Se connecter
Le masseur auto-entrepreneur

Le masseur auto-entrepreneur


Le secteur du bien-être progresse régulièrement de 12 % par an, ouvrant ainsi de nombreuses opportunités pour les adeptes du bien-être. Le massage figure parmi les prestations les plus prisées par les personnes en quête d’un meilleur confort physique et spirituel. Si cette discipline vous attire, le métier de masseur est riche en techniques et diversités d’approches. Découvrez dans cette fiche les clés pour en faire sa profession.

Le métier de masseur

Le rôle du masseur

Le masseur est une personne qui utilise des techniques de pressions et de mouvements sur le corps, pour détendre et relaxer. Il pratique différents types de massages, et applique celui qui répond aux besoins de son client.

Les massages les plus connus sont :

  • shiatsu : ou massage par pression sur des zones d’acupuncture ;
  • ayurvédique : se focalise sur des points précis du corps, pour lui faire bénéficier de bienfaits énergétiques ;
  • thaïlandais : dérivé du yoga pour tonifier les muscles ;
  • californien : technique populaire issue de massages prodigués aux sportifs ;
  • pierres chaudes : elles sont utilisées chauffées et froides pour améliorer la circulation sanguine ou soulager les douleurs.

Les masseurs peuvent être spécialisés :

  • masseur kinésithérapeute ;
  • masseur sportif ;
  • masseur pour animaux, essentiellement canin ou équin.

Si vous avez besoin de diversifier votre marché et votre clientèle, pensez à un segment de patients ayant des attentes précises. Les femmes enceintes constituent par exemple une opportunité de séduire de nouvelles clientes.

De même, si vous avez un peu d’expérience, former vous-même d’autres personnes au massage peut vous apporter un bon complément de revenus.

À vous de trouver la valeur ajoutée qui permettra de développer votre activité.

Les clients du masseur

Le masseur travaille avec des particuliers, et peut exercer en indépendant selon plusieurs configurations :

  • à domicile ;
  • salon de massage, institut de beauté ;
  • spa, conciergeries ;
  • hôtels et entreprises ;
  • centre de vacances ;
  • dans un local seul ou avec d’autres praticiens.

Prévoyez dans votre budget d’installation le matériel de base pour commencer à recevoir vos clients dans de bonnes conditions : un fauteuil de massage, des serviettes, des huiles de massage.

Le profil du masseur

Les qualités pour être masseur

Le masseur est au contact direct de ses clients. Il lui faudra donc cultiver des qualités humaines et physiques telles que :

  • avoir un bon relationnel : une confiance doit s’établir entre le client et son masseur, car le massage exige une forte proximité ;
  • être en forme physiquement : le métier nécessite de rester debout assez longtemps, et sollicite beaucoup les bras et le dos.
  • être à l’écoute : chaque patient a ses propres points d’attention à améliorer, et souhaitera un massage approprié.
  • savoir montrer de la discrétion et respecter l’intimité de ses clients.

La formation pour être masseur

Pour apprendre le massage bien-être, l’offre de formation est vaste. Les fédérations spécialisées peuvent vous guider dans votre choix. La Fédération Française de Massage Bien-être, la Fédération du Massage Traditionnel de Relaxation, et la Fédération Francophone des Praticiens du Massage encadrent et protègent la profession pour sécuriser à la fois la qualité des formations existantes, ainsi que les relations avec les clients.

Le seul diplôme reconnu par l’État est celui de Praticien en Massages de Bien-être, de niveau 4.

Il n’existe quasiment pas de possibilité de financement. Prévoyez de 300 euros à plusieurs milliers d’euros en fonction de l’organisme et du contenu.

Et si vous souhaitez devenir masseur kinésithérapeute, sachez que l’apprentissage est soumis à un diplôme d’État qui s’étale sur 5 années, dont une de sélection.

Les démarches pour se mettre à son compte en tant que masseur

L’assurance pour le masseur auto-entrepreneur

Il vaut mieux prévoir des assurances en tant que masseur professionnel. Et notamment des contrats qui seront utiles à son activité :

  • une assurance responsabilité civile professionnelle : elle assure les dommages causés dans le cadre de votre profession de masseur.
  • une protection juridique : elle vous assure en cas de litiges avec des tiers lors d’une procédure judiciaire ;
  • une prévoyance santé : ce type de contrat qui couvre tout ou partie vos frais de santé, pourra vous aider en cas de besoin.

Le régime de la micro-entreprise pour le masseur

L’auto-entreprise est une bonne structure pour débuter dans la profession. Il vous laisse (presque) libre de contraintes administratives et présente l’avantage de ne rien vous coûter si vous ne faites pas de chiffres d’affaires. Voici les étapes principales de création :

  • déclaration d’activité : elle peut être réalisée facilement et rapidement en ligne ;
  • ouverture d’un compte bancaire : pour bénéficier d’un compte dédié uniquement au fonctionnement de votre structure ;
  • déclaration du chiffre d’affaires réalisé à l’URSSAF, et limite fixée à 72 600 euros ;
  • conserver la base de franchise en TVA jusqu’à 36 500 euros.

La prospection pour le masseur

De nombreuses possibilités existent pour vous faire connaître en tant que masseur. Comme le naturopathe ou le sophrologue, le bouche-à-oreille peut constituer la base de votre développement, mais ne sera pas suffisant. Vous devrez aussi utiliser :

  • Google My Business, pour vous référencer au niveau local ;
  • Facebook ou Instagram. C’est-à-dire les réseaux sur lesquels votre cible se trouve ;
  • la présentation de vos services sur votre site ;
  • un annuaire de spécialiste en bien-être ;
  • les petites annonces en ligne ;
  • le développement de partenariats.

Cette liste n’est pas exhaustive, et vous découvrirez de nouvelles méthodes de prospection au fil du temps.

Devenir masseur en auto-entreprise

Pour démarrer en toute tranquillité, voici la synthèse des informations principales pour vous installer en tant que masseur professionnel :

  • consultez les fédérations de massage pour trouver les meilleures formations ;
  • vous serez considéré comme profession libérale ;
  • le code APE qui vous concerne : 9604 Z Entretien corporel ;
  • vous serez imposé au titre des BNC ;
  • votre chiffre d’affaires limite s’élève à 72 600 euros ;
  • vous réglerez 22 % de votre chiffre d’affaires auprès de l’URSSAF.

Votre projet est prêt ? Démarrez sans contraintes et rapidement en vous inscrivant en ligne. Et dès que vous en aurez besoin, que ce soit pour la facturation ou la gestion de votre micro-entreprise, nos spécialistes sont là pour vous épauler.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel