Se connecter
Le dessinateur industriel en auto-entreprise

Le dessinateur industriel en auto-entreprise


Le dessin industriel est incontournable dans de nombreux secteurs. Architecture, aéronautique, menuiserie, mécanique, tous ces domaines font intervenir un dessinateur en amont de la conception d’un produit. Si vous aimez la technique, la mécanique et la création, ce métier vous correspond. Vous voudriez l’exercer en indépendant, mais craignez de ne pas pouvoir en vivre ? Les démarches administratives vous semblent compliquées ? Adoptez le statut de la micro-entreprise qui va simplifier vos démarches. Et pour en savoir plus, consultez notre article qui fait le point sur la profession et vous propose des pistes pour trouver vos premiers clients et vous développer.

Le métier de dessinateur industriel

Les activités du dessinateur industriel

Le dessinateur industriel élabore des plans 2D et des modèles 3D pour des objets conçus par des ingénieurs en amont du processus de fabrication.

Très proche du dessinateur-projeteur, il intervient dans tous les domaines nécessitant une construction. Véhicules, bateaux, trains, tout ce qui a besoin d’être traduit en schémas pour future réalisation passe par le dessinateur industriel. Pour cela, il maîtrise la Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur (CFAO), la Technologie de Groupe Assistée par Ordinateur (TGAO), ainsi que le DAO (dessin assisté par ordinateur).

Le métier a fortement évolué des dernières années, intégrant complètement l’ordinateur et les nouvelles technologies. Cependant les plans papier restent d’actualité, et vous êtes susceptibles d’en recevoir pour les projeter sur logiciel spécialisé.

Le dessinateur industriel travaille dans un bureau avec un ordinateur, mais il est aussi appelé à interagir avec les clients, les fournisseurs, ou d’autres intervenants tels que les prototypistes.

Les tâches effectuées pour un client peuvent être les suivantes :

  • travailler en collaboration avec des professionnels des domaines industriels (automatisation, motorisation…) ;
  • réaliser des études de faisabilité avec le cahier des charges client ;
  • chercher des solutions techniques ;
  • scanner des objets en 3D pour avoir les bases des plans à créer ;
  • représenter des pièces à produire ou à sous-traiter ;
  • transmettre les procédures à appliquer à chaque étape de fabrication ;
  • réaliser les prototypes ;
  • concevoir des plans avec nomenclatures ;
  • rédiger des documents techniques, des notices…

Les clients du dessinateur industriel sont potentiellement tout type d’entreprise ayant besoin de conception pour la réalisation d’un produit. Souvent, le dessinateur va travailler pour un bureau d’études.

Il aura la possibilité d’évoluer vers des missions de chef de projet, d’ingénieur. L’intégration dans une équipe interne d’une entreprise cliente représente aussi une étape valorisante. Enfin, le changement de domaine d’intervention dans le bâtiment ou le génie civil constitue une opportunité supplémentaire d’évolution.

Le profil du dessinateur industriel

La formation pour devenir dessinateur industriel

Le cursus commence au niveau baccalauréat, avec par exemple le bac pro étude et définition de produits industriels. Comptez trois ans en lycée professionnel. Ou le bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable), qui offre une première approche de l’industrie, de l’ingénierie et du développement durable.

Avec ce sésame, les portes du BTS conception des produits industriels ou du DUT Génie Mécanique et Productique s’ouvriront pour une durée de deux années. Il s’agit d’un diplôme d’État, qui vous permet d’obtenir une qualification reconnue. Le BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle constitue également une bonne formation dans le domaine.

Enfin, si vous souhaitez poursuivre vos études, il existe des formations de niveau bac+3 et bac+4, comme la licence professionnelle métiers de l’industrie (conception de produits industriels), et le DSAA (diplôme national des arts appliqués option produit).

Les qualités pour être dessinateur industriel

Pour réaliser des plans et concevoir un objet à partir de spécifications précises, les qualités suivantes sont requises :

  • être attentif et minutieux, pour prendre en compte toutes les caractéristiques techniques ;
  • être à l’aise avec les clients ;
  • avoir le sens des priorités et pouvoir travailler en équipe ;
  • faire preuve d’organisation ;
  • aimer chercher des solutions ;
  • être précis pour une bonne exécution des dessins ;
  • être organisé, force de proposition.

Se mettre à son compte en tant que dessinateur industriel

Le régime de la micro-entreprise pour le dessinateur industriel

Vous pourrez immatriculer votre micro-entreprise en ligne. Ensuite, vous appliquerez quelques règles pour conserver ce statut :

  • une inscription en ligne pour démarrer votre activité d'auto-entrepreneur, suivie de la réception d’un numéro SIRET ;
  • le statut auto-entrepreneur est maintenu tant que vous ne dépassez pas un plafond de chiffre d’affaires de 72 600 euros par an ;
  • des cotisations sociales s’élevant à 22 % de votre chiffre d’affaires encaissé vous seront appliquées ;
  • la déclaration du chiffre d’affaires est réalisée au choix soit mensuellement, soit trimestriellement ;
  • votre imposition interviendra dans la catégorie BNC (bénéfices non commerciaux) ;
  • l’ouverture d’un compte bancaire dédié à votre statut est fortement conseillée ;
  • si le recours à un comptable n’est pas obligatoire, il est cependant important de tenir un livre des recettes et dépenses tenu à jour.

Les assurances pour le dessinateur industriel auto-entrepreneur

Tout indépendant doit assurer ses prestations. Cette nécessité vaut également pour le dessinateur. Pour cela, il lui faudra en premier lieu une assurance responsabilité civile professionnelle. Elle est destinée à couvrir les tiers des dommages engendrés par son activité. C’est donc un point important pour rassurer vos futurs clients.

Pour vous, il est opportun de souscrire une protection juridique, au cas où vous vous trouvez confronté à une procédure judiciaire.

Et pour obtenir les meilleurs tarifs, vous pouvez vous rapprocher d’un courtier en assurances spécialiste de la micro-entreprise.

Nos conseils pour devenir dessinateur industriel freelance

Pour être dessinateur industriel à votre compte, vous devrez consacrer du temps à la conquête de vos futurs clients. Par où commencer ? Voici quelques pistes à développer :

  • créer un site Internet pour proposer vos prestations, et parler de vos réalisations, vos références… ;
  • utiliser un réseau social professionnel pour faire connaître votre univers ;
  • adhérer à un réseau d’entrepreneurs ;
  • faire partie d’une plateforme d’indépendants ;
  • prospecter directement vos clients potentiels.

Dessinateur industriel en quelques mots

Avec ces informations de base, votre déclaration sera rapide et facile :

  • le domaine impose une formation pour appréhender non seulement le dessin industriel, mais aussi les logiciels de PAO et CAO ;
  • lors de la création de votre statut, un code APE vous sera attribué. Généralement, pour cette profession, le code devrait être 7112 B Ingénierie, études techniques ;
  • une franchise en base de TVA est accordée jusqu’à 34 400 euros de chiffre d’affaires ;
  • vous réglerez vos cotisations sociales à hauteur 22 % de votre chiffre d’affaires ;
  • le montant de chiffre d’affaires qui ne doit pas être dépassé s’élève à 72 600 euros
  • l’URSSAF est le CFE compétent pour votre métier.

Vous avez à présent les clefs pour démarrer en tant que dessinateur indépendant. Lorsque votre inscription en ligne sera validée, vous trouverez sur Espace Auto Entrepreneur toutes les informations pour gérer votre micro-entreprise : les éléments indispensables pour facturer, le régime social et fiscal, la complémentaire santé… Si vous avez des questions supplémentaires, nos spécialistes sont à votre disposition pour vous répondre.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel