Se connecter

Le mode d’emploi pour devenir digital nomad

25/05/2021   Informations utiles   

Véritable style de vie, le nomadisme digital consiste à exercer un métier numérique à distance, n’importe où dans le monde et sans lieu de travail déterminé. Plébiscité en cette période de restrictions, ce mode d’organisation ne convient cependant pas à tous les profils, ni même à toutes les professions. Métiers adaptés, démarches à suivre et statut à privilégier : suivez notre guide pour devenir digital nomad.

 

Pourquoi devenir digital nomad ?

Aussi appelé nomade digital ou nomade numérique, le digital nomad est une personne sans lieu de travail fixe et pouvant se déplacer au gré de ses envies. Un exercice itinérant rendu possible par le développement de la mobilité connectée, permettant à certains professionnels de travailler n'importe où grâce à une simple connexion Internet. Un mode de travail qui offre de nombreux avantages et qui fait d’ailleurs écho à l’envie d’entreprendre actuelle des Français.

  • Une plus grande liberté : au-delà de la liberté géographique, permettant de travailler presque partout, le nomadisme digital permet de gagner en autonomie, au même titre qu’une activité freelance. En effet, il est possible de choisir son lieu de travail (chez soi, dans un café, au sein d'un espace de coworking, etc.), ses horaires, mais également ses clients et ses missions. L’idéal pour gagner en indépendance.
  • Une expérience enrichissante : en tant que digital nomad, il est possible de changer de ville, de région, voire même de pays en toute simplicité. Aucunement rattaché à un lieu fixe, il peut profiter de son temps libre pour découvrir ses différents lieux de destination. Mais cette expérience est également enrichissante de par l’autonomie qu’elle permet d’acquérir et sur laquelle il sera possible de capitaliser une fois de retour à un travail plus « classique ».
  • Une vie qui prend du sens : le nomadisme numérique permet également de travailler pour vivre, et non l’inverse. En effet, le chiffre d’affaires réalisé permet le plus souvent de financer ses différentes excursions et autres découvertes. Le travail prend ainsi davantage de sens et constitue ainsi simplement un levier pour vivre ses passions.

 

Comment devenir nomade digital ?

Devenir digital nomad, que ce soit en tant qu’auto-entrepreneur ou avec un autre statut, ne s’improvise pas. En effet, il convient de respecter plusieurs étapes pour se lancer dans le nomadisme digital.

  • Définir votre projet : au-delà du métier que vous allez choisir, il est important de vous fixer des objectifs. À titre d'exemple, vous devez réfléchir à votre ou vos lieux de destination, votre rythme de travail, vos priorités ou encore vos compagnons de route.
  • Réaliser un budget prévisionnel : pour que l'aventure soit réussie, il est essentiel que vos revenus de digital nomad couvrent vos besoins du quotidien, notamment pour financer vos activités extra-professionnelles (voyages, activités, etc.) et votre matériel (ordinateur, téléphone, etc.). Prenez donc le temps d’estimer vos futurs revenus et charges afin d’évaluer la viabilité d’un tel projet.
  • Trouver des clients : avant de devenir nomade digital, le mieux est d’avoir déjà une clientèle provenant d’une précédente expérience d’indépendant. Si ce n’est pas le cas, il est essentiel de vous inscrire sur des plateformes de mise en relation (Malt, Crème de la Crème, etc.) et de démarcher des entreprises recherchant des profils tels que le vôtre. Pour cela, il convient d'adopter une stratégie claire et précise et d'y consacrer chaque jour un peu de votre temps.
  • Informer votre clientèle : certaines entreprises ne sont pas prêtes à faire appel à un digital nomad ne pouvant pas venir au sein de ses locaux ou dont les horaires de travail sont décalés. Qu’il s’agisse de nouveaux ou d’anciens clients, il est donc important de les prévenir de votre mode de travail, tout en les rassurant sur votre sérieux et la qualité de vos prestations.

 

Digital nomad : quel métier choisir ?

Le choix d'une activité est capital pour devenir digital nomad. L’enjeu est à la fois de trouver un métier adapté à une vie itinérante, recherché par les clients et pour lequel vous disposez des compétences nécessaires. Heureusement, de nombreuses professions vous permettent de travailler en ligne et à distance, sans avoir besoin de rencontrer votre clientèle. Retrouvez ci-dessous une liste non-exhaustive des métiers adaptés au nomadisme digital, que vous pouvez d’ailleurs exercer sous le statut d’auto-entrepreneur.

  • Photographe : le nomadisme digital se prête tout particulièrement bien à la photographie puisqu'il permet de découvrir de nouveaux lieux et personnes à capturer au gré de ses voyages. Les photographies prises pourront ensuite être vendues à une banque d'images, à des magazines ou même à la presse.
  • Rédacteur : il écrit sur différentes thématiques et pour divers supports (site Internet, blog, fiche produit, plaquette, etc.), et ce, directement pour les entreprises ou par l’intermédiaire d’une agence éditoriale. Un métier parfait pour les nomades numériques car il s’effectue le plus souvent à distance.
  • Graphiste : son métier consiste à produire des créations graphiques variées (logo, identité visuelle, site Internet, affiche, flyer, etc.) au moyen de logiciels dédiés. Demandant un certain sens artistique, cette activité permet de travailler depuis n'importe où, bien qu'il soit parfois nécessaire de se déplacer pour présenter son travail à ses clients.
  • Développeur web : au quotidien, ce digital nomad conçoit des sites Internet, des applications mobiles ou encore des logiciels, et ce, dans divers langages de programmation (HTML, Java, etc.). Très demandé en raison des compétences techniques qu’il demande, ce métier permet en outre de s’affranchir d’un lieu de travail fixe.
  • Community manager : son rôle consiste à gérer les différents réseaux sociaux d'une ou plusieurs entreprises, notamment sur Facebook, Instagram ou encore Twitter. Pour cela, il est généralement nécessaire de signer des contrats sur le long terme, d'être à l'aise avec les mots et la création graphique et d'avoir une parfaite connaissance des usages numériques.
  • Coach en ligne : à condition d'être un expert de son domaine, le coach peut partager sa passion et accompagner de nombreux internautes dans l'atteinte de leurs objectifs, notamment par le biais de cours en ligne ou de visioconférences. On distingue notamment les coachs sportifs, nutrition, digitaux ou encore de développement personnel.
  • Consultant : spécialiste d'un domaine spécifique (communication, informatique, finance, etc.), le consultant a pour mission d'analyser et de résoudre les problèmes éventuels que rencontre une entreprise ou un particulier. Notez cependant que ce métier n'est pas toujours propice au nomadisme digital, notamment si votre discipline exige d'être présent dans les locaux de vos clients.
  • Traducteur : il réalise le plus souvent de la traduction technique (sur des thématiques pointues), littéraire (romans, articles de journaux, etc.), voire même assermentée (documents officiels). Ce métier se prête bien au nomadisme digital, tout particulièrement si votre langue de traduction est celle du pays où vous vivez.
  • Blogueur : son métier consiste à produire et partager des articles ou des vidéos sur son blog, le plus souvent sur une thématique qui le passionne (voyage, cuisine, etc.). Idéal pour devenir nomade digital, ce métier nécessite néanmoins d'avoir une communauté importante de lecteurs afin de pouvoir monétiser son blog.

 

Quel statut pour être digital nomad ?

Quelle que soit la nature de votre activité, le digital nomadisme peut être exercé sous de nombreux statuts : entreprise individuelle, EURL ou même salarié par exemple. Néanmoins, c’est bien souvent le régime de l’auto-entreprise qui répond le mieux aux attentes des nomades digitaux. Il faut dire que le statut d’auto-entrepreneur offre de nombreux avantages, notamment si vous souhaitez travailler à distance.

  • Une simplicité de gestion : non seulement les démarches pour devenir auto-entrepreneur sont simples, mais la gestion courante de votre auto-entreprise est également limitée. En tant que digital nomad, vous devrez simplement tenir un livre des recettes (et éventuellement un registre des achats), ouvrir un compte bancaire (si votre chiffre d'affaires est supérieur à 10 000 € pendant 2 ans de suite), éditer des factures pour vos clients, déclarer votre chiffre d'affaires sur Internet et payer vos cotisations en ligne.
  • Des charges réduites : les digital nomads exercent le plus souvent une activité libérale. À ce titre, vos charges sociales ne représentent que 22 % de votre chiffre d'affaires. De plus, vous profitez d'une exonération de TVA (en dessous d'un certain seuil) et, si vous ne réalisez pas de chiffre d'affaires, vous n'avez pas de cotisations à payer.
  • Un plafond de revenus élevé : si votre activité est de nature libérale, votre plafond de chiffre d'affaires est de 72 600 € par an, soit plus de 6 000 € bruts par mois. Vous pouvez même conserver le statut d'auto-entrepreneur si vous dépassez ce seuil, à condition de ne pas le faire pendant 2 années consécutives.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel