Se connecter
Le consultant en gestion management d’entreprise auto-entrepreneur

Le consultant en gestion management d’entreprise auto-entrepreneur


Le conseil en management et stratégie représente la plus grosse partie du secteur du conseil en entreprise, à hauteur de 73 %. Sachant que depuis la crise sanitaire, la demande s’est réorientée vers les secteurs de la santé, la technologie, le public, délaissant le transport, l’hôtellerie ou les banques. De plus, les problématiques sont davantage orientées sur l’évolution du management et l’adaptation des process aux nouveaux modes de fonctionnement dus à cette période difficile. Si cette voie est celle dans laquelle vous êtes spécialisé, vous pouvez faire carrière en indépendant. La micro-entreprise vous offre en effet une structure allégée pour que vous puissiez vous concentrer directement sur vos clients. Comment procéder et se développer ? Consultez notre fiche métier pour en savoir plus.

Le métier de consultant en management & gestion

Le rôle du consultant en gestion

Le consultant en gestion et management intervient au niveau de l’organisation d’une entreprise. Il analyse, décortique, interprète l’ensemble des éléments recueillis sur les clients, les concurrents, les prestataires, les équipes, les différentes fonctions, mais aussi les bâtiments, les normes, les marchandises, les bases de données, les outils et logiciels, etc. Il propose ensuite des pistes de refonte ou d’amélioration, et pilote son projet de A à Z.

Les tâches qui accompagnent cette démarche de conseil sont constituées de :

  • la gestion de projets ;
  • l’analyse fine des données ;
  • la gestion d’équipes ;
  • le contrôle des actions et des résultats ;
  • la planification ;
  • la rédaction ;
  • la mise aux normes et la formation ;
  • les tests et ajustements.

Le professionnel du conseil se déplace fréquemment dans les sociétés pour effectuer le relevé de données et faire appliquer ses plans d’action. Les entreprises qui le sollicitent sont les PME, les ETI, ou les sociétés de plus de 5000 personnes. Il peut faire appel à un assistant administratif pour l’aider à gagner du temps et s’occuper au mieux de ses missions.

Le consultant en management peut évoluer en montant son propre cabinet de conseil, ou intervenir dans le cadre de missions pour encadrer des consultants juniors.

La formation pour devenir consultant en gestion

Seules les formations de niveau II ou I permettent de travailler en tant que consultant en gestion ou management d’entreprise. Les écoles de commerces et les universités proposent des diplômes répondant à cette exigence.

Les formations préparant à ce métier sont nombreuses. Parmi celles-ci, vous pourriez suivre, selon votre niveau, une licence en management, avec une mention entreprises et administrations, ou un master en management, reconnu par l’État. Le master en gestion d’entreprise, en pilotage stratégie d’entreprise, le master spécialisé conseil en organisation, en gestion d’entreprise, en contrôle de gestion, constituent autant de formations adaptées. Les masters représentent un excellent moyen de vous former au métier du conseil. Ils sont accessibles sur dossier avec un bac+3.

Vous avez aussi la possibilité de vous former sur un secteur spécifique comme la mode, le luxe, ou les jeux vidéo, mais le domaine d’expertise le plus recherché est le traitement des données (data analysis).

Les qualités du consultant en management / gestion

Quelle que soit son expertise, ou l’entreprise pour laquelle il intervient, le consultant prend en charge la résolution d’une problématique. Cette mission requiert de :

  • pouvoir prendre du recul, pour cerner l’ensemble des données ;
  • d’être pédagogue, car il s’adresse à différents types de publics ;
  • savoir s’exprimer en public clairement et sans anxiété ;
  • faire preuve de beaucoup de rigueur ;
  • réajuster les actions en direct ;
  • être autonome et réactif ;
  • être synthétique dans ses écrits ;
  • avoir un relationnel fluide et développé.

Exercer en tant que consultant en gestion sous le régime de la micro-entreprise

Les assurances pour le consultant en gestion management

Le métier de consultant n’impose que peu de coûts pour démarrer. Il est en effet possible, dans le cadre de prestations, de faire prendre en charge les frais (déplacements, ordinateur) par l’entreprise qui missionne. À charge pour le consultant de sécuriser les relations de travail grâce à :

Les clients pourront ainsi entamer en toute confiance une collaboration avec lui.

Les règles pour la micro-entreprise du consultant en gestion

Le statut d’auto-entrepreneur facilite l’administratif du porteur de projet. Voici les spécificités qui correspondent à la micro-entreprise pour se lancer en tant que consultant spécialisé management et gestion :

Nos conseils pour devenir consultant en management auto-entrepreneur

Les clients du consultant freelance peuvent être trouvés rapidement, mais il devra tout de même affecter du temps à la prospection. Les principales actions qui peuvent apporter un flux régulier de clients vont se concentrer sur :

  • la réponse à des offres de missions ;
  • être membre d'un réseau d'affaires d'auto-entrepreneurs ;
  • les publications relatives à une expertise sur un réseau social professionnel ;
  • le démarchage des entreprises et des cabinets de consultants ;
  • la mise en ligne d’un site Internet qui présente des réalisations ;
  • la création d’un profil sur une plateforme de freelance type Malt.

Le consultant en management gestion en bref

Le statut d’auto-entrepreneur vous permet de débuter sereinement votre activité de conseil. Voici la synthèse pour réussir à coup sûr la création de votre statut :

  • pour être légitime auprès de vos prospects, un diplôme de niveau bac+4 et 5 universitaire, ou issu d’une école de commerce sera votre premier atout ;
  • un code APE vous sera donné : le 7022 Z Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion ;
  • les cotisations sociales relatives à votre chiffre d’affaires s’élèvent à 22 % ;
  • vous devrez déclarer mensuellement ou trimestriellement vos revenus ;
  • le plafond de chiffre d’affaires qui est applicable à votre profession est fixé à 72 600 euros ;
  • le conseil fait partie de la catégorie des bénéfices non commerciaux pour les revenus qu’il génère ;
  • le centre de formalités des entreprises compétent est l’URSSAF.

Vous venez de trouver vos premiers clients ? Passez à l’action en vous inscrivant sur Espace auto-entrepreneur. Grâce à l’obtention rapide de votre SIRET, vous pourrez commencer à travailler rapidement et vous focaliser sur l'essentiel. Établissez vos factures, renseignez-vous sur la complémentaire santé grâce aux nombreuses informations qui sont à votre disposition sur le site Espace-autoentrepreneur.com !

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel