Comment fonctionne le crédit d'impôt en auto-entrepreneur ?

Comment fonctionne le crédit d'impôt en auto-entrepreneur ?

Vous venez de créer votre auto-entreprise ? Il existe de nombreuses obligations, entre taxes et impositions auxquelles chaque auto-entrepreneur doit se soumettre. Certaines sociétés bénéficient d’un crédit d’impôt. Vous souhaitez savoir si vous pouvez en bénéficier et comment fonctionne le crédit d’impôt en auto-entrepreneur ? Nous vous expliquons tout dans cet article. 

Le principe du crédit d’impôt 

Crédit d’impôt pour les entreprises : késako ? 

Le crédit d'impôt représente un avantage fiscal dont peuvent bénéficier certaines entreprises. Il concerne certaines dépenses spécifiques, telles que la recherche et le développement, l'innovation ou la formation. Il est déduit de l'impôt sur les sociétés ou de l'impôt sur le revenu dont doit s’acquitter l’entreprise. 

Si le crédit excède l'impôt dû, l'excédent peut être remboursé ou reporté sur les années suivantes. Ce dispositif vise à soutenir la compétitivité des entreprises en allégeant leur charge fiscale et à développer leur investissement dans des domaines clés. Parmi les crédits d’impôt d’entreprise, on trouve : 

  • des crédits d’impôts pour la recherche ;

  • des crédits pour l’innovation ;

  • et pour le mécénat. 

L'auto-entrepreneur ne bénéficie pas de crédit d'impôt en France, car il est soumis à un régime fiscal micro-social simplifié. Ce régime offre une gestion allégée des charges sociales et de l'imposition des revenus, mais exclut en contrepartie l'accès aux crédits d'impôt prévus pour les entreprises soumises au régime réel d'imposition. Ce choix législatif vise à simplifier l'administration fiscale pour les petites entreprises, tout en limitant les dispositifs fiscaux aux structures de plus grande envergure qui réalisent des investissements significatifs dans des domaines clés comme la recherche et l'innovation.

L'auto-entrepreneur ne bénéficie pas de crédit d'impôt en France, car il est soumis à un régime fiscal micro-social simplifié

Ils sont souvent confondus et correspondent tous deux à des dispositifs fiscaux qui diminuent le montant de l'impôt dû. Cependant, la réduction d'impôt baisse directement l'impôt sur le revenu ou sur les sociétés sans possibilité de remboursement réduction d'impôt baisse directement l'impôt sur le revenu ou sur les sociétés sans possibilité de remboursement

Le fonctionnement du crédit d'impôt en auto-entrepreneur 

Crédit d’impôt et autoentrepreneur : ce que dit la loi

Toutes les sociétés qui dépendent du régime réel d’imposition demeurent éligibles à un crédit d'impôt. Toutes les sociétés qui dépendent du régime réel d’imposition demeurent éligibles à un crédit d'impôt.

Cependant, les auto-entrepreneurs sont exclus de ce dispositif.Cependant, les auto-entrepreneurs sont exclus de ce dispositif.

Les clients et le crédit d’impôt 

Néanmoins, certains corps de métiers auto-entrepreneurs peuvent en faire bénéficier leurs clients, ceux relevant de l’activité de service à la personne.leurs clients peuvent se prévaloir de bénéfices fiscaux, y compris un avantage sous forme de crédit d'impôt.leurs clients peuvent se prévaloir de bénéfices fiscaux, y compris un avantage sous forme de crédit d'impôt.

Le paiement du crédit d’impôt pour un entrepreneur

Le paiement pour les services d'un auto-entrepreneur dans le domaine des services à la personne peut s'effectuer de plusieurs façons. Ils peuvent le payer directement par chèque, virement bancaire, espèces ou, dans certains cas, carte bancaire, selon les modalités convenues entre les deux parties. Avec ce mode de paiement, le client peut profiter directement du crédit d’impôt grâce à l’avance immédiate du crédit d’impôt.  

crédit d’impôt grâce à l’avance immédiate du crédit d’impôt.  

En France, les clients peuvent utiliser le chèque emploi service universel CESUchèque emploi service universel CESU

Dans tous les cas, il est important que l'auto-entrepreneur fournisse une facture ou une attestation de paiement au client pour justifier de la dépense dans le cadre de leur déclaration fiscale. 

l est important que l'auto-entrepreneur fournisse une facture ou une attestation de paiement au client pour justifier de la dépense dans le cadre de leur déclaration fiscale. 

Qui sont les auto-entrepreneurs de servi

La loi française définit 26 métiers dans le domaine des services à la personne. Un auto-entrepreneur qualifié peut les exercer, à condition de posséder les compétences et diplômes nécessaires. Certaines de ces activités nécessitent seulement une simple déclaration de service à la personneune simple déclaration de service à la personne

Parmi les services non soumis à un agrément spécifique, il y a : 

  • l'entretien domestiquel'entretien domestique

  • la garde d'enfantsla garde d'enfants

  • le soutien scolaire le soutien scolaire

  • les soins esthétiques pour les personnes dépendantes ;

  • la confection et livraison de repas ;

  • les courses, la gestion du linge ;

  • le dépannage informatique ;

  • l'assistance aux animaux de compagnie pour les personnes en situation de dépendance ;

  • l'entretien de la maison en l'absence des propriétaires ;

  • le support administratifl'entretien domestique

  • l'accompagnement des enfants dans leurs trajets ;

  • les services de télé et visioassistance ;

  • l'interprétariat en langue des signes, l'aide temporaire à domicile ;

  • la conduite de véhicule pour personnes à mobilité réduite ;

  • et la coordination des services à la personne.

En revanche, un agrément est obligatoire pour s'occuper de la garde d'enfants en bas âge ou handicapés, l'assistance aux seniors et aux personnes handicapées, le transport et l'accompagnement de personnes avec des difficultés de mobilité, et pour les sorties en extérieur des personnes dépendantes. 

L’avance immédiate du crédit d’impôt : mode d’emploi

Qu’est-ce que l’avance immédiate du crédit d’impôt ? 

L'avance immédiate du crédit d'impôt (AICI) est une initiative de l'Urssaf Caisse nationale visant à faciliter l'accès aux services à la personne en réduisant de moitié le montant directement à la charge de l'employeur. Le prestataire reçoit l'intégralité du paiement, assurant une transaction financière complète. Pour activer ce service, trois démarches sont nécessaires: l'autoentrepreneur doit obtenir une accréditation, l'employeur (client) doit s'inscrire, et finalement, l'activation du compte client Urssaf doit être réalisée par le client lui-même.

Pour l'autoentrepreneur, obtenir l'accréditation peut se faire de deux manières: en créant un outil personnalisé via la plateforme API Tiers de prestation de l'Urssaf ou en utilisant un logiciel pré-approuvé. Il doit présenter divers documents comme une attestation de régularité fiscale et une attestation de vigilance, sans oublier de décrire l'intérêt de cette habilitation pour ses clients.

Quant aux clients, ils doivent remplir certains critères d'éligibilité fiscale et résidentielle en France, et ne pas bénéficier de financement similaire pour les mêmes services. L'inscription peut être prise en charge par l'autoentrepreneur à travers son logiciel habilité, ou un logiciel déjà autorisé par l'Urssaf. Les détails à fournir incluent l'identité complète du client, les coordonnées, et les informations bancaires, avec un traitement en temps réel et une notification immédiate en cas de problème.

Procédure d'activation du compte client pour l'AICI

Suite à l'inscription, l'Urssaf informe le client par e-mail et lui fournit un lien pour activer son compte. Cette activation, qui doit être effectuée dans un délai de sept jours, comprend plusieurs étapes: création d'un mot de passe, vérification des informations, acceptation d'un mandat SEPA et des conditions générales d'utilisation de l'Urssaf, et finalisation de l'activation du compte. Si le lien expire, un nouveau peut être demandé via le site de l'Urssaf.

Pour les clients existants de l'Urssaf, ils doivent autoriser la liaison de leur compte avec le service d'aide à la personne (SAP) de l'auto-entrepreneur. Une fois ces démarches accomplies, le client reçoit un identifiant unique pour son compte, facilitant ainsi l'accès aux avantages fiscaux liés à l'utilisation de services à la personne.

En bref : 

  • Les auto-entrepreneurs ne bénéficient pas de crédits d'impôt pour leur propre entreprise en raison d'un régime fiscal simplifié.

  • Les auto-entrepreneurs dans le secteur des services à la personne peuvent cependant permettre à leurs clients de bénéficier d'avantages fiscaux.

  • Les clients éligibles peuvent prétendre à un crédit d'impôt correspondant à 50% des dépenses engagées, avec un plafond annuel de 6 000 € et ne vaut que pour les services à la personne.

  • L'avance immédiate du crédit d'impôt (AICI) est une option pour les clients, permettant de bénéficier immédiatement du crédit d'impôt si l'auto-entrepreneur est accrédité pour ce dispositif.

  • L'accréditation pour l'AICI nécessite que l'auto-entrepreneur suive une procédure spécifique via l'Urssaf, et que les clients s'inscrivent et activent un compte Urssaf.

star star star star star
Même si c’est par chat les conseillers prennent en charge toutes les demandes. Je recommande.

le 26/07/2023

star star star star star
Super, bravo car je viens de France et je n'avais aucune idée de la procédure pour créer ma société. Merci encore

le 19/07/2023

star star star star star
A l'écoute, sérieux et professionnel ! Je recommande ! Merci pour votre aide

le 18/10/2023

star star star star star
Bien informé, à l'écoute, réactif. Je recommande.

le 22/11/2023

star star star star star
Le tout pour un prix défiant toute concurrence Je recommande 100%

le 13/12/2023