Se connecter
L’attaché de presse auto-entrepreneur

L’attaché de presse auto-entrepreneur


La presse a évolué ces dernières années vers une digitalisation de ses formats et de sa diffusion, poussée à la fois par les nouveaux modes de lecture, et par la crise sanitaire. La tendance majeure de cette évolution : proposer des contenus fiables et de qualité. Et ces écrits sont en partie constitués par les attachés de presse. Chargés du rayonnement des marques dans les médias, ils portent une responsabilité importante dans la qualité de ce qui est diffusé auprès des lecteurs et internautes. Mais les relations avec les journalistes ne s’improvisent pas. D’après l’étude Cision de 2021, le monde des médias attend une meilleure compréhension de leur univers par les attachés de presse. De plus, les journalistes sont 71 % à considérer que moins d’un quart des communiqués de presse sont de qualité. D’où l’importance de côtoyer des professionnels compétents. Vous avez une passion pour cet univers et souhaitez en faire partie ? Le métier d’attaché de presse fera votre bonheur. Mais avez-vous toutes les informations pour débuter au mieux votre carrière ? Espace Auto Entrepreneur fait le point sur ce métier et les démarches pour ouvrir votre micro-entreprise.

Le métier d’attaché de presse

Le rôle de l’attaché de presse

L’attaché de presse est un communicant. Il prend en charge l’image d’une entreprise pour la diffuser dans les médias. Il attire leur attention pour augmenter la visibilité d’une marque. Pour cela, il prend en charge la constitution des dossiers de presse, la rédaction des communiqués, les relations avec les journalistes et les influenceurs.

Il mène des campagnes de presse pour le compte d’une offre, d’un produit, d’une personnalité…

En expert, l’attaché de presse sait se constituer un réseau auprès des médias papier (PQR, PQN, mensuelle, quotidien), radio, télévision, online.

Il élabore des stratégies de communication pour ses clients qui peuvent être des écoles, des entreprises, un évènement culturel, une structure administrative, une collectivité territoriale.

Les missions de l’attaché de presse

Ses missions s’articulent autour du déploiement d’une stratégie :

  • suivre les informations sur un secteur donné ;
  • mettre en place des plans pour augmenter la notoriété d’une marque ;
  • entretenir des relations de confiance avec des professionnels de l’actualité ;
  • communication sur des évènements ;
  • tenir les listes d’invités ;
  • organiser des voyages de presse ;
  • mesurer l’impact des campagnes ;
  • ajuster les actions en fonction des résultats ;
  • former le personnel du client…

Consultant en relations publiques et chargé des relations presse font partie de la même catégorie de métier. L’attaché de presse travaille en collaboration avec d’autres intervenants, comme le community manager.

Il peut se spécialiser dans le luxe, le marketing, le digital, l’évènementiel.

En devenant senior, l’attaché de presse pourra intégrer une agence, ou même créer la sienne. Ou être embauché dans une entreprise pour prendre en charge les relations presse.

Les acteurs des médias bénéficient de l’ACPM (Alliance pour les chiffres de la presse et des médias), qui contrôle les diffusions, monte des études d’audiences pertinentes, et anticipe les besoins futurs du secteur.

Le métier d’attaché de presse est, quant à lui, soutenu par le SYNAP (Syndicat national des attachés de presse et des conseillers en relations publics), qui constitue un lieu d’échanges de bonnes pratiques, de réflexions, de conseils d’experts et d’évènements.

La formation pour devenir attaché de presse

Pour devenir attaché de presse, l’idéal est de suivre un cursus en communication. Du bac+2 à bac +5, le choix de formation est plutôt vaste. Sachant que l’anglais est un incontournable qui doit faire partie de votre formation.

Il existe des cursus de bac+2 à bac+5, mais la plupart du temps, les personnes qui exercent dans le domaine peuvent justifier d’un master.

Il existe des BTS en communication, qui mènent ensuite à des licences type information communication, ou métiers de la communication. Enfin, pour clôturer ses études, il existe des masters (notamment communication des informations). Le diplôme d’IEP (Institut d’études politiques) est également bien connu pour permettre d’intégrer la filière. Les écoles spécialisées ouvrent les chemins des médias comme l’ISCOM ou l’EFAP (Ecole française des attachés de presse).

Les qualités de l’attaché de presse

L’attaché de presse a un métier de contact et de communication. Les qualités requises vont tourner autour de ces deux piliers, mais aussi sur d’autres types de points forts :

  • la capacité à être organisé ;
  • une forte réactivité ;
  • une rigueur et une organisation sans faille ;
  • pouvoir se construire un réseau ;
  • savoir établir une relation de proximité et de confiance avec les clients et journalistes ;
  • avoir une capacité de rédaction performante ;
  • être persuasif ;
  • posséder un sens du contact développé.

Démarches pour devenir attaché de presse à son compte

Les règles pour la micro-entreprise de l’attaché de presse

Si la structure en micro-entreprise est très facile d’accès, elle demande néanmoins de respecter certaines règles :

Les assurances pour l’attaché de presse

Comme les métiers de conseil, l’attaché de presse a besoin d’assurances pour exercer sereinement son métier et rassurer ses clients. Il a en effet souvent accès à des données ou informations confidentielles.

La base est l’assurance responsabilité civile professionnelle. Elle permet de protéger les tiers en cas de dommage causé par son activité. La prime va dépendre notamment du chiffre d’affaires réalisé. Ensuite, l’indépendant peut ajouter une garantie protection juridique, en cas de procédure judiciaire.

Enfin, l’auto-entrepreneur en relations presse peut souscrire un contrat de prévoyance pour anticiper ses futurs besoins de santé et compléter les indemnités journalières de l’assurance maladie. Comptez de 50 à 100 euros par mois.

Nos conseils pour devenir attaché de presse auto-entrepreneur

Même si vous êtes un spécialiste dans votre domaine, il vous faudra également développer vos talents de commercial. La conquête de nouveaux clients va en effet prendre une place capitale dans votre métier. Pour atteindre cet objectif, de nombreuses possibilités s’offrent à vous :

  • créer un site Internet pour présenter vos prestations auprès de vos prospects ;
  • utiliser les plateformes spécialisées ;
  • prospecter directement les entreprises et agences presse ;
  • créer un profil sur une plateforme de freelance ;
  • animer un profil sur les réseaux sociaux pour avoir de la visibilité auprès de votre cible.

L’attaché de presse en bref

Avec le statut de micro-entrepreneur, votre projet va pouvoir être lancé avec peu de contraintes. Les éléments suivants sont toutefois à prendre en considération :

  • la formation nécessaire est généralement de niveau bac+5 ;
  • le code APE qui devrait vous être attribué est le 7021 Z Conseil en relation publiques et communication ;
  • les cotisations sociales à régler après déclaration de votre chiffre d’affaires s’élèvent à 22 % ;
  • le chiffre d’affaires est déclaré au choix mensuellement ou trimestriellement ;
  • le plafond de chiffre d’affaires pour les professions libérales non réglementées est de 72 600 euros ;
  • vos revenus seront soumis à une imposition dans la catégorie des bénéfices non commerciaux ;
  • le CFE compétent pour votre profession est l’URSSAF.

Vous allez bientôt tester votre nouvelle activité et vos envies de développement ? Le statut d’auto-entrepreneur est idéal pour valider cette étape. Sur Espace auto-entrepreneur, il est simple d’effectuer sa déclaration en quelques clics pour ouvrir son entreprise et recevoir son numéro SIRET dans les meilleurs délais. De plus, de nombreuses informations sont disponibles sur le site Espace-autoentrepreneur sur votre quotidien de freelance : facturation, fiscalité, site internet, les assurances…

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel