Se connecter
Le praticien bien-être auto-entrepreneur

Le praticien bien-être auto-entrepreneur


Apprendre à gérer son stress, à se détendre, trouver un meilleur équilibre avec son corps et ses émotions : de plus en plus de personnes cherchent à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête. Cette tendance est également portée par les méthodes traditionnelles chinoises, basées sur l’énergie et l’équilibre. Vous voulez surfer sur cette voie ? C’est possible de le faire en indépendant pour répondre à ces besoins croissants. Particulièrement en auto-entrepreneur, qui est le statut le plus souple et le plus léger pour vous développer. Voici un panorama des informations de base pour bien débuter.

Le métier de praticien bien-être spécialisé en méthodes traditionnelles chinoises

Le rôle du praticien bien-être

Le praticien bien-être a pour mission de détendre son client, tant au niveau physique, qu’au niveau émotionnel. Il connaît de nombreuses techniques de massage, comme le facial, l’ayurvédique, l’énergétique, et possède de bonnes qualités relationnelles. Il maîtrise en plus les méthodes issues des pratiques chinoises.

Parmi celles-ci, le massage An Mo, ou le Tiu Na, qui est le massage traditionnel. Il fonctionne comme un diagnostic rééquilibrant de la circulation énergétique d’une personne. Il libère des tensions et des blocages.

En savoir plus sur les outils de la médecine traditionnelle chinoise (MTC)

Ces techniques sont combinées à une capacité d’écoute du client pour une relaxation et une détente optimale.

Les clients du praticien bien-être

De nombreuses possibilités s’offrent à vous pour pratiquer. Il vous suffit de vous orienter vers les personnes qui peuvent avoir besoin de se sentir bien dans leur corps. Vous avez ainsi comme opportunités à saisir :

  • les instituts de beauté, centres d’esthétique ;
  • les établissements de retraite, les résidences seniors ;
  • les hôtels ;
  • les SPA, les centres de thalassothérapie, cures thermales ;
  • les entreprises ;
  • les associations.

Sans oublier tout simplement votre domicile, le domicile des clients, ou un cabinet.

Le profil du praticien bien-être

Les qualités pour être praticien bien-être spécialiste en méthodes chinoises traditionnelles

Le praticien en bien-être travaille au contact de publics ayant le souhait ou le besoin de se sentir mieux. Pour les recevoir dans les meilleures conditions, les qualités suivantes sont nécessaires :

  • être attentionné, et à l’écoute de ses clients : ils ont sollicité vos services et ont besoin de prestations personnalisées et adaptées à leur problématique ;
  • être en bonne forme physique : le massage est très consommateur d’énergie pour celui qui le prodigue ;
  • être discret et respectueux de l’intimité des clients ;
  • se renseigner régulièrement sur le domaine pour se tenir au courant des évolutions.

La formation pour être praticien bien-être spécialisé méthodes traditionnelles chinoises (MTC)

La base de toute formation pour devenir praticien bien-être est la connaissance de l’anatomie humaine. La pratique des techniques de massage constitue en effet la base pour exercer cette profession.

À l’image d’autres métiers axés sur le bien-être tel que naturopathe, sophrologue, ou hypnothérapeute, il existe davantage de formations non officielles que diplômantes. Pour s’assurer de la crédibilité des premières, il existe une fédération, la Fédération Française de Massage Bien-Être (FFMBE) qui vous oriente vers les organismes les plus sérieux. Elle milite également pour une professionnalisation et une reconnaissance de cette activité.

La formation de niveau 4 (bac) intitulée « Intervenant spa et bien-être » est quant à elle, reconnue par l’État. Elle peut être prise en charge par le CPF, et se déroule de 6 à 12 mois selon que vous êtes en reconversion ou en alternance.

Vous trouverez de nombreux enseignements qui vous initient à l’art du bien-être. Comptez au minimum deux à trois cents heures d’apprentissage pour un apprentissage sérieux.

La concurrence étant assez forte, il est recommandé de se distinguer en commençant par obtenir un agrément FFMBE pour rassurer le public que vous allez recevoir. Il s’obtient en recevant une certification d’une école agréée elle-même par la fédération. Une spécialisation pourra ensuite être envisagée sur les méthodes traditionnelles chinoises.

Les démarches pour se mettre à son compte en tant que praticien bien-être

L’assurance pour le praticien bien-être auto-entrepreneur

Le praticien bien-être intervient auprès du public, et est susceptible de recevoir dans un local ou à son domicile. Si aucune assurance n’est obligatoire, un contrat couvrant l’activité est préférable, et notamment :

  • une assurance responsabilité civile pro et une protection juridique : l’une vous couvre si vous causez des dommages dans l’exercice de votre activité auprès des tiers. L’autre vous permet d’accéder à une garantie en cas de litige ou de procédure judiciaire à votre encontre ;
  • une prévoyance, qui peut vous être utile en cas de maladie ou de blessure.

Le régime de la micro-entreprise pour le praticien bien-être

Ce statut est complètement indiqué pour démarrer ses prestations de relaxation. Il constitue la structure juridique la plus accessible, financièrement et administrativement, et comporte peu de contraintes :

  • création et ouverture d’un compte en banque : les bases pour commencer à travailler. Cette étape peut être facilement réalisée via Espace auto-entrepreneur ;
  • respect des conditions légales pour le maintien du statut de la micro-entreprise : votre chiffre d’affaires doit être déclaré à l’URSSAF, et ne devra pas dépasser les 72 600 euros ;
  • la base en franchise de TVA est acquise jusqu’à un montant de 36 500 euros ;
  • il n’est pas nécessaire de prendre un comptable pour la gestion de votre structure.

La prospection pour le praticien bien-être

N’hésitez pas à consulter l’ensemble des informations pour développer votre auto-entreprise.

Les moyens de vous faire connaître sont nombreux :

  • le référencement local, avec une fiche Google My Business ;
  • les réseaux sociaux, et surtout Facebook ou Instagram ;
  • le bouche-à-oreille ;
  • un site pour présenter vos prestations bien-être ;
  • les centres accueillants des personnes en quête de relaxation comme le spa, hammam, thalassothérapie, …
  • les sites de petites annonces.

Devenir praticien bien-être en auto-entreprise

Vous souhaitez devenir praticien bien-être en auto-entreprise, voici la synthèse les principaux éléments pour vous aider à démarrer :

  • Il s’agit d’une profession libérale ;
  • Un large panel de formations est à votre disposition, renseignez-vous auprès de la FFMBE pour trouver les plus sérieuses ;
  • votre code APE : 9604 Z Entretien corporel ;
  • votre imposition va se faire dans la catégorie des BNC ;
  • pour conserver le statut de micro-entrepreneur ne dépassez pas 72 600 euros ;
  • le montant des cotisations sociales à régler auprès de l’URSSAF est de 22 %.

 

Vous êtes prêt à développer votre nouvelle profession dans le bien-être ? Nos spécialistes sont à vos côtés pour vous guider et vous épauler pour chaque étape de votre vie d’entrepreneur. Dès la création, nous nous chargeons des formalités pour que vous puissiez chercher vos premiers clients en toute sérénité.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel