Categories
Informations utiles

Auto-entrepreneuse : 7 étapes pour bien préparer votre congé maternité

Publié le 22/03/2024
Auto-entrepreneuse : 7 étapes pour bien préparer votre congé maternité

La naissance d’un enfant est un événement joyeux et magique, qui s’accompagne toutefois d’un important chamboulement pour votre activité. Pas de panique : en tant que future maman auto-entrepreneuse, vous avez le droit, au même titre que les salariées, à une période de congé maternité pendant et après votre grossesse. Dans cet article, découvrez les 7 étapes pour bien préparer votre congé maternité afin de vivre sereinement cette période importante de votre vie.

1 - Connaître vos droits et indemnisations

La première étape pour préparer votre congé maternité est de vous renseigner sur vos droits afin de bien connaître le montant de vos indemnisations. Cela vous permettra de mieux anticiper votre rémunération et votre budget pendant toute la durée de votre congé. 

En France, les micro-entrepreneuses ont droit à un congé maternité et peuvent bénéficier d' indemnités journalières. Cependant, leur attribution dépend de certaines conditions : 

  • keyboard_double_arrow_right

    Vous devez justifier d’une affiliation égale ou supérieure à 6 mois à la Sécurité sociale en tant qu’indépendante ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Vous devez avoir un arrêt de travail d'au moins 8 semaines, dont 6 semaines après l'accouchement.

Ensuite, les montants de vos prestations sont calculés en fonction de votre revenu annuel moyen. Pour obtenir une indemnisation complète, vous devez justifier un revenu annuel moyen supérieur à 4 208,80 € (après abattement fiscal). En fonction de votre catégorie d’activité, cela correspond à un chiffre d’affaires de : 

  • keyboard_double_arrow_right

    Pour les activités relevant des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) avec 34 % d'abattement : 6 377 € ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Pour les prestations de services relevant des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) avec 50 % d'abattement : 8 417,60 € ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Pour les activités de vente relevant des BIC avec 71 % d'abattement : 14 513,10 €.

Si votre chiffre d’affaires annuel est inférieur à cette somme, cela signifie que vous n’avez pas suffisamment cotisé pour bénéficier d’une indemnisation complète. Le montant de vos différentes prestations sera donc réduit à 10 % de leur valeur.

Voici le montant des prestations auxquelles vous pouvez prétendre si votre revenu annuel moyen est supérieur à 4 162 € (montants applicables en 2024) : 

  • keyboard_double_arrow_right

    Allocation de repos maternel : 3 864 € versé en deux fois ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Indemnités journalières forfaitaires : 63,52 € / jour.

Et, voici le montant des prestations auxquelles vous pouvez prétendre si votre revenu annuel moyen est inférieur à 4 162 € (montants applicables en 2024) : 

  • keyboard_double_arrow_right

    Allocation de repos maternel :  386,40 € versé en deux fois ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    Indemnités journalières forfaitaires : 6,352 € / jour.

lightbulb Bon à savoir

En cas de revenus faibles ou nuls en micro-entreprise, il est possible de demander une réétude de votre dossier pour obtenir une meilleure indemnisation lors de votre congé maternité. Vos prestations seront alors calculées au titre de votre ancienne activité salariée. La demande doit être faite en ligne via le téléservice « Demande de réétude de dossier indemnités journalières » de l’Assurance Maladie.

Lire aussi : Le congé maternité des micro-entrepreneuses

2 - Déclarer votre grossesse à l’assurance maladie 

Une fois que votre grossesse est confirmée, vous avez 3 mois pour faire la déclaration auprès de la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) . Cette démarche est importante, car elle permet la prise en charge rapide de votre grossesse par l'assurance maternité.

Pour déclarer votre grossesse, vous devez effectuer un premier examen prénatal auprès de votre médecin, gynécologue ou sage-femme. Durant cette visite, le médecin complète la déclaration de votre grossesse en ligne (vous n’aurez alors aucune démarche à faire) ou vous remet un formulaire papier (à envoyer à l’assurance maladie et à la CAF dont vous dépendez).

Pensez également à récupérer votre carnet de maternité qui regroupe les différentes démarches et les formulaires pour déclarer votre congé maternité.

3 - Prévoir vos dates de départ et de retour de congé

La prochaine étape consiste à poser vos dates de départ et de retour de congé. Pour cela, il est important de prendre plusieurs éléments en considération.

Tout d’abord, il est important de suivre les recommandations de votre médecin concernant le meilleur moment pour commencer votre congé. Votre état de santé et de bien-être doit être l’élément principal à prendre en compte pour votre départ en congé, surtout si vous avez une grossesse à risque ou des complications.

Ensuite, prenez en compte les besoins de votre micro-entreprise. Certaines périodes, habituellement creuses, sont plus propices que d’autres à la prise d’un congé parental.

Pour rappel, la durée d’un congé maternité pour une grossesse simple est de 8 semaines minimum (dont 2 avant et 6 après la naissance de votre enfant). La durée maximale est fixée à 16 semaines (dont 6 en prénatal et 10 en postnatal). Mais la durée du congé maternité peut varier en cas de grossesse multiple (jumeaux ou plus) ou si vous attendez votre 3ème enfant.

Nous vous invitons à consulter la page dédiée sur le site Ameli.fr pour plus d’informations sur la durée du congé maternité d’une travailleuse indépendante.

Une fois que vous avez défini votre date de départ et de retour de congé, vous devrez en informer l’assurance maladie pour déclencher vos droits. Vous devez accompagner votre déclaration de congé des documents suivants :

  • keyboard_double_arrow_right

    Une déclaration sur l’honneur attestant de votre intention d’arrêter totalement votre activité indépendante ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Un certificat d'arrêt de travail pendant au moins 56 jours consécutifs dont 14 avant la date présumée de l'accouchement.

4 - Planifier votre budget

En tant que future maman, le congé maternité peut parfois représenter un stress financier important. C’est notamment le cas lorsque vos indemnités sont insuffisantes ou que votre activité génère beaucoup de charges.

Pour réduire au maximum le stress financier, nous vous conseillons d’établir un budget prévisionnel qui couvre toute la période de votre congé. Prenez en compte la baisse de revenu due à votre absence et les indemnités de congé maternité que vous percevrez. Si possible, constituez-vous une trésorerie d’entreprise, pour pallier toute diminution de revenu pendant cette période.

Une planification financière rigoureuse et réaliste, vous permettra d’éviter toute mauvaise surprise et de partir en congé l’esprit serein.

Lire aussi : Épargner en tant qu’auto-entrepreneur : comment et combien mettre de côté ?

5 - Organiser votre travail

La prochaine étape est d’organiser votre activité pour passer un congé maternité serein, sans craindre pour la pérennité de votre micro-entreprise.

L’objectif est de planifier à l'avance votre absence en mettant en place des actions pour déléguer des tâches ou automatiser certains aspects de votre activité.

Voici quelques pistes pour organiser votre travail avant votre départ en congé 

  • keyboard_double_arrow_right

    Faire appel à un sous-traitant pour gérer certaines tâches (ex : poster sur les réseaux sociaux, répondre aux mails et commentaires) ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Diriger vos clients vers un remplaçant temporaire ; 

  • keyboard_double_arrow_right

    Lancer un produit digital pour réaliser des ventes pendant votre absence ;

  • keyboard_double_arrow_right

    Mettre en place un système de prise de rendez-vous/réservation en ligne.

Bien sûr, en fonction de la nature de votre activité, les actions à privilégier peuvent différer. À vous de définir la meilleure stratégie pour votre business.

6 - Informer vos clients et partenaires

Dans un souci de transparence, il est important d’informer vos clients et vos fournisseurs des dates de départ et de retour de votre congé maternité. Assurez-vous de leur communiquer cette information au minimum 1 mois à l’avance, afin qu’ils puissent s’organiser. Si votre présence est indispensable, assurez-vous de rediriger vos clients vers d’autres prestataires ou collaborateurs. 

Si vous avez une présence en ligne, communiquez également votre disponibilité sur les réseaux sociaux, votre site web, et tout autre support de communication. Pensez également à programmer un message d’absence sur votre boîte mail, afin d’éviter tout malentendu.

7 - Prévoir votre retour

Lorsque vous partez en congé maternité, anticiper la reprise de votre activité est une étape tout aussi importante. Pensez à votre retour : comment envisagez-vous de reprendre vos activités ? Avez-vous besoin de réduire votre charge de travail ou d'ajuster vos horaires ?

Nous vous conseillons de planifier un retour progressif au travail (par exemple, quelques heures par jour ou 3 jours/semaine) pour vous permettre de vous adapter à votre nouvelle routine avec bébé. Mettez en place un réseau de soutien (famille, amis, professionnels) pour vous aider dans la transition vers la maternité tout en gérant votre activité.

En fonction de votre situation personnelle, cette période de transition peut être plus ou moins compliquée à gérer. La reprise de votre activité après un congé de maternité est un processus qui demande du temps, de la patience et beaucoup d’organisation. Alors soyez bienveillante envers vous-même ! Vous finirez par trouver une nouvelle organisation qui vous permettra de vous épanouir dans votre activité professionnelle tout en profitant de votre nouveau-né. Bon courage dans cette nouvelle aventure !

star star star star star
souhaitant créer sa microentreprise. Rapidité, écoute, réactivité, un suivi personnalisé, les réponses à mes questions ont été rapides et précises. Parfait !

le 20/09/2023

star star star star star
Très bien Peut être un peu plus rapide vu que c'est payant

le 17/05/2023

star star star star star
Rassurant car à l écoute vraiment très bien

le 25/10/2023

star star star star star
Connexion aux services administration sans problèmes. Conseils professionnel et courtois

le 18/10/2023

star star star star star
Le service est très bien. Les conseils sont pertinents et ils ont un réseau assez large

le 20/09/2023

chevron_right Espace Auto-Entrepreneur

/

Blog

/

Auto-entrepreneuse : 7 étapes pour bien préparer votre congé maternité