Le tailleur de pierre auto-entrepreneur

Le tailleur de pierre auto-entrepreneur


Le taillage de pierre est une profession ancestrale et respectueuse des traditions mais qui tend tout de même à se moderniser grâce aux avancées technologiques dans les métiers du bâtiment.

Que ce soit pour la rénovation d’anciens bâtiments, la création de pièces uniques ou encore de travaux chez les particuliers, le tailleur de pierre peut intervenir pour toutes sortes d’ouvrages.

Dans cet article, nous vous présenterons le métier de tailleur de pierre ainsi que le cadre législatif qui encadre cette profession. En deuxième partie, vous retrouverez l’ensemble des démarches administratives à effectuer pour devenir tailleur de pierre indépendant grâce au statut de l’auto-entreprise. Suivez le guide !

Le rôle du tailleur de pierre 

Le tailleur de pierre est avant tout un artiste du bâtiment. Travaillant principalement avec des matériaux naturels tels que le granit, le marbre ou les minéraux, il peut également être amené à manipuler des matériaux composés tels que le plâtre ou le stuc. 

De ses mains, cet artisan transforme la matière première en pièce unique destinée à être intégrée dans une construction, une décoration ou encore un mobilier. Il peut exercer dans son atelier, mais aussi sur des chantiers en partenariat avec d’autres artisans, pour des projets de plus grande envergure.

Le tailleur de pierre est amené à réaliser des travaux tels que l’encadrement de fenêtres, la mise en place de cheminées ou encore d’escaliers mais peut également réaliser du traçage de bloc. 

Dans le cadre de ses travaux, le tailleur de pierre commence par planifier son ouvrage en réalisant des dessins précis appelés des épures. Ils renseignent sur l'élévation, le plan et le profil d'une figure. Ensuite, le tailleur de pierre se charge de sculpter l’élément concerné et de le mettre en place sur le chantier, si nécessaire.

Lorsqu’il s’agit de traçage de bloc, le tailleur de pierre travaille la pierre muni de ses techniques et de son savoir-faire, en utilisant du matériel de précision (règle graduée, compas, équerre, etc) et de taille de bloc, avec des outils adaptés à la dureté de la pierre (pique, ciseau à grain d’orge, pointerolle, pied-de-biche, sciotte, etc).

Selon ses préférences et le projet qu’il doit réaliser, le tailleur de pierre peut se servir d’outils manuels traditionnels, d’outils mécaniques ou encore d’outils électroniques et numériques.

Le profil et les compétences du tailleur de pierre

Un bon tailleur de pierre doit avant tout avoir un sens artistique développé pour réaliser ses œuvres. De même, il doit avoir des connaissances basiques en histoire et notamment en histoire de l’art lorsqu’il intervient dans la rénovation de monuments historiques. 

Du façonnage à la pose, ce professionnel du bâtiment doit faire preuve d’habileté et de précision lorsqu’il manipule ses outils. En outre, il doit également connaître les différentes natures de pierres ainsi que leurs caractéristiques afin de pouvoir les travailler correctement.

Appelé à transporter et déplacer de lourdes charges, ce métier requiert une excellente condition physique et un équipement de sécurité adapté, notamment pour les projets sur chantiers. 

Les conditions pour devenir tailleur de pierre

La profession de tailleur de pierre est une activité artisanale réglementée. Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent est la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). Le tailleur de pierre doit par ailleurs se rapprocher de son CFE compétent pour s’immatriculer au répertoire des métiers. 

Voici les conditions à respecter pour pouvoir exercer en tant que tailleur de pierre. 

Qualification professionnelle

Toute personne souhaitant exercer le métier de tailleur de pierre doit justifier de sa qualification professionnelle en ayant obtenu un brevet professionnel ou un certificat de formation dans le métier. Voici quelques exemples de formations spécialisées dans le métier de tailleur de pierre :

  • CAP tailleur de pierre ; 
  • CAP marbrier du bâtiment et de la décoration ;
  • BP métiers de la pierre ;
  • BP tailleur de pierre des monuments historiques. 

En cas d’absence de qualification professionnelle, une expérience de 3 ans minimum est nécessaire pour exercer ce métier.

Par ailleurs, la carte d'identification professionnelle n’est pas obligatoire pour les auto-entrepreneurs, celle-ci ne concerne que les salariés. 

 Bon à savoir : depuis la loi PACTE de 2019, suivre le stage de préparation à l’installation (SPI) n’est plus obligatoire. Il est toutefois recommandé de le suivre pour apprendre les bases de la gestion d’une entreprise.

Habilitation électrique

Si le tailleur de pierre doit effectuer des travaux sur des installations électriques ou dans leur voisinage, il doit obtenir une habilitation électrique. Pour ce faire, il doit suivre une formation théorique et pratique sur les risques liés à l'électricité et les mesures à prendre pour intervenir en toute sécurité.

Si l’auto-entrepreneur souhaite devenir sous-traitant pour une autre entreprise, il devra lui présenter son attestation de formation ainsi que le résultat des évaluations correspondantes.

Information du consommateur

Lorsque le tailleur de pierre réalise des travaux de dépannage, de réparation et d'entretien au domicile des particuliers, il est soumis à des règles d’information du consommateur, notamment sur le prix et les conditions particulières de l’exécution des services.

Le professionnel doit ainsi transmettre préalablement à ses clients l’ensemble des informations relatives à sa prestation (taux horaire de main d’œuvre, TVA, prix du devis le cas échéant, frais de déplacement, etc).

Si l'artisan reçoit des clients dans son atelier, ces informations doivent faire l’objet d’un affichage visible.

Les démarches pour créer une auto-entreprise de tailleur de pierre

Déclarer votre début d’activité

La première étape consiste à déclarer votre auto-entreprise sur le site AutoEntrepreneur de l’URSSAF. Vous devrez renseigner un ensemble d’informations concernant votre activité, votre situation et vos informations personnelles. 

Après la validation du formulaire, vous devriez recevoir un courrier regroupant les documents administratifs de votre structure (numéro SIRET, attestation URSSAF, etc). Ce courrier essentiel pour débuter votre activité d’auto-entrepreneur vous parviendra dans un délai pouvant aller jusqu’à 1 mois.

Espace Auto-Entrepreneur vous permet de procéder à cette démarche facilement en vous faisant accompagner des experts. Autrement, vous devrez soigneusement remplir le formulaire de création d’entreprise de l’URSSAF. 

 Bon à savoir : il est possible de débuter votre première mission avant d’avoir reçu votre numéro SIRET. Pour ce faire, vous devez ajouter la mention “ SIRET en cours d’attribution ” sur vos documents administratifs (factures, devis, etc). 

Le saviez-vous ? Espace Auto-Entrepreneur vous permet de créer votre auto-entreprise de tailleur de pierre en 5 minutes via un formulaire simplifié. Découvrez notre offre d’inscription au régime en 3 étapes !

Ouvrir un compte bancaire dédié 

Les tailleurs de pierre auto-entrepreneurs doivent obligatoirement ouvrir un compte bancaire dédié à leur activité si leur chiffre d’affaires excède le seuil de 10.000€ deux années consécutives. Il est alors fortement recommandé d’ouvrir un compte bancaire dès la déclaration de votre début d’activité. 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article sur la réglementation bancaire pour les auto-entrepreneurs

Assurances obligatoires et facultatives 

Le tailleur de pierre est tenu responsable de tout dommage susceptible de compromettre la solidité de l’ouvrage ou qui le rend impropre à sa destination. Ainsi, les artisans intervenant dans des travaux de gros œuvre et de construction doivent obligatoirement justifier d'une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) afin de couvrir les éventuels dégâts matériels, immatériels ou corporels qu’ils pourraient causer.

Les tailleurs de pierre dans la même situation doivent également souscrire à une assurance décennale. Cette garantie permet de rembourser les frais de réparation de l'ouvrage du tailleur de pierre si des sinistres surviennent dans les 10 ans suivant sa réception

 À noter : vous devez indiquer sur les documents que vous remettez à vos clients (devis, factures) la référence de l’assurance professionnelle souscrite, ainsi que l’ensemble des informations la concernant (coordonnées, couverture géographique, etc).

L’activité de tailleur de pierre pouvant causer des Troubles Musculo-squelettiques (TMS), il est vivement conseillé de souscrire à une mutuelle santé afin d’être couvert en cas de blessures aux mains ou au dos, par exemple.

Pour en savoir plus sur les assurances possibles, nous vous invitons à consulter notre article sur les assurances pour auto-entrepreneurs. Il est également recommandé d’assurer vos outils de travail et votre atelier, le cas échéant.

La gestion de l’auto-entreprise de tailleur de pierre

Afin de bénéficier du régime de la micro-entreprise et de ses nombreux avantages, vous devez respecter un certain nombre de règles propres au statut :

  • La déclaration du chiffre d’affaires : vous êtes dans l’obligation de déclarer votre chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trimestres, selon votre choix. Cette opération se réalise sur le site AutoEntrepreneur de l’URSSAF ou sur l’application mobile “ AutoEntrepreneur URSSAF ” disponible sur Android et iOS.
    Attention : en tant que tailleur de pierre auto-entrepreneur, le chiffre d’affaires annuel maximal que vous pouvez réaliser est de 72.600€ (2022). Si vous dépassez ce seuil, vous ne pourrez plus exercer sous le régime de la micro-entreprise.
  • Le paiement des cotisations sociales : chaque trimestre, vous devez obligatoirement vous acquitter de vos cotisations sociales. Le montant dépend du chiffre d’affaires que vous réalisez. En tant que tailleur de pierre, vos cotisations sociales s’élèvent à 22,2% du montant de votre chiffre d’affaires. Il est possible d’opter pour le versement libératoire de l'impôt lors de la déclaration de début d’activité afin de s’acquitter de l’impôt sur le revenu et des cotisations sociales en même temps. Puisque les tailleurs de pierre perçoivent des Bénéfices Non Commerciaux (BNC), leur taux du versement libératoire de l'impôt s’élève à 2,2% de leur chiffre d’affaires.
  • La tenue d’un livre des recettes : le régime de la micro-entreprise n’exige pas de tenir une comptabilité stricte. La seule obligation consiste à tenir un livre des recettes. Il s’agit d’un document (papier ou au format numérique) recensant l’ensemble des encaissements que vous recevez.
    Pour en savoir plus sur ce document, nous vous invitons à consulter notre article sur le suivi de la comptabilité des auto-entrepreneurs.

Le tailleur de pierre auto-entrepreneur en bref

Espace Auto-Entrepreneur vous accompagne pour toutes vos démarches de création, de cession et de suivi d’auto-entreprise de tailleur de pierre ! Découvrez nos offres

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

01 86 76 72 72

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Prix d'un appel local