Se connecter
L’hôtesse d’accueil auto-entrepreneure

L’hôtesse d’accueil auto-entrepreneure


Si la crise sanitaire a défavorablement impacté le secteur, la reprise actuelle favorise le retour de ces professionnels de l’accueil. Le métier de réceptionniste, d’hôtesse d’accueil, devient de plus en plus professionnel et les entreprises ont augmenté leurs exigences sur les qualifications requises. Votre sourire et votre sens du relationnel sont votre marque de fabrique ? Le métier d’hôtesse ou hôte d’accueil peut vous correspondre. De plus, la micro-entreprise se prête très bien à cette profession. Quelles sont les modalités pour commencer son activité ? Comment démarcher ses futurs employeurs ? Voici des pistes pour accompagner votre réussite.

Le métier de réceptionniste en indépendant

Les activités de l’hôtesse d’accueil

L’hôtesse ou l’hôte d’accueil représente le premier point de contact d’une entreprise ou d’une administration avec un public. Son objectif : que chacun ressorte avec réponse à sa question ou demande. Sa mission : accueillir, renseigner, orienter les visiteurs. Et plus précisément, ses tâches peuvent se décliner en deux volets :

  • les fonctions administratives, avec le standard téléphonique, la réception du courrier et des colis, la prise de rendez-vous, la saisie ;
  • les fonctions d’accueil : fluidifie les entrées et sorties, et centralise les demandes de taxis, de repas, les dépôts de cv…

Grâce à son professionnalisme, la personne réceptionniste sait donner une impression positive, même dans le cas d’éventuels mécontentements.

Ses compétences se déploient généralement au sein d’une entreprise, d’une administration, d’une clinique, ou en évènementiel, lors de foires ou de salons. Le secteur de l’hôtellerie ou de la restauration est également très demandeur de ce type de profil.

Sachez que souvent, les missions de l’hôtesse ou l’hôte sont ponctuelles. Il vous faudra donc rester en éveil sur les opportunités qui peuvent se présenter.

Enfin, l’hôte ou hôtesse d’accueil peut évoluer vers des fonctions d’encadrement, de ressources humaines, ou se spécialiser dans le secrétariat, les services généraux, l’assistance administrative, le tourisme, l’animation commerciale.

Les qualités pour être réceptionniste

Ce métier s’exerce principalement au contact du public, ce qui implique de posséder des savoir-être spécifiques :

  • mettre en avant une présentation parfaite : vous représentez l’image de l’entreprise qui vous emploie ;
  • être toujours dans l’écoute active, pour cerner les besoins des personnes que vous accueillez ;
  • être ponctuel ;
  • faire preuve de polyvalence, et d’autonomie ;
  • savoir rester came, en toutes circonstances.

La formation pour devenir réceptionniste

Être réceptionniste n’implique pas forcément de posséder un diplôme. Cependant, la crédibilité auprès des clients peut être augmentée avec une formation spécifique. Ainsi, le bac professionnel métiers de l’accueil, reconnu par l’État, vous permettra de vous sentir à l’aise pour travailler dans tout type de structure. Toujours dans le niveau IV, le bac professionnel accueil, relation clients et usagers, prépare en trois années à entrer directement dans la vie active.

Si vous souhaitez poursuivre vos études au-delà, il existe le BTS tourisme, ou négociation et digitalisation de la relation client.

Des lycées préparent à ces diplômes, et favorisent la réussite dans cette filière. De plus, maîtriser une voire deux à trois langues étrangères constitue un plus non négligeable.

Les démarches pour exercer en tant que réceptionniste en indépendant

Les assurances pour être réceptionniste

L’activité de réceptionniste ne nécessite pas de coûts de fonctionnement importants. Cependant, parce que vous serez en contact avec toute sorte de public (particuliers, professionnels), la souscription d’une assurance reste préférable. En effet, vous devrez protéger les tiers des dommages que votre activité pourrait leur causer. Et pour cela, vous pouvez souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Vous en trouvez à partir de 100 euros par an, la cotisation variant en fonction de critères tels que le montant de votre chiffre d’affaires ou votre profession.

Enfin, vous pouvez assortir cette assurance d’une protection juridique, pour vous prémunir si vous faites l’objet d’une procédure devant un tribunal.

Les règles pour la micro-entreprise de l’hôtesse d’accueil

Vous montez votre micro-entreprise de réceptionniste. Voici les informations à connaître pour commencer sereinement :

  • déclarez votre nouvelle activité en ligne, et connectez-vous pour cela sur notre site Espace-autoentrepreneur.com ;
  • chaque mois, ou chaque trimestre, vous devrez déclarer en ligne le chiffre d’affaires que vous avez réalisé ;
  • pour votre profession, une limite de 72 600 euros sur l’année devra être respectée pour garder le bénéfice du statut micro-social et micro-fiscal ;
  • il ne sera pas nécessaire de faire appel à un comptable pour la tenue de vos recettes et dépenses ;
  • vous réglerez un montant de cotisations sociales correspondant à 22 % de vos revenus ;
  • vous serez imposé au titre des bénéfices non commerciaux pour ce qui concerne l’impôt sur le revenu.

Nos conseils pour devenir réceptionniste auto-entrepreneur

Ce métier focalisé sur la relation clientèle nécessite cependant de savoir prospecter et trouver des clients. Plusieurs actions de recherche peuvent être efficaces :

  • le développement de votre profil sur les réseaux sociaux, pour augmenter votre visibilité ;
  • la création d’une fiche Google Business Profile ;
  • aller à la rencontre des entreprises et des agences et leur déposer votre curriculum vitae ;
  • des plateformes dédiées existent pour vous aider à trouver des missions (hotesse job ou hotesses connexion) ;
  • proposer vos services sur un site Internet d’annonces.

La recommandation est également un moyen efficace de travailler avec de nouveaux clients.

Le métier de réceptionniste en bref

Pour devenir réceptionniste, et lancer votre structure d’auto-entreprise, vous avez en premier lieu à avoir les éléments de base :

  • aucune formation n’est nécessaire pour exercer, mais vous mettrez plus d’atouts de votre côté avec un apprentissage dans le domaine ;
  • un code APE vous sera attribué lors de votre inscription. Le 9609 Z Autres services personnels est généralement celui des hôtes ou hôtesses d’accueil ;
  • les cotisations sociales dont vous serez redevable s’élèvent à 22 %, mensuellement ou trimestriellement ;
  • une limite de chiffre d’affaires est fixée à 72 600 euros chaque année ;
  • vos revenus font partie de la catégorie des BNC (Bénéfices Non Commerciaux) ;
  • l’URSSAF constitue votre Centre de formalités des entreprises.

Vous avez déniché une première mission ? Inscrivez-vous directement sur Espace auto-entrepreneur, où vous trouverez de nombreuses informations sur la fiscalité, la facturation, le statut social ou même la création d’un site web pour les micro-entrepreneurs. Vous avez de plus la possibilité de faire appel à nos spécialistes si vous avez d’autres interrogations.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel