Se connecter
L’éducateur sportif auto-entrepreneur

L’éducateur sportif auto-entrepreneur


Qu’il soit coach sportif, préparateur physique ou même coach fitness, l’éducateur sportif peut exercer son activité en auto-entreprise. Consistant à enseigner et à encadrer une pratique sportive, cette activité est soumise à une réglementation spécifique, notamment en ce qui concerne les qualifications professionnelles requises. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour devenir coach sportif auto-entrepreneur !

 

Le métier d’éducateur sportif indépendant

L’activité d’un coach sportif

Le terme d’éducateur sportif regroupe de nombreux métiers différents : coach sportif, préparateur physique, entraîneur, coach fitness ou encore professeur de sport. Bien que ces activités aient chacune leurs spécificités, elles impliquent toute l'enseignement, l'animation et l'encadrement d'une activité physique ou sportive auprès de diverses personnes. Au quotidien, elles peuvent également nécessiter différentes tâches :

  • définir les objectifs du ou des pratiquants afin de lui proposer un programme d'entraînement adapté ;
  • réaliser des cours particuliers ou individuels pour perdre du poids, augmenter la masse musculaire, se renforcer dans le cadre d'une discipline sportive, pratiquer un sport spécifique ou encore réduire les douleurs articulaires et musculaires ;
  • superviser les entrainements de sport des pratiquants, en les motivant et en leur donnant des conseils ;
  • proposer de très nombreuses disciplines (cardio, musculation, aérobic, cyclisme, etc.).

Bon à savoir : contrairement au coach ou à l’éducateur sportif, le professeur de danse est soumis à une réglementation spécifique. C’est principalement le cas s'il enseigne la danse classique, jazz ou contemporaine.

 

Les clients d’un professeur de sport indépendant

Le coach sportif auto-entrepreneur peut intervenir auprès d'enfants, d'adultes ou même de sportifs professionnels. D'ailleurs, son activité pourra l'amener en divers lieux selon les besoins de ses clients et la nature exacte de ses prestations.

  • À domicile : l’entraîneur sportif peut se déplacer chez ses clients afin de réaliser des séances individualisées, généralement sans matériel.
  • En salle : le coach sportif ou fitness auto-entrepreneur peut également intervenir dans des salles de sport (publiques ou privées), des centres de remise en forme ou même au sein d'un club de sport (professionnel ou amateur). L’éducateur doit toutefois rester indépendant vis-à-vis de l’organisme qui fait appel à lui, dans l’optique de limiter le risque de salariat déguisé de l’auto-entrepreneur.
  • À distance : l'éducateur sportif peut aussi réaliser du coaching à distance, le plus souvent par visioconférence et en direct. Mais il est également possible d'enregistrer des vidéos, avant de les diffuser à ses clients ou à sa communauté.

 

Le profil d’un coach sportif auto-entrepreneur

Les qualités d’un coach de sport indépendant

Avant tout, le coach sportif en auto-entreprise doit maîtriser parfaitement la ou les disciplines qu’il enseigne (musculation, fitness, cyclisme, natation, etc.). Mais il doit également présenter plusieurs qualités humaines indispensables.

  • La pédagogie : l’entraîneur sportif doit savoir adapter son enseignement en fonction de ses clients et de leurs objectifs (perte de poids, renforcement musculaire, perfectionnement, performance, etc.). Il doit également encourager ses élèves et les aider à se dépasser et à se motiver.
  • L'empathie : le coach auto-entrepreneur doit avoir conscience que chaque personne a sa propre limite. Il faut donc savoir s'adapter afin de comprendre ce que ressentent ses clients et déterminer de quoi ils sont capables. Il faut également être un bon psychologue pour analyser les individus et leur proposer des séances adaptées.
  • La connaissance du corps humain : l’éducateur doit avoir des connaissances en anatomie afin d’aider ses clients à adopter les bons mouvements, à déceler tout risque de blessure et à pratiquer leur discipline sportive en toute sécurité.
  • Une excellente condition physique : non seulement le coach de sport est un « modèle » pour ses clients, mais il doit également enchaîner les séances avec ses différents clients. Il est donc primordial d’être soi-même en forme physiquement, que ce soit pour donner l’exemple ou pour tenir le rythme.

 

La formation pour devenir éducateur sportif

Quelle que soit la nature exacte de son activité, l'éducateur sportif doit obligatoirement être titulaire d'un diplôme relatif à la discipline qu'il enseigne et enregistré au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles). Il est possible de se référer au Code du sport afin de savoir quels diplômes permettent de dispenser telle discipline et auprès de tel public. Retrouvez ci-dessous plusieurs exemples :

  • le DEUG STAPS permet d'encadrer diverses activités à un niveau d'initiation ou de loisirs (or compétition) ;
  • le DEUST Manager de club sportif permet d'encadrer un large panel d’activités physiques ou sportives (or personnes handicapées) ;
  • la Licence STAPS activités aquatiques permet d'encadrer des séances collectives d'aqua fitness ;
  • le DE JEPS avec spécialité aïkido permet d'enseigner cette discipline ;
  • la Licence Pro Animation, gestion et organisation des activités physiques ou sportives avec spécialité cyclisme sur piste permet d'enseigner cette discipline.

Bon à savoir : le coach en cours de préparation de son diplôme peut disposer du titre d'éducateur sportif stagiaire, lui permettant de créer son auto-entreprise et d'exercer son activité sous certaines conditions.

 

Les formalités pour être coach sportif en auto-entreprise

Le respect des conditions d’honorabilité

S'il a fait l'objet d'une condamnation pour un crime ou délit spécifique, l'auto-entrepreneur est interdit d'exercer le métier de coach sportif. C'est notamment vrai en cas :

  • d'agressions sexuelles ;
  • d'usage de stupéfiants ;
  • de mise en péril d'autrui ;
  • ou encore d’atteinte à la dignité de la personne.

 

L'obtention de la carte professionnelle

Au même titre que le moniteur de ski auto-entrepreneur, le coach sportif doit impérativement déclarer son activité à la DDCSPP (Direction départementale en charge de la cohésion sociale et de la protection des populations) avant de commencer à exercer.

Totalement gratuite, cette démarche doit être renouvelée tous les 5 ans et vous permet d'obtenir votre carte professionnelle. Pour la réaliser, vous devrez notamment envoyer :

  • le Cerfa 12699 complété ;
  • une pièce d'identité ;
  • la photocopie de vos diplômes ;
  • et un certificat médical de non contre-indication de la discipline enseignée.

 

La déclaration SAP du coach sportif à domicile

Pour le coach sportif à domicile, il peut être intéressant de réaliser une déclaration de services à la personne (SAP). Totalement facultative, cette démarche vous permet de faire bénéficier à vos clients de deux avantages financiers :

  • la possibilité de vous payer avec des CESU préfinancés (Chèques emploi service universel) ;
  • l’octroi d’un crédit d’impôt correspondant à 50 % du montant de vos prestations.

Si vous faites ce choix, vous devez tout de même savoir que vous pourrez uniquement travailler auprès de particuliers et à leur domicile. De plus, vous n’aurez pas le droit d’avoir une seconde activité n’entrant pas dans le domaine des services à la personne.

 

Les assurances de l’éducateur sportif

Pour exercer son activité, le coach sportif indépendant n’a besoin d’aucune assurance spécifique. Malgré tout, il est vivement conseillé de souscrire différentes garanties car cette activité n’est pas sans risque.

  • La RC Pro : l’assurance de responsabilité civile professionnelle de l’auto-entreprise couvre l’éducateur contre les dommages matériels et physiques qu’il pourrait causer à un tiers. Une protection indispensable, notamment si l’un de vos clients se blesse durant une séance.
  • La protection juridique : vous n’êtes pas à l’abri d’un litige avec l’un de vos clients. Dans cette situation, la protection juridique vous conseille pour résoudre le problème à l’amiable et peut prendre en charge vos éventuels frais judiciaires.

 

Les règles de l’auto-entreprise pour le coach sportif

Bien qu’il soit relativement souple, le statut d’auto-entrepreneur impose de suivre un certain nombre de règles, y compris si vous exercez le métier d’entraîneur ou de coach sportif.

  • Créez votre activité en ligne : vous devez obligatoirement déclarer votre début d’activité par Internet. Pour cela, vous pouvez notamment utiliser le site Auto-Entrepreneur de l’URSSAF ou le service d’Espace Auto-Entrepreneur.
  • Déclarez votre chiffre d’affaires : lors de la création de votre auto-entreprise de coaching sportif, vous devez choisir votre périodicité de déclaration (mensuelle ou trimestrielle). Vous devrez ensuite la respecter pour déclarer votre chiffre d’affaires, et ce, même si vous n’avez pas de revenus sur la période. Notez également que le plafond de chiffre d’affaires d’un éducateur sportif auto-entrepreneur est de 72 500 € à l’année.
  • Payez vos charges : dans le mois qui suit votre déclaration de chiffre d’affaires, vous devez vous acquitter de vos cotisations sociales. Celles-ci représentent 22 % de votre chiffre d’affaires.
  • Suivez votre comptabilité : vous avez l’obligation de noter vos encaissements au sein d’un livre des recettes, au format papier ou numérique. Le coach sportif devra aussi ouvrir un compte bancaire pour son auto-entreprise si son chiffre d’affaires est supérieur à 10 000 € pendant 2 années de suite.

 

Nos conseils pour devenir professeur de sport indépendant

Bien que la pratique sportive et le personal training aient le vent en poupe, l’activité de coach sportif auto-entrepreneur est relativement concurrentielle. Pour vous démarquer et développer votre clientèle, vous pouvez notamment :

  • définir la nature exacte de vos prestations (musculation, body-building, remise en forme, etc.) et votre lieu d’exercice (à domicile, en salle, à distance, etc.) afin de clarifier votre offre ;
  • étudier la concurrence et les besoins de la population locale (particuliers, entreprise, clubs, etc.) afin de proposer une offre différenciante et attractive ;
  • vous intéresser à des disciplines annexes pour enrichir votre prestation, comme la diététique, la sophrologie ou même la psychologie ;
  • produire un contrat de coaching afin d'encadrer au mieux la prestation et éviter les litiges ;
  • vous inscrire sur des plateformes spécialisées de mise en relation, comme Own Sport, Super Prof ou encore Train Me ;
  • soigner votre e-réputation et votre visibilité digitale en vous créant un site Internet, en publiant des photos sur votre compte Instagram et en demandant à vos clients de vous laisser des avis sur votre page Google My Business.

 

Le coach sportif auto-entrepreneur en bref

Vous souhaitez devenir coach sportif, préparateur physique, professeur de sport, éducateur sportif ou même coach fitness en auto-entreprise ? Avant de vous lancer, retrouvez toutes les informations à connaître :

  • vous avez l’obligation d’avoir un diplôme, dont la nature dépend de la discipline enseignée et du public concerné ;
  • vous pouvez réaliser une déclaration SAP si vous exercez au domicile de particuliers ;
  • vous dépendez de l’URSSAF ;
  • votre code APE est 85.51Z - Enseignement de disciplines sportives et d'activités de loisirs ;
  • votre chiffre d’affaires est limité à 72 500 € à l’année ;
  • votre taux de cotisations sociales est de 22 % ;
  • vous êtes imposé au titre des Bénéfices non commerciaux (BNC) ;
  • votre tarif est en moyenne de 40 à 50 € de l’heure.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h