Chômeur et Micro-Entrepreneur

15/02/2018   Informations utiles  

La question est simple, mais récurrente. Est-il possible de créer sa micro-entreprise tout en restant inscrit à Pôle Emploi et touchant les ASSEDIC ? C’est vrai qu’il n’est pas toujours simple d’avoir le beurre et l’argent du beurre. Mais des solutions existent qui permettent d’avoir un parachute en cas d’atterrissage douloureux.

1.     Maintien de l’ARE (Allocation de Retour à l’Emploi)

Bonne nouvelle, votre ARE pourra être maintenue  tout en créant votre micro-entreprise.  Tant que vous ne percevez aucun revenu de votre entreprise, votre ARE continue d’être versée intégralement.

En revanche, dès que vous commencez à gagner de l’argent, il est logique que le versement diminue et plus vous gagnerez, moins vous toucherez.

2.     Calcul de votre revenu

Avant toute chose, il convient de déterminer votre revenu. Pour ce, un abattement forfaitaire est appliqué, qui varie selon les secteurs :

·       Pour les activités de vente, il correspond à 29% de votre chiffre d’affaires.

·       Pour les prestations de services, il est de 50% du chiffre d’affaires.

·       Pour les activités en libéral, il est de 66% du chiffre d’affaires.

3.     Calcul du montant de l’ARE

Une fois calculé ce revenu, un forfait de 70% sur ce revenu sera pris en compte. Il sera déduit de votre ARE pour déterminer le nouveau montant auquel vous aurez droit. La somme en moins ne sera pas perdue car elle vous donnera droit à des jours de chômage supplémentaires.

4.     L’ARCE (Aide à la Reprise ou Création d’Emploi)

C’est une alternative pour les personnes bénéficiant déjà de l’ARE et ayant obtenu l’ACCRE[1]. L’aide correspond à 45% des droits à l’ARE à la création de l’entreprise. Elle est versée en deux fois, l’une dès que le dossier est validé et la seconde, six mois après le début d’activité. Elle se substitue alors à l’ARE.[2]

[1] Cf. l’article Accre

[2] Plus d’infos sur le site : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15252

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes