Le web designer auto-entrepreneur

Le web designer auto-entrepreneur

Le web designer est un passionné de la communication visuelle. Il est une fonction importante dans la conception d’un site. Il intervient sur tous les aspects de la partie visuelle : la charte graphique, l’ergonomie, la structure, et tous les éléments visuels ou sonores. Certains peuvent aussi avoir la casquette de graphiste pour gérer des projets entièrement. Pourquoi ne pas vous lancer en tant que web designer freelance ? Tour d’horizon de la profession.

Le métier de web designer freelance

keyboard_arrow_rightLe rôle du web designer

Le web designer prend en charge la conception d’un site web sur l’aspect graphique. De la conception à la réalisation, le web designer conçoit et intègre tout ce qui façonne l’identité visuelle d’une entreprise. C’est lui qui définit la charte graphique. Ses missions recouvrent notamment :

  • keyboard_double_arrow_right
    la réflexion sur un projet de développement ou de refonte d’un site ;
  • keyboard_double_arrow_right
    développer la mise en page, la structure et la navigation ;
  • keyboard_double_arrow_right
    créer les différentes parties techniques.

Dans le cadre de son intervention, il va par exemple créer :

  • keyboard_double_arrow_right
    la charte graphique ;
  • keyboard_double_arrow_right
    des bannières ;
  • keyboard_double_arrow_right
    des visuels ;
  • keyboard_double_arrow_right
    le design des mailings.

Une orientation et une spécialisation vers l’UX design permet de répondre à une demande de plus en plus croissante des clients.
Le web designer travaille en toute indépendance dans la réalisation de ses visuels. En entreprise, celui-ci peut être amené à travailler directement ou indirectement avec des développeurs web, des graphistes, des rédacteurs web.

keyboard_arrow_rightLes clients du web designer

Le plus souvent, pour travailler, vous aurez besoin de créer un portfolio, dans lequel vous pourrez montrer vos réalisations. Ce portfolio va intéresser deux types principaux de clients :

  • keyboard_double_arrow_right
    Les agences de stratégie digitale : elles sont un intermédiaire entre le web designer et le client final. Ce sont elles qui donnent les briefs à la place du client ;
  • keyboard_double_arrow_right
    Les entreprises : le web designer peut travailler en direct avec les clients.

Le web designer peut travailler en tant que salarié, mais aussi en tant que freelance avec notamment le régime de l’auto-entrepreneur, ce qui lui donne l’opportunité de choisir ses clients et d’organiser son temps de travail comme il le souhaite.

Le profil du Web Designer

keyboard_arrow_rightLa personnalité d'un designer web

Vous devez présenter certaines qualités spécifiques pour devenir web designer indépendant, dont :

  • keyboard_double_arrow_right
    la créativité pour imaginer et concevoir des contenus graphiques ;
  • keyboard_double_arrow_right
    la technicité pour maîtriser toutes les principales spécificités de l'informatique et du développement ;
  • keyboard_double_arrow_right
    un esprit d'équipe pour savoir travailler avec d'autres professionnels (développeur web, concepteur-rédacteur, chef de projet, etc.) ; 
  • keyboard_double_arrow_right
    la curiosité pour s'informer sur les tendances du graphisme digital et être force de proposition.

keyboard_arrow_rightLa formation pour faire du web design

Le métier du web design n'est pas réglementé : vous n'avez donc pas besoin d'être diplômé pour exercer ce métier en freelance. Bien que cela soit, il est d'ailleurs possible d'être autodidacte et d'avoir développé ses compétences en se formant soi-même.

Malgré tout, il est recommandé d'avoir suivi une formation d'un niveau compris entre la licence et le Master 2 pour apprendre les bases techniques du métier et avoir davantage de crédibilité auprès de vos clients. Pour cela, on distingue de très nombreux cursus, dont :

  • keyboard_double_arrow_right
    le BUT métiers du multimédia et de l'Internet ;
  • keyboard_double_arrow_right
    la Licence pro mention métiers du numérique ;
  • keyboard_double_arrow_right
    le DN MADE mention graphisme ou numérique ;
  • keyboard_double_arrow_right
    le DSAA Design mention graphisme ;
  • keyboard_double_arrow_right
    le DNSEP option art ;
  • keyboard_double_arrow_right
    le Master mention création numérique.

Les démarches pour se mettre à son compte en tant que web designer

keyboard_arrow_rightL’assurance pour le web designer

Le web designer travaille avec des entreprises, il est donc préférable de se couvrir avec une assurance RC pro.

Ce contrat permettra de couvrir les éventuelles demandes de dommages et intérêts si vous divulguez par exemple des informations confidentielles, ou si vous donnez un conseil erroné à votre client. Prévoyez un budget d’environ 17 euros par mois au début. Cette somme variera en fonction de votre chiffre d’affaires et des garanties choisies.
Vous pouvez consulter notre article sur la RC pour l’auto-entrepreneur pour en savoir plus.

Une garantie protection juridique peut également vous être utile en cas de litige avec un client pour la prise en charge des frais de justice.

keyboard_arrow_rightLe régime de la micro-entreprise pour le web designer

Se lancer avec le régime de la micro-entreprise est très intéressant pour un web designer. Il peut ainsi tester son marché et développer ses compétences sans se soucier de sa forme juridique qui sera la plus simple et la plus rapide à créer.

  • keyboard_double_arrow_right
    Création de l’auto-entreprise : avant de facturer ses services, le web designer doit avoir une structure juridique. Vous pouvez la créer sur le site e-Procédures de l'INPI ou via notre service Espace Autoentrepreneur si vous désirez profiter de démarches facilitées.
  • keyboard_double_arrow_right
    Déclaration du chiffre d’affaires : une fois votre activité en route, vous avez pour obligation de déclarer de manière mensuelle ou trimestrielle (au choix) le chiffre d’affaires que vous générez. Il servira de base au calcul de vos cotisations.
  • keyboard_double_arrow_right
    Respect des plafonds en vigueur : pour conserver votre statut du régime microsocial et microfiscal, vous avez des seuils à respecter : le montant du chiffre d’affaires qui est de 77 700 euros, ainsi que le montant pour rester en franchise de TVA (36 800 euros) ;
  • keyboard_double_arrow_right
    La comptabilité simplifiée : si le recours à un comptable n’est pas imposé, une tenue rigoureuse de vos comptes est indispensable. Toutes les entrées et sorties doivent pouvoir être justifiées.

keyboard_arrow_rightNos conseils pour devenir web designer

Le nombre de web designer a augmenté ces dernières années et la concurrence devient compliquée à gérer. Il vous faut trouver des points différenciants pour vous démarquer. Vous pouvez par exemple :

  • keyboard_double_arrow_right
    commencer à trouver des clients sur les plateformes de mise en relation telles que Malt, Fiverr, ComeUp (ex 5euros), etc. ;
  • keyboard_double_arrow_right
    vous spécialiser dans un domaine recherché, comme l’UX design ;
  • keyboard_double_arrow_right
    vous concentrer sur un secteur d’activité comme la mode, la santé, l’énergie, etc. Cela vous donnera davantage de poids face à des concurrents ;
  • keyboard_double_arrow_right
    bien soigner vos réseaux sociaux, et communiquer sur ceux que fréquentent vos prospects.

Le web designer en bref

Vous voulez devenir web designer en freelance ? Voici la synthèse des éléments à ne pas oublier :

  • keyboard_double_arrow_right
    le web designer n’étant pas un métier réglementé, vous avez la possibilité d’exercer sans diplôme. Cependant, pour vous démarquer, il vous sera utile d’opter pour une formation qui va rassurer vos futurs clients ;
  • keyboard_double_arrow_right
    vous aurez à gérer des projets en direct avec des clients ;
  • keyboard_double_arrow_right
    votre code APE : 62.10Z - Programmation informatique ;
  • keyboard_double_arrow_right
    vous êtes imposable dans la catégorie des BNC ;
  • keyboard_double_arrow_right
    votre plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser est de 77 700 euros ;
  • keyboard_double_arrow_right
    le montant des cotisations sociales à payer : 21,1 % (21,2 % à la Cipav) .

Vous avez besoin d’aide pour monter votre micro-entreprise ? Faites appel à notre service pour devenir auto-entrepreneur. Nous facilitons vos démarches pour créer votre statut juridique et nous répondons à toutes vos interrogations sur la création de votre activité.

star star star star star
Très pratique, je recommande !

le 06/09/2023

star star star star star
très bon accueil et bonne réactivité

le 15/11/2023

star star star star star
Prestataire sérieux, professionnel et à l'écoute de sa clientèle

le 11/10/2023

star star star star star
C'est parfait, rapidité d'execution, résolution des problèmes... C'est très bien

le 15/11/2023

star star star star star
Excellent, très professionnel

le 13/09/2023