Se connecter
L’ébéniste en auto-entreprise

L’ébéniste en auto-entreprise


Métier de passion, l’ébénisterie représente plus de 20 000 entreprises sur le territoire français. Touché par l’industrialisation de la fabrication de meubles, le secteur de l’ameublement et du bois s’est engagé avec l’État, via un contrat dit d’objectifs et de performance, à développer trois piliers d’ici 2023. La transformation digitale et la gestion des ressources humaines, le développement d’une économie circulaire, soucieuse du public et des artisans, mais aussi l’adaptation de l’offre. Avec l’engouement pour une tendance de décoration d’intérieur naturelle et plus responsable, la filière permet cependant d’ouvrir des opportunités nouvelles pour les professionnels innovants. Vous souhaitez faire partie du mouvement ? Testez votre projet d'ébénisterie facilement avec le statut de la micro-entreprise. Nous avons rassemblé pour vous les pistes à explorer et les principales informations dans cet article.

Le métier d’ébéniste

Les activités de l’ébéniste

L’ébéniste est un artisan qui conçoit et réalise du mobilier. Il travaille non seulement le bois, mais aussi d’autres types de matériaux comme le verre ou l’aluminium.

Son métier se décline en plusieurs spécialités : agenceur, restaurateur, ou encore menuisier. Que ce soit dans un atelier ou avec une boutique, les tâches de l’ébéniste sont les suivantes :

  • travail du bois (découpes, assemblages) ;
  • gestion des fournisseurs ;
  • collaboration avec d’autres professions, comme le verrier ;
  • déplacements et intervention chez les clients ;
  • élaboration de plans sur un logiciel de conception assistée par ordinateur.

À la différence du charpentier, qui intervient sur la structure bois d’un bâtiment, l’ébéniste est un artisan de la décoration. Proche du restaurateur d’art, ses compétences sont aussi susceptibles de concerner l’embellissement et l’amélioration de mobilier ancien.

L’ébéniste intervient sur tout le cycle du mobilier et l’agencement, de la conception à la pose. Il peut fabriquer toute sorte de meubles sur mesure ou d’aménagements pour les particuliers et les entreprises.

Il existe des organismes professionnels qui portent le métier. Les Compagnons du Tour de France par exemple, représentent les professions du BTP (couvreur, menuisier, ébéniste, plombier, maçon, charpentier…), essentiellement au niveau de la formation. L’AEF (artisans ébénistes de France) est quant à elle une association qui a créé un annuaire des ébénistes avec la garantie d’un label de qualité. D’autres associations locales font aussi la promotion des savoir-faire de l’artisanat du bois. Enfin, l’UNAMA (Union nationale de l’artisanat des métiers de l’ameublement), défend et représente les intérêts des entreprises du secteur.

Les tendances actuelles du métier sont concentrées sur la création et l’agencement pour les particuliers. En concevant des réalisations uniques, voire haut de gamme, conformes aux attentes des consommateurs pour une habitation décorée avec des matériaux naturels, l’ébéniste pourra s’assurer d’un carnet de commandes régulièrement fourni.

Le profil de l’ébéniste

La formation pour gagner sa vie en tant qu’ébéniste

L’ébénisterie consiste à créer du mobilier, à partir de bois et d’autres matériaux comme le corian ou le verre. Il est donc nécessaire d’être formé pour produire un travail de qualité.

Les ébénistes possèdent en majorité un CAP. Il en existe un spécialement dédié pour cette profession, qui est réalisé en deux à trois ans. En niveau bac, le BTM (brevet technique des métiers) ébéniste permet de poursuivre ses études dans le domaine.

Vous souhaitez continuer avec une formation supérieure ? Le DMA, ou diplôme des métiers d’arts, vous forme aux arts de l’habitat option décors et mobiliers spécialité ébénisterie.

Enfin, sachez que les formations de niveau 5 à 2 sont accessibles en formation continue, dans le cadre d’une reconversion.

Les qualités pour être ébéniste

L’ébéniste est un métier lié au travail du bois. Il est donc essentiel de posséder certaines qualités pour réussir :

  • être adroit et minutieux de ses mains ;
  • avoir la capacité d’élaborer le plan d’un meuble ou d’un aménagement en bois ;
  • pouvoir se tenir debout toute la journée ;
  • pouvoir porter de lourdes charges si besoin ;
  • faire preuve de patience et de rigueur ;
  • rendre un travail soigné et précis ;
  • savoir travailler d’autres matières comme l’aluminium ;
  • suivant sa spécialité, être créatif ou avoir de bonnes bases en histoire de l’art.

Se mettre à son compte en tant qu’ébéniste

Le régime de la micro-entreprise pour devenir ébéniste

Grâce au statut de la micro-entreprise, toutes les démarches de création et de gestion sont allégées et simplifiées. Sachez simplement qu’il y a des éléments de base à prendre en compte :

  • pour la création et déclaration d’activité, elle se fait en ligne depuis votre plateforme Espace Auto Entrepreneur ;
  • le chiffre d’affaires encaissé doit être transmis tous les mois (ou tous les trimestres) ;
  • dans le cas de vente de mobilier (achat/vente de marchandises) que vous créez à partir de matières premières achetées : le chiffre d’affaires à ne pas dépasser s’élève à 176 200 euros ;
  • dans le cas de prestations telles que l’agencement de meubles en bois chez un particulier ou dans une entreprise : le chiffre d’affaires limite est de 72 600 euros ;
  • vous réglerez des cotisations sociales, dont le taux est de 12,8% pour l’activité de vente de marchandises, et de 22% sur les autres prestations ;
  • vous serez imposés dans la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) ;
  • il vous faudra tenir rigoureusement un livre de comptes, avec les dépenses et les recettes.

L’assurance pour l’ébéniste auto-entrepreneur

L’ébéniste doit pouvoir protéger non seulement ses créations, mais également les tiers des dommages qui pourraient être générés par ses activités.

Ainsi, le fait de vous rendre chez des clients pour effectuer des prestations de service vous oblige à souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Et si vous travaillez dans un atelier et que vous stockez du mobilier, il est également préférable, en cas de sinistre, d’avoir un contrat protégeant les locaux et le stock.

Vous pourriez aussi ajouter une garantie dite de protection juridique pour obtenir une assistance dans le cas où vous êtes concerné par une procédure de justice.

Nos conseils pour devenir ébéniste

Travailler dans le domaine qui vous passionne est important. Mais pouvoir en vivre est indispensable. Vous aurez donc besoin de développer aussi des compétences de vendeur. Et pour cela, vous avez plusieurs solutions :

  • être inscrit avec une fiche Google Business Profile, ou fiche d’établissement, pour pouvoir être référencé localement ;
  • utiliser les réseaux sociaux, tels que Facebook ou Instagram, pour faire connaître vos réalisations ;
  • démarcher directement des entreprises de mobilier, si vous êtes agenceur, ou les cuisinistes, les magasins de bricolage ;
  • déposer des flyers dans les commerces de votre département ;
  • être présent dans les foires et salons.

Et le bouche-à-oreille finira également par s’activer.

Être ébéniste en micro-entreprise en quelques mots

Pour vous aider dans votre démarche, voici les principales informations à retenir avant de vous inscrire sous le statut de la micro-entreprise :

  • le code APE pour votre profession peut être le 1629 Z Fabrication d’objets divers en bois, ou le 3109 B Fabrication d’autres meubles et industries connexes de l’ameublement, ou encore le 4332 A Travaux de menuiserie bois et PVC ;
  • une formation dans le domaine est nécessaire pour effectuer un travail qualitatif ;
  • le taux de cotisations sociales qui va s’appliquer à vos revenus d’activité est de 22 % du chiffre d’affaires déclaré. C’est comme cela que vous réglerez vos cotisations sociales ;
  • le montant de chiffre d’affaires qui ne doit pas être dépassé pour un ébéniste s’élève à 72 600 euros pour des prestations de pose par exemple. Et de 176 200 euros pour la vente de meubles fabriqués par vos soins ;
  • vous serez considéré comme artisan, et vous serez inscrit à la Chambre des Métiers.

Espace Auto-entrepreneur est à votre disposition pour toutes vos démarches de création et de fonctionnement. Vous trouverez sur le site de nombreuses informations pour toutes vos questions portant sur la facturation, la création d’un site Internet, le compte bancaire, la gestion financière de votre auto-entreprise.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel