Le chiffre d'affaires de l'auto-entrepreneur

En tant qu'auto-entrepreneur, vous avez l'obligation de respecter certains plafonds de chiffre d'affaires, dont la limite dépend de la nature de votre activité (artisanale, commerciale ou libérale). Mais il vous faut également calculer et déclarer votre chiffre d'affaires selon des règles précises, au risque de perdre le bénéfice du régime.

Le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur de A à Z

Le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur de A à Z

En tant qu'auto-entrepreneur, vous devez respecter certaines règles en matière de chiffre d'affaires. Dans le cas contraire, vous ne pourrez plus profiter du régime.

Les plafonds de chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur

Les plafonds de chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur

Pour profiter du régime de la micro-entreprise, les auto-entrepreneurs doivent respecter certains seuils de chiffre d'affaires. Découvrez les plafonds à ne pas dépasser pour 2020.

Zoom sur le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur

Comment est calculé le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur ? Peut-on déduire ses charges ? Quels sont les plafonds à respecter ? Autant de questions sur le chiffre d’affaires de la micro entreprise auxquelles nous vous apportons les réponses.

 

Le calcul du chiffre d’affaires en auto-entreprise

Contrairement à d'autres statuts, l'auto-entrepreneur doit déclarer l'ensemble de son chiffre d'affaires et non uniquement son bénéfice. Celui-ci correspond ainsi à l'ensemble des factures que vous avez encaissées sur votre période de déclaration (mensuelle ou trimestrielle). Si vous avez travaillé durant cette période, mais qu'aucun client ne vous a payé, votre chiffre d'affaires sera donc de zéro par exemple.

Avec le régime de l'auto-entreprise, vous ne pouvez pas déduire vos charges de votre chiffre d'affaires. Par conséquent, ce sont l'ensemble de vos encaissements sur une période que vous devez déclarer à l'URSSAF, plutôt que votre seul bénéfice. Cela peut ainsi représenter un inconvénient si vous avez des charges de fonctionnement élevées (matières premières, location d'un local, etc.). Il est important de prendre cet élément en compte avant de créer une auto-entreprise car il peut être préjudiciable pour certaines activités ayant d’importants frais.

 

Les plafonds de chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur

L'autre grande particularité du statut d'auto-entrepreneur, c'est d'avoir un chiffre d'affaires limité. En cas de dépassement des seuils pendant 2 années de suite, vous sortez automatiquement du régime de l'auto-entreprise. Il est donc important de suivre vos encaissements afin de vous éviter cette déconvenue.

Les plafonds à respecter dépendent de la nature de votre activité. Votre chiffre d’affaires est ainsi limité à :

  • 72 600 € si vous avez une activité libérale ;
  • 72 600 € si vous réalisez des prestations de services artisanales ;
  • 176 200 € si vous avez une activité commerciale, de restauration ou de fourniture de logement.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h