Categories
Transformer mon statut d'entrepreneur

Micro-entreprise : comment faire une cessation temporaire d'activité ?

Publié le 01/03/2024
Micro-entreprise : comment faire une cessation temporaire d'activité ?

Vous souhaitez lever le pied pendant quelque temps ? Au lieu de fermer votre micro-entreprise, vous avez la possibilité de la mettre en veille pour une période déterminée. Cette alternative permet de conserver votre statut et de reprendre votre activité ultérieurement. Voici la marche à suivre pour une cessation temporaire de l’activité de votre micro-entreprise.

Qu’est-ce qu’une cessation temporaire d’activité ?

La cessation temporaire d’activité consiste à mettre son activité en pause pendant une durée d’un an (renouvelable jusqu’à deux ans pour une activité commerciale). Votre micro-entreprise conserve son existence légale et juridique, mais l’activité est mise en sommeil. 

Dans quel cas suspendre son activité ? De nombreuses raisons peuvent pousser un auto-entrepreneur à envisager une cessation temporaire de son activité. Par exemple :

  • keyboard_double_arrow_right

    Un congé sabbatique ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Un voyage ou une expatriation à l’étranger ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Des difficultés personnelles ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Une mauvaise conjoncture économique ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Un congé parental ;

  • keyboard_double_arrow_right

    La signature d’un contrat de travail. 

lightbulb Bon à savoir

Il n’est pas possible de procéder à une cessation temporaire si vous rencontrez des difficultés financières pouvant entraîner une cessation des paiements dus.

Mise en sommeil de l’activité, est-ce obligatoire ?

Techniquement, lorsque vous souhaitez mettre votre activité en pause, rien ne vous oblige à effectuer une cessation temporaire d’activité. Pourquoi? Car en micro-entreprise, vous versez des cotisations sociales uniquement en cas de chiffre d’affaires généré. Si vous ne travaillez pas pendant plusieurs mois, vous pouvez tout simplement déclarer un chiffre d’affaires nul. Vous n’aurez alors rien à payer à l’Urssaf et pourrez conserver votre statut sans devoir réaliser des démarches administratives supplémentaires.

Cependant, gardez à l’esprit qu’il n’est pas possible de déclarer de chiffre d’affaires à zéro plus de 24 mois consécutifs. À défaut, vous risquez d’être radié par l’URSSAF.

Cessation temporaire d’activité : Les démarches à réaliser 

Depuis le 1er janvier 2023, la cessation temporaire d’activité, comme toute autre démarche administrative, se fait en ligne, sur le portail e-Procédures de l’INPI.

Pour suspendre votre activité de micro-entrepreneur, il vous suffit de vous connecter sur ce portail sécurisé et de suivre les étapes suivantes :

  • keyboard_double_arrow_right

    Cliquez sur « Déposer une formalité d’entreprise ».

  • keyboard_double_arrow_right

    Sur votre tableau de bord, indiquez votre numéro SIREN dans le champ situé en dessous de l’encadré « Modification ou cessation d'entreprise ou dépôt d'actes » et sélectionnez « Cesser l’entreprise ». 

  • keyboard_double_arrow_right

    Sur le pré-formulaire qui s’affiche, sélectionnez « Oui » à « La cessation est-elle temporaire ? ».

  • keyboard_double_arrow_right

    Enfin, cliquez sur « Continuer » afin de débuter votre formalité.

Cette démarche peut entraîner des frais, qui correspondent à la radiation de certains registres. Le coût de la démarche s’élève à : 

  • keyboard_double_arrow_right

    60 € pour les auto-entrepreneurs inscrits au Répertoire des métiers (RM) ;

  • keyboard_double_arrow_right

    100 € pour les auto-entrepreneurs inscrits au Registre du commerce et des sociétés (RCS).

Les conséquences de la cessation temporaire d’activité

La cessation temporaire d’activité entraîne plusieurs conséquences fiscales et sociales :

  • keyboard_double_arrow_right

    Vous êtes dispensé de la déclaration et du paiement de la TVA (si vous y êtes assujetti) ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Vous n’avez pas de cotisations sociales à régler ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Si vous bénéficiez de l’ACRE (Aide à la création et à la reprise d’une entreprise), cette aide est maintenue pendant la durée de votre pause. Cela veut dire, que vous ne pourrez pas en bénéficier une deuxième fois lors de la reprise de votre activité.

Attention, car certaines obligations sont maintenues, et ce même si votre activité d’auto-entrepreneur est en pause : 

  • keyboard_double_arrow_right

    Vous devez effectuer vos déclarations de revenus de manière régulière (mensuelle ou trimestrielle, selon l’option choisie) en déclarant un chiffre d’affaires nul. 

  • keyboard_double_arrow_right

    Vous devez payer la taxe CFE pendant 12 mois avant exonération. Cependant, si vous avez réalisé un chiffre d'affaires inférieur ou égal à 5 000 € vous êtes automatiquement exonéré.

Que faire après la période de fermeture temporaire ? 

À la fin de la période de fermeture temporaire (un an), vous avez la possibilité de :

  • keyboard_double_arrow_right

    Reprendre votre activité ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Ou, de mettre un terme définitif à votre micro-entreprise.

Quel que soit votre choix, ces démarches doivent être effectuées sur le guichet unique de l’INPI.

Voici les étapes à suivre pour la réactivation de votre activité d’auto-entrepreneur : 

  • keyboard_double_arrow_right

    Accédez à votre espace personnel sur le portail E-procédures.

  • keyboard_double_arrow_right

    Choisissez l'option pour modifier ou cesser votre entreprise en cliquant sur « Déposer une formalité de modification d’entreprise ».

  • keyboard_double_arrow_right

    Entrez votre numéro SIREN dans la section prévue à cet effet pour accéder aux détails de votre entreprise.

  • keyboard_double_arrow_right

    Pour reprendre votre activité, sélectionnez « Modifier l’entreprise ». Remplissez le formulaire en indiquant que vous souhaitez reprendre l'activité dans la section appropriée et confirmez en répondant « oui » à la question concernant la reprise.

  • keyboard_double_arrow_right

    Remplissez tous les champs nécessaires, signez électroniquement la démarche et effectuez le paiement requis pour valider votre demande.

Si votre intention est de cesser définitivement l'activité, vous devez alors sélectionner l'option « Déposer une formalité de cessation d’entreprise » dans votre espace e-Procédures et suivre les instructions fournies pour compléter votre démarche. Cela entraînera la radiation définitive de votre auto-entreprise.


Vous savez maintenant tout sur la cessation temporaire d’activité ainsi que les démarches pour mettre en pause et réactiver votre micro-entreprise. Si vous avez arrêté votre activité ou que votre micro-entreprise a été radiée, pas d’inquiétude : il est toujours possible de recréer une auto-entreprise.

star star star star star
Merci à l'équipe. Tres bon service Très professionnel Satisfait Tres réactifs Tres à l'écoute Très patient Tres bon conseil Merci encore A bientot

le 20/12/2023

star star star star star
Pour l'instant aucun problème.

le 09/08/2023

star star star star star
Service rapide, réponse apportée à mes questions, interlocuteurs à l'écoute

le 20/12/2023

star star star star star
de plus! Merci beaucoup

le 27/09/2023

star star star star star
Bon accueil, tout s'est passé très vite, sans soucis.

le 03/01/2024

chevron_right Espace Auto-Entrepreneur

/

Blog

/

Micro-entreprise : comment faire une cessation temporaire d'activité ?