pertinente, notamment en raison des charges à supporter. Heureusement, vous disposez d'autres solutions pour vous entourer. Déclaration du conjoint collaborateur, usage de la sous-traitance, association entre auto-entrepreneurs... découvrez tous les leviers qui s'offrent à vous et les sanctions en cas de salariat déguisé.

Recruter du personnel pour son auto-entreprise

Recruter du personnel pour son auto-entreprise

Bien que les démarches soient relativement complexes, l’auto-entrepreneur a le droit de recruter du personnel. L’embauche de salarié pour son auto-entreprise n’est cependant pas exempte d’inconvénients.

Le conjoint collaborateur de l’auto-entrepreneur

Le conjoint collaborateur de l’auto-entrepreneur

Si votre conjoint participe à l’activité de l’auto-entreprise, le statut de conjoint collaborateur de l’auto-entrepreneur est le choix évident pour le déclarer à l’administration.

La sous-traitance en auto-entreprise

La sous-traitance en auto-entreprise

Bien que l’auto-entrepreneur puisse faire appel à un sous-traitant, cette pratique ne doit pas être utilisée à la légère car elle est soumise à différentes règles spécifiques.

L’association entre auto-entrepreneurs

L’association entre auto-entrepreneurs

Bien qu’il soit possible de s’associer entre auto-entrepreneurs, cette pratique n’est pas sans risque. Découvrez les secrets d’une association d’auto-entrepreneurs réussie !

Le salariat déguisé d’un auto-entrepreneur

Le salariat déguisé d’un auto-entrepreneur

Si un lien de subordination existe entre le client et l’auto-entrepreneur, la relation de travail peut être requalifiée en salariat déguisé. Une situation lourde de conséquences pour les deux parties.

Peut-on embaucher du personnel en micro entreprise ?

Oui, l’autoentrepreneur a parfaitement le droit de recruter du personnel dans le cadre de son activité. Toutefois, cette solution n’est que peu compatible avec le régime de la micro-entreprise, notamment en raison des plafonds de chiffre d’affaires. Heureusement, vous disposez de plusieurs alternatives pour vous entourer d’autres professionnels.

 

Les difficultés de recrutement en auto-entreprise

Comme n'importe quel autre professionnel, l'auto entrepreneur est autorisé à recruter du personnel dans le cadre de son activité. Néanmoins, l'embauche de collaborateurs pour sa micro-entreprise est rarement un choix pertinent, et ce, pour plusieurs raisons :

  • les démarches à réaliser sont complexes (Déclaration préalable à l'embauche, immatriculation auprès d'une caisse de retraite, création d'un contrat de travail, etc.) ;
  • le chiffre d'affaires étant encadré, vous prenez le risque de dépasser les plafonds et de sortir du régime de l'auto-entreprise ;
  • vous devez vous acquitter de nombreuses cotisations sociales et fiscales liées à l'embauche ;
  • vous ne pouvez pas déduire vos charges de votre chiffre d'affaires.

 

Les possibilités d’embauche de l’auto entrepreneur

Pour remédier à ces difficultés, il existe plusieurs alternatives à l'embauche vous permettant de disposer de personnel. Selon ses besoins, l’auto-entrepreneur pourra notamment :

  • déclarer son conjoint collaborateur ;
  • opter pour un contrat de sous-traitance pour une partie de ses prestations ;
  • envisager le portage salarial pour déléguer sa gestion administrative à un tiers ;
  • s’associer avec d’autres auto-entrepreneurs.

Dans le cadre de votre activité d'auto-entrepreneur, vous devez également rester vigilant afin de ne pas vous retrouver dans une situation de salariat déguisé. Pouvant se produire si vous êtes soumis à un contrat ou que vous n'êtes plus libre de votre organisation, le salariat déguisé expose à de nombreux risques (régularisation de l'indemnisation, paiement des cotisations sociales, indemnités, etc.).

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h