Se connecter
L’ingénieur télécommunication en auto-entreprise

L’ingénieur télécommunication en auto-entreprise


Grâce à ses connaissances en matière de transmission de l’information et de communication, l'ingénieur télécommunication peut intervenir dans la conception d'un réseau, sa mise en place ou encore sa maintenance. Il est le garant de la circulation fluide de l’information.

Grâce au statut d'auto-entrepreneur, il est dorénavant possible d’exercer cette profession en dehors du cadre salarial. Retrouvez dans cet article toutes les informations essentielles pour devenir ingénieur télécommunication indépendant. 

Le métier de l’ingénieur télécommunication indépendant 

Le rôle de l’ingénieur télécommunication 

L'ingénieur télécommunication conçoit, fabrique et assure la gestion des appareils, réseaux et systèmes de traitement et de diffusion de l’information. Cela peut concerner la téléphonie, la radio, la télévision, les réseaux Internet ou encore la communication par satellite. L'ingénierie de la télécommunication est un secteur multidisciplinaire qui tire ses racines de l'électronique, de l'informatique et de la physique. 

Les ingénieurs télécommunication peuvent occuper différents rôles. Ils peuvent être chargés de la définition de l'architecture d'un système de télécommunication ou encore de la conception des différents composants matériels et logiciels de son infrastructure. 

Ils étudient les exigences techniques et organisationnelles nécessaires pour assurer le transfert d’un signal multimédia de sa source à sa destination à travers le canal de transmission adéquat.

Lorsqu'un projet en télécommunication est mis en place, les ingénieurs interviennent sur son ensemble : 

  • Dans la phase de conception, pour la création de nouveaux composants ou encore l’installation d’une infrastructure de télécommunication telle qu’un réseau de fibre optique par exemple. 
  • Dans la phase de réalisation, en préparant les schémas du projet, la documentation technique pertinente et le protocole de simulation pour tester la vitesse et la qualité du signal du réseau, par exemple. 
  • Et enfin, dans la phase exécutive des travaux, à travers le déploiement et la mise en place du matériel et des logiciels ainsi que le suivi du projet. 

Il est de la responsabilité de l'ingénieur en télécommunication de s’assurer du bon déroulement des opérations en respectant les normes de référence et les exigences du projet.

Voici une liste non exhaustive des missions de l’ingénieur télécommunication : 

  • Concevoir et réaliser des systèmes et des appareils dans le secteur de la télécommunication ;
  • Planifier, concevoir et gérer des réseaux télématiques ;
  • Réaliser des simulations et des activités de testing pour valider les installations ;
  • Préparer, rédiger et présenter la documentation technique ; 
  • Assurer le maintien de l'efficacité et la maintenance des réseaux et des infrastructures de télécommunication ;
  • Détecter les éventuels problèmes et fournir des conseils techniques visant à leur résolution. 

Les clients de l’ingénieur télécommunication auto-entrepreneur

À travers nos smartphones, ordinateurs et même télévisions, la télécommunication est partie intégrante de notre quotidien. Les ingénieurs en télécommunication peuvent donc collaborer avec diverses entités : 

  • Les opérateurs téléphoniques pour le réseau fixe et mobile et les fournisseurs de services internet, tels que Orange ou Free ; 
  • Les entreprises de fabrication qui produisent des composants électriques et électroniques utilisés dans le secteur de la télécommunication, tels que Soitec ou Novatech ;
  • Les sociétés de conseil dans le domaine de l’électronique, des infrastructures réseaux et de l'informatique appliquée à la télécommunication ;
  • Les entreprises proposant des services d'installation et d'assistance technique pour les dispositifs et systèmes de communication (antennes, radars, systèmes de télédétection et radio-localisation, etc.) ; 
  • Toutes les entreprises et administrations publiques pour la gestion de leurs réseaux ; 
  • Les organisations de gestion de la circulation aérienne, terrestres et navales, ainsi que les agences spatiales ; 
  • Les universités et centres de recherches publics et privés pour la Recherche et Développement (R&D). 

Le profil de l’ingénieur télécommunication auto-entrepreneur

Les qualités pour être ingénieur télécommunication indépendant

L’ingénieur en télécommunication doit faire preuve de polyvalence en justifiant d’une maîtrise parfaite des protocoles réseaux et télécommunication, de l‘électronique et de l’informatique.

La mise en place d’un réseau implique l’utilisation de systèmes informatiques complexes et de composants électroniques qu’il lui faudra parfois concevoir de toutes pièces. 

Ainsi, l’ingénieur en télécommunication doit maîtriser toutes les compétences relatives au domaine des télécommunications, à savoir : 

  • Administration des réseaux et systèmes (firewall, routeur...)
  • Protocoles réseaux et télécommunication (TCP/IP, LAN, WAN...)
  • Gestion des logiciels d’infrastructure (systèmes d’exploitation, serveurs de messagerie...)
  • Technologies télécoms et Internet (DNS, SSH, FTP...)
  • Gestion des bases de données (Oracle, SQL Server...)
  • Procédures de sécurité (firewall, antivirus, serveurs d'authentification…)

Outre ces compétences techniques, l’ingénieur en télécommunication doit également justifier de certaines compétences interpersonnelles, en voici une liste non exhaustive : 

Management et leadership : pour un projet télécommunication donné, l’ingénieur intervient sur l’ensemble de son processus. Il est responsable de son bon déroulement. Cela implique de devoir gérer des équipes, de faire du suivi de tâches et de prendre des décisions. 

Sens de la communication : l’ingénieur en télécommunication est appelé à échanger avec des interlocuteurs différents, allant des chercheurs, aux maîtres d’ouvrages en passant par les équipes de techniciens et les utilisateurs finaux. Il doit donc faire preuve d’un grand sens de la communication en adaptant son discours à son interlocuteur. 

Maîtrise parfaite de l’anglais : le secteur de la haute ingénierie est de portée internationale. La grande majorité de la documentation, des logiciels et systèmes d’exploitation sont en anglais. De plus, il n’est pas d’aventure de devoir échanger avec des entreprises sous-traitantes étrangères dans le cadre d’un projet télécommunication. L’ingénieur doit donc avoir une maîtrise parfaite de l’anglais technique. 

Adaptabilité : les innovations dans le secteur des télécommunications sont en constante évolution, notamment avec le déploiement de la 5G. L’ingénieur télécommunication doit donc se tenir à jour des dernières technologies employées, tant sur le plan matériel que logiciel.

Auto-discipline : que ce soit pour ses clients ou pour la gestion et le développement de son activité d’auto-entrepreneur, l’ingénieur télécommunication agît en toute autonomie. Il doit donc pouvoir se fixer un planning et le respecter, sans que ses activités pour ses clients n’empiètent sur la gestion de son activité d’indépendant et inversement.

La formation pour devenir ingénieur télécommunication

Pour acquérir le grade d’ingénieur, il est indispensable de justifier d’un Bac +5 dans une école d’ingénieur ou une formation universitaire. Hormis ces voies d’accès, il est également possible d’obtenir ce titre en suivant une formation dans un établissement agréé par la Commission des Titres d’Ingénieurs (CTI).

La télécommunication étant un domaine très varié, il existe de multiples formations permettant d'exercer dans l'ingénierie de la télécommunication, selon la spécialité choisie. Que ce soit dans le domaine des réseaux et de la télécommunication, de l’électronique et technologies de la télécommunication ou encore en architecture réseau et cybersécurité. 

En France, les établissements offrant le plus grand niveau de spécialisation dans le domaine des télécommunications sont Télécom Paris à Palaiseau, Télécom SudParis à Évry-Courcouronnes ou CentraleSupélec à Gif-sur-Yvette.

Les démarches pour créer une auto-entreprise d’ingénieur télécommunication 

La création de l’activité 

La première des choses à faire est de créer votre statut d’auto-entrepreneur en déclarant votre activité sur le site Auto-Entrepreneur de l'URSSAF. Vous pouvez également solliciter les services d'Espace Auto-Entrepreneur pour vous faciliter la tâche. 

Une fois la réception de vos documents administratifs et notamment votre numéro de SIRET, vous êtes officiellement autorisé à débuter votre première mission.

Si votre chiffre d’affaires dépasse le seuil de 10.000€ pendant 2 années consécutives, vous êtes dans l’obligation d’ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité. Vous pouvez choisir une banque en ligne, par exemple. Selon votre situation et vos besoins, celles-ci présentent plusieurs avantages.

Afin de protéger votre activité, il est fortement conseillé de souscrire à une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP). Celle-ci vous protégera pour les éventuels dommages que vous pourrez causer à un tiers dans le cadre de votre activité (faute professionnelle, accident de travail, destruction de matériel ou logiciel ...).

La gestion de l’auto-entreprise 

Le statut d’auto-entrepreneur bénéficie d’un régime administratif simple. Les auto-entrepreneurs n’ont que très peu d’obligations et bénéficient de plusieurs avantages, notamment sur le plan fiscal. Voici l’essentiel des règles à respecter pour la gestion de son auto-entreprise :

La déclaration du chiffre d’affaires : selon votre choix de périodicité, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires auprès de l’URSSAF mensuellement ou trimestriellement, même si vous n’avez réalisé aucune recette. 

Le paiement des cotisations : en tant qu’ingénieur télécommunication, le paiement des cotisations de vos charges sociales s’élève à 22% du montant de votre chiffre d’affaires. Vous pouvez opter pour le versement libératoire de l'impôt, qui consiste à s’acquitter du paiement de l’impôt sur le revenu et des cotisations sociales en même temps et ainsi centraliser vos redevances. Pour votre activité, le versement libératoire de l'impôt est à hauteur de 2,2%

Le suivi de votre comptabilité : votre seule obligation est de faire le suivi de votre comptabilité en tenant un livre des recettes qui référence tous les mouvements de votre compte en banque, vous permettant d’avoir une vision globale sur la santé financière de votre activité. 

 À noter : Espace Auto-Entrepreneur met à votre disposition un outil simple et rapide pour l’édition de vos factures et devis.

L’exonération de TVA : le statut d’auto-entrepreneur permet de bénéficier du dispositif de franchise en base de TVA. Ce dispositif permet aux auto-entrepreneurs de ne pas facturer la TVA à condition de mentionner "TVA non applicable, art. 293 B du CGI" sur leurs devis et factures. 

Il existe néanmoins certaines situations ou la TVA n’est plus exonérée :

  • Au 1er janvier N si le chiffres d'affaires des années N-1 et N-2 ont excédé le seuil de 34.400€ (sans dépasser 36.500€) ;
  • Dès le 1er jour du mois suivant le dépassement, si au cours de la même année le chiffre d'affaires dépasse 36.500€.

Nos conseils pour bien débuter

Pour que votre activité de consultant en télécommunication soit une réussite, vous devez mettre en avant votre profil dans le but de trouver des clients et décrocher de nouvelles missions. Pour ce faire, vous devez intégrer un certain nombre de bonnes pratiques au quotidien visant à la promotion et au développement de votre activité : 

  • démarcher les professionnels de votre région - tels que les opérateurs téléphoniques, les fabricants de pièces électroniques et les entreprises et organismes publics pour la gestion de leurs réseaux - la proximité est un avantage non négligeable en termes de candidature ;
  • contacter les associations étudiantes de l’établissement dans lequel vous avez fait votre formation ; 
  • se spécialiser dans un domaine précis des télécommunications, comme les communications spatiales, par exemple. 
  • étudier la demande et adapter votre offre de service au marché en termes de services proposés et de prix ; 
  • créer un profil sur des plateformes de mise en relation pour indépendants telles que Upwork ou Kicklox, une plateforme spécialisée pour les ingénieurs. 
  • créer un profil sur LinkedIn pour faire la promotion de vos services et entretenir votre réseau professionnel. N’hésitez pas à contacter vos anciens collègues, professeurs et employeurs pour maximiser vos chances de vous faire connaître 

Pour développer votre activité et trouver de nouveaux clients grâce à LinkedIn, nous vous invitons à consulter notre guide pour développer votre activité d’auto-entrepreneur.

L’ingénieur télécommunication auto-entrepreneur en bref

  • Votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE) : l’URSSAF
  • Selon votre spécialité et votre cadre d’intervention, vous pouvez sélectionner les codes APE suivants : 
    • 6120Z - Télécommunications sans fil ;
    • 4222Z - Construction de réseaux électriques et de télécommunications ;
    • 6110Z - Télécommunications filaires ;
    • 6130Z - Télécommunications par satellite
    • 6190Z - Autres activités de télécommunication
  • Votre chiffre d’affaires est plafonné à 72.600€ par an
  • Vos montants des cotisations sociales : 22% du CA
  • Vos revenus sont imposés au titre des Bénéfices non commerciaux (BNC) 
  • Selon Kicklox, le tarif moyen journalier en 2021 est de 160€ si vous débutez ou 310€ si vous justifiez d’une bonne expérience dans le domaine de la télécommunication.
 Bon à savoir : Avec Espace Auto-entrepreneur votre dossier de création d’entreprise est traité sous 24H ce qui vous permet de gagner du temps pour vous lancer en tant que consultant en télécommunication et trouver vos premiers clients ! Démarrez votre auto-entreprise en ligne dès aujourd’hui !

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel