Se connecter
Le toiletteur animalier en auto-entreprise

Le toiletteur animalier en auto-entreprise


Réalisant des soins esthétiques sur les chiens, les chats ou les NAC (nouveaux animaux de compagnie), le toiletteur animalier auto-entrepreneur bénéficie d’un cadre réglementaire allégé. Malgré tout, de nombreux éléments sont à connaître avant d’ouvrir une auto-entreprise de toilettage pour animaux : formation requise, étude de marché, carte d’artisan ambulant, plafond de chiffre d’affaires, taux de cotisations, etc. Suivez notre guide du toiletteur canin et félin auto-entrepreneur afin de tout savoir sur le sujet

Le métier de toiletteur animalier indépendant

L’activité de toilettage canin et félin

Intervenant principalement auprès de chiens et de chats, le toiletteur animalier indépendant a pour mission de réaliser des soins esthétiques sur les animaux de ses clients. Qu'il travaille au sein de son propre salon ou directement au domicile des propriétaires, il pourra avoir plusieurs rôles au quotidien :

  • se renseigner sur l'animal (race, état de santé, qualité du poil, allergie, etc.) et sur ses besoins ;
  • observer le chien ou le chat (état du pelage, présence de puces, plaies, etc.) ;
  • brosser l'animal afin de démêler les nœuds et de retirer les plus grosses impuretés ;
  • réaliser divers soins esthétiques basiques (shampouinage, séchage, coupage du poil au ciseau ou à la tondeuse, etc.) ;
  • proposer des soins complémentaires selon les envies du propriétaire (taille des griffes, application de produits antiparasites, épilation, nettoyage des oreilles, etc.) ;
  • délivrer des conseils au maître afin d'entretenir les poils de son animal ;
  • vendre des produits de toilettage ou des accessoires adaptés au chien ou au chat.

Le lieu d’exercice du toiletteur animalier

Le toiletteur d’animaux en auto-entreprise intervient principalement auprès de particuliers. Il peut proposer ses services pour du toilettage courant, mais aussi pour préparer l’animal en vue d’un concours de beauté. Mais quelle que soit la nature de vos prestations, il convient avant tout de choisir le bon lieu d’exercice.

  • Au sein d’un local : le toiletteur canin ou félin peut tout d’abord accueillir ses clients dans son propre local, aménagé pour le toilettage. Toutefois, ce choix est peu adapté aux auto-entrepreneurs en raison de son coût de fonctionnement (loyer, aménagement, etc.). En effet, l’auto-entreprise ne permet pas de déduire les charges de son résultat et dispose d’un plafond de chiffre d’affaires limité.
  • Au domicile de ses clients : le toiletteur auto-entrepreneur exercera le plus souvent son activité de manière itinérante, en se déplaçant directement chez ses clients. Ce choix permet de limiter le montant des charges fixes et offre davantage de flexibilité, ce qui se prête mieux au régime de l’auto-entreprise.

Création d’un local ou activité itinérante ? Pour faire le bon choix, prenez le temps de découvrir les avantages et les inconvénients du statut d’auto-entrepreneur.

Le profil du toiletteur animalier en auto-entreprise

Les qualités pour faire du toilettage animalier

Pour devenir toiletteur canin ou félin indépendant, il faut avant tout avoir une parfaite connaissance des animaux et de leurs besoins en soins esthétiques. Outre ces compétences techniques indispensables, il est aussi nécessaire de présenter certaines qualités humaines.

  • La passion : le toiletteur auto-entrepreneur est avant tout un amoureux des bêtes. En plus de ne pas être effrayé, il doit apprécier s'occuper des chiens et des chats. Cette qualité est essentielle pour rassurer les animaux, les mettre en confiance, les manipuler et leur prodiguer les soins adaptés.
  • Un bon relationnel : vous devez également être à l’aise avec les propriétaires afin de les rassurer sur les soins que vous réalisez. Votre relationnel doit d’ailleurs vous permettre de cerner leurs attentes, de connaître les besoins des animaux, de prodiguer de bons conseils et de leur proposer éventuellement des produits complémentaires. De quoi vous permettre de fidéliser votre clientèle.
  • Une bonne condition physique : si vous intervenez sur de gros chiens, vous devez avoir suffisamment de force pour les manipuler et éventuellement les immobiliser. De plus, vous êtes souvent debout et vous êtes amené à transporter du matériel lourd si vous exercez de manière itinérante (table de toilettage, accessoires, etc.).
  • La disponibilité : si le toiletteur auto-entrepreneur se déplace chez ses clients, il doit généralement se plier à leurs horaires. Il faut donc se montrer disponible et intervenir à différents moments (le soir, le week-end, en urgence avant un concours de beauté, etc.).

La formation pour devenir toiletteur d’animaux

D’un point de vue réglementaire, aucune formation n’est nécessaire pour créer une auto-entreprise de toilettage d’animaux. À condition de ne réaliser que des soins esthétiques, vous n'avez en effet pas besoin de justifier d'une quelconque qualification.

Dans la pratique, il est cependant recommandé de suivre une formation afin d'apprendre les bases du métier. À ce titre, on distingue plusieurs formations reconnues et enregistrées au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) :

  • le diplôme de toiletteur animal du CFNT (Centre de formation nantais de toilettage) ;
  • le diplôme de toiletteur canin de la FFATA (Fédération française des artisans du toilettage animalier) ;
  • le diplôme de toiletteur canin et félin de la CMA (Chambre de métiers et de l'artisanat).

Vos démarches pour être toiletteur animalier en auto-entreprise

L’étude de marché du toilettage d’animaux

Alors qu'un foyer sur deux possède au moins un animal de compagnie (1), le marché du toilettage animalier connait une augmentation constante : il a progressé de 20 % en 5 ans pour les soins canins par exemple (2). Malgré tout, le secteur est très concurrentiel, limitant les possibilités de développement et tirant souvent les prix vers le bas.

Avant de créer votre auto-entreprise de toilettage canin ou félin, il est donc essentiel de réaliser une étude complète afin de mieux connaître le marché :

  • les concurrents dans votre région d’activité et leurs prestations (nature, tarif, etc.) ;
  • le nombre de clients potentiels dans votre zone de chalandise ;
  • les principales races d’animaux dans votre secteur d’intervention : certaines races demandent un entretien plus régulier en raison de leurs longs poils (caniche, yorkshire, etc.) ;
  • les prestations les plus demandées par les propriétaires : les prestations basiques (shampoing, coupe, etc.) sont généralement moins rémunératrices que des prestations plus haut de gamme (peeling, brushing, etc.).

L’objectif ? Évaluer le potentiel de votre projet de création d’auto-entreprise et définir les caractéristiques de votre activité (zones d’intervention, prestations proposées, tarifs, etc.).

L’achat de matériel de toilettage

Le budget nécessaire à la création d’une auto-entreprise de toilettage à domicile est limité, principalement en comparaison du coût d’aménagement d’un local. Malgré tout, vous avez besoin d’acheter un certain nombre d’équipements indispensables :

  • une table pliante ;
  • des brosses (étrille, peigne, carde, coat king, etc.) ;
  • une tondeuse et des ciseaux (droits, courbes et effileurs) ;
  • un séchoir (pulseur, séchoir à main ou sur pied) ;
  • un bac faisant office de baignoire ;
  • des accessoires divers (coupe-ongles, coupe-griffes, pinces à oreille, sangles, serviettes, etc.) ;
  • des produits d'entretien (shampoing, antiparasite, etc.).

Les assurances du toiletteur indépendant

En théorie, aucune assurance n’est nécessaire pour faire du toilettage animalier. Dans la pratique, certaines garanties peuvent néanmoins se révéler obligatoires ou utiles, notamment en fonction de la nature de votre activité.

  • La RC Pro : l’assurance de responsabilité civile professionnelle est recommandée car elle va couvrir les dommages matériels et physiques que vous pourriez causer. À titre d’exemple, elle pourra indemniser votre client si vous endommagez du mobilier durant votre intervention à son domicile.
  • L’assurance juridique : insatisfaction du client, blessure de l’animal, allergie cutanée… vous n’êtes pas à l’abri de litiges avec les propriétaires des animaux. La protection juridique vous permet d’être accompagné en cas de procédure judiciaire à votre encontre et peut couvrir vos éventuels frais de justice (honoraires d’avis, frais d’expertise, etc.).
  • L’assurance auto : si vous utilisez votre véhicule personnel pour votre activité de toilettage, vous devez obligatoirement le déclarer à votre assureur. Il pourra vous proposer un nouveau contrat ou adapter votre assurance auto existante afin d’être couvert pour cet usage mixte.
  • L’assurance multirisque : si vous disposez d’un salon de toilettage, vous avez l’obligation de souscrire une assurance multirisque professionnelle afin de couvrir votre local contre les principaux risques (incendie, dégât des eaux, etc.).

L’information aux propriétaires des animaux

Dans le cadre de votre activité de toilettage en auto-entreprise, vous avez le devoir de faire preuve de transparence auprès des clients. Cela se traduit par deux obligations principales.

  • L'affichage des prix : vous devez impérativement être clair et transparent sur les tarifs que vous proposez, aussi bien pour les prestations que pour les produits vendus. Cette information peut notamment être communiquée au moyen d'un support papier et/ou de votre site Internet.
  • La facturation : dans le cadre de son activité de toilettage canin ou félin, l'auto-entrepreneur doit respecter certaines règles de facturation. Pour toutes les prestations de plus de 25 € TTC, vous devez notamment remettre une facture au client comprenant un certain nombre d'informations (date, identité de l'auto-entreprise, nature de la prestation, détail du prix, etc.).

Le respect des règles d’hygiène et de santé animale

Conformément au Code rural, vous devez respecter un certain nombre de règles en matière de protection animale dans le cadre de votre activité de toilettage de chiens et de chats. À ce titre, il est notamment nécessaire :

  • de nettoyer les accessoires et le matériel après chaque intervention ;
  • de vous laver les mains régulièrement ;
  • de ne pas réaliser de soins médicaux car ils sont du ressort du vétérinaire (coupures, abcès, etc.).

Les règles en cas de garde d’animaux

Si votre activité vous amène à garder des chiens ou des chats, vous êtes soumis à la même réglementation que le garde d'animaux auto-entrepreneur. Cela vous oblige donc à respecter certaines règles spécifiques :

  • pouvoir justifier de qualifications professionnelles (certification, attestation de connaissance ou certificat de capacité) ;
  • avoir désigné un vétérinaire ;
  • adapter vos locaux dans le cas d'une pension animalière ;
  • tenir différents documents (registre d’entrée et de sortie, règlement sanitaire, etc.).

Le régime de l’auto-entreprise de toilettage pour animaux

Bien qu’il offre un cadre réglementaire simplifié, le statut d’auto-entrepreneur impose malgré tout certaines obligations, notamment dans le cadre de votre activité de toilettage.

  • La déclaration de début d’activité : avant de devenir toiletteur animalier, vous devez créer votre auto-entreprise en ligne. Vous pouvez réaliser cette démarche sur Guichet Entreprises ou sur la plateforme Auto-Entrepreneur de l’URSSAF. Pour des démarches simplifiées, vous pouvez aussi devenir auto-entrepreneur en vous inscrivant sur Espace Auto-Entrepreneur.
  • L’immatriculation au RM : vous êtes rattaché à la CMA (Chambre de métiers et de l’artisanat) car le toilettage est considéré comme une activité artisanale. À ce titre, vous avez l’obligation de vous enregistrer au Répertoire des métiers (RM) suite à la création de votre auto-entreprise.
  • La demande de carte d’artisan ambulant : si vous réalisez du toilettage au domicile de vos clients et ailleurs que dans votre seule commune de domiciliation, vous êtes considéré comme un auto-entrepreneur artisan ambulant. Vous avez donc l’obligation de demander une carte d’artisan ambulant à la CMA afin de pouvoir exercer votre activité. Elle est délivrée sous un mois au maximum et coûte 30 €.
  • La déclaration des revenus : selon votre option déclarative, vous devez déclarer par Internet votre chiffre d’affaires mensuellement ou trimestriellement à l’URSSAF. La somme à déclarer correspond à l’ensemble de vos encaissements sur la période, et non à votre seul bénéfice. Le toilettage étant une activité artisanale, votre plafond annuel de chiffre d’affaires est de 72 500 €. Si vous le dépassez pendant 2 années de suite, vous sortez du régime de l’auto-entreprise.
  • Le paiement des cotisations : vos cotisations sociales représentent 22 % de votre chiffre d’affaires de toiletteur animalier auto-entrepreneur. Vous devez vous en acquitter auprès de l’URSSAF dans le mois qui suit votre déclaration mensuelle ou trimestrielle de revenus. Notez cependant que si votre auto-entreprise bénéficie de l’ACRE, vous êtes exonéré partiellement ou intégralement de charges sociales.
  • Le suivi comptable : vous avez l’obligation de tenir un livre des recettes, au format papier ou numérique, au sein duquel vous notez tous vos encaissements tirés de votre activité de toilettage animalier. Vous devez aussi ouvrir un compte en banque pour votre auto-entreprise si votre chiffre d’affaires dépasse 10 000 € pendant deux années de suite.

La vente de produits de toilettage animalier

En plus de votre activité de toiletteur canin ou félin, il est généralement recommandé de vendre des produits et des accessoires à vos clients (shampoings, peignes, paniers, aliments, antiparasites, etc.). Bien qu’il existe une forte concurrence de la part des animaleries et des jardineries, cette activité peut représenter jusqu’à 20 % de votre chiffre d’affaires. Toutefois, il est souvent préférable de proposer des produits haut de gamme, en nouant des partenariats avec les marques par exemple, afin de vous différencier des boutiques de produits animaliers.

Si vous faites le choix de revendre des produits, votre activité sera considérée comme mixte : artisanale pour le toilettage et commerciale pour la vente. Vous serez ainsi soumis à des règles spécifiques :

  • en plus du Répertoire des métiers, vous devez vous immatriculer au RCS (Registre du commerce et des sociétés) ;
  • en plus du livre des recettes, vous devez tenir un registre des achats ;
  • votre plafond de chiffre d’affaires pour la partie commerciale est de 176 200 € ;
  • votre chiffre d’affaires global (artisanal et commercial) est limité à 172 200 € ;
  • votre taux de cotisations sociales est de 12,8 % pour votre activité commerciale.

Nos astuces pour faire du toilettage en auto-entrepreneur

Comme nous l’avons vu, l’activité de toiletteur d’animaux en auto-entreprise est particulièrement sujette à la concurrence. Pour vous démarquer, vous pouvez suivre plusieurs conseils :

  • découvrez les bases de la gestion d’entreprise en suivant le Stage de préparation à l’installation (SPI) ;
  • fixez une grille tarifaire claire et adaptée à la nature de votre offre (prestation, qualité du service, etc.) et pour chaque animal (petit chien, gros chien, chat, NAC, etc.) ;
  • rejoignez une fédération ou une association professionnelle afin d’être soutenu dans votre activité (PRODAF, FFATA, SNPCC, etc.) ;
  • nouez des partenariats avec les vétérinaires afin de mutuellement vous recommander auprès des maitres ;
  • proposez des supports promotionnels afin de fidéliser la clientèle, telles que des cartes de fidélité, des promotions, des offres pour l’anniversaire des animaux, etc. ;
  • continuez à vous former afin de mettre à jour vos compétences et d’éventuellement développer de nouveaux services (zoocosmétologie, dressage, pet-sitting, relaxation, etc.) ;
  • développez une expertise sur les prestations haut de gamme qui sont plus rémunératrices (peeling, trimming, brushing, etc.) ;
  • participez à des événements en lien avec le toilettage afin de vous faire connaître des professionnels et des particuliers, tels que des salons ou des concours de beauté ;
  • vendez des produits et accessoires animaliers haut de gamme afin de développer votre chiffre d’affaires et de répondre aux besoins de vos clients ;
  • faites-vous connaître localement, notamment en postant des annonces dans les commerces et en marquant votre véhicule avec votre logo ;
  • développez votre visibilité web, et ce, en vous créant un compte Facebook, une page Google My Business, voire même un site Internet ;
  • encouragez vos clients à vous laisser un avis (Facebook, Google My Business, etc.) afin d’améliorer votre réputation.

Le toiletteur animalier auto-entrepreneur en bref

Vous avez pour projet la création d’une auto-entreprise de toilettage à domicile ? Retrouvez toutes les informations qu’il vous faut connaître avant de vous lancer :

  • le toilettage n’étant pas réglementé, aucun diplôme n’est exigé ;
  • il est conseillé de suivre une formation de niveau CAP ;
  • il est recommandé de vendre des produits animaliers en complément de l’activité de toilettage ;
  • vous avez besoin d’une carte d’artisan ambulant ;
  • votre activité dépend de la CMA (Chambre de métiers et de l’artisanat) ;
  • votre code APE est 09Z – Autres services personnels n.c.a. ;
  • votre plafond de chiffre d’affaires est de 72 500 € (176 200 € pour une activité mixte) ;
  • vos cotisations sociales représentent 22 % de votre chiffre d’affaires (12,8 % pour la partie commerciale) ;
  • vos revenus sont imposés au titre des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) ;
  • votre tarif est en moyenne de 50 € de l'heure, mais varie selon l'animal et la nature de la prestation.

Sources :
(1) Les chiffres de la possession animale en France - Kantar TNS pour FACCO - 2018
(2) Le toilettage pour chien est en plein essor - RTL - 2014

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel