Se connecter
L’administrateur systèmes et réseaux en auto-entreprise

L’administrateur systèmes et réseaux en auto-entreprise


Garant du bon fonctionnement de l’infrastructure informatique et réseau d’une organisation, l’administrateur systèmes et réseaux est un élément indispensable pour toutes les structures souhaitant développer leur intranet, bases de données ou cybersécurité. 

Si vous êtes incollable sur les systèmes d’exploitation et les infrastructures réseau, vous pouvez exercer la profession d’administrateur systèmes et réseaux en toute indépendance grâce au statut d’auto-entrepreneur

Retrouvez toutes les informations essentielles dans cet article. 

Le métier de l’administrateur systèmes et réseaux indépendant 

Le rôle de l’administrateur systèmes et réseaux 

Spécialiste des systèmes d’exploitation, des réseaux et des bases de données, l’administrateur systèmes et réseaux est chargé d’installer, paramétrer, mettre à jour, sauvegarder et maintenir le parc des serveurs d’une organisation, qu’elle soit publique ou privée. 

En effet, pour fonctionner de façon optimale, une organisation a besoin de partager des données à l’ensemble des membres la constituant, de façon fluide et contrôlée. 

Ainsi, l’administrateur systèmes et réseaux est responsable de la gestion du réseau sur lequel s’échangent ces données et de son bon fonctionnement. Il assure également la sécurité des données stockées dans le système d’information de l’organisation. 

Bien que le métier d’administrateur systèmes et réseaux soit similaire à celui d’ingénieur télécommunication sur certains aspects, il n’en est pas moins très différent.

En effet, selon sa spécialité, l’ingénieur télécommunication maîtrise tous les aspects liés aux communications, incluant les communications aéronautique, satellites ou encore les réseaux mobiles.

Quant à l’administrateur système et réseaux, il sera plutôt spécialisé dans les communications liées aux protocoles IP (Internet) et les systèmes d’exploitation (Windows, Linux, Unix…).

Les missions de l’administrateur systèmes et réseaux auto-entrepreneur

Voici une liste non exhaustive des missions que peut réaliser un administrateur systèmes et réseaux  : 

  • Analyser les besoins des utilisateurs de l’organisation en termes de qualité, rapidité et sécurité du réseau ;
  • Configurer le matériel, système d’exploitation ainsi que les logiciels à intégrer au réseau ;
  • Mettre en place et contrôler les procédures de sécurité liées aux données (droits d’accès, autorisations, mots de passe…) ;
  • Apporter son aide et ses conseils aux utilisateurs sur l’exploitation du réseau ;
  • Prévenir les dysfonctionnements, détecter les bugs et les résoudre ;
  • Assurer les passages aux nouvelles versions et mises à jour ; 
  • Créer, gérer et migrer les bases de données de l’organisation. 

Les clients de l’administrateur systèmes et réseaux auto-entrepreneur

De nos jours, un très grand nombre d’acteurs peut solliciter les services d’un administrateur systèmes et réseaux. Il s’agit de toutes les organisations possédant leurs propres infrastructures réseaux. Ainsi, il sera en mesure de proposer ses services à un grand nombre d’acteurs : 

  • Les collectivités locales et établissements publics ou gouvernementaux ; 
  • Les établissements scolaires et universitaires (écoles, lycées, universités, facultés..etc) ; 
  • Les entreprises disposant d’un réseau interne (PME, grandes entreprises, groupes ...etc) ; 
  • Les agences spécialisées en informatique, réseaux ou systèmes d’exploitation ainsi que les agences Web, dans le cadre d’une sous-traitance. 

Le profil de l’administrateur systèmes et réseaux auto-entrepreneur

Les compétences pour être administrateur systèmes et réseaux indépendant

À la fois expert et technicien, l’administrateur systèmes et réseaux doit disposer de connaissances avancées en informatique. Bien qu’il ne conçoive pas d’application ou de programmes informatiques à l’instar d’un développeur, il doit toutefois avoir des bases solides dans les différents langages de programmation

Ainsi, il doit maîtriser tous les aspects relatifs au domaine des systèmes d’exploitation et des environnements réseaux, à savoir :

  • Maîtrise matérielle et logicielle des protocoles réseau (protocoles de communication, câblage, routeur, WLAN, VPN …) ; 
  • Administration réseau (autorisation, sécurité, mise à jour …) ; 
  • Expertise sur les principaux systèmes d’exploitation existants (Windows, Unix, Linux…) ;
  • Connaissance approfondie des structures de bases de données (Oracle, SQL Server…),
  • Conception de la structure d'une base de données (taxonomie informatique) et maîtrise de tous les aspects de sa création, sa gestion et sa migration ; 
  • Installation, paramétrage, dépannage et maintenance d'un parc informatique ;
  • Maîtrise des principaux logiciels utilisés en entreprise (suite Office, administration systèmes, bureautique … ) ; 
  • Assurer la sauvegarde des données et la restauration des serveurs en cas de problèmes techniques. 

Les qualités pour devenir administrateur systèmes et réseaux auto-entrepreneur 

D'autre part, l’administrateur systèmes et réseaux doit posséder un certain nombre de qualités personnelles pour pouvoir réaliser ses missions avec efficacité. En voici une liste non exhaustive :

Rigueur : le métier d’administrateur systèmes et réseaux requiert une grande rigueur puisqu'une petite erreur de manipulation peut amener à une perte de données souvent coûteuse à l’organisation les détenant. Il faut prêter attention à toutes les actions menées et effectuer des sauvegardes de façon régulière.  

Sociabilité : la fonction d’administration systèmes et réseaux est transverse à tous les départements d’une organisation. Ce qui implique d’être souvent en contact avec plusieurs interlocuteurs pour chacun de vos clients. Il faut donc faire preuve de bonnes qualités relationnelles et d’une capacité à travailler en équipe.  

Sens de la communication : le domaine de l’informatique et notamment celui des protocoles réseaux est relativement technique, ce qui le rend difficilement accessible à l’ensemble des membres d’une organisation. L’administrateur systèmes et réseaux doit être en capacité de vulgariser et d’expliquer avec pédagogie des concepts techniques, notamment dans le cadre d’une formation ou d’un support auprès d’un utilisateur. 

Entrepreneuriat : en plus des missions à réaliser auprès de ses clients, l’administrateur systèmes et réseaux indépendant doit également assurer la pérennité de son auto-entreprise en veillant à sa bonne gestion administrative et à sa croissance à travers des actions quotidiennes.

La formation pour devenir administrateur systèmes et réseaux 

Selon la complexité des missions qu’aura à réaliser l’administrateur réseau, il existe plusieurs formations allant du Bac +2 au Bac +5 en université ou en école. Une formation de Bac +2 vous donnera la capacité de gérer le réseau local d’une PME, par exemple.

Il existe plusieurs formations de niveau Bac +2 permettant d’accéder au rang d’administrateur systèmes et réseaux : 

  • DUT Réseaux et Télécommunications
  • DUT Informatique
  • BTS Informatique et Réseaux pour l’Industrie et les Services techniques 
  • BTS Services Informatiques aux Organisations option Solutions d’infrastructures, systèmes et réseaux (BTS SIO)

Pour des structures plus complexes que des PME et notamment concernant les questions de cybersécurité, il existe des formations allant de Bac +3 à Bac +5 pouvant vous octroyer les compétences requises :  

  • Le Bachelor Cybersécurité et Ethical Hacking ;
  • Le Bachelor Systèmes et Réseaux ;
  • Le DEES Informatique Réseaux ;
  • La Licence Professionnelle Systèmes et Réseaux ;
  • Le Master Ingénierie des réseaux et des systèmes. 

Il est également possible de suivre une formation dans une école d’ingénieurs, sous provision de l’obtention du concours d’adhésion. Des écoles comme Télécom SudParis ou Télécom Bretagne proposent des formations pour devenir ingénieur réseaux. 

Les démarches pour créer une micro-entreprise d’administrateur systèmes et réseaux 

La création de l’activité 

Au vu des nombreux avantages qu’il présente, le statut d’auto-entrepreneur vous permettra d’instaurer un cadre légal pour l’exercice de votre activité d’administrateur systèmes et réseaux en freelance tout en bénéficiant d’allégements fiscaux et administratifs. Voici les étapes à suivre pour démarrer votre activité d’indépendant : 

La déclaration de l’activité : le métier d’administrateur systèmes et réseaux peut être assimilé à celui d’informaticien. C’est une profession libérale non réglementée, votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est donc l’URSSAF.  

La première étape est de déclarer cette activité en remplissant le formulaire P0 PL sur le site Auto-Entrepreneur de l'URSSAF. 

Pour un accompagnement complet dans vos démarches de création, vous pouvez solliciter les services d'Espace Auto-Entrepreneur pour plus de simplicité ! 

La réception de vos documents : après 15 à 30 jours, vous recevrez un courrier contenant tous les éléments administratifs concernant votre activité, notamment votre numéro de SIRET. Il s’agit d’une série de 14 chiffres attribuée par l’INSEE à toute entreprise légalement constituée. Vous devez le mentionner sur tous vos documents officiels, tels que les devis et factures. Vous aurez également besoin de la renseigner pour l’essentiel de vos démarches administratives (assurances, mutuelles, aide pour le logement ...etc).

À noter : Avec Espace Auto-entrepreneur.com votre dossier de création d’entreprise est traité sous 24H !

L’ouverture d’un compte bancaire : la loi stipule que si votre chiffre d’affaires dépasse le seuil de 10.000 € pendant 2 années consécutives, vous avez l'obligation d’ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité. Afin de ne pas retrouver vos revenus bloqués sur votre compte personnel, vous pouvez par exemple choisir une banque en ligne, celles-ci présentent plusieurs avantages, notamment sur le plan tarifaire. 

La protection de son activité : au cours d’une carrière d’administrateur systèmes et réseaux, il n’est pas d’aventure de relever des erreurs de manipulation pouvant causer des pertes de données, notamment concernant les systèmes d’exploitation. 

Souscrire à une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP) vous protégera en cas de litige pour tous les éventuels dommages que vous pourrez causer à votre client dans le cadre de votre mission d’administrateur. 

La gestion de l’auto-entreprise 

Déclarer votre chiffre d’affaires : la déclaration de votre chiffre d’affaires doit se faire auprès de votre CFE. Dans votre cas, il s'agit de l’URSSAF. 

Il est obligatoire de déclarer votre chiffre d’affaires mensuellement ou trimestriellement, même s’il est nul.

Payer vos cotisations : en tant qu’administrateur systèmes et réseaux, vous justifiez d’une activité libérale. De ce fait, le paiement des cotisations de vos charges sociales s’élève à 22% de votre chiffre d’affaires

Le statut d’auto-entrepreneur permet de bénéficier du versement libératoire de l'impôt. C’est une option qui permet d’alléger les contraintes administratives puisqu’elle offre la possibilité de s’acquitter de la redevance de l’impôt sur le revenu tout au long de l’année, en même temps que le paiement de vos cotisations sociales. 

Pour votre activité, le versement libératoire de l'impôt est à hauteur de 2,2% amenant le total de vos cotisations à 24,2%.

Organiser votre activité : pour votre réussite, la gestion interne de votre auto-entreprise est primordiale. Bien que facultatif, il est fortement conseillé de faire un suivi de votre comptabilité en notant l’ensemble des mouvements sur votre compte, par exemple.

Il est tout aussi important de faire un planning de vos tâches et de respecter vos échéances dans la mesure du possible.

Sur Espace-Auto Entrepreneur, vous retrouverez un outil simple pour gérer tous les aspects liés à votre comptabilité en quelques clics !

Le statut d'auto-entrepreneur et la TVA 

Choisir d’exercer sous le régime de la micro-entreprise permet de bénéficier du dispositif de franchise en base de TVA. Ce dispositif permet à ses bénéficiaires de ne pas facturer la TVA. Il suffit seulement d'ajouter la mention "TVA non applicable, art. 293 B du CGI".

Toutefois, il existe certaines situations ou vous en serez redevable : 

  • Au 1er janvier N, si votre chiffres d'affaires des années N-1 et N-2 ont excédé le seuil de 34.400€ sans dépasser celui de 36.500€ ;
  • Dès le 1er jour du mois suivant le dépassement, si au cours de l’année en cours votre chiffre d'affaires dépasse le seuil de 36.500€.

Nos conseils pour bien débuter

Il n’est pas facile de se faire un nom en tant qu’administrateur systèmes et réseaux. Chaque année, un nombre important de nouveaux acteurs entrent sur le marché. Le point positif, c’est que la demande en administration systèmes et réseaux est grandissante. Les organisations de toutes sortes auront toujours besoin de gérer et d’optimiser leurs réseaux et leurs parcs informatiques pour des soucis de performance et de rentabilité. 

Voici quelques conseils pour trouver vos premiers clients et bien débuter votre activité : 

  • Faites une étude de marché pour déterminer les services les plus demandés et les inclure dans vos offres. 
  • Fixez un tarif compétitif, représentatif à la fois de votre profil et du marché ;
  • Réalisez une présentation de votre activité détaillant vos offres de service et vos tarifs. N’hésitez pas à y ajouter vos expériences, certifications et partenariats pour plus de crédibilité ; 
  • Les clients préfèrent généralement se tourner vers des experts correspondant à leurs besoins. Spécialisez-vous dans un domaine précis pour maximiser vos chances. Vous pouvez vous spécialiser dans le système d’exploitation Linux, par exemple.
  • Créez un profil sur des plateformes de mise en relation spécialisées telles que Malt ou Kicklox, une plateforme spécialisée pour les métiers techniques. 

L’administration systèmes et réseaux auto-entrepreneur en bref

  • Votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE) : l’URSSAF
  • Selon votre spécialité, il existe plusieurs codes APE sous lesquels vous pouvez exercer : 
    • 6202A Conseil en systèmes et logiciels informatiques“ ;
    • 6203Z Gestion d'installations informatiques“ ;
    • 6209Z Autres activités informatiques“ ;
    • 6202B Tierce maintenance de systèmes et d'applications informatiques“ 
  • Votre chiffre d’affaires est plafonné à 72.600€ par an
  • Vos montants des cotisations sociales : 22% du CA
  • Vos revenus sont imposés au titre des Bénéfices non commerciaux (BNC) 
  • Selon Kicklox, le tarif journalier moyen (TJM) en 2021 est de 160€ si vous débutez ou 335€ si vous justifiez d’une bonne expérience dans le domaine de l’administration systèmes et réseaux

Démarrez votre auto-entreprise en ligne sur Espace Auto-Entrepreneur pour un traitement de dossier de candidature en moins de 24H !

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel